7/Rapports avec les autres structures








télécharger 101.55 Kb.
titre7/Rapports avec les autres structures
date de publication06.07.2017
taille101.55 Kb.
typeRapport
l.21-bal.com > comptabilité > Rapport
ASSOCIATION « LA SOURIS VERTE »

20 , RUE DES DATS

51520 SAINT MARTIN  SUR LE PRE

Tél : 03 /10/14/40/88

Email : lasourisverte51@yahoo.fr

PROJET

D’ETABLISSEMENT

STRUCTURE MULTI-ACCUEIL

DE LA PETITE ENFANCE

Mars 2012

SOMMAIRE

INTRODUCTION : Présentation du projet d’établissement Page 3

PROJET SOCIAL : Page 5

1/Présentation

2/ Historique et évolution

3/Situation, accessibilité

4/Missions de la crèche

5/Contrat avec les parents et tarifs

6/Personnel encadrant

7/Rapports avec les autres structures

PROJET EDUCATIF : Page 10

  • Accueil des parents

  • Accueil des enfants

  • Développement psychomoteur :

1/ généralités

2/ rythmes de l’enfant

3/ acquisition de l’autonomie :

  1. Maîtrise du corps dans l’espace

  2. Manger et boire seul

  3. Acquérir la propreté

  4. Acquérir le langage

  • Utilisation des locaux

PROJET PEDAGOGIQUE : Page 19

  • Règlement intérieur

  • Activités proposées

CONCLUSION Page 22

ANNEXES

PROJET D’ETABLISSEMENT

Introduction :

Le décret n°2010-613 du 7 juin 2010 a rénové le cadre juridique applicable aux établissements et services d’accueil des enfants de moins de 6 ans.

Le décret fixe également les étapes et le contenu des procédures d’autorisation ou d’avis pour la création, l’extension ou la transformation des établissements et des services.

Il porte sur les principes généraux d’organisation et de fonctionnement des structures.

Il stipule une obligation pour les établissements et services d’accueil de la petite enfance d’écrire un projet d’établissement.

On y trouve donc différents paragraphes :

  • Une première partie concernant les missions générales des établissements et des services d’accueil : « ils veillent à la santé, à la sécurité, au bien être et au développement des enfants qui leur sont confiés. Dans le respect de l’autorité parentale, ils contribuent à leur éducation »

Le texte mentionne l’intégration sociale des enfants handicapés ou atteint d’une maladie chronique.

Les établissements apportent leur aide aux parents afin qu’ils puissent concilier leur vie professionnelle et leur vie familiale.

  • La seconde partie concerne les procédures administratives pour la création d’une structure

  • Le troisième paragraphe se penche sur l’organisation et le fonctionnement des établissements

  • Les deux dernières parties sur le personnel et les dérogations

Ce décret correspond à une rénovation des conditions d’accueil de la petite enfance et de son cadre juridique et administratif après le décret du 1er août 2000 car les crèches étaient régies par des textes de 1974, les haltes garderies par un arrêté de 1979 et les jardins d’enfants de 1952.

Contenu du projet d’établissement :

Chaque structure, chaque équipe doit élaborer un projet d’établissement qui lui est donc propre.

Ce projet doit s’adapter au maximum à la population accueillie dans l’établissement et à l’environnement.

Il permet à la structure de se faire connaître et reconnaître dans son identité, dans ses objectifs et dans ses compétences.

Le projet d’établissement n’est pas un cadre figé, il se décline en différents volets :

  • Un projet social : qui permet de situer l’établissement dans son contexte. C’est une photographie sociologique de l’établissement, de son histoire et de son évolution. Il précise notamment les modalités prévues pour faciliter ou garantir l’accès aux enfants de famille connaissant des difficultés particulières et fixe les objectifs en terme d’accessibilité à toutes les familles. Il prend en compte les caractéristiques de la population, les besoins et les demandes des familles.

  • Les profils de poste soutiennent les compétences professionnelles dans l’équipe et précisent le champ d’action de chacun, les compétences nécessaires pour l’encadrement des enfants, la complémentarité des compétences.

  • Le règlement intérieur, lui, est obligatoire et pose le cadre règlementaire de la structure d’accueil.

  • Un livret d’accueil est possible également, il est destiné aux parents, présente le quotidien des enfants et les valeurs éducatives de toute l’équipe.

  • Un projet éducatif  qui concerne l’accueil, le développement, l’éveil et le bien être de l’enfant. Il décrit les pratiques professionnelles quotidiennes et pose quelques problématiques pour introduire le projet pédagogique.

  • Un projet pédagogique représente les moyens par rapport au projet éducatif (méthodes de travail, organisations..)

PROJET SOCIAL :

Définition : permet de situer l’établissement dans son contexte

1/ Historique et évolution

2/ Présentation de la structure (association…) multi-accueil

3/ Missions de la crèche

4/ Implantation géographique, situation, accessibilité

5/ Tarifs ; contrat/parents

6/ Equipe :

  • présentation

  • profils de postes

  • accueil des stagiaires

  • règlement du personnel : secret professionnel, respect des horaires, communication interne…

  • rapport avec les autres partenaires : école, intervenants extérieurs


PROJET SOCIAL :

1/ PRESENTATION

Géré par une association loi 1901, l’établissement « LA SOURIS VERTE » est une structure d’accueil de la Petite Enfance comportant trois mode de garde : crèche et halte-périscolaire. Il accueille donc les enfants de 2 mois à 6 ans, en fonction du service concerné.

La crèche reçoit par ordre de priorité : les enfants résidant à saint martin sur le pré, les enfants dont les parents travaillent à saint martin sur le pré, et les enfants d’autres communes.

2/ HISTORIQUE ET EVOLUTION

La première ouverture date de juillet 1996, avec un agrément pour 30 enfants.

Nous étions dans les locaux de la zone Raymond Aron, qui avaient été aménagés pour l’accueil des petits enfants.

Face au bon développement de l’établissement, et aux demandes sans cesse croissantes de places, que nous ne pouvions honorer, la commune de Saint Martin sur le Pré a décidé de construire de nouveaux locaux, dans le village.

Nous nous y sommes installés début septembre 2003. Ces locaux sont spacieux et spécialement aménagés pour accueillir les enfants dans de très bonnes conditions.

L’agrément est passé ensuite à 45 enfants, tous modes de garde confondus, 13 salariées et 1 directrice assurent le bon fonctionnement de l’établissement.

En 2009, l’agrément est passé à 52 enfants.

3/ SITUATION, ACCESSIBILITE

La crèche se situe dans le milieu mi-urbain, mi-rural, dans une commune d’environ 900 habitants, jouxtant une ville moyenne d’environ 55000 habitants, chalons en champagne. Saint Martin sur le Pré est une commune comportant encore quelques fermes, mais surtout une importante zone industrielle, employant de nombreux salariés. Aux alentours, ce sont des communes plutôt rurales, mais avec de nombreux lotissements abritant des familles allant travailler en ville.

Des locaux neufs, dans lesquels nous nous sommes installés en septembre 2003, ont été réalisés par la commune. Ces locaux sont mis à la disposition de l’Association par la commune.

4/ MISSIONS DE LA CRECHE

La crèche a pour mission principale d’accueillir les enfants dont les parents travaillent. Tout ceci dans le but de permettre aux enfants de s’épanouir au sein de la structure qui va les aider à acquérir une certaine autonomie, en mettant à leur disposition des locaux fonctionnels, du matériel adapté, encadrés par un personnel qualifié. Sachant que toutes les grandes acquisitions psychomotrices se font entre 0 et 3 ans, on comprendra l’importance de l’entourage psychoaffectif du tout-petit.

5/ TARIFS

  • Barème :

nous appliquons les tarifs imposés par la CAF, c'est-à-dire, en fonction des ressources familiales (revenus imposables les plus récents) sur présentation des justificatifs ou états CAF.

  • Mensualisation :

un contrat est signé avec les familles, en fonction de leur besoin de garde ; le calcul personnalisé est établi sur la base des besoins en nombre d’heures d’accueil par jour, de jours par semaine, étalés sur l’année.

6/ L’EQUIPE

En ce qui concerne l’effectif du personnel, les textes prévoient 1 adulte pour 5 enfants qui ne marchent pas, et 1 adulte pour 8 enfants qui marchent. Il faut bien sûr tenir compte du nombre d’enfants, de l’amplitude d’ouverture de la Crèche’, et de la durée de travail du personnel.

Des stages de formation continue sont proposées au personnel, qui y assiste par roulement afin que toutes puissent en bénéficier, sans perturber le bon fonctionnement du service (secourisme, cuisine, selon les demandes…)

Le personnel doit être attentif à ne pas poser de diagnostic trop hâtif auprès des parents, en cas de problème, même mineur. Mais toujours en référer à la directrice, qui elle, jugera de ce qui doit être dit aux parents.

L’équipe est composée :

  • D’une infirmière puéricultrice, directrice

  • D’un Educateur (Educatrice) de jeunes enfants

  • De 6 auxiliaires de puériculture

  • De 4 employées de crèche, titulaires du CAP petite enfance ou du BEP sanitaire et social, ou non

  • D’une cuisinière

  • D’une employée de service, qui assure l’entretien des locaux en partie après la fermeture de l’établissement

La pédiatre de la crèche est disponible et appelé en cas de besoin, pour quelques questions que ce soit. Elle réalise les examens obligatoires des moins de 4 mois.

Le médecin traitant de l’enfant peut venir l’examiner à la crèche à la demande des parents. Le kinésithérapeute peut intervenir à la crèche, si un traitement spécifique est prescrit par le médecin traitant, suivant des horaires définis à l’avance, pour ne pas occasionner de gène dans le service.

7/ RAPPORT AVEC LES PARTENAIRES EXTERIEURS

  • Avec l’école maternelle :

Compte tenu du service de halte-périscolaire qui prend en charge les enfants fréquentant l’école de Saint Martin sur le Pré, nous côtoyons tous les jours les institutrices des deux classes de maternelle, et nous servons de relais entre l’école et les parents. Nous participons aux spectacles proposés à l’école maternelle. D’autre part, en juin, nous y passons une demi-journée avec les enfants qui seront scolarisés à la prochaine rentrée, quelque soit l’école fréquentée.

Nous réalisons également, depuis 2010, des sorties en commun avec l’école (ferme pédagogique etc ) en fonction de leurs possibilités.

  • Avec le club du 3ème âge :

nous organisons des rencontres ponctuelles inter-générations (galette des rois, etc)

  • Avec le poney club de Recy :

Les enfants à partir de deux ans et demi pratique une activité autour du poney 1 fois par mois.

  • Avec la médiathèque Georges pompidou :

Les enfants de la halte –périscolaire se rendent une fois par moi à la médiathèque pour des expositions, écouter des livres lus par des conteuses, spectacles à thèmes….

  • D’autres sorties sont envisagées ponctuellement,

Soit sur saint martin sur le pré ou sur chalons (Le grand jard, sorties organisées par la ville de chalons etc)

  • Des intervenants extérieurs peuvent être amenés à faire des interventions ponctuelles (ex : pour les spectacles de fin d’année…) ou régulières

(L’association de conteuses « Lire et faire Lire » intervient depuis novembre 2011 une à deux fois par semaine pour faire des lectures aux enfants de 20 mois à l’entrée à l’école…)

PROJET EDUCATIF 

Définition : concerne l’accueil, le développement de l’enfant et son bien être

1/Présentation du lieu de vie et valeurs éducatives :

  • Présentation des groupes d’enfants

  • Les valeurs éducatives : le respect, l’autonomie, le plaisir

  • L’intégration dans un nouveau milieu : adaptation, stabilité, implication, séparations

2/ Communiquer et collaborer avec les parents :

  • Les transmissions

  • L’enfant lui-même

  • La place des parents

  • Le respect de l’identité culturelle et religieuse

3/ Etre en relation avec l’enfant :

  • L’encouragement

  • Les limites

  • Les règles

  • La place de chacun

4/ Organiser la journée de l’enfant

  • Le début de la journée

  • Les jeux et activités

  • L’alimentation

  • Le repos, le sommeil

  • Les « soins » + médicaments

  • Les transitions

5/ organiser l’environnement

  • Les coins

  • Avec des yeux d’enfants

  • Les espaces partagés

  • Les espaces réservés


PROJET EDUCATIF 

ACCUEIL DES PARENTS :

L’accueil des parents commence par le tout premier contact avec le personnel, soit par le biais du téléphone, soit lors de la toute première visite à la Crèche. Cette première prise de contact est très importante : en effet, les parents cherchent un mode de garde pour leur enfant, avec tout le questionnement et toutes les angoisses que cela représente. A nous, professionnel(le)s de la Petite Enfance, d’être à leur écoute, les aider, les guider, les conseiller, et surtout les comprendre. Nous leur faisons visiter les locaux dès la première rencontre, c’est rassurant pour eux : ils imaginent mieux ce que sera le cadre de vie de leur enfant.

L’accueil quotidien est très important, car il est à la base des relations de confiance établies entre les parents et le personnel ; que ce soit le matin ou le soir, nous devons être à l’écoute des parents, et les aider dans leur questionnement, répondre à leurs inquiétudes.

Au cours de l’année, des rencontres avec les parents ont lieu, que ce soit sous forme de réunion d’information, ou sous forme de réceptions récréatives (tirer les rois, fête en cours d’année, etc) ou pour tout autre raison qui sera à préciser en temps utile.

ACCUEIL DES ENFANTS :

  • adaptation

Autant que possible, l’accueil de l’enfant se fera par une adaptation progressive, sur une semaine environ. En général ; la maman est encore en congé maternité, et a donc le temps de venir tous les jours : le premier jour, la maman reste avec l’enfant ; puis tous les jours, l’enfant restera un peu plus longtemps, pour un biberon, puis pour une sieste, pour arriver à une petite journée à la crèche, sans maman. Cette adaptation progressive est aussi importante pour la maman que pour son enfant : il n’est pas facile de confier son bébé à des personnes que l’on ne connaît pas. La première journée complète de crèche sera d’autant moins difficile que les contacts auront été plus nombreux en temps et en nombre, avant le placement définitif qui correspond aussi à la reprise du travail.

Il ne faut pas oublier non plus de parler à l’enfant : lui expliquer ce qui va se passer, pourquoi il va venir à la crèche, etc…

Un vêtement, ou un foulard, par exemple, porté par la maman, pourra aussi rassurer l’enfant, qui retrouvera ainsi l’odeur de sa maman.

  • accueil quotidien

Tous les jours, comme pour les parents, l’accueil de l’enfant est important : il existe des rites selon les enfants, qu’il est primordial de respecter, afin que la séparation se passe bien, et que la journée se déroule dans de bonnes conditions. Il ne faut pas laisser partir une maman dans l’angoisse d’un bébé qui pleure, toujours la rassurer et se montrer compréhensive ; pas de départ de la maman sans bisou, pour une bonne journée… Lui proposer de téléphoner dans la journée pour avoir des nouvelles.

Les anniversaires sont fêtés, avec décoration de la salle de jeux, goûter amélioré (souvent avec la participation des parents qui apportent des gâteries)

DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR :

1/ Généralités : de la position couchée sur le dos du petit bébé, aux grandes possibilités motrices d’un enfant de 3 ans, il y a un immense fossé qu’il faut combler pour aider l’enfant à le franchir pas à pas, en toute sécurité physique et affective ; d’où la nécessité d’évoluer dans des locaux bien aménagés, d’avoir du matériel adapté, sous l’œil vigilant de l’adulte, qui doit être à la disposition des enfants, à leur hauteur, c'est-à-dire, le plus souvent possible assis sur le sol près des enfants, pour pouvoir répondre immédiatement à leur sollicitation.

2/ Rythmes de l’enfant : il est important de suivre le rythme de chaque enfant.

Les rythmes biologiques, sociaux et affectifs sont particuliers à chaque individu, d’autant plus à chaque enfant, de par leur caractère, mais aussi par leur milieu familial.

Le rythme de sommeil est particulièrement important : le sommeil est la base de l’équilibre, surtout chez le petit enfant. En effet, pendant le sommeil, la mémoire se met en ordre, le corps de repose, et l’organisme de l’enfant élabore l’hormone de croissance.

Il est indispensable de savoir déceler les signes de fatigue et de respecter les rites d’endormissement de chaque enfant : pas de rupture brutale d’activités, mais passer doucement au calme, avec une sécurité affective qui va souvent s’accompagner de rites propres à chaque enfant.

Le « doudou » ou « objet transitionnel » a une place très importante dans l’affect de l’enfant donc il est important de ne pas l’oublier.

Au sein de la crèche, nous laissons le doudou à disposition de l’enfant par des casiers ou poches à ninnins tout au long de la journée.

3/ Acquisition de son autonomie : il faut que l’enfant ait confiance en lui-même. Le rythme d’acquisition est propre à chaque enfant. L’enfant doit prendre plaisir à se mouvoir. L’aménagement de l’espace doit être aussi fonctionnel que possible ; la sécurité doit être respectée ; l’adulte doit être présent et disponible.

Le jeu et le mouvement caractérisent l’enfant

a/maîtrise du corps dans l’espace :

respecter le rythme de chaque enfant : parfois, savoir stimuler l’enfant, sans le mettre en échec, mais le rassurer, l’encourager dans ses tentatives.

b/manger et boire seul :

De l’alimentation exclusivement lactée à une alimentation diversifiée, l’enfant va en même temps découvrir de nouvelles saveurs, de nouvelles textures, un nouveau mode d’alimentation : il faudra lui proposer toutes ces nouvelles étapes en douceur, progressivement, en respectant ses hésitations, ses régressions.

Cf Annexe 4

c/ acquérir la propreté

La mise au pot débute vers l’âge de 18-20 mois, sans obligation ni obsession. L’enfant doit être capable d’aller seul sur le pot, doit comprendre ce qu’il fait. Rien ne presse. Là aussi, il faut, non seulement respecter le rythme de l’enfant, mais encore, synchroniser nos actions avec celles de la famille ; il est très important pour l’enfant qu’il y ait un accord entre la crèche et les parents.

d/ acquérir le langage

Il est essentiel de parler aux enfants, si petits qu’ils soient. Tout peut être sujet à parler et à faire parler l’enfant : change, repas, livres, jeux, promenade….

UTILISATION DES LOCAUX :

A l’extérieur, un parking privé pour les parents a été aménagé ; aucune voiture ne se gare dans la rue, par mesure de sécurité.

La conception de l’établissement offre des locaux spacieux, avec des murs aux formes douces et arrondies, des couleurs à la fois claires et gaies, douces et vives.

Le hall d’accueil est clair, permet l’accès au bureau de la Directrice, au service des petits, et par une passerelle et un couloir, au service des grands.

LES SERVICES D’ACCUEIL DES ENFANTS

Le service des petits

Il est ouvert sur le halle d’accueil, un vestiaire équipé de casier pour chaque enfant, et d’une table de change, permet ensuite aux parents de rejoindre le service proprement dit. L’accueil s’effectue à l’entrée du service ; une petite barrière permet aux parents d’entrer un petit peu dans le service, sans en dépasser les limites ; les auxiliaires les y accueillent et prennent les bébés en charge.

La salle d’éveil se compose :

  • d’une partie change, avec un meuble arrondi, ouvert sur la salle de jeux (l’échange entre adultes et enfants est ainsi facilité), comprenant 2 postes de change ; sous un des tapis, un baignoire est à disposition en cas de besoin ; des casiers permettent le rangement des vêtements personnels des enfants

  • d’un espace libre, avec un coin parc pour les plus petits avec des tapis de jeux qui restent au sol ou sur une balancelle et un espace avec des jouets à la portée des plus grands.

Une partie du plafond de la salle d’éveil est tout à fait particulière : le plafond est peint en bleu nuit, éclairé par des fibres optiques qui représentent la voie lactée ; cela procure un effet de douceur et de calme très apprécié.

  • La salle de motricité est mise à disposition de l’équipe de ce service pour réaliser des activités spécifiques aux enfants de 18 mois à 24 mois dans l’attente de passer dans le service des grands (psychomotricité, peinture, etc..) ainsi que la bibliothèque.

Le dortoir est indépendant :

Il comprend 12 lits superposés 

Deux personnes sont présentes dans ce dortoir afin d’aider à l’endormissement si nécessaire assurer la surveillance du sommeil des enfants et le lever si besoin en cours de sieste, il y a également des baies vitrées.

Le service des grands : une grande surface (100m2) , une hauteur de plafond assez impressionnantes , des couleurs très vives mettent de bonne humeur quand on franchit l’entrée par la petite porte réservée aux enfants.

Il se compose :

  • D’un grand espace de jeux qui permet d’y aménager des coins

  • Une palette de peintre, avec ses halots lumineux bleus, rouges, verts et jaunes, abrite le coin repas, qui sert aussi pour les activités dirigées, qui demandent aux enfants d’être assis, tranquillement.

La salle de change s’ouvre sur la salle de jeux, et comporte un meuble avec deux postes de change (une baignoire est à disposition en cas de besoin), 2 petits lavabos, 2 petits toilettes et des pots..et tout le nécessaire pour le change et la toilette des enfants.

Le vestiaire des grands est installé dans le couloir ; il est composé d’éléments modulables, comprenant des crochets pour le manteau, d’un casier haut pour les objets personnels, d’un casier bas pour y ranger chaussures et chaussons, et d’un banc permettant aux enfants de s’asseoir.

Il y a deux dortoirs : un sur le service pour les enfants les plus grands déjà propres avec les toilettes à proximité et un dortoir dans la salle qui sert aussi à la motricité pour les plus jeunes, avec un petit toilette situé un  peu plus loin réservé aux enfants.

Les enfants sont installés sur des lits couchettes au sol.

Il y a environ 20 enfants dans la salle qui sert pour la motricité et deux personnes assurant la surveillance et l’endormissement des enfants et 10 enfants sur le service des grands avec une personne assurant la surveillance.

Dans chaque service, un cahier de transmissions permet de noter toutes les observations particulières concernant chaque enfant, données par les parents le matin, ou bien, celles que nous avons à dire le soir.

LES SERVICES COMMUNS

POUR LE PERSONNEL :

  • Le vestiaire, équipé d’armoires personnelles et d’une douche

  • Les toilettes, équipées d’un accès handicapé

  • Une salle de repas, pour y prendre repas ou pause

LA LINGERIE :

  • Avec 2 lave-linge, 2 sèche-linge, 2 armoires à linge : chaque service a son matériel, ce qui permet à chacun d’avoir le linge qui lui convient.

Chaque personne qui remplit la machine à laver la met en route…puis le sèche-linge ; le linge sec est replié et rangé dans chaque service par le personnel, le matin de bonne heure.

LA BIBERONNERIE :

Indépendante de la cuisine, elle est équipée d’un évier, d’un réfrigérateur, et de rangements particuliers. Les auxiliaires de puériculture du service des bébés préparent les biberons, les lavent, les stérilisent, et les rangent.

LA CUISINE :

Les repas sont préparés chaque jour par la cuisinière, dans des locaux très adaptés et fonctionnels, correspondant aux normes obligatoires et actuelles en matière d’hygiène. Des analyses alimentaires (échantillons et lame de surface) sont effectués chaque trimestre par un laboratoire agrée. Une analyse de l’eau est également effectuée une fois par an. Les résultats sont affichés pour les parents. La cuisinière a suivi une formation en cuisine, en diététique et application des méthodes d’hygiène HACCP ainsi que les autres personnes qui la remplace en son absence.

LE LOCAL ENTRETIEN :

Tout le matériel pour l’entretien des locaux y est rangé et les différents articles dont nous avons besoin au quotidien.

LES AIRES DE JEUX EXTERIEURES

POUR LES PETITS : ouvrant directement sur la salle de jeux, un espace extérieur leur est réservé, avec un sol au revêtement souple et de couleur. L’aménagement y est fait pour répondre aux besoins des petits.

POUR LES GRANDS : un espace extérieur, avec un sol souple et de couleur, permet de sortir facilement. Un grand verger, simplement traversé par la passerelle qui conduit à l’école, est à notre disposition : nous en profitons pleinement dès les beaux jours ; les arbres fruitiers du verger nous permettent de récolter pommes, mirabelles, quetsches et coings, et de les déguster ensuite, préparés par les soins de la cuisinière, en compote, tartes ou autres clafoutis…

Structure de psycho motricité, vélos, jeux de ballons, de quilles…quand le temps est beau, permettent aux enfants de se dépenser sans compter, en profitant de la nature environnante.

PROJET PEDAGOGIQUE :

Définition : moyens pour parvenir à l’action par rapport au projet éducatif (méthodes de travail, organisation)

Règlement de fonctionnement

L’observation

La sécurité des enfants et des adultes

La charte du repas et l’alimentation

Les projets d’activités

Le projet d’équipe

PROJET PEDAGOGIQUE :

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT :

L’établissement est ouvert de 7h30 à 18h30, du lundi au vendredi

La crèche ferme la semaine entre noël et jour de l’an.

Le règlement de fonctionnement est distribué aux parents à chaque entrée et est à disposition des parents à l’entrée de la crèche.

ACTIVITES PROPOSEES :

Il ne faut pas oublier que :

JOUER , C’EST FAIRE CE QUE JE VEUX

JOUER , C’EST VIVRE

JOUER,C’EST GRANDIR !

Il est bien certain que les activités et le matériel proposés varient selon les âges. Le jouet est un outil qui va donner à l’enfant un comportement ludique. Le jouet est le moyen, pour l’enfant, d’évoluer, de se créer un imaginaire, puis d’imiter. L’activité principale de l’enfant, est le jeu. Et pour lui, jouer est un vrai travail.

Le jeu est essentiel pour l’enfant. L’enfant se fabrique par le jouet. L’évolution se fait avec l’âge de l’enfant. En plus, à travers le jouet, il y a une relation avec l’adulte.

L’énumération qui va suivre n’est pas exhaustive, mais simplement des repères par rapport à l’âge des enfants. Il est bien évident que chaque enfant évoluant à son rythme qui lui est propre, l’ordre des activités est variable selon les enfants.

L’essentiel est de mettre entre les mains de l’enfant un matériel qu’il puisse utiliser facilement, sans être en échec permanent, même si, de temps à autre, l’aide de l’adulte est nécessaire pour aboutir au but que l’enfant s’est fixé.

Ainsi, nous commencerons par le tout petit : mobiles colorés, au-dessus de son lit, boîte à musique, hochets, bouliers, peluches, petits jouets en caoutchouc, faciles à attraper, anneaux de dentition, clés ; puis ce sera les tapis d’éveil, tableaux de découverte, petits cubes, petites balles, pyramide ; ensuite les téléphones feront la joie des moyens, sans oublier les chansonnettes, les comptines rythmées, la gymnastique du bébé…

Viendra le temps des toupies, des premiers legos, des jeux à pousser, à tirer, les boîtes aux lettres, les formes et cubes à encastrer, à empiler ; les jeux d’imitation feront leur apparition : poupées, dînettes, petites voitures, garage, marchande, puis le crayonnage, les feutres, la peinture au doigt, puis au pinceau, les perles à enfiler..

Pendant tout ce temps, nous n’aurons pas oublié de proposer aux enfants des livres dont la forme et la présentation varient avec l’âge de l’enfant : du livre en plastique, en passant par le livre en carton, pour arriver aux livres plus élaborés, dont les images et le texte évoluent aussi en fonction de l’âge des enfants.

La psychomotricité ne sera pas laissée de côté, permettant à l’enfant de découvrir son schéma corporel, ses possibilités physiques, ses limites aussi.

Pour les plus grands, la confection de gâteaux, la manipulation de pâte à modeler, de pâte à sel, et toutes autres activités manuelles, leur permettra de développer la manipulation et la préhension fine.

Quelque soit l’activité proposée, il ne faut pas oublier l’importance de l’échange affectif qui s’y rapporte.

UN CALIN,UN GESTE SIMPLE,

LA TENDRESSE AU QUOTIDIEN

CONCLUSION

La Crèche est un lieu de vie où le petit enfant grandit en éveillant l’ensemble de ses potentialités. L’enfant se lance dans la dynamique de son « grandir », fait l’apprentissage de son autonomie et de sa socialisation. La Crèche reste un lieu privilégié où la globalité des besoins de l’enfant est ouverte, tout en favorisant et préservant les liens permanents avec la famille. L’individualisation de chaque enfant doit être assurée par une auxiliaire de puériculture, qui répond aux besoins essentiels du jeune enfant, à l’intérieur d’une relation affective privilégiée. L’Educateur de Jeunes Enfants, aide, en collaboration, au développement psychomoteur des enfants ; ces deux spécialistes de la petite enfance se complètent dans leurs tâches pour le bien-être du petit homme qui leur est confié.

Ces 2 spécialistes de la petite enfance sont assistés d’employées de crèche, titulaire ou non du CAP petite enfance, qui font lien également au sein de la structure.

Grandir reste la grande aventure du petit enfant, avant de pouvoir souffler ses 3 bougies. Il se lance avec le désir et le plaisir de l’apprentissage que nous lui connaissons, quand nous lui offrons les repères nécessaires à sa sécurité.

La structure élargissant son mode d’accueil en périscolaire jusqu’à 6 ans, cela nous oblige à nous adapter à leurs besoins spécifiques.

Nous, professionnelles de la petite enfance, sommes là pour faire que tout se passe le mieux possible, pour que l’enfant s’épanouisse dans un milieu adapté et sécurisant, et que les parents puissent nous laisser leur cher petit en toute confiance.

ANNEXES

Annexe 1 : Décret n°2010-613 du 7 juin 2010 relatif aux établissements et services d’accueil des enfants de moins de 6 ans

Annexe 2 : Situation géographique de la crèche

Annexe 3 : Plan de la crèche

Annexe 4 : charte du repas plaisir

ANNEXE 1

ANNEXE 3





Page













similaire:

7/Rapports avec les autres structures iconAux rapports que nous entretenons avec les autres. La paix sociale
«Opposition de sentiments, d’opinions entre des personnes ou des groupes.» Larousse

7/Rapports avec les autres structures iconII. Les rapports de la procédure pénale et des autres branches de droit

7/Rapports avec les autres structures iconRapports juridiques des volontaires avec unite et les ong incidence sur les assurances sociales

7/Rapports avec les autres structures iconAccord Égalité professionnelle femmes-hommes : les impacts pour les structures
«Égalité professionnelle femmes-hommes» au sein de la branche des Acteurs du lien social et familial (Alisfa). Quelles sont pour...

7/Rapports avec les autres structures iconMusique pour scientifiques et littéraires
«professionnel». À ce titre comme à d'autres, ce cycle proposera de penser la musique avec d'autres disciplines (mathématiques, poésie,...

7/Rapports avec les autres structures iconLiens structures cérébrales / fonctions supérieures
«Lésions de la moitié gauche de l’encéphale coïncidant avec l’oubli des signes de la pensée»

7/Rapports avec les autres structures iconLes obligations des societes de domiciliation commerciale et des societes domiciliees
...

7/Rapports avec les autres structures iconThème 1 : Qu’est-ce que le droit aujourd’hui ?
«civiliser» les relations sociales. IL remplace les rapports de force par des rapports de droit. Le droit assure à tous les hommes...

7/Rapports avec les autres structures iconExamen des rapports
«forcées» sont des attaques menées par l’opposition à des fins politiques. Le Gouvernement angolais tente en outre de reloger, même...

7/Rapports avec les autres structures iconRelations internationales
«relations» signifie les rapports, les contacts, les rapports plus ou moins durables (collectivités, pays ). Quand les relations...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com