Monsieur Patrice dubois pour les dessins et tableaux anciens n°s 24, 28, 31, 40, 334, 426








télécharger 244.25 Kb.
titreMonsieur Patrice dubois pour les dessins et tableaux anciens n°s 24, 28, 31, 40, 334, 426
page1/3
date de publication07.02.2018
taille244.25 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3
Hôtel des Ventes de Saint-Dié
DIMANCHE 14 DECEMBRE 2008 à 14 HEURES
VENTE AUX ENCHERES PUBLIQUES
Maîtres Morel
ESTAMPES

DESSINS

DESSINS et TABLEAUX ANCIENS

TABLEAUX, BRONZES et SCULPTURES

MEUBLES ET OBJETS D’ART DU XVIIème, XVIIIème et XIXème siècles

ETAINS

ARTS DECORATIFS DU XXème siècle

BIJOUX , ARGENTERIE et PIECES D’OR

TAPIS


Anne et Germain MOREL, 65, rue de la Prairie – 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES

Commissaires-priseurs associés, Tél. : 03 29 56 13 34 - Fax : 03 29 56 99 99

Successeurs de Maître Michel GUERIN e-mail : maitres.morel@wanadoo.fr

Catalogue visible sur : www.interencheres.com


Expositions publiques

Samedi 13 décembre de 10h à 12h et de 14h à 18h

Dimanche 14 décembre de 10h à 12h

Experts :

Cabinet Marc OTTAVI pour le n° 350

8 rue Rossini – 75009 PARIS (Tél : 01 42 46 41 91 – Fax : 01 42 46 41 68)
Monsieur Patrice DUBOIS pour les dessins et tableaux anciens n°s 24, 28, 31, 40, 334, 426.

16 rue de Provence – 75009 PARIS (Tél : 01 45 23 12 50 – Fax : 01 49 49 47 11)
Monsieur Christian RAUD pour les n°s 73, 74, 75 et 87

19 rue Victor Massé – 75009 PARIS (Tél : 06 08 73 61 20)
Monsieur Jean-Claude COMMENCHAL pour les étains des n°s 242 au 288

Tél /fax: 02 32 57 14 95. Jc.commenchal@orange.fr

ESTAMPES
1. ACHENER Maurice Victor (1881-1963).

Andlau.

Gravure à l'eau-forte, signée au crayon en bas à gauche. Contresignée au crayon en bas à droite et justifiée 11/75. 20 x 25 cm.

2. CANJURA Noé (1924-1973).

Jeune fille aux arums.

Lithographie, signée au crayon en bas à droite et justifiée 17/100. 62 x 50 cm

3. CARTON Jean (1912-1988).

Nu féminin assis.

Eau-forte, signée au crayon en bas à droite et justifiée 89/100 en bas à gauche. 34 x 46,5 cm.

4. CORNEILLE (dit CORNELIS VAN BEVERLOO Guillaume) (né en 1922).

Papillon rouge.

Lithographie, signée et datée (19)86 au crayon en bas à droite et justifiée 145/200 en bas à gauche. 46 x 40 cm.

5. FUCHS Ernst (né en 1930).

Le Minotaure.

Lithographie signée en bas au milieu, avec cachet à la cire de l'artiste. 76 x 58 cm.

6. GANTNER Bernard (né en 1928).

Jardin enneigé.

Lithographie signée au crayon en bas à droite. 24 x 31cm.

7. GANTNER Bernard (né en 1928).

Paysage enneigé.

Lithographie signée au crayon en bas au centre. 31x 24 cm.

8. GANTNER Bernard (né en 1928).

Village enneigé.

Lithographie signée au crayon en bas au centre. 31x 24 cm.

9. ICART Louis (1888-1950).

Le chaudron.

Gravure à l'eau-forte, signée et titrée en bas à gauche. 29 x 19 cm.

10. MORETTI Lucien-Philippe (1922-2000).

Les petits marchands.

Lithographie sur soie, signée au crayon en bas à droite et justifiée 9/13. 47 x 35 cm

11. PICASSO Pablo (1881-1973).

La femme au chapeau. 1963.

Linogravure en couleurs. 27,7 x 21,6 cm.

12. PICASSO Pablo (1881-1973).

Le vieux roi. 1963.

Linogravure. 27,5 x 21,6 cm.

13. PICASSO Pablo (1881-1973).

Nature morte. 1962.

Linogravure en couleurs. 27,6 x 21,5 cm.

14. PICASSO Pablo (1881-1973).

Tête I. 19.8.1964.

Vernis mou en couleurs, daté à l'envers en haut à droite. 27,7 x 21,7 cm.

15. PRIKING Franz (1927-1979).

Bouquet de tournesols.

Lithographie sur papier BFK Rives, justifiée 38/175 et signée au crayon en bas à droite. 64 x 50 cm

16. SEBIRE Gaston (1920-2001).

Les voiliers.

Lithographie, signée au crayon en bas à droite et justifiée 59/175. 63 x 50 cm

17. TOULOUSE-LAUTREC Henri de (1864-1901).

Elles.

Recueil in-folio de 11 lithographies numérotées et portant le cachet du Musée, et la signature dans la planche de l'artiste. Tirage 5/275 sur papier Arches. Préface de Jean Devoisins, conservateur de Musée d'Albi. Art Graphic International.

18. VILLON Jacques (1875-1963).

Composition.

Lithographie, sur papier Japon, signée en bas à droite, contresignée au crayon et justifiée 17/45. 32 x 52 cm

19. WEISBUCH Claude (né en 1927).

Le violoniste.

Lithographie, E.A., signée au crayon en bas à droite. 75 x 57 cm.

20. WEISBUCH Claude (né en 1927).

L'ange et le violoniste.

Lithographie signée au crayon en bas à droite et justifiée EA en bas à gauche. 53 x 74 cm.

21. ZADKINE Ossip (1890-1967).

Dom Oiseau.

Lithographie en couleurs portant le cachet de l'atelier Ossip Zadkine en bas à droite, justifiée au crayon 165/300. 57 x 45 cm (à vue).

DESSINS
22. AMBROGIANI Pierre (1907-1985).

Séance de gymnastique sur la plage.

Gouache, signée en bas au milieu. 65 x 49 cm.

23. BELLEMONT Léon (1866-1961).

Nu féminin assis.

Dessin au crayon, signé en bas à droite. 44 x 26 cm.

24. BERCHEM Nicolas Claes (1620-1683) suite de.

Pâtre sur son mulet près de ses bêtes.

Pierre noire et rehauts de blanc sur papier bleu (quelques rousseurs, taches et pliures). 22 x 30 cm.

25. BERMOND Marguerite (1911-1991).

Pigalle.

Aquarelle, signée en bas à droite et titrée au dos. 24 x 32 cm.

26. BERNHEIM Hélène. Artiste déodatienne.

Printemps vers Taintrux.

Aquarelle, signée en bas à droite et titrée au dos. 40 x 54 cm.

27. BERROETA de Pierre (1914).

Composition sur fond bleu.

Aquarelle, signée et datée (19)89 en bas à droite. 47 x 60 cm (à vue).

28. BLEULER Louis (Johann - Ludwig) (Peerthalen (Suisse) 1792 - Schaffhouse (lausen) 1850). " La Vallée de Zoug vers le Rigi ".

Aquarelle et rehauts de gouache. Montage ancien avec un filet d'encadrement noir (Quelques piqûres et petites pliures). Signé en bas à droite à la plume et encre noire: Louis Bleuler à Schaffhouse ; Situé dans la partie inférieure sur la feuille de montage. 43 x 62 cm.

La ville de Zoug occupe une situation privilégiée au bord du lac du même nom. Le Rigi, dans le canton de Lucerne, en Suisse, qui culmine à 1787 m, est considéré comme " la reine des montagnes ".

29. BOLDINI Giovanni (1842-1931).

Autoportrait présumé.

Dessin au crayon signé en bas à droite accompagné d'une lettre autographe destinée à Monsieur Alexandre : "28 octobre. Cher Monsieur Alexandre, Si c'est encore pour une exposition, je ne marche pas - et si c'est pour un certain monsieur, je marche encore moins. J'aurai grand plaisir vous revoir et je vous attendrai jeudi de 5 à 7. A vous. Boldini".

17x 24,5 cm (au total).

30. BONNEFOIT Alain (né en 1937).

Nu féminin assis.

Encre et aquarelle, signée et datée (19)97 en haut à gauche. 32,5 x 28 cm.

31. BORDONE Pâris (Trévise 1500 - 1571) d'après.

Portrait d'un gentilhomme vénitien un pli dans sa main.

Pastel. 45 x 38 cm.

Reprise, vraisemblablement du XIXe siècle, du portrait de gentilhomme conservé à Gênes au Palazzo Rosso (Cf. Catalogue de l'exposition l'Età di Rubens, Gênes, Palazzo Ducale, n) 104, p.407. - 2004).

32. CAILLE Léon Émile (1836-1907).

Le panier du goûter.

Dessin au fusain et rehauts blancs, signé en bas à gauche. 26,5 x 18 cm.

33. DECAUX Roger (1919-1995).

Fauteuil.

Pastel, signé et dédicacé en bas à gauche. 59 x 47 cm

34. DECAUX Roger (1919-1995).

Tissus, toiles et fruits.

Aquarelle et gouache, signée en bas à droite. 56 x 75 cm.

35. DELAYE Théophile Jean (1896-1973).

A la mosquée.

Gouache, signée et située Moulay Idriss à Fez en bas à gauche. 17 x 24 cm.

36. ECOLE FRANCAISE de la première moitié du XIXème siècle.

Scène animée dans un village, dominé par un ancien château.

Dessin au crayon, rehauts de gouache blanche. 15,8 x 23,9 cm (à vue).

37. ECOLE FRANCAISE de la première moitié du XIXème siècle.

Vue d'un hameau.

Dessin au crayon, rehauts de gouache blanche, monogrammé "M" et daté 15 ? 1844. 17,4 x 25,9 cm (à vue).

38. ECOLE FRANCAISE de la première moitié du XIXème siècle.

Boeufs s'abreuvant à la rivière.

Dessin au crayon, rehauts de gouache. 15,5 x 24 cm (à vue).

39. ECOLE FRANCAISE de la première moitié du XIXème siècle.

Le peintre et son modèle.

Dessin à l'encre, crayon et aquarelle. 33 x 26,5 cm.

40. ECOLE FRANCAISE du XIXème siècle.

L'arrivée du Bucentaure devant les notables vénitiens dans le grand canal (étude).

Plume, encre brune et lavis de brun. Papier calque (accdt). 30 x 18 cm.

41. ECOLE GRECQUE fin XIXème.

Temple à l'Antique en ruines.

Aquarelle, signée en bas à droite (illisible). 41 x 71,5 cm (à vue).

42. FEGUIDE Marcel (1888-1968).

Jeune femme au clair de lune.

Pastel, signé en bas à droite. 60 x 80 cm.

43. FORTUNEY Louis (Léon Ernest Fortuné ANDRIEUX dit) (1878-1950).

Musiciens au souk.

Pastel, signé en bas à droite. 32 x 24 cm.

44. GEORGE Robert (Artiste déodatien du XXème siècle).

Nu féminin à la fenêtre.

Dessin au fusain, signé et daté 1980 en bas à gauche. 87 x 60 cm.

45. GUERRIER Raymond (1920-2002).

Bouquet de fleurs dans un vase bleu.

Aquarelle et gouache, signée et datée 19(65) en bas à gauche. 66 x 59 cm.

46. JACQUE Charles Emile (1813-1894).

Moulin à vent.

Dessin au crayon, signé à l'encre en bas à gauche. 15 x 12 cm (à vue). Cachet de cire rouge "Vente Ch. Jacque" au verso de l'encadrement.

47. MORETTI Lucien-Philippe(1922-2000).

Le baiser du soir.

Dessin à l'encre et rehauts de gouache, signé en bas à droite. 45 x 33 cm.

48. MUNCH Bernard (né en 1921).

Composition abstraite en bleu.

Pastel signé en bas à droite. 21 x 34 cm.

49. NOACK Eugène (XXème siècle).

La montée au chalet.

Aquarelle, signée et datée (19)44 en bas à droite. 18 x 23,5 cm.

50. OTT Margot (née en 1945 - Meilleur ouvrier de France 1982).

Laitue et coccinelle.

Dessin aux crayons, signée vers le bas à droite. 38,5 x 39,6 cm (à vue).

51. OTT Margot (née en 1945 - Meilleur ouvrier de France 1982).

Tête d'ail en fleurs.

Dessin aux crayons, signée en bas au centre de la tige. 73 x 27cm (à vue).

52. PONCELET Maurice Georges (1897-1978).

Paysage de plaine.

Aquarelle et crayon, signée et datée (19)34 en bas à droite. 34 x 47 cm.

53. RAVIER François Auguste (1814-1895).

Paysage aux grands arbres.

Paysage à l'étang (au dos).

Deux dessins sur papier bleu, le premier signé en bas à droite. 26 x 35,8 et 16,5 x 36,8 cm (à vue).

54. REMLINGER Jean (né en 1935).

Couple.

Dessin à la craie Conté et pastel, signé et daté (19)90 en bas à gauche. 27 x 32 cm.

55. SERVEAU Clément (1886-1972).

Mas provençal.

Aquarelle, signée et datée (19)49 en bas à droite. 35,5 x 48,5 cm (à vue).

56. THOMSEN Henri.

Le bouchonnage.

Dessin à l'encre brune aquarellé et rehauts, monogrammé en bas à gauche. 32,5 x 22 cm.

57. THOMSEN Henri.

Musiciens. Souvenir de 1910.

Dessin à l'encre brune et rehauts blancs, monogrammé et daté juillet (19)64 en bas à gauche et titré au milieu en bas. 31,5 x 22,5 cm.

58. VILLON Eugène (1879-1951).

Port de pêche breton.

Aquarelle, signée et datée 1909 en bas à gauche. 49 x 62 cm.

59. VOIRIN Jules Antoine (1833-1898) attribué à.

Revue de la garde-républicaine (?).

Aquarelle. Attribuée au crayon au revers du cadre. 14,9 x 19,6 cm (à vue).

60. WAROQUIER de Henry (1881-1970).

Paysage - Souvenir, mer Egée.

Crayon et aquarelle, signé en bas sur le rocher et titré en bas à gauche et au dos. 20,5 x 27 cm (à vue).

ARGENTERIE
61. Boîte aux Saintes Huiles (Poinçon Vieillard département 1819-1838) et son étui en argent (Paris, XVIIIème). Poids total : 88,8 g.

62. Suite de 6 cuillères en vermeil. Cuilleron gravé d'arabesques au revers. Travail russe, fin XIXème-début XXème. Poids total : 122 g. AC

63. Théière droite à corps ovale et à fond plat en argent à décor gravé de frises et guirlandes en chutes et médaillon noué stylisés. Couvercle à charnière emboîté. Prise et anse en bois noirci. Angleterre, Londres, fin du XVIIIème siècle. H : 10, L : 27 cm. Poids brut : 487,7 g.

64. Tastevin en argent à décor stylisé de grappes de raisin, gravé B. ROSSIGNOL. D.P. Prise formée par un serpent. Lyon, XVIIIème. L : 9 cm. Poids : 65,2 g.

65. Tastevin en argent à décor de larges pastilles embossées alternées de grappes de raisin et godrons tors sur l'autre face. Poinçon Vieillard département, argent 800. L : 10 cm.

Poids : 55 g.

66. Tastevin en argent à décor de larges pastilles embossées alternées de grappes de raisin. Marqué MARC ALOXE. Maître orfèvre Parrot, Dijon. Poinçon Minerve. Diam.: 6,8 cm. L : 8,5 cm. Poids : 53 g.

67. Tastevin en argent à décor de feuilles de vigne gravées alternées de grappes raisin. Fond orné d'une pièce de 5F de 1815 en argent. Poinçon Minerve. L : 10,5 cm. Poids : 112,5 g.

68. Tastevin en argent à décor de pastilles embossées et godrons tors. Poinçon Minerve. L : 11 cm. Poids : 87,7 g.

69. Tastevin en argent à décor de pastilles embossées et godrons tors, gravé COHENDY JEAN de SAULZET LE CHAUD (enfoncement). Poinçon au cygne. L : 11 cm. Poids : 79,3 g.

70. Timbale tulipe en argent reposant sur un petit pied circulaire, gravée d'un cartouche de style rocaille sur le corps (petite fente et petites bosses). Paris, 1722-1727. H : 7,8 cm. Poids : 81,2 g.

71. Timbale tulipe en argent reposant sur un petit pied circulaire godronné, gravée Louise Chauveau (légèrement déformée). Deuxième coq département, 1809-1818. H : 8,7 cm. Poids : 61,5 g.

72. Drageoir couvert en cristal taillé à pointes de diamant (très ptts éclats). Belle monture à anses volutées; décor de frises de feuilles d'eau. Prise du couvercle figurant une couronne feuillagée. Piédouche reposant sur une base carrée à quatre pieds griffes. Poinçon Vieillard, Paris, 1819-1838. H : 24 cm. Poids brut : 1077 g.

MEUBLES ET OBJETS D’ART
73. Saint Georges terrassant le dragon en bois sculpté polychrome. Cette importante statue nous montre saint Georges debout se protégeant de son écu qui plante sa lance dans un dragon ou démon qui est couché à ses pieds. Elle est en tilleul sculpté et polychrome avec des usures et reprises à la polychromie. On peut la dater de la première partie du XVIIIe siècle et très certainement provenant de la région Rhénane (accdts et légers mques). H : 100 cm.

74. Tête d'évêque. Cette tête d'évêque provient de la cathédrale de Toul, sans doute de la façade. De taille importante, cette statue à été réalisée en pierre calcaire provenant de la carrière de Viterne (à proximité de Toul). Le traitement tout à fait délicat de la sculpture renvoie à son époque encore gothique. Son visage est très expressif avec des sourcils bien prononcés. Ses traits assez fins sont bien dessinés. Ses yeux sont mi-clos et sa bouche originellement fermée a été percée en masque de fontaine. Il est coiffé d'une mitre basse à croisillons délicatement sculptés, avec des incrustations de cabochons en imitation de l'orfèvrerie, et un rebord garni de fleurons brodés. Sa chevelure bouclée lui couvre partiellement les oreilles. Nous retrouvons des traces de polychromie verte rouge et noire, sur la mitre ainsi que sur le visage. Des influences bourguignonnes sont à pourvoir dans l'ensemble sculptural de cette cathédrale, où les visages sont traités de manière extrêmement soigneuse. Elle date de la fin du XVème siècle, circa 1500. Malheureusement, elle est usée et accidentée au niveau de la mitre. Le nez a été refait postérieurement. Cependant cette sculpture présente un intérêt particulier comme témoignage de l'art statuaire à la fin de l'époque gothique à Toul. H : 38 cm.

75. Tête de Christ. Cette tête de Christ provient sans doute du tympan central de la façade occidentale de la cathédrale de Toul, proposant des épisodes du Nouveau Testament ainsi que des scènes de la passion du Christ. Elle fut sculptée dans de la pierre calcaire provenant d'une carrière proche de Toul, située à Viterne. La partie postérieure de la tête fut bien conservée grâce à la protection en maçonnerie, qui entourait cette dernière dans la réutilisation de sa face. Il en ressort une coiffure d'une délicatesse extrême, dessinant de larges boucles épaisses et profondes autour du visage du Christ. L'élégance de la chevelure est en opposition formelle avec les traits parallèles droits de sa barbe. Cela a pour effet de donner plus de force et de vigueur au personnage saint, digne des sculptures bourguignonnes de la même époque. Les traits de son visage sont fins et ses yeux sont représentés mi-clos. L'arcade sourcilière donne également du tempérament à la sculpture. Il est intéressant de noter la puissance et la force qui s'élève de cette statuaire à forte personnalité. Des traces de gesso blanc et de polychromie rouge sont présentes au niveau du visage. Il est à relever une usure à l'extrémité faciale de la statue avec de nombreux accidents notamment au niveau du nez et de la bouche qui a été repercée. Elle date de la fin du XVe siècle, circa 1500. Grand intérêt comme témoignage de l'art statuaire de la fin de l'époque gothique. H : 29 cm.

76. Magicien enturbanné au jeu des gobelets. Automate sur socle gainé de velours beige. En état de marche. Vers 1950. H : 51 cm.

76 B. Elégante aux lunettes et à l'ombrelle, veste verte et jupe fleurie. Automate. En état de marche. Vers 1950. H : 57 cm.

76 T. Ballerine en tutu blanc, collier et guirlande de fleurs. Automate sur socle rectangulaire de velours rouge. En état de marche. Vers 1950. H : 52 cm.

77. Equilibriste en habit de polichinelle rose. Automate sur socle gainé de velours rouge. Vers 1950. H : 72 cm.

77 B. Singe fumant le cigare, en habit rose et chapeau haut-de-forme. Automate sur socle carré de velours rouge. Vers 1950. H : 65 cm.

78. Vitrine miniature en noyer et placage de noyer, vitrée à petits carreaux sur ses trois faces. Corniche à chapeau de gendarme. Fin XIXème. H : 48, L : 50, P : 14 cm.

79. Bureau de pente en merisier et placage de merisier marqueté de filets d'amarante contrastés. Côtés galbé. Abattant chantourné marqueté de croisillons foncé à l'intérieur d'un cuir fauve doré au petit fer, et découvrant un intérieur formé de deux niches, quatre tiroirs sur deux rangs et un secret. Deux tiroirs en ceinture; traverse chantournée reposant sur des pieds cambrés. Travail d'époque Louis XV. H : 94, L : 87, P : 50 cm.

80. Cartel d'applique en marqueterie dite "Boulle" sur fond d'écaille brune, et bronze doré. Riche décor en application de laiton à décor dit à la Bérain de volutes feuillagées (mques et accdts). Garniture de bronzes ciselés dorés : Coq et feuillage, palmettes, coquilles, fleurettes, acanthes à enroulement etc... Amortissement à décor en ronde-bosse d'un jeune chinois au parasol. L'intérieur de la caisse découvre un décor en trompe-l'oeil voulant imiter un pavement en damier et un fond marqueté d'un décor luxuriant à la Bérain d'oiseaux, rinceaux feuillagés et animaux fantastiques. Face et côtés vitrés, permettant de voir les oscillations du balancier rayonnant au soleil. Cadran en laiton repoussé, à réserves émaillées à chiffres romains en bleu. Mouvement signé Jean LEDOUX à Paris. Console en cul de lampe à quatre bras marquetée sur le même modèle de cariatides en bronze et centré d'un masque d'espagnolette. Frise, rosaces et palmettes reposant sur un élément terminé par un fruit grenu. Epoque Louis XIV. H totale : 131, L : 56, P : 24 cm.

81. Console-sellette de milieu en bois et stuc dorés et rechampi vert tendre, sculptée et ajourée toutes faces de rubans, palmettes à enroulements, coquilles, acanthes et fleurettes. Hauts pieds cambrés réunis par une entretoise en X et terminés par de petits pieds à enroulement. Dessus composé de deux plateaux de marbre noir veiné blanc assemblés et moulurés. Travail italien de style rococo. H : 107, L : 77, P : 50 cm.

82. Paire de larges bergères en bois mouluré rechampi crème et gris bleuté et sculpté de fleurettes. Dossier plat incliné arrondi à l'amortissement. Supports d'accotoirs coup de fouet. Pieds cambrés. Modèle de Pierre Rémy, style Louis XV. Garniture de tissu soyeux beige à décor de fleurs, passementerie et rubans noués. H : 103,5, L : 87, P : 69 cm.

83. Vitrine en placage de loupe et ronce de noyer richement marquetée, surmontée d'un corps vitré sur ses trois faces en partie haute, et d'une commode à façade arbalète à quatre tiroirs (foncées à l'intérieur d'un ancien papier marbré) sur traverse dont un fortement découpé en large plinthe, en partie basse. Montants en console à pieds arrondis. Riche décor marqueté de style rocaille sur ses trois faces : fleurs diverses en chute, putti, volutes feuillagées, vases fleuris et volatiles (accdts et manques). Corniche moulurée en chapeau de gendarme surmontée d'une acanthe (rapportée) centrée d'une fleur à enroulement. Style hollandais XVIIIème, début du XIXème siècle. H : 182, L : 88, P : 52 cm.

84. Paire de fauteuils à bras en bois naturel à dossier plat en chapeau de gendarme. Décor sculpté de coquilles, feuillage et palmettes. Accotoirs mouvementés. Pieds cambrés à enroulement. Ancienne garniture de tapisserie de type verdure. Style Régence, XIXème siècle. H : 108 cm.

85. Chevet en placage de bois fruitier dans des filets de bois teintés ouvrant par trois tiroirs sur traverse. Montants arrondis reposant sur des hauts pieds cambrés à arrêtes vives. Dessus de marbre encastré gris veiné blanc (acdt et rest.) à galerie de bois interrompue au centre. Epoque Louis XV. H : 72, L : 45, P : 32 cm.

86. Table tric-trac en acajou, placage d'acajou et placage de bois noirci. Il ouvre par un tiroir dissimulé en opposition sur chaque façade. Le plateau gainé de cuir noir au centre découvre dans le fond, le jeu plaqué de bois noirci à marquoirs alternés d'os et d'os teinté vert. Pieds fuselés cannelés terminés par des roulettes. Epoque Louis XVI. H : 75, L : 112, P : 56 cm.

87. Travail limousin fin XVIIème-début XVIIIème siècles, dans la mouvance de Jacques II Laudun. L'Annonciation. Plaque circulaire émaillée avec contre-émaillage rosé sur cuivre (ptts mques sur le pourtour et ptt mque dans le manteau de la Vierge). Diam.: 8,8 cm. Expert : Monsieur Raud.

88. Médaillon ovale émaillé représentant la Vierge de l'Assomption accompagnée de quatre anges ; en bas est le caveau ouvert du Christ. Au dos, contre émaillage noir signé N.LAUDIN A LIMOGES. XVIIème siècle. 18 x 15,7 cm.

89. Commode en noyer mouluré à façade galbée ouvrant par trois tiroirs sur traverse (rest. et transf.). Côtés panneautés. Montants arrondis à cannelures arrêtées reposant à l'avant sur des petits pieds cambrés à enroulement. Traverses basses moulurées découpées. Travail alsacien, XVIIIème siècle. H : 87, L : 129, P : 66 cm.

90. Suite de douze chaises en acajou mouluré à dossier rectangulaire à enroulement renversé à décor d'un motif losangique centré d'une fleur rayonnante type marguerite sculptée, et souligné en partie basse par une large frise à l'imitation de la draperie. Dés de raccordement sculptés de marguerite sur les pieds antérieurs fuselés et terminés par des pieds toupie, pieds arrières sabre. Modèle proche de sièges d'Henri Jacob. Style Directoire, fin du XIXème siècle. H : 86 cm. Garniture de velours vert rayé.

91. Lanterne de procession en bois et stuc dorés sculptés à corps hexagonal rehaussé de petites balustres (reste une) vitré dans des réserves oblongues et ouvrant par une petite porte (accdts). Elle est surmontée d'une petite coupole et d'un lanternon. Base godronnée tournée ornée de fleurettes. Venise, XVIIème siècle. H : 80, Diam.: 26 cm.

92. LUNEVILLE. Keller et Guérin. Service de table en faïence blanche à décor en bleu de chardons, croix de Lorraine et corps d'aigle couronné comprenant : 35 assiettes plates, 17 assiettes creuses, 23 assiettes à dessert, trois assiettes montées, deux raviers, trois plats ovales, trois plats ronds, deux légumiers, deux saladiers, un plat creux circulaire, une saucière, une saucière couverte, un pichet, deux pots à lait et un dessous de plat carré. Joint 8 soucoupes ou petites assiettes plates au modèle. Modèle Princesse Eugénie, fin XIXème siècle.

93. Console rectangulaire à léger décrochement en acajou et placage d'acajou ouvrant par un tiroir à serrure au trèfle en ceinture. Montants fuselés à cannelures foncées de laiton et réunis par une tablette d'entretoise reposant elle-même sur quatre pieds toupie. Riche décor en incrustation sur ses trois faces de laiton à motifs de losanges en frise interrompue et cercles concentriques en frise. Baguettes d'encadrement en laiton doré. Dessus de marbre blanc veiné noir encastré et ceint d'une galerie de laiton ajouré interrompue au centre. Beau modèle d'époque Louis XVI. H : 90, L : 111, P : 36 cm.

94. Paire de chaises en bois rechampi gris perle à dossier ajouré centré d'une lyre. Montants à colonnes cannelées surmontées d'une petite prise feuillagée. Piétement fuselé cannelé à dés de raccordement ornés d'une marguerite. Epoque Louis XVI. H : 95 cm. Garniture de velours rayé bleu.

95. Jardinière circulaire en bois noirci avec incrustations de filets et motifs décoratifs en laiton doré de type Boulle. Frise de perles et trois têtes de Minerve ailées en régule doré en application. Intérieur amovible en zinc. Epoque Napoléon III. H : 17, Diam.: 32 cm.

96. Commode rectangulaire en bois peint en polychromie ouvrant par deux tiroirs et reposant sur des pieds gaines. Décor peint sur ses trois faces de volutes feuillagées centrées de bouquets fleuris sur fond jaune dans des encadrements vert et rose. Plateau peint à l'imitation d'un marbre brèche encastré et ceint d'un large bandeau vert. Style Louis XVI, travail italien dans le goût du XVIIIème siècle. H : 97, L : 115, P : 53 cm.

97. Fauteuil de bureau en noyer à dossier trapézoïdal ajouré d'un motif de balustre. Accotoirs à enroulement. Assise circulaire tournante. Pieds en console. Première moitié du XIXème siècle. H : 90,5 cm. Garniture de velours vert.

98. Manufacture ZÜBER. Le château de Rixheim (Rischeim). Planche de papier peint (mouillures en partie haute). 62 x 90 cm.

99. Paire d'appliques en bois sculpté doré à trois bras de lumière en métal peint or. Décor en polychromie au centre de scènes de genre en papiers découpés selon la technique arte povera. Style italien. H : 32, L : 41 cm.

100. Important meuble-présentoir de forme galbée en placages de noyer et ronce de noyer marquetés en feuilles dans des encadrements mouvementés à agrafes feuillagées de filets de sycomore et amarante. La partie haute en retrait ouvre par deux portes mouvementées découpées en chapeau de gendarme et est surmontée d'une traverse marquetée au centre d'une composition de fleurs et feuillage elle-même coiffée d'une corniche moulurée au modèle. Partie basse à deux portes galbées et découpées ornées sur le même principe. Montants arrondis et côtés galbés marquetés et terminés par des pieds cambrés. Intérieur peint en rouge corail et agencé d'étagères fortement chantournées, deux trappes-secrets en partie haute. Travail dans le goût de Coulleru, Est de la France, XVIIIème siècle. H : 291, L : 158, P : 65 cm.

101. Colonne de présentation en bois rechampi gris bleuté à larges cannelures rudentées or (fentes et ptts accdts). Moulures or. Base et plateau (rapporté) carrés. Fin du XIXème siècle. H : 111, L : 40 cm.

101BIS. Paire d'éléments de devant de cheminée figurant un lion la gueule ouverte en bronze doré et ciselé, les deux pattes avant sur un piédestal de style rocaille de forme char. Style Louis XV, XIXème siècle. H : 36, L : 43 cm.

102. PRIMAVERA. Groupe en albâtre sculpté représentant les trois Grâces, figurant une allégorie du Printemps, drapées de tuniques à l'Antique portant à bout de bras une couronne de fleurs à guirlandes en chute (accdts et rest). Base et socle de forme triangulaire à pans coupés. Monté à l'électricité. Fin du XIXème siècle. H : 78 cm.

103. Bureau de dame mouvementé de forme rognon en placage de palissandre ouvrant par trois tiroirs n'en simulant qu'un, dans une ceinture découpée en arbalète. Dessus foncé au centre d'un cuir fauve doré au petit fer et ceint d'une lingotière formant une légère cuvette. Hauts pieds cambrés à arrêtes vives. Riche ornementation de bronzes ciselés et dorés : chutes, encadrement de guirlandes feuillagées, coquilles et acanthes. Marque d'un tampon à l'encre : Hopilliart-Leroux, 12 rue des Saints Pères, Paris. Style Louis XV, fin XIXème siècle.

H : 76, L : 92, P : 57 cm.

104. Limoges Bernardaud modèle Pérouse. Partie de service de table en porcelaine blanche à filets bleu et or comprenant : 12 assiettes plates, 12 assiettes creuses, 1 ravier, 1 saucière, 1 plat rond, 1 plat ovale, 1 soupière, 1 théière, 1 cafetière, 1 pot à sucre, 1 pot à lait, 12 tasses et soucoupes à thé, 12 soucoupes et 11 tasses à café. (Très bel état)

105. Console d'applique à côtés incurvés en bois et stuc à patine argent (accdts) sur fond bleu à l'imitation du bronze argenté. Façade à ressaut central et décrochements sur les côtés. Large bandeau sculpté de masques féminins, de têtes grimaçantes et animaux stylisés, putti et sirènes, fontaines, coquilles, dauphin, volutes feuillagées et fleurettes, formant ceinture. Pieds balustres fuselés et cannelés en partie centrale terminés par des toupies et réunis par une entretoise demi-lune centrée d'un pot fleuri. Dessus de velours jaune. Style italien, fin XIXème-début XXème siècles. H : 100, L : 135, P : 47 cm.

106. Paire de fauteuils à dossier plat en bois naturel mouluré et sculpté de fleurettes. Accotoirs à manchettes à supports coup de fouet. Ceinture mouvementée sculptée reposant sur des pieds cambrés à enroulement. Style Louis XV. Fin XIXème siècle. H : 94 cm. Garniture de tapisserie au petit point à décor de fleurs.

107. Commode sauteuse de forme galbée en placage de bois de rose et palissandre ouvrant par deux tiroirs sur traverse (impttes rest.). Traverses basse chantournées. Pieds cambrés. Bronzes ciselés et dorés rocailles : chutes, pieds, poignées et entrées de serrure. Traces d'estampille et jurande. Epoque Louis XV. H : 79, L : 80, P : 49 cm. Dessus de marbre rose veiné gris et blanc mouluré.

108. Importante table ovale en acajou et placage d'acajou à piétement central formé d'un fût octogonal flanqué de quatre gros pieds à enroulements sculptés de feuillage et fleurs en chute. Plateau mouluré à large ceinture. Deux allonges en placage d'acajou.

Dim. fermée : 156 x 127, Dim. avec deux allonges : 236 x 127 cm.

109. Glace rectangulaire à parecloses en bois et stuc dorés à double entourage de feuillage et coquilles stylisées en frise à écoinçons composés de rinceaux feuillagés et coquilles. Fronton pyramidal à fond de glace titrée d'une importante acanthe à enroulement en éventail flanquée de chutes luxuriantes de volutes feuillagées ponctuées de fleurettes (ptts accdts et mques). Epoque Régence. 156 x 85 cm.

109 B.SARREGUEMINES Modèle Papillon. Partie de service de table en faïence comprenant 61 pièces au total (16 pièces de forme, 45 assiettes) dont: 21 assiettes plates (13 impeccables + 8 moins bien) 24 assiettes creuses (20 impeccables + 4 moins bien) 1 soupière & son couvercle 1 petite soupière & son couvercle 1 grand plat à poisson 1 grand plat ovale, 1 grand plat rond creux 1 grand plat rond plat, 1 plat à tarte (1 cheveu) 1 petit plat rond, 1 saladier 1 grand compotier haut, 1 compotier bas 1 porte-oeufs, 1 saucière 2 raviers, 1 légumier (manque couvercle) Beau décor naturaliste de fleurs des champs, graminées, roseaux et épis de blé. Papillons bleus, jaunes et insectes divers. Petites peignées roses sur le pourtour. (légères égrenures sur quelques pièces). Marqué. Vers 1880 / 1900.

110. Belle commode en placage de frêne, loupe et ronce de frêne et acajou. Elle ouvre par trois tiroirs sur traverse, marquetés de réserves rectangulaires bordées de filets de sycomore et d'amarante. Larges montants arrondis à cannelures simulées. Côtés marquetés de losanges. Belle marqueterie au modèle sur le dessus. Fin de l'époque Louis XIV. Ornementation de bronzes ciselés et dorés : chutes, poignées et entrées de serrure, cul de lampe. H : 80, L : 123, P : 62 cm.

111. Jardinière de forme mouvementée en placage de bois exotiques et incrustations en semis alterné de petites croix en nacre et en cuivre. Garniture de régule doré : galerie ajourée, filets torsadés poignées, pieds cambrés de style rocaille. Intérieur ovale amovible en zinc. Style Louis XV, vers 1880. H : 16 cm, L : 40, P : 26 cm.

112. Bouteille de forme rectangulaire à goulot octogonal en verre blanc soufflé et moulé, à décor finement gravé d'armoiries des Ducs de Guise. LORRAINE ( ?), fin du XVIIIème siècle. H : 22,5, L : 15,2, P : 10,8 cm.

113. Bouteille en verre vert foncé, dite " oignon " (petit éclat à la collerette - belles irisations). Tout début du XVIIIème siècle. H : 16 cm.

114. Paire de petits fauteuils à dossiers curules à léger enroulement et à consoles d'accotoirs incurvées, à décor de frises d'écailles, de palmettes et rangs de perles. Pieds en console. Garniture de tissu rose saumon à décor en blanc de paniers de fleurs et bouquets noués. Style Louis XVI, XIXème siècle. H : 73, L : 60, P : 52 cm.

115. Table-cabaret en noyer à plateau rectangulaire en cuvette, ouvrant par un tiroir dans la ceinture à découpe en accolades. Pieds cambrés terminés par des pieds de biche. Style Louis XV, XIXème siècle. H : 70, L : 67, P : 56 cm.

116. Paire de fauteuils en noyer à dossier galbé de forme mouvementée. Décor sculpté de fleurettes et petites volutes feuillagées. Accotoirs à manchettes à supports coup de fouet. Traverse en accolade sculptée reposant sur des pieds cambrés. Epoque Louis XV. H : 90 cm. Garniture de tissu jaune soyeux à motifs de fleurs et feuillage.

117. Meuble à hauteur d'appui à façade galbée en bois noirci et marqueterie dite Boulle de laiton sur fond d'écaille de tortue rouge (nbx accdts et mques). Façade ouvrant par une porte ornée au centre d'un médaillon central cerné de bronze doré et ciselé. C“tés incurvés à ornementation au centre de masque d'homme barbu et rosaces. Montants arrondis à bustes féminins, feuillage en chute et motif ornemental en bronze doré et ciselé. Galerie d'oves et frises chapelet. Dessus de marbre blanc. Epoque Napoléon III. H : 110, L : 117, P : 44 cm.

118. Table à jeu portefeuille, mouvementée sur ses trois faces en bois noirci et marqueterie de type Boulle en laiton sur fond d'écaille de tortue rouge (nbx accdts, fente sur le plateau et manques). Façade mouvementée en arbalète ouvrant par un tiroir en ceinture ornée au centre d'un masque féminin en bronze doré. Plateau dépliant découvrant le plateau de jeu ceint d'un bandeau mouvementé marqueté au modèle. Pieds cambrés ornés de cariatides, frises et pieds en bronze doré. Epoque Napoléon III. H : 73, L : 85, P : 45 cm.

119. Grand cadre en bois de Sainte-Lucie de la suite des ateliers de Bagard, finement sculpté de rinceaux (quelques rebouchages et consolidations). Région de Nancy, XIXème siècle. 77 x 50 cm.

120. Armoirette en sapin à larges pans coupés ouvrant par deux portes et un tiroir en partie basse (XVIIIème siècle), à décor (post) en application sur ses trois faces selon la technique arte povera, de papiers découpés représentant des musiciens dans des environnements arborés, dans des réserves verticales à pans coupés bordées elles-mêmes de composition de fruits et personnages mi-hommes mi-arbres, sur fond ocre et filets vert et rouge orangé. Côtés ornés de la même manière d'arbres dans des réserves oblongues. Amortissement à frise de rinceaux feuillagés surmontée d'une corniche moulurée à pans coupés. Pieds droits.

H : 194, L : 117, P : 68 cm.

121. Commode à corps en sapin à façade arbalète peinte (postérieurement) en camaïeu ocre à l'imitation de la loupe à décor de réserves géométriques dans des filets d'encadrement vert et noir, ouvrant par trois tiroirs sur traverse (rest.). Plateau peint en beige gris à l'imitation du marbre veiné. Entrées de serrure de forme coeur en fer forgé. XVIIIème siècle. H : 83, L : 113,5, P : 58 cm.

122. Paire de fauteuils à la Reine à dossier plat et assise de forme mouvementée cannés (post.) en bois naturel sculpté de fleurettes. Accotoirs coup de fouet. Pieds cambrés terminés par des palmettes (rest.). Estampille de Nogaret Lyon. Epoque Louis XV. H : 91, L : 66, P : 57 cm. Galettes d'assise en cuir marron.

123. Petit chevet en merisier à incrustation de filets d'amarante, ouvrant par trois tiroirs sur traverse, le premier en écritoire. Plateau à galerie de bois interrompue au centre. Hauts pieds cambrés à petits pans coupés. Estampille de ROUSSET, JME. H : 68, L : 35, P : 27 cm.

124. Commode à façade cintrée en noyer ouvrant par trois tiroirs sur traverse, foncés à l'intérieur d'un papier peint de la 2ème moitié du XIXème siècle (rest.). Filets d'encadrement moulurés et noircis. Montants arrondis, petits pieds droits. Travail du XVIIIèms siècle. H : 81, L : 112,5, P : 68 cm. Poignées et entrées de serrure couronnées de style rocaille en bronze ciselé doré.

125. Rare terrine couverte en terre vernissée marron foncé en forme de harpe. Parois verticales ornées de cabochons et d'esses rapportés à la barbotine, intérieur d'une baguette guillochée à la périphérie et motif circulaire au centre. Sud de la France, XVIIIème-début XIXème siècle. Long. : 33, Larg. : 17 cm

126. Jardinière de forme mouvementée en placage d'érable sycomore centrée d'une réserve en placage de noyer incrustée de petites croix en nacre. Monture en régule doré, prises mufles de lion et petits pieds à enroulement. Intérieur à la forme amovible en zinc. Vers 1880. H : 19, L : 46, P : 30 cm.

127. Rare boîte à lever la pâte (ou farinière) en cuivre repoussé et martelé, de forme légèrement tronconique munie de deux anneaux ballants latéraux à attaches triangulaires, couvercle bombé ouvrant à charnière et orné de deux moulures concentriques. La bâte droite et légèrement oblique est ornée d'une frise de cupules surmontée d'un large motif cordé ; le haut du corps présente un décor " à la dentelle " en très faible relief. H : 32, Diam. : 35,5 cm. ITALIE ( ?), 2nde moitié du XVIIème ou tout début du XVIIIème siècle.

128. Table à plateau carré (post.) en noyer mouluré et sculpté. Ceinture à filets de perles en frise intercalée de chapiteaux stylisés découvrant un tiroir. Piétement formé de quatre satyres debout appuyés sur des massues et portant sur leur tête des corbeilles de fleurs et fruits. Traverse périphérique à section carrée ornés d'entrelacs et d'écailles en frise et reposant sur des pieds galettes. Travail de style Renaissance, XIXème siècle. H : 72, 80 x 80 cm.

129. Glace rectangulaire à double encadrement de godrons et frise chapelet à riche entourage en bois doré et sculpté d'acanthes à enroulement et volutes feuillagées agrémentées de coquilles (ptts accdts et mques). Amortissement surmonté d'une acanthe déployée centrée d'une coquille elle-même ornée en son milieu d'un motif floral. Italie, première moitié du XVIIIème siècle. 136 x 108 cm.

130. Commode rectangulaire en noyer et placage de ronce de noyer dans des encadrements de placage de bois fruitier (rest.). Elle ouvre par trois tiroirs sur traverses moulurées. Façade à léger décrochement central. Montants à pans coupés cannelés. Plateau en noyer mouluré à angles arrondis. Pieds tournés (post.). Travail de l'Est de la France, époque Transition. H : 90, L : 129, P : 61 cm.

131. Miroir à encadrement mouvementé et mouluré en bois peint à décor de fleurettes sur fond beige. Décor périphérique sculpté et doré de feuillage de style rocaille (fronton rest.). Venise, fin XIXème-début XXème. 53 x 77 cm.

132. Paire de cabriolets en noyer mouluré et sculpté de fleurettes. Dossier violoné. Accotoirs à manchettes à supports coup de fouet. Ceinture mouvementée et sculptée reposant sur des pieds cambrés. Epoque Louis XV. H : 95 cm. Garniture de tissu jaune pâle à fleurs.

133. Petite table rectangulaire d'appoint en bois laqué jaune vert à décor peint en polychromie d'une scène de chinoiseries dans une réserve de style rocaille vert émeraude. Ceinture découpée, pieds cambrés. Fin du XIXème siècle. H : 57, L : 52, P : 40 cm.

134. Chevet formant coiffeuse en noyer mouluré à façade galbée ouvrant par un tiroir et un abattant découvrant des casiers (transf. et rest.). Côtés ajourés d'un coeur. Dessus à galerie chantournée interrompue au centre. Pieds galbés terminés par des sabots de biche. Suisse ou sud de l'Alsace. H : 76, L : 53, P : 36 cm.

135. Glace rectangulaire à parecloses en bois noirci et riche ornementation de laiton repoussé à motifs de fleurs en frise, rinceaux feuillagés et personnage. Fronton triangulaire chantourné. Style Louis XIII, fin XIXème-début XXème. 110 x 74 cm.

136. Jardinière ovale en placage de thuya, ornée d'une riche garniture en régule doré comprenant une galerie ajourée, cabochons en application, pieds en console, poignées, chaînettes et frises de perles. Base en bois noirci. Intérieur amovible en zinc. Epoque Napoléon III. H : 20, L : 39, P : 29 cm.

137. IZNIK. Plat rond à décor polychrome d'oeillets et tulipes (ptts accdts au talon). XVIIème siècle. Diam.: 25,5 cm.

138. Suite de six chaises en bois rechampi bleu gris à dossier ajouré gerbe. Pieds fuselés cannelés rudentés. Style Louis XVI, XIXème siècle. H : 91 cm.

139. Crucifix en bois noirci à Christ en ivoire sculptée. XIXème siècle. H : 35 cm.

140. Table rectangulaire en noyer ouvrant par un tiroir en ceinture (rest. au plateau). Piétement tourné réuni par une entretoise en H, terminé par des pieds boules. Style Louis XIII, XIXème siècle. H : 69, L : 98, P : 62 cm.

141. Pierrot jouant de la mandoline. Sujet en albâtre et rehauts noirs, éléments métal. H : 66 cm.

142. Statuette en faïence polychrome en jaune, jaune sombre, bleu et manganèse, représentant Saint-Joseph, l'enfant Jésus sur le bras gauche et un rameau dans la main droite (rare représentation - rest. invisible très finement exécutée au cou du saint). Fin du XVIIIème siècle. H : 24,5 cm.

143. SAINT-LOUIS. Gobelet en cristal taillé à décor géométrique et centré d'un motif de myosotis en inclusion. Non signé. Fin XIXème siècle. H : 9,5 cm.

144. Grand vase balustre en émaux cloisonnés à décor en polychromie de pivoines, branches de pommier en fleurs et fleurs diverses sur fond rouge. Frises géométriques. Intérieur bleu turquoise. Japon, XIXème siècle. H : 76,5 cm.

145. JAPON. XIXème siècle. Dame de cour portant un vase. Statuette en ivoire sculpté. H : 23 cm.

146. AUBUSSON. XVIIIème siècle. Verdure à la chaumière et aux volatiles près d'un cours d'eau (usures). Bordure à décor de guirlandes de fleurs sur fond marron. 270 x 350 cm.
  1   2   3

similaire:

Monsieur Patrice dubois pour les dessins et tableaux anciens n°s 24, 28, 31, 40, 334, 426 iconMonsieur Patrice dubois pour les dessins et tableaux anciens n°s 59 à 61, 82, 302, 318 et 328

Monsieur Patrice dubois pour les dessins et tableaux anciens n°s 24, 28, 31, 40, 334, 426 iconMonsieur Patrice dubois pour les dessins et tableaux anciens n°s...

Monsieur Patrice dubois pour les dessins et tableaux anciens n°s 24, 28, 31, 40, 334, 426 iconRÉS. 11-052 : Adoption du règlement numéro 426-11
«Je soussignée, Lucie Gagnon, greffière-trésorière, certifie et atteste qu’il y a des fonds disponibles pour les fins pour lesquelles...

Monsieur Patrice dubois pour les dessins et tableaux anciens n°s 24, 28, 31, 40, 334, 426 iconLe systиme gйnйrateur d'йnergie Quantum (qeg) est une adaptation...
«dйcouvertes» de Tesla pour travailler en harmonie avec les lois de la nature, plutфt que le gaspillage d'йnergie en circuit fermй...

Monsieur Patrice dubois pour les dessins et tableaux anciens n°s 24, 28, 31, 40, 334, 426 iconReims : Journée «Bleu jonquille» des Diables bleus Anciens combattants : hommage aux chasseurs
«Comme les anciens, ils ont donné leur vie pour que la paix règne dans le monde et que des femmes et des hommes vivent libres»

Monsieur Patrice dubois pour les dessins et tableaux anciens n°s 24, 28, 31, 40, 334, 426 iconTableaux des établissements et services pour enfants et adolescents en difficultés

Monsieur Patrice dubois pour les dessins et tableaux anciens n°s 24, 28, 31, 40, 334, 426 iconMonsieur Toufik Bouallaga Monsieur le Maire
«parole» pour enclencher la marche du micro, et de ne pas oublier de réappuyer sur cette même touche à la fin de l’intervention

Monsieur Patrice dubois pour les dessins et tableaux anciens n°s 24, 28, 31, 40, 334, 426 iconNote que parmi ces points figuraient les dons que Monsieur dassault...
«s’occuper des victimes» : est-ce à dire qu’elle va occuper une mission municipale de façon officielle ?

Monsieur Patrice dubois pour les dessins et tableaux anciens n°s 24, 28, 31, 40, 334, 426 iconMonsieur le Président du Parlement européen, cher Martin Schulz,...

Monsieur Patrice dubois pour les dessins et tableaux anciens n°s 24, 28, 31, 40, 334, 426 iconLittérature, Erudition xvie-xviiie 426 à 435








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com