8. Transcription de l’entretien p. 21 à 24








télécharger 188.13 Kb.
titre8. Transcription de l’entretien p. 21 à 24
page1/4
date de publication14.07.2017
taille188.13 Kb.
typeTranscription
l.21-bal.com > droit > Transcription
  1   2   3   4



Les droits des femmes : entretien avec Astrid Lulling

Date de diffusion
27/11/2010


Niveau supérieur / C1

Public : diplomates, journalistes, personnes intéressées par la politique européenne

Thèmes de l’émission : fiscalité, congé de maternité, avortement

Compétences :

  1. Prendre des notes.

  2. Repérer des informations précises de l’émission.

  3. Analyser la gestuelle de l’invitée.

  4. Animer un débat.


Objectifs communicatifs :

  1. Parler du Luxembourg.

  2. Convaincre sans affirmer son autorité.

  3. Convaincre en affirmant son autorité.

  4. Débattre de l’avortement.

  5. Réaliser un exposé sur le féminisme / Rédiger une présentation sur féminisme.

  6. Parler de la politique familiale des pays européens.

  7. Parler de la parité en politique.

  8. Commenter des articles de presse.

Objectifs linguistiques :

  1. Repérer et employer les moyens linguistiques caractéristiques de l’autorité.

  2. Identifier l’appauvrissement lexical.

  3. Repérer une intonation impérative.

  4. Repérer des particularités phonétiques.


Objectifs interculturels :

  1. Approfondir ses connaissances sur le Luxembourg.

  2. Découvrir les différences au sein de l’Union européenne quant à la politique familiale.

Sommaire de la fiche :

1. Mise en route p. 2 à 3
2. Compréhension de l’entretien p. 3 à 6
3. Analyse du discours / Convaincre sans affirmer son autorité p. 7 à 12
4. Production orale / Dossier sur l’avortement p. 13 à 14

5. Production écrite et orale p. 15 à 17

6. Ressources de Courrier International p. 17

7. Liens pour aller plus loin p. 17 à 20

8. Transcription de l’entretien p. 21 à 24

9. Questions de compréhension orale p. 25 à 26

10. Questionnaire sur la politique familiale au sein de l’UE p. 27

11. Extraits pour l’activité 1 de l’étape 3. p. 28

12. Extraits pour l’activité 2 de l’étape 3. p. 29

1. Mise en route

Cette étape de mise en route vise à introduire et présenter l’invitée en commençant par parler de son pays, le Luxembourg et des représentations qui y sont liées ainsi que de son importance politique. Après une brève présentation de Mme Lulling, les thèmes abordés dans l’émission pourront être devinés afin de préparer au mieux la compréhension orale.
Pistes de corrections / Corrigés :
1) Que savez-vous du Luxembourg ?

Le Luxembourg (ou Grand-Duché du Luxembourg) compte un peu plus de 500 000 habitants. C’est une démocratie représentative sous la forme d’une monarchie constitutionnelle. Les trois langues officielles du pays sont l’allemand, le français et le luxembourgeois.

Jean-Claude Juncker en est le premier ministre depuis 1995. Le Luxembourg est membre du Benelux, de l’OTAN et de l’Union européenne (UE) dont il est l’un des pays fondateurs.
2) Sur la scène politique européenne, quels politiciens luxembourgeois connaissez-vous ?

Viviane Reding : vice-présidente de la Commission européenne, en charge de la Justice, des Droits fondamentaux et de la Citoyenneté
Jean-Claude Juncker : premier ministre luxembourgeois et ministre du Trésor. Il préside l’Eurogroupe, c’est-à-dire la réunion mensuelle des ministres des Finances des États membres.
Des parlementaires européens :

Astrid Lulling (parti CSV, groupe parlementaire PPE)

Frank Engel (parti CSV,  groupe parlementaire européen : PPE)

Charles Goerens (parti ADLE,  groupe parlementaire PPE)

Georges Bach (parti CSV, groupe parlementaire PPE)

Robert Goebbels (parti POSL, groupe parlementaire européen : S&D)

Claude Turmes (parti Déi Gréng, groupe parlementaire : Verts/ALE)
CSV : Parti populaire chrétien social (en luxembourgeois Chrëschtlech Sozial Vollekspartei)

ADLE : Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe

POSL : Parti ouvrier socialiste luxembourgeois

Déi Gréng : parti écologiste luxembourgeois
Au Parlement :

PPE : Parti populaire européen

S&D : Alliance progressiste des socialistes et démocrates

Verts/ALE : Groupe des Verts/Alliance libre européenne
3) Quelle place occupe le Luxembourg sur la scène politique européenne ?

De nombreuses institutions européennes se trouvent au Luxembourg :

  • Eurostat,

  • L'Office des publications européennes,

  • La Banque européenne d'investissement (BEI) et le Fonds européen d'investissement (FEI),

  • Certains services de la Commission européenne,

  • La Cour de justice de l’Union européenne et le Tribunal de première instance,

  • La Cour des comptes des Communautés européennes,

  • Le Centre de Traduction des organes de l'Union européenne,

  • Le Conseil de l'Union européenne, qui se réunit parfois à Luxembourg,

  • Le Secrétariat général du Parlement européen.


De ce fait, le Luxembourg a donc une place importante sur la scène politique européenne.

De plus, le Parlement européen se réunit en France (sessions plénières mensuelles), en Belgique (commissions parlementaires spécialisées) et au Luxembourg (services administratifs).
4) À quelle occasion a-t-on récemment parlé du Luxembourg ?

Deux rapports récents épinglent le Luxembourg : le premier dénonce la faible volonté du pays de lutter contre l’argent sale ; le second montre son comportement égoïste en matière de lutte contre l’effet de serre.

On en a parlé, car il y a eu des tensions diplomatiques entre le Luxembourg et la France sur le dossier des Roms.
5) Quelles représentations avez-vous du Luxembourg ?

C’est un petit pays riche, un paradis fiscal. C’est un pays trop tranquille, ennuyeux.

L’image de paradis fiscal est attachée au Luxembourg puisque le secret bancaire est de rigueur sous la forme de comptes numériques avec un pseudonyme. Les non-résidents peuvent disposer d’un nombre de comptes illimité.
6) Que savez-vous d’Astrid Lulling ?

Astrid Lulling: eurodéputée luxembourgeoise, membre du groupe PPE (parti populaire européen-démocrates-chrétiens) entre 1965 et 1974 puis depuis 1989. Elle est également présidente de la Fédération nationale des Femmes Luxembourgeoises depuis 1990.
7) Maintenant que vous connaissez l’invitée et l’actualité luxembourgeoise, à votre avis, quels thèmes seront abordés dans cette émission ?

Je crois que ce sera le thème des Roms et la polémique entre la France et la Commission européenne.

Moi, je pense qu’on y parlera du secret bancaire, des paradis fiscaux.

J’imagine qu’il sera question du droit des femmes (de par la fonction de Mme Lulling à la Fédération nationale des Femmes Luxembourgeoises).

Je pense que le congé de maternité et de paternité seront abordés étant donné qu’il y a eu un vote à ce sujet au Parlement européen il y a quelques mois.

2. Compréhension de l’entretien

Cette étape permet aux apprenants de repérer des informations précises dans l’émission.

Distribuer les questions (cf. p 25 et 26). Diffuser l’émission.

Prenez des notes et répondez aux questions.

Faire comparer avec un(e) autre apprenant(e). Corriger, à l’oral. Puis demander aux apprenants de préciser toutes les allusions historiques faites lors de cet entretien (cf. informations complémentaires p 6).

Pistes de correction / Corrigés :

Les questions


  1. Qu’apprend-on sur la première élection de Madame Lulling au Parlement européen ?

On apprend qu’elle a été élue au Parlement européen en 1965 pour la première fois, c’est-à-dire avant que les parlementaires européens ne soient élus au suffrage universel direct.


  1. Quelle spécialité gastronomique luxembourgeoise Paul Germain a-t-il servie à Astrid Lulling ?

Il lui a servi du Kachkeis, une spécialité à base de fromage fondu.


  1. Quel verbe Astrid Lulling utilise-t-elle pour signifier qu’elle s’inspire des propos d’un ministre français des Affaires étrangères ?

Elle utilise le verbe « paraphraser ».


  1. Quelle expression Astrid Lulling emploie-t-elle pour dire que Monsieur Marini a exagéré ?

Elle dit qu’il a versé dans l’outrance.


  1. Qu’apprend-on sur les propos du sénateur Philippe Marini, leur contexte et leurs conséquences ?

On apprend que suite aux propos de la Commissaire européenne Viviane Reding mettant en cause la France dans le dossier des Roms, Philippe Marini a déploré l’existence du Luxembourg, arguant que c’était un accident de l’Histoire. Ces propos ont, selon Madame Lulling beaucoup blessé les Luxembourgeois.


  1. À quoi Paul Germain assimile-t-il le Luxembourg ?

Il l’assimile à un petit paradis fiscal.


  1. Quel verbe Astrid Lulling emploie-t-elle pour dire qu’il faut apaiser le débat sur la fiscalité ?

Elle emploie le verbe « dépassionner ».


  1. Quel adjectif employé par Astrid Lulling reflète sa position sur les impôts luxembourgeois ?

Elle emploie l’adjectif « confiscatoires » pour parler des impôts ce qui reflète bien sa position, à savoir que l’imposition est trop lourde au Luxembourg.

  1. Paul Germain taquine son invitée au sujet des placements au Luxembourg. Quel adjectif Astrid Lulling aurait-elle pu employer à la place de « légitime » pour éviter cela ?

Elle aurait pu dire que c’était parfaitement légal au lieu de dire que placer son argent au Luxembourg était parfaitement légitime.


  1. À quel rapport Madame Lulling s’est-elle opposée dans le domaine fiscal et pourquoi ?

Elle s’est opposée à un rapport qui prônait l’échange automatique de toutes les données fiscales, bancaires et financières tous azimuts, car elle a une autre conception de la liberté et de la protection de la sphère privée.


  1. Quelle précision l’invitée apporte-t-elle quant aux données bancaires ?

Elle explique que toutes les données bancaires seront fournies par le Luxembourg sur demande précise, car le Luxembourg a des accords avec tous les États membres.


  1. De quelle commission le député européen Marc Tarabella fait-il partie ?

Il fait partie de la commission des droits de la femme et de l’égalité des genres.


  1. Quel vote du Parlement européen Marc Tarabella évoque-t-il ?

Il évoque le vote sur l’allongement du congé de maternité à 20 semaines avec une rémunération en totalité et la consécration du congé de paternité.


  1. Quelle est la position de ce parlementaire sur ce vote ?

Il considère que c’est une avancée sociale importante dans l’Union européenne surtout dans le contexte économique actuel.


  1. Pourquoi l’invitée parle-t-elle de désinformation monstre ?

Elle parle de désinformation monstre, car elle n’est pas opposée à l’allongement du congé de maternité contrairement à ce qu’affirme Marc Tarabella.


  1. Sur quels arguments Astrid Lulling se fonde-t-elle pour expliquer sa position lors de ce vote ?

Elle explique que les directives sont des minima que chaque État membre doit respecter. Or, elle estime que certains États ne sont pas capables de financer un saut de 14 à 20 semaines. Elle n’est donc pas opposée à un allongement du congé de maternité, mais souhaite que cela se fasse progressivement, raison pour laquelle elle a voté contre le rapport. De plus, elle ajoute que certaines femmes ne souhaitent pas un congé aussi long.


  1. Que reproche l’Internaute à Madame Lulling ?

Elle lui reproche de ne pas être féministe, de s’être opposée à un projet de charte des Droits des femmes au sein de l’Union européenne et de s’être prononcée contre l’avortement.


  1. Que pense l’eurodéputée de la proposition de Madame Reding ?

Elle n’aime pas le fait que le mot « charte » ait été choisi, car cela renvoie à la charte des Droits de l’Homme. Or, selon cette charte, les femmes sont des Hommes (des êtres humains) comme les autres, les hommes et les femmes ont déjà des droits égaux. À ses yeux, la création d’une charte des femmes ferait de celles-ci des êtres à part, des éternelles protégées.


  1. Quelle est la position d’Astrid Lulling sur l’avortement ?

À titre privé, elle déclare ne pas y être opposée. Cependant, elle précise que dans le cadre du débat sur la réforme de l’avortement au Luxembourg, elle ne s’est pas prononcée sur ce sujet. En effet, étant présidente d’une association féminine apolitique, elle ne pouvait le faire au nom de ses membres, l’avortement étant et devant rester, selon elle, une affaire de conscience, donc individuelle.


  1. Quelle expression l’invitée emploie-t-elle pour dire que les Luxembourgeois adorent le Kachkeis ?

Les Luxembourgeois en raffolent.

Informations complémentaires :
L’élection des députés au Parlement européen

Les députés sont élus au suffrage universel direct depuis 1979. Un minimum de 5% des suffrages exprimés est nécessaire pour qu'une liste puisse être représentée au Parlement européen. La durée du mandat est de 5 ans. Auparavant, les députés et les sénateurs désignaient les députés européens parmi leurs membres.

Le Kachkeis

Le Kachkéis est un fromage cuit considéré comme une spécialité luxembourgeoise qui ressemble beaucoup à la cancoillotte franc-comtoise. Il se peut que ce soient les Espagnols qui importèrent la « concojota » au Luxembourg au XVIIe siècle. Cette pâte crémeuse se tartine sur du pain.
Le meilleur ministre des Affaires étrangères que la France ait connu

Astrid Lulling fait ici référence aux propos de Talleyrand (1754-1838) : « Tout ce qui est excessif est insignifiant. ». Talleyrand fut ministre des Relations extérieures pendant 10 ans entre 1797 et 1807. Il est resté célèbre en raison de sa carrière diplomatique exceptionnelle.
Les propos de Madame Reding et de Monsieur Marini

S’indignant des expulsions de Roms du territoire français, Viviane Reding a déclaré le 14/09/2010 : « J'ai été personnellement interpellée par des circonstances qui donnent l'impression que des personnes sont renvoyées d'un État membre juste parce qu'elles appartiennent à une certaine minorité ethnique. Je pensais que l'Europe ne serait plus le témoin de ce genre de situation après la Deuxième Guerre mondiale ». V. Reding souhaitait lancer une double procédure en infraction contre la France, mais celle-ci a finalement été suspendue par la Commission.

Suite aux propos de Viviane Reding, le sénateur UMP, Philippe Marini a dit qu’il « aurait préféré qu'en 1867 Napoléon III et Bismarck aient un entretien qui débouche autrement et que le Luxembourg n'existe pas ».
Le secret bancaire

C’est l’obligation qu’ont les banques de ne pas délivrer d’informations sur leurs clients à des tiers. En cas de fraude ou d’escroquerie fiscale, le Luxembourg peut procéder à des échanges d’informations sur demande motivée d’un autre État membre c’est-à-dire qu’il n’y aura pas d’échange automatique des données. Cette réglementation est transitoire puisque la directive européenne prévoit que l’échange automatique s’instaure progressivement.
  1   2   3   4

similaire:

8. Transcription de l’entretien p. 21 à 24 icon8. Transcription de l’entretien p. 18 à 20

8. Transcription de l’entretien p. 21 à 24 iconTranscription de l’entretien p. 18 à 21 Quiz sur les pâtisseries...

8. Transcription de l’entretien p. 21 à 24 iconTranscription de l’entretien p. 17 à 22 L'évolution historique du mot «parti»
«parti», sur ses homonymes et en élargissant aux expressions contenant le mot «parti» et le mot «part». En effet, historiquement,...

8. Transcription de l’entretien p. 21 à 24 iconL’obligation d’entretien des enfants majeurs
«d’entretenir et d’élever leurs enfants» (article 203 du code civil). L’obligation d’entretien des enfants n’est pas réciproque à...

8. Transcription de l’entretien p. 21 à 24 iconTranscription des enquêtes

8. Transcription de l’entretien p. 21 à 24 iconEssaires a la transcription d’un acte de mariage

8. Transcription de l’entretien p. 21 à 24 iconTranscription : L’Uruguay légalisera-t-il le cannabis ?

8. Transcription de l’entretien p. 21 à 24 iconTranscription par Tamié juin 2003

8. Transcription de l’entretien p. 21 à 24 iconTranscription faite par Catherine Ousselin

8. Transcription de l’entretien p. 21 à 24 iconTranscription : Plan antipollution: Hidalgo souhaite "l'extension...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com