Essais utopiques libertaires de «petite»








télécharger 0.73 Mb.
titreEssais utopiques libertaires de «petite»
page8/24
date de publication07.02.2018
taille0.73 Mb.
typeEssais
l.21-bal.com > littérature > Essais
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   24

b)L'Expressionnisme Abstrait de l'École New-Yorkaise : un mouvement libertaire dissident dans les années 1940-1950


En fin 1947 à New York, une poignée d'artistes, surtout des peintres, rompent avec les écoles artistiques dominantes et recherchent la rupture culturelle et philosophique avec le monde de leur époque. Comme toutes les avant-gardes avant eux ils réfutent les dogmes, les idées dominantes, et s'imaginent que leur posture est foncièrement radicale et novatrice. Or le monde des avant-gardes est fait d'emprunts, de parcours variés, d'allers-retours, de critiques passionnées qui sont parfois la preuve de la grande connaissance des autres que portent ces artistes. Robert MOTHERWELL (1915-1991), par exemple, est un fin connaisseur de SIGNAC et du dadaïsme ; Adolph GOTTLIEB (1903-1974) a été influencé par cubisme et fauvisme ; tous connaissent parfaitement le surréalisme.

Ils forment une New York School appelée de différente manière Expressionnisme Abstrait, Heroic Abstraction, Gesture Painting, Action Painting. En 1948 une partie d'entre ex fondent un groupe très éphémère The Subjects of the Artist.

Parmi eux s'illustrent Franz KLINE (1910-1962), Robert MOTHERWELL, Barnett NEWMAN (1905-1970), Jackson POLLOCK (1912-1956), Mark ROTHKO (1903-1970), Clifford STILL (1904-1980)…

Leurs positionnements permettent de les classer parmi les dissidents, les visionnaires et les utopistes, voire pour NEWMAN parmi les «primitivistes utopiques» (John ZERZAN172), les anarchistes ou les nihilistes (Cécile et David SHAPIRO173). ZERZAN fait de NEWMAN, ROTHKO et Adolph GOTTLIEB des «anarchistes convaincus» et affirme que la plupart sont «antinationalistes et anticapitalistes». ROTKHO serait ainsi «un anarchiste pour toute sa vie adulte»174. Ces libéraux radicaux doivent sans doute pour la plupart conchier le maccarthysme et la veulerie collective alors triomphants. NEWMAN semble le plus authentique libertaire : il s'inspire de PISSARO, KROPOTKINE… apprend le yiddish pour lire les journaux libertaires et préface les Mémoires d'un révolutionnaire du prince russe. STILL serait lui plutôt bakouninien175.
Les formules qui les désignent permettent de voir que la majorité d'entre eux sont des peintres, et qu'ils se veulent activistes et autonomes.

Ils le sont par leur mode de vie, un peu hors norme, avec abus de produits excitants, mais surtout l'alcool pour nombre d'entre eux, alors qu'à l'époque ce sont plutôt d'autres substances hallucinogènes que recherches les autres mouvements. L'alcool fait d'ailleurs des ravages, notamment pour POLLOCK. Leur absolutisme et leur désespoir en conduit quelques uns au suicide (Arshill GORSKY, Mark ROTHKO, peut-être David SMITH…). Beaucoup aiment les conduites à risque, notamment en voiture ou dans un alcoolisme assez généralisé.

Ils sont dissidents également par leur manière artistique de s'exprimer et par les méthodes plus ou moins nouvelles qu'ils mettent en œuvre. Le choix des grandes tâches colorées, des champs de couleur (color fields de ROTHKO et de NEWMAN), la technique des superpositions colorées hors de toute ligne régulière (dripping), le côté brut ou volontairement non fini de quelques toiles… furent considérées à l'époque comme des gifles aux milieux artistiques et aux spectateurs. Elles sont assez banales en fait, mais témoignent évidemment d'une grande liberté artistique. Par contre en faire un «nihilisme iconoclaste» et voir une «énergie anarchiste» chez quelques artistes comme POLLOCK, me semblent un jugement bien excessif176.

Leurs œuvres évoluent donc entre provocations, rejets hautains des autres courants ou affirmations subversives.

c)Aspects libertaires de l'Automatisme québécois


Au Québec, en août 1948, Paul-Émile BORDUAS (1905-1960) et d'autres artistes et intellectuels publient le manifeste automatiste Refus global qui semble faire du jeune mouvement surréaliste canadien un des pivots de cette nouvelle affirmation libertaire, comme le montre cette citation extraite de L’histoire du mouvement surréaliste : « Place à la magie : place aux mystères objectifs ! Place à l’amour ! Place aux nécessités ! Qu’au terme imaginable, nous entrevoyons l’homme libéré de ses chaînes inutiles, réaliser dans l’ordre imprévu, nécessaire de la spontanéité, dans l’anarchie resplendissante, la plénitude de ses dons individuels »177. Le mouvement automatiste «surrationnel» qui s'est fondé dans la Belle province dès 1947 regroupe un grand nombre d'écrivains et d'artistes rebelles, aux postures souvent libertaires, qui dépassent politiquement la matrice européenne178. Claude GAUVREAU (1925-1971) en est une des figures les plus tourmentées ; comme sa compagne («sa muse») Muriel GUILBAULT (1922-1952) l'a fait avant lui, il se suicide. Après un premier rapprochement avec les marxistes québécois, le mouvement se sent plus en harmonie avec les différents courants libertaires, autour de l'idée centrale de liberté. Le peintre, graveur et sculpteur Jean-Paul RIOPELLE (1923-2002) signe même en France le texte proposé par le groupe CAUSE Rupture inaugurale, qui consacre la brouille avec les communistes ; il est l'ami d'un des auteurs Henri PASTOUREAU.

Parmi les automatistes proches de l'anarchisme, Mathieu HOULE-COURCELLES cite le peintre et sculpteur Jean-Paul MOUSSEAU et le peintre, sculpteur, photographe… Marcel BARBEAU (né en 1925).

MOUSSEAU et BARBEAU deux, en compagnie de leurs épouses Dyne (actrice) et Suzanne et de leurs enfants, et du producteur Paul LEGAULT… et d'autres de passage, montent une sorte de commune artistique dans la petite commune de Saint-Jean-Baptiste de Rouville, proche de Montréal, vers 1950. L'autoproduction (volailles, potager…) devait permettre de réaliser quelques bénéfices afin de réinvestir dans les activités artistiques, mais c'est rapidement un échec.
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   24

similaire:

Essais utopiques libertaires de «petite» iconEssais utopiques libertaires de «petite»
«L’Enfance Heureuse», une «société populaire d’éducation» aux teintes libertaires 88

Essais utopiques libertaires de «petite» iconEssais utopiques libertaires de «petite»
«L’Enfance Heureuse», une «société populaire d’éducation» aux teintes libertaires 88

Essais utopiques libertaires de «petite» iconEssais utopiques libertaires de «petite»
«socialistes» d’origine européenne, dont certaines sont proches des libertaires : 124

Essais utopiques libertaires de «petite» iconEssais et conférences
«essais et conférences» portant sur les résultats de quelques-uns de nos travaux. Notre nouveau recueil, où se trouvent groupés des...

Essais utopiques libertaires de «petite» iconI. Introduction Question générale : mesure des capacités perceptives
«simples» et «pression temporelle». Comme le stimulus physique est toujours présent on peut ajouter des essais sans stimulus (essais-pièges)...

Essais utopiques libertaires de «petite» iconEssais sur l’individualisme Louis Dumont (Seuil,1983) Introduction...
«idéologie» un système d’idées et de valeurs qui a cours dans un milieu social donné

Essais utopiques libertaires de «petite» iconAnarchisme belge, mouvements et utopies libertaires

Essais utopiques libertaires de «petite» iconIV. dystopies et anti-utopies sont-elles libertaires ?

Essais utopiques libertaires de «petite» iconBibliographie sur mouvements et théories libertaires et autogestionaires en France

Essais utopiques libertaires de «petite» iconBibliographie sur mouvements et théories libertaires et autogestionaires en France








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com