Résumé La sélection d’un mode d’entré sur un marché étranger est une décision qui repose sur la compréhension parfaite de certains déterminants fondamentaux qui sont nombreux et variés, mais surtout complexes, d’où la nécessité de les analyser








télécharger 229.8 Kb.
titreRésumé La sélection d’un mode d’entré sur un marché étranger est une décision qui repose sur la compréhension parfaite de certains déterminants fondamentaux qui sont nombreux et variés, mais surtout complexes, d’où la nécessité de les analyser
page3/5
date de publication05.10.2017
taille229.8 Kb.
typeRésumé
l.21-bal.com > littérature > Résumé
1   2   3   4   5

Conclusion


La présente recherche s’inscrit dans une volonté globale d’étudier les facteurs qui influencent la décision du choix du mode de gouvernance. Pour ce faire, des référentiels théoriques, telles que la Théorie de Coût de Transaction, ont été mobilisées afin d’expliquer cette décision. Sur la base de cette théorie, un modèle conceptuel a pu être construit dans le but de mettre en relation les déterminants théoriques issus de la littérature et le choix du mode de gouvernance. Ainsi, nous retrouvons dans ce modèle une dimension spécificité d’actif (l’actif produit, l’actif physique, l’actif humain, l’actif marque et l’actif marketing) et une dimension environnementale (l’incertitude de la demande, l’incertitude de la concurrence et l’incertitude réglementaire). Ceci est fait en utilisant les perceptions d'un échantillon 112 d'entreprises étrangères en Tunisie.

Relativement aux résultats empiriques, ils ont permis de jeter un nouvel éclairage sur l’importance relative la théorie des coûts de transactions mobilisée dans le cas du mode d’entré dans le contexte tunisien. Ainsi, nous pouvons tirer deux conclusions importantes concernant les déterminants de la décision du choix de mode d’entrée. Tout d’abord, l’ensemble de nos résultats souligne l’importance des facteurs de la spécificité des actifs comme déterminants de choix du mode des entreprises étrangères surtout l’actif produit et l’actif physique qui apparaissent les plus discriminants (H1.a et H1.d sont vérifiées). Ensuite notre étude montre aussi l’importance des variables environnementales dans l’explication de la décision du mode d’entrée. Parmi ces variables, nous trouvons l’incertitude de la demande qui a visiblement un rôle important à jouer pour expliquer la décision de choix du mode d’implantation (H2.a est vérifiée).

La non-signification de la rentabilité peut également être liée à la réticence des répondants à fournir des informations aussi sensibles. Aussi, elle peut être liée à l'intensité de la concurrence dans le secteur Textile et habillement en Tunisie, qui constitue environ 41,1% de l'échantillon des entreprises étrangères.

Implications managériales 

Les résultats issus de notre recherche peuvent fournir des implications managériales importantes.

Les informations fournies par le présent travail permettent aux responsables marketing d’orienter leurs stratégies marketing vers la décision du choix du mode d’entrée, qui est influencé par plusieurs déterminants liés aux caractéristiques du produit et aux caractéristiques du marché d’accueil.

Notre étude peut être utile pour les entreprises étrangères. Ceci par le fait qu’en déterminant les facteurs qui contribuent au choix du mode, ces organisations auront plus d’informations concernant les caractéristiques du marché d’accueil. Notre investigation peut les orienter dans la sélection du mode et par la suite dans l’amélioration de leur performance.

Aussi, elle peut être très utile pour le décideur public en Tunisie qui peut apprécier les conditions pour pouvoir créer un environnement attractif de l’investissement direct à l’étranger ; également, pour le partenaire tunisien en cas d’une joint-venture qui peut voir les conditions nécessaires pour pouvoir faire d’alliance avec un investisseur étranger.

Une partie théorique propose une clarification du terme « investissement direct à l’étranger » avec ses modalités ainsi que les déterminants de cette décision. Et une partie pratique aide à cerner et à mieux comprendre les facteurs qui poussent les entreprises étrangères à préférer un mode à un autre. De plus, une meilleure compréhension de l’influence d’un mode de gouvernance choisi sur la performance et la compétitivité de l’entreprise, peut améliorer son adoption dans le contexte tunisien.

Les résultats de notre recherche ont montré qu’il n’y a pas de différence significative entre les deux modalités (la joint-venture et la filiale en propriété exclusive) de point du vue rentabilité et coût. Relativement au premier point, les investisseurs étrangers sont amenés à cibler la modalité la plus rentable.

Limites et Voies futures

L’appréciation de nos résultats et apports de notre recherche doit cependant tenir compte des limites de l’étude. Ainsi, notre analyse comporte un certain nombre de limites qui peuvent être dépassées dans des futures études et qui peuvent aussi constituer aux intéressés des nouvelles perspectives de recherches 

Tout d’abord, sur le plan méthodologique, le nombre des établissements enquêtés (112) est assez réduit pour pouvoir généraliser les résultats. Une taille de l’échantillon plus élevée dans les futures recherches peut garantir la généralisation des résultats.

Ensuite, certaines hypothèses non vérifiées nous amènent à penser qu’il pourrait être pertinent d’enrichir le modèle par des variables de contrôle tels que : les caractéristiques personnelles du preneur de décision, la taille de l’organisation, le type d’activité (services), etc.

De plus, au niveau du questionnaire, nous avons voulu mesurer la perception du preneur de décision au moment de la prise de décision. Toutefois, il peut s’avérer que cette mesure est difficile, puisque nous ne pouvons pas être certains que les répondants reproduisent la perception qu’ils avaient lors de la décision du choix du mode d’entré.

Pour extensions possibles d’un tel travail de recherche, il faudrait d’abord souligner l’importance de réaliser une étude longitudinale portant sur les facteurs explicatifs de la décision du mode d’entrée, afin de vérifier la solidité de nos conclusions dans le temps. En effet, étant donné que le secteur des services est en croissance continue, il serait intéressant d’évaluer dans quelle mesure les déterminants d’une telle décision ont changé.

D’une part aussi, il serait pertinent d’analyser empiriquement la décision du choix du mode d’entrée de façon simultanée avec un modèle évaluant les relations entre les investisseurs étrangers et les partenaires locaux. Un tel modèle permettrait d’étudier plus en profondeur les facteurs affectant la qualité d’une telle relation.

D’une autre part, une autre voie de recherche qui peut être soulignée est la possibilité de mobiliser d’autres modèles et approches théoriques permettant de mieux de retracer des autres horizons de l’analyse de choix du mode d’investissement et la performance.

De plus, dans notre présente étude nous avons utilisé les mesures non financières de la performance qui sont basées sur les perceptions des dirigeants de la société affiliée. Le recours à ces mesures subjectives peut être justifié par la forte corrélation entre les mesures objectives et subjectives dans les études antérieures, comme indiqué précédemment.Toutefois, ces mesures présentent des limites puisqu’ils ne reflètent pas la performance. Donc, des futurs travaux de recherche dont leur objectif d’évaluer la performance de l'entreprise peuvent intégrer lors de leur évaluation de la performance des mesures objectives ou financières qui peuvent probablement fournir de précieuses informations.

Enfin dans notre étude, nous avons recouru à deux modalité d’entrée, donc des futures études impliquant plusieurs modes d'entrée peuvent donner un approfondissent à notre compréhension concernant la relation entre le mode d'entrée et la performance.


Bibliographie

  • Amit R & Schoemaker P J H. (1993)-Strategic Asset and Organization Rent, Strategic Management Journal, Vol14, pp33-47.

  • Anand J & Delios A .1997-Localisation Specificity and Transferability of Downstream Assets to Foreign Subsidiaries, Journal of International Business Studies, Vol28, Iss3, pp.579-604.

  • Anderson E & Coughlan A T. (1987)- International Market Entry and Expansion via Independent or Integrated Channels of distribution, Journal of Marketing, Vol51, Iss1, pp.71-82.

  • Anderson E & Gatignon H .(1986) - Modes Of Foreing Entry: A Transaction Cost Analysis And Propositions, Journal of international Business Studies ,Vol17,Iss3 , pp .1-26

  • Angarwal S & N Ramaswami.(1992) - Choice of Foreign Market Entry Mode: Impact of Ownership, Location and Internalization Factors, Journal of International Business Studies, First Quarter 1992, V23, Issu1,p1.

  • Argyres N. (1996) - Evidence on the role of firm capabilities in vertical integration decisions», Strategic Management Journal, Vol17, N°2, pp.129-150.

  • Arregle J, Hébert L & Beamish P. 2006- Mode of International Entry: The Advantages of Multilevel Methods: Management International Review,Vol. 46, Iss5,p2.

  • Barney J.(1999) - How a firm’s capabilities affect boundary decisions, Sloan Management Review, Vol. 40, N°3, pp.137–145.

  • Barney J B.(1990)- The Debate Between Traditional Management Theory and Organizational Economics, Academy of Management Review, Vol15, Iss3, pp.382-393.

  • Barthélemy J. (1999)- L’externalisation : Une forme organisationnelle nouvelle, 8ème Conférence Internationale de Management Stratégique 26-28 mai 1999 Ecole Centrale Paris, 19p.

  • Brouthers K D (2002) - Institutional culture and transaction cost influence on entry mode choice and performance, Journal of International Business Studies, Vol33,Iss2

  • Brouthers K D & Nakos G. (2004) - SME entry mode choice and performance: A transaction cost perspective, Entrepreneurship Theory & Practice, Vol28, Iss3, pp.229-247.

  • Cavusgil S & Zou S. (1994), Marketing Strategy-Performance Relationship: An Investigation, Journal of Marketing, Vol58, Iss1; pp.1-21.

  • Chen HY et Hu M Y (2002) - An Analysis of Determinants of Entry Mode and its Impact on Performance, International Business Review, Vol10, pp.193-210.

  • Chen H & Chen TJ (1998) - Network Linkages and Location Choice in Foreign Direct Investment, Journal of International Business Studies, Vol29, Iss3, pp. 445.

  • Chenhall R H (2003) - Management control systems design within its organizational context: finding from contingency-based research and direction for the future, Accounting, Organizations and Societies, Vol. 28, pp.127-168

  • Davidson W H & Mc Fetridfe D G. (1984)- International Technology Transactions and The theory of The Firm , The Journal of Industrial Economics, Vol23, pp.253-264.

  • Decker R & Zhao X. (2004) - SME’s Choice of Foreign Market Entry Mode: A Normative Approach, International Journal of Business and Economics, Vol3, p.181-200.

  • DeKetele J M & Roegiers X. (1996) - Méthodologie de recueil d’informations, Fondement des méthodes d’observation, de questionnaires, d’interviews et d’études de documents », 3 ème édition, DeBoeck, Paris, Bruxelles.

  • Delios & Beamish. (1999) - Ownership Strategy of Japanese Firms: Transactional Institutional and Experience Influences, Strategic Management Journal, Vol 20, pp91-95.

  • Deng P. (2001) - WFOEs: The Most Popular Entry Mode into China, Business Horizons, Vol44, Iss4, pp. 63-72.

  • Desislova D & Arjen W V (2007)- Foreign Direct Investment Mode Choice Entry and Establishment Modes in Transition Economies, Journal of International Business Studies, Vol 38, p.2.

  • Desreumaux A. (1996)- Nouvelles Formes D’organisations et Evolution De L’entreprise, Revue Française de Gestion, Janvier – février.

  • Doherty A M (2000), Factors influencing International Market Entry Mode Strategy: Qualitative Evidence from the UK Fashion Sector, Journal of Marketing Management, Vol16, Iss1, pp.223-245.

  • Dunning J H (1988) - The Electric Paradigm of International Production: A Restatement and Some Possible Extensions, Journal of international business studies ,Vol(19) Iss1,p.2

  • Dussauge P & Garette B. (1995)- Determinants of Success in International Strategic Alliances, Journal of International Business Studies, Vol26, Iss3, pp. 505-531.

  • Elango B & Sambharya R B. (2004)- The influence of industry structure on the entry mode choice of overseas entrants in manufacturing industries, Journal of International Management,Vol10, Iss1, pp.104-127.

  • Erramilli M Krishna & Rao C P. (1993) - Service firms' international entry-mode choice: A modified Transaction-Cost Analysis Approach. Journal of Marketing, Vol57, Iss3, pp.19-38.

  • Fernie JMoore C M Lawrie A, Hallsworth A. (1997) - The internationalization of the high fashion brand: the case of central London, Journal of Product and Brand Management, Vol6, iss3, pp.151-162.

  • FIPA : Agence de Promotion d’Investissement Extérieur Tunisie (2010) : www.investintunisia.com.

  • Gatignon H & Anderson E. (1988) - The Multinational Coporation’s Degree of Control over Foreign Subsidiaries, Journal of Law , Economics and Organization, pp.305-336.

  • Gauthier B. (1997)- La structure de la preuve de la problématique à la collecte des données. Direction de la recherche sociale ,3ème éd. Revue et augmentée, Québec, Presse de l’université du Québec.

  • Gaver M S & Mentzer J T. (1999) - Logitics Research Methods: Employing Structural Equation Modeling to Test for Construct Validity » Journal of business logistics, Vol20, Iss1, pp.33-57.

  • Gerbing D.W & Anderson J C. (1988), An updated Paradigm for Scale Development Incorporating Unidimensionality its Assessment, Journal of Marketing Research, pp.186-192.

  • Geringer R.M & Hebert L. (1989)- Control And Performance Of International Joint Ventures, Journal of International Business Studies, Vol20, Iss2, pp 235-254.

  • Glaum M & Oesterle M. (2007)- 40 Years of Research on Internationalization and Firm Performance: More Questions than Answers, Management International Review, Vol.47, Iss3, p.4.

  • Guillen M F. (2003)- Experience, Imitation, and the Sequence of Foreign Entry: Wholly Owned and Joint-Venture Manufacturing by South Korean Firms and Business Groups in China, 1987-1995, Journal of International Business Studies, Vol34, Iss2, pp.185-198.

  • Harrigan K R. 1988- Joint Venture and Competitive Strategic, Strategic Management Journal , Vol9 Iss2 ,p.141-159.

  • Heide J B & John G. (1990)- Alliances in Industrial Purchasing: The Determinants of Joint Action in Buyer- Seller Relationship, Journal of Marketing Research, Vol27, February, pp.24-36.

  • Hennart J F. (1988) - The Transaction Cost Theory of Joint Ventures, Strategic Management Journal, Vol9, Iss4, pp.361-374.

  • Hennart, JF & Reddy S(1997) - The choice between mergers/acquisitions and joint ventures: the case of Japanese investors in the United States, Strategic Management Journal Vol18 pp.1-12.

  • Herrmann P & Datta D K. (2002) - CEO successor characteristics and the choice of foreign market entry mode: An empirical study. Journal of International Business Studies Vol33 Iss3 pp.551-569.

  • Herrmann P et Detta D K .(2002) - CEO,Successor Characteristic and The Choice of Foreign Market Entry mode ;An Empirical Study, Vol33, Iss3,pp551-569

  • Hu M & Chen H. (1993) - Foreign Ownership in Chinese Joint-Venture: A Transaction Cost Analysis, Journal of Business Research, Vol26, Iss2, pp.149-160.

  • Jayatilaka et al. (2003) - Determinants of ASP Choice: an integrated perspective European Journal of Information Systems, Vol.12, N°3, pp. 210-224.

  • Johanso R & Weidersheim P F(1975) - The Internationalization of the firm: four Swedish of the cases, Journal of management studies, Vol. 12, Iss2.

  • Jung J. (2004) - Acquisitions or joint ventures: Foreign market entry strategy of US advertising agencies. The Journal of Media Economics, Vol17, Issu1, pp 35–50.

  • Khemakhem R. (2007) - les déterminants de la décision de choix du mode d’entrée sur le marché étranger ; une analyse des coûts de transaction appliqué au contexte tunisien .Revue Française du marketing, .n° 215, p29-45.
1   2   3   4   5

similaire:

Résumé La sélection d’un mode d’entré sur un marché étranger est une décision qui repose sur la compréhension parfaite de certains déterminants fondamentaux qui sont nombreux et variés, mais surtout complexes, d’où la nécessité de les analyser iconRésumé La sélection d’un mode d’entré sur un marché étranger est...

Résumé La sélection d’un mode d’entré sur un marché étranger est une décision qui repose sur la compréhension parfaite de certains déterminants fondamentaux qui sont nombreux et variés, mais surtout complexes, d’où la nécessité de les analyser iconC’est sur ce ppe de par-tage des compétences entre les Etats et avec les I° que repose la ce
«supranat.», ni de «fédéralis-me». Cpdt, la structure fédérale n’est pas stupide : force de l’union + conservation des caract spécifiques...

Résumé La sélection d’un mode d’entré sur un marché étranger est une décision qui repose sur la compréhension parfaite de certains déterminants fondamentaux qui sont nombreux et variés, mais surtout complexes, d’où la nécessité de les analyser iconQui sont résumées et commentées (surtout ‘’Feux rouges’’)
«De mes deux fils, c’est Georges qui a la gloire, mais c’est Christian qui a le génie»

Résumé La sélection d’un mode d’entré sur un marché étranger est une décision qui repose sur la compréhension parfaite de certains déterminants fondamentaux qui sont nombreux et variés, mais surtout complexes, d’où la nécessité de les analyser iconRésumé : Partant d’un document sur le gps, les élèves sont amenés...

Résumé La sélection d’un mode d’entré sur un marché étranger est une décision qui repose sur la compréhension parfaite de certains déterminants fondamentaux qui sont nombreux et variés, mais surtout complexes, d’où la nécessité de les analyser iconL’analyse de cette région du monde, sur une longue période (de 1914...

Résumé La sélection d’un mode d’entré sur un marché étranger est une décision qui repose sur la compréhension parfaite de certains déterminants fondamentaux qui sont nombreux et variés, mais surtout complexes, d’où la nécessité de les analyser iconL’adolescent en général…
«L’ados» a besoin de sentir l’intérêt familial sur ce qui se passe en lui, mais cet intérêt est surtout centré sur le désir de nous...

Résumé La sélection d’un mode d’entré sur un marché étranger est une décision qui repose sur la compréhension parfaite de certains déterminants fondamentaux qui sont nombreux et variés, mais surtout complexes, d’où la nécessité de les analyser iconAu college et au lycee
«climat» repose sur une expérience subjective de la vie scolaire qui prend en compte non pas l’individu mais l’établissement en tant...

Résumé La sélection d’un mode d’entré sur un marché étranger est une décision qui repose sur la compréhension parfaite de certains déterminants fondamentaux qui sont nombreux et variés, mais surtout complexes, d’où la nécessité de les analyser iconAlors que le Grenelle de l'environnement entre dans sa phase finale,...

Résumé La sélection d’un mode d’entré sur un marché étranger est une décision qui repose sur la compréhension parfaite de certains déterminants fondamentaux qui sont nombreux et variés, mais surtout complexes, d’où la nécessité de les analyser iconRésumé de l’œuvre qui vous semble fiable et complet. Justifiez votre...
«A qui sait bien aimer IL n’est rien d’impossible» Jason se donne la mort «Et punis-toi, Jason, de ne la punir pas» pour fuir la...

Résumé La sélection d’un mode d’entré sur un marché étranger est une décision qui repose sur la compréhension parfaite de certains déterminants fondamentaux qui sont nombreux et variés, mais surtout complexes, d’où la nécessité de les analyser iconDocument 2 : Interruption Volontaire de Grossesse (ivg) et Interruption...
«Qui a le droit d’avoir des droits ?» La réponse attendue est bien sûr «un sujet de droit», autrement dit une personne. Pour les...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com