«rapport provisoire»








titre«rapport provisoire»
page9/20
date de publication04.07.2017
taille0.6 Mb.
typeRapport
l.21-bal.com > loi > Rapport
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   20

3.3 Niveau du circuit de commercialisation et de distribution des pesticides 


La loi n° 11/022 du 24 décembre 2011 détermine les dispositions légales réglementant l’homologation des pesticides à usage agricole, leur contrôle à l’importation en rapport avec la procédure de l’Information et Consentement Préalable, leur mise sur le marché, leur utilisation et leur mise en décharge sur le territoire national.
Sur terrain, l’application de cette loi n’est pas encore de mise. Tout commerçant intéressé par le business des pesticides, l’entreprend, même sans infrastructure d’accueil et sans connaissance technique préalable pour ce type de commerce.
Aussi, les pesticides sont commercialisés par des personnes sans connaissance techniques suffisantes dans les maisons d’habitation, les marchés publics étalés à proximité des denrées consommables, les boutiques, etc. On dénombre plusieurs échoppes de ventes des pesticides, non répertoriées par le Ministère de l’Agriculture, dans des zones maraichères sur l’axe Matadi-Kinshasa. Toutes ces échoppes disposent des documents de commerce délivrés par l’autorité compétente.

Photo 5



Photo 6




Contraintes

La situation actuelle de la gestion des pesticides dans le corridor Matadi-Kinshasa-Kikwit est émaillée de plusieurs contraintes, à savoir :

  • Le non effectivité de la loi n° 11/022 du 24 décembre 2011 portant Principes Fondamentaux Relatifs à l’Agriculture, dont l’usage des pesticides ;

  • L’absence de la réglementation sur l’achat, le transport, le stockage et l’application des pesticides ;

  • Le manque d’information technique de la part des acteurs de la filière production agricole sur la gestion des pesticides ;

  • L’absence de loi et réglementation sur la détention et l’exploitation d’une officine de vente des pesticides ;

  • L’insuffisance des moyens techniques et logistiques des services d’encadrement et la tolérance des agents de services de régulation pour les manquements constatés ;

  • L’absence de professionnalisme et de modernisme de l’agriculture congolaise ;

  • L’absence d’un vade-mecum reprenant les techniques d’application et les précautions à prendre avant, pendant et après la manipulation des pesticides ;

  • L’absence d’un répertoire des produits autorisés dans le pays ;

  • La réutilisation des contenants ex-pesticides pour les besoins ménagers ;

  • L’absence d’un protocole de destruction des produits périmés ;

  • Le non budgétisation et préparation des campagnes de traitement phytosanitaire ;

  • La considération des équipements de protection des opérateurs comme des charges facultatives pour la ferme ;

  • Le manque d’une plate-forme de concertation sur les problèmes techniques entre les différents acteurs de la filière production agricole ;

  • L’incivisme et l’inconscience des certains congolais qui étourdissent les gibiers et les poissons en les piégeant ou en intoxicant les rivières au moyen des pesticides ;

  • Le manque d’information de la population sur le danger qu’il encoure en badigeonnant directement le corps avec des pesticides pour combattre les parasites corporels tels que la pou de tête, les morpions, les chiques, les puces, etc. ;

  • Le non respect de délai de 2-3 semaines entre le dernier traitement et la récolte surtout des légumes.



3.4 Adéquation entre l’utilisation des pesticides dans le corridor MATADI-KINSHASA-KIKWIT et les règles internationales





GESTION DES PESTICIDES

GESTION ACTUELLE DES PESTICIDES

SELON LA POLITIQUE INTERNATIONALE

DANS LE CORRIDOR MATADI-KINSHASA-KIKWIT







CHOIX DU PRODUIT

- Identification de l'ennemi à combattre. Opportunité

- Ennemi à combattre mal connu. Utilisation des

d'appliquer un produit phytosanitaire ou bien si une

produits disponibles. Pas de solution biologique ou

Solution biologique ou culturale suffise

culturale

- Informations préalables sur le produit recommandé : dose et méthode d'application, époque de traitement,

- Informations sur le produit : éparses, non consignées dans un document

fréquence, précautions à prendre, etc.




- Formation technique préalable des utilisateurs des

- Formation non organisée

pesticides










ACQUISITION DES PESTICIDES

- Tenir compte de la législation phytosanitaire du pays,

- L’application de la loi non encore effective.

de l'efficacité des produits sur le terrain

Les pesticides sont utilisés de façon empirique sans




essais comparatifs préalables ni évaluation d'efficacité.

- Livraison sécuritaire des produits jusqu'aux zones

- Les achats anarchiques.

d'utilisation




- Alterner les produits pour éviter la résistance des ravageurs

- Généralement les mêmes produits sont utilisés

- Fourniture d'équipements de traitement et de protection

- Equipements de traitement déficitaire. Pas de matériels de protection adéquats.

- Formation sur l'utilisation sécurisée des pesticides

- Formation non organisée







FORMULATION ET RECONDITIONNEMENT

- Si nécessaire, négocier avec le fournisseur qui

- Les fournisseurs reconditionnent et livrent parfois les

apporterait emballages et étiquettes

pesticides dans des sachets en plastiques sans étiquettes.

- L'opération de reconditionnement est réglementée

- Aucune réglementation en vigueur







TRANSPORT DES PESTICIDES

- Se conformer aux lois et règlements du pays.

- La loi existe mais manque les mesures d’application.

- Ne pas transporter les emballages endommagés, sans

- Les emballages sans étiquettes sont transportés.

étiquettes




- Tenir les produits éloignés des passagers, du bétail et des denrées alimentaires. Charger et décharger les produits avec soins

- Les mesures sécuritaires ne sont généralement pas prises

- Informer le transporteur de la présence des pesticides

- Information non donnée

dans le véhicule










STOCKAGE DES PESTICIDES

- Se conformer aux lois et règlements du pays.

- La loi existe mais l’application n’est pas effective.

- Ne jamais stocker les pesticides avec les denrées

- Les pesticides sont stockés dans les mêmes entrepôts

destinées à l'alimentation humaine ou animale

que tous les autres biens de la ferme et la récolte.

- Stocker séparément les herbicides des insecticides et

- Tous les pesticides sont stockés ensembles

fongicides




- L'entrepôt doit être éclairé, aéré et sec, toujours

- Les entrepôts non conforme aux normes

fermé et inaccessible au public, pourvu de

internationales. Les bureaux servent parfois

pictogrammes visibles avec espace pour ranger les contenants vides, équipements de protection.

d'entrepôts

Présence d'extincteur, du matériel adsorbant et des




équipements de dosage, d'un lavabo et savon, etc.










DISTRIBUTION

- Règlementée

- Non règlementée. Tout commerçant intéressé par ce




business l'entreprend même sans infrastructure et sans




connaissance préalable

- Informer les utilisateurs de la toxicité et de la

- Non fait par les revendeurs

dangerosité du produit distribué










ETIQUETAGE

- Doit contenir les informations sur produit et son

- Présence parfois des produits sans étiquettes ou

usage, sur les précautions à prendre, etc.

étiquettes écrites en langue non connue par l'utilisateur







MANIPULATION DES PESTICIDES

- Compétence professionnelle requise à chaque niveau

- Connaissance technique limitée. Formation non

organisationnel garantie par une formation à chaque

organisée

début de saison




- S'assurer que toutes les dispositions sécuritaires ont

- Les dispositions sécuritaires ne sont pas prises ou prises

été prises

males

- Instaurer un système d'évaluation de la campagne

- Evaluation limitée







GESTION DES CONTENANTS VIDES

- Ne jamais réutiliser les contenants vides ex-pesticides.

- Les contenants vides sont généralement réutilisés ou

Les retourner chez le fabricant ou les décontaminer et

soit jetés dans la nature, soit brulés ou enfouis dans

les détruire selon les normes de la FAO

le sol sans décontamination préalable.







ELIMINATION DES PESTICIDES PERIMES

- Les pesticides périmés doivent être éliminés selon les

- Tous les produits disponibles sont utilisés. Les fermiers

normes de la FAO

font rarement attention à la date de péremption des




produits souvent non mentionnée sur l'étiquette.



1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   20

similaire:

«rapport provisoire» iconRapport provisoire d’execution du budget general

«rapport provisoire» iconRapport final d’Assistance Technique version provisoire

«rapport provisoire» iconRÉsumé liste des personnes consultées par le commissariat géNÉral...

«rapport provisoire» iconRapport provisoire
«schéma unique» (lisibilité pour le citoyen, efficacité de la planification…). Ils se sont interrogés sur le lien entre leur contribution...

«rapport provisoire» iconProgramme (Provisoire)

«rapport provisoire» iconTexte provisoire, proposé pour la

«rapport provisoire» iconProgramme officiel provisoire présenté

«rapport provisoire» iconAnnexe I plate-forme provisoire de l'ufp

«rapport provisoire» iconQui assume la responsabilité du contenu du P. V. de la réception provisoire ?

«rapport provisoire» iconNote : La motivation de cette décision pourrait surprendre dans la...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com