«rapport provisoire»








titre«rapport provisoire»
page4/20
date de publication04.07.2017
taille0.6 Mb.
typeRapport
l.21-bal.com > loi > Rapport
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   20

1. INTRODUCTION

    1. Intérêt et objectif du projet


Le Gouvernement Congolais négocie avec la Banque mondiale le financement d’un Projet de Développement de Pôles de Croissance (PDPC) sur le corridor Matadi-Kinshasa-Kikwit. Ce corridor a été retenu du fait de son potentiel agricole et industriel. Le projet facilitera l’accès aux terrains à usage industriel et aux fermes abandonnées le long du corridor à des endroits qui restent à définir précisément.
En plus de son potentiel agricole et industriel, ce corridor présente les avantages suivants: (i) existence d’une plateforme minimale d’infrastructure, (ii) existence d’un grand marché de consommateurs à Kinshasa; (iii) port de Matadi ; et (iv) présence de beaucoup de grandes entreprises et d’une base de petites et moyennes entreprises.
L’objectif du projet sera de stimuler l’investissement privé productif dans certaines des principales filières agricoles et autres activités industrielles sur les sites industriels à promouvoir. Le projet va aider à lever une masse critique de contraintes par la provision d’infrastructures physiques (routes d’accès, connections au réseau électrique, construction de marchés, construction de centres de collecte et autres logistiques nécessaires le long de la chaine de production/distribution des produits ciblés) ainsi qu’en apportant un appui aux institutions et au secteur privé tout le long des filières.
A ce stade de préparation du projet, la localisation des terrains à affecter aux investisseurs et aux infrastructures y afférentes, ainsi que le statut foncier de ces terrains ne sont pas connus. En fait, ils ne le seront qu’au début de la mise en œuvre du projet quand les investisseurs de référence et les communautés rurales impliquées seront connus, leurs terrains identifiés et localisés, et leurs besoins en infrastructures déterminés.

1.2 Importance et objectif de l’étude


La réalisation de ce programme va susciter une augmentation significative de l’utilisation des pesticides dans un milieu où l’emploi de ces spécialités phytosanitaires se fait encore de manière empirique. D’où la nécessité d’un Plan de Lutte Antiparasitaire et de Gestion des Pesticides dont l’objectif est d’éviter ou de minimiser les effets potentiels négatifs sur la santé humaine et animale et l’environnement pouvant découler notamment dans le cadre de la lutte anti-vectorielle, et pour promouvoir la gestion intégrée des nuisibles. Il s’agit pour le Gouvernement de la République Démocratique du Congo de limiter l’usage des pesticides et de s’assurer que l’utilisation de ceux-ci poursuit l’objectif de la Politique Opérationnelle « 4.09 » de la Banque mondiale en la matière. C’est dans ce cadre que le présent Plan de Lutte Antiparasitaire et de Gestion des Pesticides est préparé.
Ce plan comprend l’organisation, les règles et les procédures qui traiteront de l’ensemble du cycle de vie des pesticides ; du choix du produit antiparasitaire jusqu’à l’élimination des pesticides périmés en passant par l’acquisition, le transport, le stockage, la distribution et la manipulation.
Ce plan, nous le voulons adapter aux conditions institutionnelles, juridiques et culturales du pays. Il doit rassurer que l’usage des pesticides, dans le cadre du Projet de Développement de Pôles de Croissance (PDPC) ne porte atteinte ni à l’environnement ni aux populations locales.
Ledit Plan découle, d’une part, des informations recueillies au cours de l’enquête menée sur terrain du 20 juillet au 01 août 2012 dans les provinces de Kinshasa, du Bas-Congo et du Bandundu et, d’autre part, de nos analyses documentaires et des entretiens séparés ou collectifs que nous avons eus avec nos différents interlocuteurs.


1.3 Impacts négatifs potentiels des pesticides et mesures d’atténuation


La réalisation du projet à l’étude va susciter une augmentation significative de l’utilisation des pesticides dans un milieu où l’emploi des ces spécialités phytosanitaires se fait encore de manière empirique d’où l’augmentation des risques potentiels sur l’environnement tant physique que social. Ces risques potentiels et mesures d’atténuation sont repris dans le tableau ci-dessous.


IMPACTS POTENTIELS D’EXPLOITATION

DESCRIPTION DES IMPACTS ET LEURS CAUSES

MESURES D’ATTENUATION A ENVISAGER

1. Pollution

- Pollution du sol, de l’eau et de l’air par l’utilisation des pesticides. Ces produits contenant parfois des métaux lourds non dégradables détruisent la faune du sol, se dissimule dans la nappe phréatique avec risque d’intoxication par contact ou ingestion par l’homme et les animaux. Les plantes peuvent également les assimiler

- Pollution du sol, de l’eau et de l’air par les affluents des abattoirs, des loges et par les émanations gazeuses dues principalement à l’ammoniac.

- Promotion de l’utilisation des pesticides organiques ;

- Respect des doses d’applications ;

- Respect des normes d’épandage ;

- Considérations des conditions météo lors de traitement ;

- Elaboration et diffusion du guide de gestion des pesticides : emballage, étiquette, transport, stockage, utilisation, gestion contenants vides et leur élimination, protection des utilisateurs ;

- Recours aux variétés résistantes.

- Une bonne gestion des excrétas (exemple : production de gaz pour l’électricité)

- Un bon choix du site d’exploitation ;

- Un prétraitement des eaux usées (exemple : bassin de décantation) avant leur déversement dans les cours d’eau.

2. Intoxication alimentaire

- Consommation des semences ou denrées stockées traitées.

- Obligation de faire mention de la présence du produit dangereux sur les emballages (pictogramme)

3. Faible niveau d’encadrement des agriculteurs

- Les producteurs ne subissent pas une transformation de comportement nécessaire à leur progrès à cause d’une insuffisance d’encadrement par les services de vulgarisation.

- Renforcement des capacités d’interventions de services de vulgarisation.

- Capacitation tout azimuts des membres des OPA.

4. Maladies hydriques liées à la culture irriguée

- Apparition des maladies de contact avec l’eau comme la schistosomiase, l’onchocercose et le paludisme sans compter les nuisances dues aux différents insectes.

- Assainissement du périmètre de l’irrigation ;

- Mesures de protection individuelle (bottes ou chaussures en plastique, etc.)

- Mesures curatives : organiser des campagnes des soins.

5. Contamination des denrées alimentaires

- Les denrées alimentaires d’origine animale sont susceptibles de contamination par des microorganismes et substances bio-accumulatives avec des graves incidences sur la santé publique.

- Contrôle sanitaire depuis l’exploitation, en passant par l’abattoir et sur toute la chaine alimentaire jusqu’aux consommateurs

6. Prolifération des vecteurs des maladies dans des étangs

- Les eaux stagnantes des étangs favorisent le développement des vecteurs des maladies, spécialement l’anophèle

- Mesures préventives aux populations riveraines : usage des moustiquaires imprégnées ;

- Surveillance épidémiologique de la population.

7. Disparition de certaines espèces de poissons

- L’usage des pesticides pour étourdir les poissons entraine la disparition de plusieurs espèces de poissons et la carence généralisée des poissons dans des eaux des rivières.

- Mettre en place des mesures coercitives vigoureuses contre les inciviques ;

- Adoption et promulgation de la nouvelle loi de pêche.

8. Destruction massive des rongeurs et des oiseaux

- Usage des pesticides pour étourdir les rongeurs et les oiseaux dans le but commercial ou domestique

- Mettre en place des mesures coercitives vigoureuses contre les inciviques.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   20

similaire:

«rapport provisoire» iconRapport provisoire d’execution du budget general

«rapport provisoire» iconRapport final d’Assistance Technique version provisoire

«rapport provisoire» iconRÉsumé liste des personnes consultées par le commissariat géNÉral...

«rapport provisoire» iconRapport provisoire
«schéma unique» (lisibilité pour le citoyen, efficacité de la planification…). Ils se sont interrogés sur le lien entre leur contribution...

«rapport provisoire» iconProgramme (Provisoire)

«rapport provisoire» iconTexte provisoire, proposé pour la

«rapport provisoire» iconProgramme officiel provisoire présenté

«rapport provisoire» iconAnnexe I plate-forme provisoire de l'ufp

«rapport provisoire» iconQui assume la responsabilité du contenu du P. V. de la réception provisoire ?

«rapport provisoire» iconNote : La motivation de cette décision pourrait surprendre dans la...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com