«rapport provisoire»








titre«rapport provisoire»
page12/20
date de publication04.07.2017
taille0.6 Mb.
typeRapport
l.21-bal.com > loi > Rapport
1   ...   8   9   10   11   12   13   14   15   ...   20

5.2 Etapes de gestion du plan


Ce Plan de Lutte antiparasitaire et Gestion des Pesticides concerne essentiellement les pesticides de synthèse à cause de leur importance dans protection des cultures et des stocks entreposés par le programme PDPC. Il est constitué de 4 grandes étapes dont le coût global est estimé à 900 000,00 $ US pour la période de l’exécution du plan. Les soins apportés par les différents acteurs du programme pour la réalisation des étapes ci-dessous du plan contribueront au succès de la gestion des produits phytosanitaires dans le projet PDPC.

5.2.1 Etape 1 : Renforcer le cadre institutionnel et réglementaire de gestion des pesticides


  • Mettre en place les mesures d’application et instituer le Conseil Consultatif de l’Agriculture tant au niveau national, provincial et local.

  • Vulgariser ladite loi pour lever l’ignorance effective constatée dans les chefs des Agents des Services de Régulation de l’Etat et des autres Acteurs de la filière agricole sur la gestion de l’activité phytosanitaire.

  • Donner au Secrétariat Général de l’Agriculture le pouvoir d’analyser les dossiers de demande d’homologation des pesticides et de remettre les autorisations aux demandeurs qualifiés. Ces dossiers sont actuellement traités par le cabinet du Ministre de l’Agriculture.



5.2.2 Etape 2 : Renforcer les capacités des acteurs institutionnels et des producteurs


Professionnalisation de l’agriculture

  • Edicter une politique de professionnalisation de l’agriculture : organiser et étoffer l’encadrement technique. Regrouper les champs des exploitants familials pour bénéficier de l’encadrement technique. Soutenir économiquement les Fermiers professionnels en lieu et place des dignitaires.

  • Augmenter la capacité des moyens de contrôle technique et de suivi des Agents de Régulation de l’Etat (moyens logistiques et didactique) ;

  • Etablir un Cahier de charge clairement défini fixant les termes de collaboration entre les institutions évitant ainsi le cumul des tâches ;

  • Organiser des formations en cascade pour le personnel chargée des questions relatives à la production agricole et à la gestion des pesticides ;

  • Recréer la confiance entre les Agents des Services de Régulation de l’Etat et les autres acteurs de la filière agricole ;

  • Relancer et équiper le laboratoire du SENAFIC et lui confier la charge d’analyser les données relatives aux pesticides et aux services connexes. Signer des conventions avec l’OCC pour certaines analyses spécifiques.



5.2.3 Etape 3 : Améliorer les systèmes d’utilisation et de gestion des pesticides


Circuits de distribution de commercialisation des pesticides

  • Répertorier et réorganiser les circuits de ventes des pesticides. Seuls les opérateurs avertis disposant au moins d’un ingénieur agronome peuvent exercer ce métier.

  • Faciliter l’installation des agents des opérateurs avertis dans les différentes zones de production agricole avec obligation de disposer d’un entrepôt acceptable et rapprochant le standard national. Le reconditionnement des produits phytosanitaires doivent être soumis à la réglementation en la matière ;

  • Interdire la vente des pesticides dans les endroits publics et des échoppes à côté des produits alimentaires.

  • Le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural apportera périodiquement son soutien technique aux organisations de ventes des pesticides.



5.2.4 Etape 4 : Assurer le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre du plan

5.2.4.1 Acquisition des pesticides


L’acquisition des pesticides implique au préalable l’identification de problème à résoudre, le choix du produit et la quantification des besoins en pesticides. Quelle culture voulons-nous protéger.  Quels sont les ravageurs à combattre, au champ et/ou en stock entreposé. Quelle est la superficie à emblaver ou la quantité de production à traiter. La connaissance de ces éléments guidera l’Opérateur Agricole dans le choix de pesticides appropriés, la détermination de la quantité à acheter et les techniques de traitement à adopter. Cette étape implique l’acquisition par l’Opérateur Agricole d’un entrepôt aménagé pour recevoir les pesticides. Les quantités des pesticides à acheter sont fonction du programme de la campagne agricole et de la production attendue. Nous conseillons l’Opérateur Agricole de conditionner la fourniture des pesticides à la mise à disposition de matériels de dosage tels que les éprouvettes graduées pour les produits liquides et les cuillères-doses pour les poudres.

5.2.4.2 Acquisition des matériels de traitement


La seconde étape du plan nous amène à l’acquisition des matériels de traitement en rapport avec les techniques de traitement adoptées. Les rendements des matériels de traitement choisis aideront les responsables du projet à en déterminer le nombre à acquérir. Un mauvais choix des matériels ou une sous-estimation des besoins réels en matériels de traitement bloquera le déroulement normal de la campagne phytosanitaire avec comme conséquence un stock des pesticides non utilisé durant de la campagne. Les matériels à acheter sont des pulvérisateurs à dos, tractés ou portés et des mélangeurs des grains pour le traitement des stocks entreposés et des semences.

5.2.4.3 Acquisition de matériels de protection


L’utilisation des pesticides, même à l’échelle réduite, n’est pas sans risque pour la santé de la population et pour l’environnement. Aussi, l’acquisition des matériels de protection comme les salopettes en tissus imperméables, les gants en néoprène ou en PVC, les masques à gaz avec filtres de recharge, les lunettes en plastique ou les visières, les bottes en caoutchouc est indispensable pour éviter les risques de contamination et d’empoisonnement des producteurs. Il faut, en outre, - assurer l’hygiène corporelle des opérateurs et le nettoyage avec de l’eau et du savon de ces équipements après chaque traitement et - prévoir des pictogrammes à différents endroits où les produits seront manipulés.

5.2.4.4 Reconditionnement des pesticides


Les pesticides sont disponibles sous plusieurs formes solides ou liquides et peuvent être fournis dans des grands emballages difficiles à gérer au niveau du projet. Un reconditionnement dans des petits emballages peut être demandé par le projet à un sous-traitant avisé pour les adaptés à ses besoins. Les emballages de 0,5 litre et de 50 grammes conviennent pour le projet. Les formulations suivantes sont recommandées :

  • Pour les traitements aux champs : les formulations liquides à mélanger avec de l’eau telles que les concentrés émulsifiables (EC), les concentrés solubles dans l’eau (SCW), les suspensions concentrées (SC), les concentrés auto-suspensibles (FW), les concentrés liquides (SL), etc.

  • Pour les traitements des denrées entreposées et semences : les formulations solides telles que les poudres pour poudrage (P, PP ou DP), les poudres à sec pour semences (DS), etc.



5.2.4.5 Dispatching des produits et matériels


Le dispatching des produits et matériels de traitement et de protection doit se faire à temps avant la campagne de traitement. Les dispositions doivent être prises par le Promoteur de chaque Unité de Production Agricole pour informer les transporteurs des dégâts que peuvent provoquer un mauvais chargement des pesticides. Un plan de distribution des produits et des matériels sera établi à l’avance en fonction du programme de la campagne et des espaces pour accueillir ces produits et matériels seront aménagés à l’avance. Ces locaux seront fermés à clé, éloignés des denrées alimentaires pour les humains et les animaux, des sources d’eau et d’autres biens de la ferme. Les produits seront stockés de manière à ne prêter aucune confusion. Les herbicides seront séparés des insecticides et des fongicides.

5.2.4.6 Manipulation des pesticides


La manipulation des pesticides est la phase la plus délicate car elle nécessite l’implication directe des acteurs de la production agricole. Elle conditionne la réussite d’une campagne de protection phytosanitaire des cultures et des stocks entreposés sur le plan agronomique. Le responsable de production établira un programme de traitement phytosanitaire. Cette étape nécessite plus d’encadrement de la part des responsables du programme.

5.2.4.7 Collecte et destruction des emballages vides et pesticides périmés


Les emballages ex-produits et les pesticides périmés seront collectés par l’Opérateur Agricole et détruits sous la supervision de PDPC selon les normes de la FAO. Un procès-verbal sera établi à cet effet.

5.2.4.8 Bilan de campagne phytosanitaire


A la fin de chaque campagne de traitement, un bilan de la campagne sera dressé par Promoteur de chaque Unité de Production Agricole et synthétisé par le PDPC. Les restes des produits non dilués seront reconditionnés et stockés par la ferme en attendant la prochaine saison culturale. Les contenants vides seront inventoriés, décontaminés et détruits par la ferme sous la supervision de PDPC. Les restes de bouillie et l’eau de rinçage des matériels seront déversés dans les champs. Les matières adsorbants contaminées, se trouvant dans les entrepôts, seront enterrées loin des villages et des points d’eau. 

1   ...   8   9   10   11   12   13   14   15   ...   20

similaire:

«rapport provisoire» iconRapport provisoire d’execution du budget general

«rapport provisoire» iconRapport final d’Assistance Technique version provisoire

«rapport provisoire» iconRÉsumé liste des personnes consultées par le commissariat géNÉral...

«rapport provisoire» iconRapport provisoire
«schéma unique» (lisibilité pour le citoyen, efficacité de la planification…). Ils se sont interrogés sur le lien entre leur contribution...

«rapport provisoire» iconProgramme (Provisoire)

«rapport provisoire» iconTexte provisoire, proposé pour la

«rapport provisoire» iconProgramme officiel provisoire présenté

«rapport provisoire» iconAnnexe I plate-forme provisoire de l'ufp

«rapport provisoire» iconQui assume la responsabilité du contenu du P. V. de la réception provisoire ?

«rapport provisoire» iconNote : La motivation de cette décision pourrait surprendre dans la...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com