Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie








télécharger 288.48 Kb.
titreMinistère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie
page6/6
date de publication03.07.2017
taille288.48 Kb.
typeRecherche
l.21-bal.com > loi > Recherche
1   2   3   4   5   6

Gestion financière

Le pharmacien est considéré comme une personne physique. Il est soumis à un régime réel et non forfaitaire qui impose la tenue d’une compatibilité (livre de compatibilité) et donc la présentation des états financiers : les recettes doivent être marquées sur un carnet numéroté et la somme de toutes les recettes constitue le chiffre d’affaire mensuel.

  1. Déclarations mensuelles :

Avant le 15 de chaque mois, le pharmacien doit procéder à la déclaration des impôts du mois précédent :

  • Retenue à la source :

Retenue sur les salires des employés (1%), retenue sur le loyer (15%)

  • TFP : Taxe sur la Formation Professionnelle

2% des salaires et toute somme d’argent versée sur les employés

  • FOPROLOS : Fond de Promotion de Logement sociaux

1% des salaires des employés

  • TCL : Taxe aux communautés locales

0,2% du chiffre d’affaire

  • TVA : Taxe su la valeur ajoutée



  1. Déclarations trimestrielles :



  • CNSS :

le pharmacien doit remettre une déclaration trimestrielle des salaires à la caisse sous peine de pénalités dans les 15 premiers jours qui suivent le trimestre. Dans cette déclaration, on rapporte une liste exhaustive des salaires distribués mentionnant pour chaque salarié : numéro d’immatriculation, nom, prénom, rémunération pour tout le trimestre et un état récapitulatif des salaires (taux de cotisation pour la sécurité sociale = 25,75% dont 16,57% à la charge patronale et 9.18% à la charge personnel).

  • Acompte provisionnel :

Il s’agit d’une avance qu’on donne à l’état et représentant 90% de la somme totale due aux impôts de l’année dernière, à payer sur 3 tranches :

  • La 1ére tranche : avant le 25 Juin.

  • La 2ème tranche : avant le 25 Septembre.

  • La 3ème tranche : avant le 25 Décembre.

A la fin de l’année, le pharmacien a déjà payé 90% de ses impôts

  1. Déclarations annuelles :



  • Déclaration de l’employeur :

Le pharmacien doit dresser et tenir à jour une liste indiquant de façon nominative tous les employés qui ont été recrutés durant toute l’année écoulée avec leurs salaires accordés.Cette liste devra être adressée annuellement à l’administration fiscale, avant le 28 Février.

  • Déclaration du bilan annuel :

chiffre d’affaire annuel et somme de l’avance payée, elle doit etre présenter avant la fin du mois de Mai.

Gestion des ressources humaines

La gestion des ressources humaines fait partie des axes de fondement d’une gestion officinale réussie. Le pharmacien d’officine doit alors :

  • Définir les besoins de son officine et les compétences associées.

  • Il doit créer un organigramme opérationnel en définissant le rôle de chaque employé.

  • Répartir et planifier les activités en fonction des contraintes (absence, maladie d’un employé, …)

  • Evaluer régulièrement les compétences de ses employés

  • Gérer le recrutement, l’intégration et la formation du personnel.

  • Développer un dispositif de contrôle hygiène/sécurité

  • Préparer et réguler les conflits entre les membres de personnel.

Il faut signaler que la relation entre employeur (pharmacien) et employés est régie par :

  • Le code de travail

  • La Jurisprudence : « Prendre les mêmes décisions pour des cas similaires par les tribunaux »

  • Les conventions collectives : ces dernières complètement le Code, amélorent le statut de l’employé (prime, congé, salaire minimal, heures de travail) et organisent les règles particulières au secteur d’activité officinale.



  1. Différent types d’employés :



  • catégorie I : le factotum (femme de ménage, coursier...)

  • catégorie II : le caissier/vendeur/aide préparateur

  • catégorie III : le caissier confirmé / vendeur confirmé/préparateur

  • catégorie IV : le préparateur principal/ Technicien supérieur

  • catégorie V : le préparateur chef

  • Le cadre de la pharmacie est le pharmacien assistant qui adhère au minimum à la catégorie V.



  1. Différents types de contrats :



  • Stage d’initiation à la vie professionnelle (SIVP):

Le jeune pharmacien bénéficie d’une bourse d’état de 250 dinars/mois et son recrutement se fait par une annonce au niveau du conseil d’ordre des pharmaciens ou par l’intermédiaire du bureau d’emploi. La période d’essai est de 1 an maximum

  • Contrat d’emploi formation (CEF):

Concerne les nouveaux préparateurs en pharmacie durant 1 seule année. La période d’essai est de 6 mois maximum

  1. La fiche de paye :

Une fiche de paye doit comporter les indications suivantes :

  • Le nom du pharmacien et son N° de CNSS

  • Le nom de l’employé, son N° de CNSS et sa qualité

  • Le salaire de base : c’est le salaire accordé sur la base du nombre d’heures légal de travail par mois.



  • Le nombre d’heures supplémentaires.

  • Les primes : telles que la prime de transport, prime de présence...

  • Le salaire brut : c’est le salaire de base auquel s’ajoutent les primes et la rémunération sur les heures supplémentaires.

  • Le salaire net : c’est la somme perçue par l’employé après soustraction, de la cotisation à la CNSS et la retenue des impôts, du salaire brut.


Le salaire net à payer = total des revenues – total des retenues


Total des revenues = Salaire de base + les heures supplémentaires + les primes

Total des retenues = Cotisation à la CNSS + impôts (TFP, FOPROLOS, Retenue à la source)

  1. Les horaires :



  • Chaque employé effectuer 40 h/semaine (soit 173h/mois).

  • En cas d’heures supplémentaires :

Majoration de 25% si le nombre d’heures < 32h/ mois.

Majoration de 50% si le nombre d’heures >32h/mois.

Pour une femme allaitante ce nombre d’heures/semaine est ramené à 34 h pour qu’elle puisse assurer 1 h de tétée/jour

  1. Les congés payés :

Tout employé a droit à un mois de congé payé par an, en plus des jours fériés et des fêtes religieuses (1er Mai-25 juillet-Mouled-1er janvier-Aid Kabîr et Aid seghir...) et si l’employé ne bénéficie pas de la totalité de son congé, ou des jours fériés, il sera rémunéré doublement pendant ces jours restants (majoration de 100%).

Les employés peuvent également bénéficier d’autres congés payés dans des circonstances particulières : tel que le congé de maternité.

  1. Déclaration trimestrielle pour la CNSS :

Elle se fait 4 fois par an :

  • 1er trimestre : avant le 15 Avril

  • 2ème trimestre : avant 15 Juillet

  • 3ème trimestre : avant 15 Octobre

  • 4ème trimestre : avant 15 Janvier de l’année suivante


Epilogue

Le pharmacien à l'officine peut occuper deux fonctions principales : celle de titulaire (propriétaire de la pharmacie) et assistant (pharmacien salarié).

Le pharmacien titulaire a plusieurs casquettes : il est un manager d'équipe, il est un chef d'entreprise, il est un professionnel du médicament et des produits de santé en général.

Donc les journées sont rythmées par l'élaboration de planning, la comptabilité, les relations avec les fournisseurs (grossistes, labos spécialisés, distributeurs de matériel médical...), les paperasses (vérification des ordonnances...), les relations avec les "gros clients" et bien sûr le service au comptoir. 

Au comptoir, le rôle du pharmacien est de conseiller le patient pour les médicaments sans ordonnance, pour cela il faut posséder de bonnes connaissances à la fois sur les médicaments et la clinique, mais aussi sur les antécédents du patient(maladies en cours ou passées, âge, grossesse...) qui vont orienter le conseil.

 A côté de cela, le pharmacien peut aussi être amené à conseiller des médicaments de phytothérapie, d'homéopathie, d'aromathérapie (huiles essentielles), les laits pour bébés, des produits vétérinaires ou cosmétiques. Il faut donc qu'il ait de solides connaissances dans tous ces domaines, et surtout qu'il se tienne à jour, notamment par le biais de la formation continue, notamment organisée par les labos.

Concernant les médicaments sur ordonnance, le pharmacien effectue une analyse pharmaceutique avant de la délivrer, autrement dit il fait un screening mental de l'ordonnance, à la recherche d'interactions ou d'une prescription non conforme. Le dialogue avec le patient est fondamental pour s'assurer qu'il prend bien son traitement (observance), qu'il n'a pas d'effets indésirables gênants (tolérance). Le pharmacien peut être amené à contacter le médecin en cas de doute sur une prescription, d'où la nécessité d'entretenir une relation de confiance avec les cliniciens.






1   2   3   4   5   6

similaire:

Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie iconMinistère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique...

Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie iconMinistère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie iconEnseignement supérieur, recherche et technologie vie de l'Étudiant

Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie iconMinistère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche

Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie iconMinistère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche

Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie iconMinistère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique
«De tous les horizons, désormais, physiques, biologiques, anthropo-sociologique, s’impose le phénomène système. Tous les objets clés...

Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie iconAdministration générale de l'Enseignement et de la Recherche scientifique

Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie iconReconnaître le doctorat hors du monde de l’enseignement supérieur...

Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie iconLe «grand emprunt» dans l’enseignement supérieur et la recherche
«Grand emprunt» (GE) sera pour l’essentiel levé sur les marchés, et non auprès du public

Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie iconLa Recherche Scientifique
...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com