Le serpent de mer de l’enfouissement des déchets radioactifs à vie longue de bure








télécharger 10.18 Kb.
titreLe serpent de mer de l’enfouissement des déchets radioactifs à vie longue de bure
date de publication03.07.2017
taille10.18 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos

LE SERPENT DE MER DE L’ENFOUISSEMENT DES DÉCHETS RADIOACTIFS À VIE LONGUE DE BURE

Amendement pervers du Sénateur Longuet

Les antinucléaires ont dénoncé jeudi le vote au Sénat, il y a quelques jours, d'un amendement de la loi Macron qui menace selon eux le débat démocratique sur un projet controversé d'enfouissement de déchets nucléaires à Bure (Meuse), baptisé « Cigéo ».


« Ce tour de passe-passe ahurissant démontre une fois de plus que Cigéo n'est ni transparent ni démocratique » ont dénoncé les antinucléaires dans un communiqué commun du Réseau Sortir du nucléaire, France Nature Environnement, les Amis de la Terre et la coordination BureStop, qui regroupe cinq associations locales opposées au projet.

L'amendement en question, déposé par le sénateur UMP de la Meuse Gérard Longuet, fixe à 2017 le dépôt de la demande d'autorisation de création de Cigéo, valide la proposition de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) de débuter le projet par une « phase industrielle pilote », prévue à l'horizon 2025, et définit la notion de « réversibilité » du stockage de déchets nucléaires en couche géologique profonde.

Il a été voté samedi 18 avril au matin au Sénat.

« Cet amendement impliquerait que le Parlement n'aurait plus son mot à dire sur l'enfouissement des déchets nucléaires. La loi sur la réversibilité qui devait précéder toute autorisation serait totalement vidée de son sens et ne conditionnerait plus ni la création ni la mise en service de Cigéo », redoutent les antinucléaires.

Cependant rien n'est encore joué. Car pour être définitivement ajoutées au projet de loi, les propositions du Sénat devront passer par une commission mixte paritaire. Si un consensus n'est pas trouvé entre les deux chambres, le dernier mot doit revenir à l'Assemblée nationale.

A moins que le gouvernement continue d'utiliser l'article 49-3 pour faire passer la loi Macron en force, comme il l'avait fait à l'Assemblée nationale en première lecture en février..

Le gouvernement avait déjà tenté de glisser dans le projet de loi Macron initial un article sur le projet Cigéo, avant de le retirer en décembre, sous la pression des antinucléaires.

Irresponsabilité du projet « Cigéo »

L’ASN a émis au dernier trimestre 2014 un avis défavorable à ce projet « Cigéo » en demandant à l’ANDRA (Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radioactifs) de meilleures études d’impact sur l’environnement et prôné le vote d’une loi sur la réversibilité du projet en cas de difficultés géologiques et d’impondérables retombées sur l’environnement et la population, ce qui démontre les réticences très grandes de l’ASN vis-à-vis du projet.

On se rappelle des problèmes de contamination de l’environnement intervenus en Allemagne fédérale dans un site d’enfouissement des déchets radioactifs à vie longue à Asse qui a déclenché un scandale politique motivé par l’irresponsabilité des responsables du site qui ont dissimulé pendant de nombreuses années cette contamination radioactive de l’environnement et des nappes phréatiques de la région. Les réticences de l’ASN sont certainement dues à ce précédent.

Comment un sénateur de la droite de la droite peut-il imposer à un Sénat repassé récemment à droite une telle manipulation à travers cet amendement suspect et dangereux ? C’est d’autant plus suspect et antidémocratique que les dispositions que cet amendement contient permettent à l’ANDRA de réaliser ce projet « Cijéo » sans le consentement du Parlement, en vidant de son contenu la Loi sur la réversibilité exigée par l’ASN.

Cela veut dire que quoiqu’il arrive en termes de contamination ou d’accident nucléaire gravissime, tout garde-fou serait préalablement rendu caduque, le site serait verrouillé par l’ANDRA, la réversibilité qui consiste à neutraliser les risques majeurs par le retrait préalable des déchets hors du site d’enfouissement ne pourrait pas s’effectuer dans les délais très courts nécessaires à cette neutralisation. Il est hors de question que cette manœuvre inconsidérée de Mr Longuet puisse amener à la réalisation de ce projet « Cigéo » à ces conditions. Il faut exiger le retrait de cet amendement lors du retour de la loi Macron devant le Parlement.

L’enfouissement des déchets radioactifs à vie longue n’est pas une solution à quelque terme que ce soit (ni court, ni moyen ni long termes). La solution réside dans un meilleur retraitement de ces déchets et dans l’arrêt de leur production par la sortie du nucléaire, qui n’est plus compétitif quoiqu’en disent les tenants de droite comme de gauche. L’EPR est une faillite industrielle et technologique, AREVA est en faillite économique, les 57 réacteurs nucléaires actuellement en service sont en bout de course et non recyclables. Toute tentative de colmatage du « Tout nucléaire » français est voué à l’échec, coûtera trop cher sans réduire les risques d’un ou plusieurs « Fukushima français ». Nous devons changer de politique énergétique sans tarder et sans laisser des « bombes à retardement radioactives » sur et sous notre sol.

similaire:

Le serpent de mer de l’enfouissement des déchets radioactifs à vie longue de bure iconTransfert de compétence en matière d’élimination et de valorisation...

Le serpent de mer de l’enfouissement des déchets radioactifs à vie longue de bure iconAu départ de cette longue étape, les coureurs repasserons par le...
«porte de l'Aunis», ancienne province, à laquelle elle a toujours appartenu depuis ses origines

Le serpent de mer de l’enfouissement des déchets radioactifs à vie longue de bure iconNote de dossier
«OM, cendres, matériaux de démolition, vieilles ferrailles, déchets divers, à l’exclusion d’hydrocarbures et de produits ou déchets...

Le serpent de mer de l’enfouissement des déchets radioactifs à vie longue de bure iconQuel rôle pour le professeur-documentaliste dans l’Education à l’environnement...
«défi pour la terre», la charte de l’environnement, l’exposition de l’Education Nationale sur «le développement durable, pourquoi...

Le serpent de mer de l’enfouissement des déchets radioactifs à vie longue de bure iconSynthèse negation du potentiel geothermique de bure

Le serpent de mer de l’enfouissement des déchets radioactifs à vie longue de bure iconDiagnostic de la gestion des déchets
«Eco-école», les élèves de première es ont mené une enquête sur la gestion des déchets au lycée. Pour cela, ils ont établi un questionnaire...

Le serpent de mer de l’enfouissement des déchets radioactifs à vie longue de bure iconRecherche réalisée dans le cadre du programme «Déchets et Société»
«Déchets et Société»pour le compte de l’ademe par Jean Belin, Ali Douai, Sébastien Lavaud, Nathalie Lazaric, Fabrice le Guelet Vanessa...

Le serpent de mer de l’enfouissement des déchets radioactifs à vie longue de bure iconRace Demi-elfe aquatique
«La voix de la mer parle à l’âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte.»

Le serpent de mer de l’enfouissement des déchets radioactifs à vie longue de bure iconDu 30 novembre au 6 décembre 2016
«Remote year program.» C'est le nom de cette organisation américaine qui propose à ses participants un télétravail longue durée et...

Le serpent de mer de l’enfouissement des déchets radioactifs à vie longue de bure icon2. 2 Projet d'enfouissement des réseaux sur Saint Eutrope
«vote» a été réalisé lors des vœux à la population. 57 pour démolition et 17 pour la conservation








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com