Adresse mail de la section








télécharger 126.02 Kb.
titreAdresse mail de la section
date de publication09.10.2017
taille126.02 Kb.
typeAdresse
l.21-bal.com > loi > Adresse
Sciences et Techniques Sanitaires et Sociales Terminale ST2S 2013-2014

POLE METHODOLOGIQUE : « Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d’action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations ? »
ACTIVITE TECHNOLOGIQUE 4 :

ETUDE D'ORGANISATIONS - PRESENTATION DE PROJETS SOCIAUX
Objectifs :

-Repérer les éléments caractéristiques d'une organisation

-Réaliser un document synthétique sous forme de fiche ou de tableau

-Identifier les indicateurs d'activité d'une organisation

-Présenter l'épreuve « projet technologique » du baccalauréat

-Décrire un projet à l'aide du CQQCOQP

-Identifier les étapes du parcours professionnel de 2 anciennes élèves du lycée
Pré-requis de Première :

-AT3 : « Construction de l’objet d’étude : Diabète et obésité à Mayotte » 
Supports :

-Intervention des professionnels du Point Accueil Solidarité Jean-Jaurès de Belfort

-Site du conseil général du territoire de Belfort : www.cg90.fr

-Intervention d'une professionnelle de la Maison de Quartier Jean-Jaurès

-Site de la Maison de quartier Jean Jaurès de Belfort : www.maisonduquartierjeanjaures-belfort

-Bulletin officiel N° 26 du 27 Juin 2013, www.education.gouv

-Grille d'autoévaluation d'un projet

-Annexe : Liste des structures à ne pas contacter (démarche déjà réalisée par les professeurs de ST2S)

Adresse mail de la section : sectionst2s90@gmail.com



TRAVAIL A REALISER

PARTIE I- INTERVENTION DU VENDREDI 15 OCTOBRE 2013
A- ORGANISATION
1) Afin de repérer les éléments permettant de décrire l'organisation, répondre aux questions suivantes :

a) Comment se nomme l'organisation présentée ?

b) Où est-elle implantée ? Depuis quand ?

c) Quel est son statut juridique ?

d) Quels sont les objectifs que se fixe cette organisation ?

e) Quelles sont les missions de cette organisation ?

f) Quelles sont les activités qu'elle met en œuvre pour remplir ses missions ?

g) Quels sont les bénéficiaires des activités de cette organisation ?

h) Qui prend les décisions au sein de l'organisation ? Qui les exécute(nt) ?

i) Comment est financée l'organisation ?

j) Quels sont les professionnels qui travaillent au sein de cette organisation ? Combien de professionnels travaillent au sein de cette organisation ? Quels outils utilisent- ils pour communiquer entre eux ?

k) Quels sont les professionnels qui travaillent avec cette organisation ? Quels outils utilisent-ils pour communiquer avec eux ?
2) A l'aide de la question précédente, présentée l’organisation étudiée sous forme de fiche ou de tableau. (Les questions seront transformées en composantes)

3) Repérer les indicateurs d'activités de l'organisation ou du service en les classant par catégories. Présenter la réponse sous forme de tableau.


LES INDICATEURS D'ACTIVITE

Définition : Ce sont des variables significatives de l'activité produite .Exprimée en valeur absolue ou en taux. On distingue :

-Les indicateurs descriptifs : Ils rendent compte de l'importance d'une organisation (capacité d'accueil, effectif du personnel)

-Les indicateurs de fonctionnement : Ils rendent compte du fonctionnement d'un service (nombre de journée d'hospitalisation /an, nombre d'usagers accueillis).

-Les indicateurs économiques : Telles les sources de financement, les dépenses d'équipement, les dépenses de fonctionnement.


B- PROJET
4) En utilisant la méthode du CQQCOQP réaliser un document synthétique permettant de présenter le projet.

C- PARCOURS PROFESSIONNEL
5) Identifier les différentes étapes du parcours professionnel d'Emilie Calame depuis son départ du lycée Follereau.
PARTIE II- INTERVENTION DU 8 NOVEMBRE 2013


  1. ORGANISATION ET SERVICE


6) Afin de repérer les éléments permettant de décrire l'organisation, répondre aux questions suivantes :

a) Comment se nomme le service dans lequel les professionnels travaillent ?

De quelle direction dépend-t-il ? A quelle organisation est-il rattaché ?

b) Où est implanté ce service ? Depuis quand ?

c) Quel est le statut juridique  du service ? De celui de l'organisation ?

d) Quels sont les objectifs que se fixe ce service ?

e) Quelles sont les missions de ce service ?

f) Quelles sont les activités qu'il met en œuvre pour remplir les missions  du service ?

g) Quels sont les bénéficiaires des activités de ce service ?

h) Qui prend les décisions au sein du service ? Du sein de l'organisation ?

i) Comment est financé le service ? L'organisation ?

j) Quels sont les professionnels qui travaillent au sein de ce service? Combien de professionnels travaillent au sein du service ?

k) Quels sont les professionnels qui travaillent avec ce service ?
7) A l'aide de la question précédente, présenter le service étudié sous forme de fiche ou de tableau. (Les questions seront transformées en composantes)
8) Repérer les indicateurs d'activités de l'organisation ou du service en les classant par catégories. (voir encadré ci-dessus). Présenter la réponse sous forme de tableau.
B- PROJET
9) En utilisant la méthode du CQQCOQP réaliser un document synthétique permettant de présenter le projet.
C- PARCOURS PROFESSIONNEL
10) Identifier les différentes étapes du parcours professionnel d'Elodie Breuilles depuis son départ du lycée Follereau.

PARTIE III- POUR ALLER PLUS LOIN……… VERS L'EPREUVE DU BACCALAUREAT « PROJET TECHNOLOGIQUE »
A.PRESENTATION DE L'EPREUVE
11) Présenter les objectifs de l'épreuve.
12) Présenter le périmètre de l'épreuve.
B. PARTIE « ANALYSE DE TOUT OU PARTIE D'UNE DEMARCHE DE PROJET MENEE PAR UNE STRUCTURE AYANT UNE MISSION DANS LE CHAMP DE LA SANTE OU DU SOCIAL »
13) Prendre connaissance de la grille d’auto-évaluation (annexe) d'un projet et la renseigner pour les 2 projets présentés lors de l’intervention des professionnels.
C. RECHERCHE D’UN PROJET MENE PAR UNE STRUCTURE SANITAIRE ET SOCIALE LOCALE (Travail à faire par groupe de 2).
14) Identifier une trentaine de structures sanitaires ou sociales de la région. Les classer en fonction de différents critères. (statut, domaine d’intervention, public visé…..).
15) Choisir 3 structures parmi les 30 recensées puis renseigner le tableau partagé sur « google drive ». (Au début des vacances, vous recevrez un mail vous invitant à rejoindre ce dossier partagé intitulé : suivi contact structures. Si vous cliquez sur l’intitulé de ce dossier, vous arriverez directement sur « google drive » et pourrez travailler en instantané, toutes les modifications apportées sur ce fichier sont automatiquement sauvegardées et vues par toutes les personnes du « groupe », càd les 3 classes.
Important = Utiliser l’adresse que vous avez communiquée à l’enseignant

pour vous connecter et n’oubliez pas votre mot de passe
Consigne : Mettre à jour CLAIREMENT et RIGOUREUSEMENT l’avancée de vos investigations de groupe pendant les vacances. (« méthode du  1er inscrit, 1er servi »… Ne pas attendre la fin des vacances afin d’avoir le maximum de choix de structures et donc de projets !!).
16) Prendre contact (téléphone, entretien direct…) avec les professionnels des 3 structures choisies afin de leur expliquer votre démarche et les convaincre de vous confier un projet mené dans son intégralité (de l’étape « diagnostic » jusqu’à l’étape « évaluation »).
RECOMMANDATIONS POUR PARTIE III-

-TRAITER LES QUESTIONS DANS L’ORDRE (Rq : la question 13 ne pourra pas être complètement traitée pour la rentrée).

-Bien travailler les questions 11 et 12 AVANT d’entreprendre les démarches auprès des professionnels
TRAVAIL A REALISER :
-Pour le vendredi 8 novembre 2013 :

PARTIE I : Questions 1 à 5
-Pour le vendredi 15 novembre 2013 :

PARTIE II : questions 6 à 10

PARTIE III : question 13
-PENDANT LES VACANCES (de préférence au début) :

PARTIE III- Vers l’épreuve du baccalauréat … : questions 11-12 AVANT 14-15-16
INTERVENTION DU VENDREDI 15 OCTOBRE 2013
QUESTIONS 1 et 2
FICHE DESCRIPTIVE DE LA MAISON DE QUARTIER JEAN JAURES


COMPOSANTES DE L’ORGANISATION

ELEMENTS DE REPONSES

Dénomination

MAISON DE QUARTIER JEAN JAURES



Siège social

23, rue de Strasbourg

90 000 Belfort

03.84.21.59.68

mqjjwannadoo.fr,www.maisonduquartierjeanjaures-belfort.fr

Situation :

-Historique

-Juridique


-Crée en 1982, centre social depuis 1994, agrément valable jusqu’en 2015 (période 2012/2015).
-Association : personne morale de droit privé à but non lucratif.

Objectifs

-Valoriser les usagers

-Répondre aux besoins des publics et notamment de ceux qui sont les plus en difficultés

-Contribuer à l’éducation et à l’épanouissement des individus

-Etre un lieu de mixité et de rencontre

-Constituer une plateforme du bénévolat

Missions

-Equipement de quartier à vocation globale : propositions de services aux habitants en les impliquant dans l’élaboration et dans la conception des projets.

-Equipement à vocation familiale et pluri- générationnelle :

Aide à la vie quotidienne des adhérents, les soutenir dans leurs rôles parentaux.

-Lieu d’animation et de développement de la vie sociale :

Développement de la vie associative, hébergement de clubs.

-Lieu d’interventions sociales concertées et novatrices.

Concertation et mise en commun des éléments de connaissance concernant les habitants débouchant sur des actions partenariales.

Activités

Activités enfants :

Accueil des enfants de 3 à 10 ans : sorties, jeux, activités manuelles, sportives et artistiques

Secteur jeunes :

Ludothèque, accompagnement scolaire primaire er collège (CLAS)

Activités familles :

Séjour famille et temps conviviaux

Activités tout public :

Animations contes et histoires, expositions, prêt de livres.

Activités adultes :

Randonnée pédestre, peinture sur porcelaine, couture, cuisine.

Activités hébergées :

Conseil de quartier, gym plus, chœur forbelle-jeunevoix, mambo class 90, Club 3ème Age Jean Jaures, théâtre du pilier, alcooliques anonymes….

Usagers

Pour 2010, 720 personnes adhérentes avec des profils différents. (jeunes enfant, enfants, jeunes, adultes, personnes âgées).

Structure fonctionnelle

-Organisation administrative

-Organisation financière


-Organe exécutif : La directrice, EMILIE CALAME mise à disposition par l’ACSB (Association des centres socioculturels belfortains, composée de 10 centres socio-culturel de Belfort).
-Organe délibérant :

-Assemblée générale

-Conseil d’administration : 10 membres

-Bureau : 5 membres

-Budget : 530 000 euros pour l’année 2010.

-Participation des usagers : adhésion annuelle : 5 Euros pour les enfants, 10 euros pour les adultes, 15 euros pour les associations hébergées.

-Produits des activités vendues 

-Subventions ville de BELFORT, conseil général, CAF, MSA…..


Personnels

Secteur enfance et famille : 1 directrice ALSH et 25 animateurs

Secteurs jeunes : 1 directeur et

3 animateurs

Secteur Accueil, administratif et comptabilité :

1 secrétaire et 1 secrétaire comptable

Secteur bibliothèque : 1 coordinateur, 2 animateurs permanents et des bénévoles.


Partenaires

-Mairie de Belfort

-Caisse d’allocation familiale du territoire de Belfort

-Conseil général du territoire de Belfort

-Conseil régional de Franche-Comté

-DDCSPP : Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection de la population.

-Autres centres sociaux culturels et maison de quartier

-Ecoles, crèches, établissements scolaires……


Systèmes de communication

Interne : dossier , réunion…..

Externe : support de communication : dossier, réunion.


Source : Intervention D’Emilie Calame, diaporama

QUESTION 3 : LES INDICATEURS D’ACTIVITE





LES INDICATEURS DESCRIPTIFS

LES INDICATEURS DE FONCTIONNEMENT

LES INDICATEURS FINANCIERS


Définition

Ils rendent compte de l’importance d’une organisation (capacité d’accueil, effectifs du personnel)

Ils rendent compte du fonctionnement d’un service. (nombre de journée d’hospitalisations, nombre d’usagers accueillis)


Telles les sources de financement, les dépenses d’équipement, les dépenses de fonctionnement.

Exemples

-1 directrice pour le secteur enfance et famille
-25 animateurs pour le secteur enfance et famille.

-720 adhérents en 2012
-178 personnes présentes au sein des associations hébergées à la maison de quartier.

-54 584, 26 euros reçus en 2010 au titre de la participation des usagers.
-6220.35 euros versés en 2010 pour l’achat d’aliments et de boissons
-28473, 39 euros de subvention versés par le département.


QUESTION 4 : FICHE DESCRIPTIVE DES COMPOSANTES DU PROJET PRESENTE PAR EMILIE CALAME LORS DE SON INTERVENTION DU 15 OCTOBRE 2013


IDENTIFICATION DU PROJET

Intitulé

Date de début et date de fin



Contrat local d’accompagnement à la scolarité

ORIGINE DU PROJET

-Organisation à l’origine
-Chef de projet
-Identification des besoins, contexte ou constat


-Outils utilisés pour identifier les besoins


-Légitimité à intervenir



Maison de quartier Jean Jaurès


Le diagnostic a déjà été réalisé à l’échelle nationale. (CNAF et ses financeurs). Il s’agit d’une commande des financeurs.

-Recherche documentaire pour identifier le nombre d’écoles et de collèges qui peuvent être potentiellement concernés.

-Rencontre avec les proviseurs et les principaux pour identifier les taux de réussite, des taux de redoublement

-Enquête auprès des enseignants, des enfants et des parents pour identifier les difficultés rencontrées.

-Enquête pour identifier les offres d’accompagnement déjà existantes.

LE PROJET ET SON ORGANISATION
-Objectifs

-Population concernée

-Composition de l’équipe projet

-Composition du comité de pilotage

-Démarche modalités d’organisation et échéancier

-Cout et Financement

-Partenaires



Compenser les inégalités d’accès à la culture et aux

savoirs 

Opérationnels :

Diminuer de 10% le nombre de redoublements au collège Châteaudun pour l’année 2013-2014.
Spécifiques :

-Renforcer le lien parent-enfant-école

-Accompagner la progression des enfants

-Apporter une aide méthodologique aux jeunes.
Les élèves scolarisés au collège Châteaudun.

Composé d’enseignants…


-Analyse de la situation : Réalisation d’un diagnostic local
-Définition des priorités (priorisation et problématisation)  formuler la problématique : Dans quelle mesure l’épanouissement scolaire est-il lié à l’épanouissement social chez l’enfant de 6 à 16 ans ?
-Identification des objectifs SMART :

Spécifique : l’objectif doit être détaillé (pour qui et comment)

Mesurable : Il faut pouvoir quantifier les résultats : diminution de 10% du nombre de redoublements

Accessibles ou atteignables : Il ne faut pas avoir d’ambition déconnectée de la réalité :

Réaliste 

Temporels 
-Etude de faisabilité : recenser les moyens humains, techniques et financiers, définir les partenaires possibles,
-Organisation du projet : Rédaction d’un plan opérationnel prévisionnel. Mobilisation des ressources en vue de répondre aux besoins du public, mise en place d’un comité de pilotage.
-Mise en œuvre de l’action 
-Suivi du projet (outil : ex : tableau de bord).
-Le collège de Châteaudun

-La CAF

-La ville de Belfort


Evaluation

(qualitative et quantitative)

-Les activités ont-elles toutes eu lieu ?

-Les ressources ont-elles été utilisées ?

-Le travail d’équipe a-t’il bien fonctionné ?

-Les acteurs ont-ils été suffisamment impliqués ?

-Le nombre de redoublement a-t-il baissé ?


Valorisation

(pour mettre en avant la réussite du projet et l’implication des acteurs ; pour rendre des comptes aux financeurs).

-Création d’un DVD


Source : Intervention D’Emilie CALAME


FICHE DESCRIPTIVE DU POINT ACCUEIL SOLIDARITE JEAN JAURES


COMPOSANTES ORGANISATION

ELEMENTS DE REPONSES

Dénomination

POINT ACCUEIL SOLIDARITE JEAN JAURES



Siège social

22 rue du Lavoir

90 000 Belfort

Tél : 03.84.46.61.60 courriel : pas.jean-jaures@cg90.fr
rattaché au :

Conseil général Hôtel du Département

Place de la Révolution Française

90 000 Belfort

Tél : 03-84-90-90-90 courriel : www.cg90.fr


Situation :

-Historique
-Juridique


-Crée en 1982, loi de décentralisation (transfert de compétences de l’Etat au département)

-Structure publique, répondant à des missions de service public



Objectifs

-Répondre aux besoins des usagers de 0-75 ans et notamment de ceux qui sont les plus en difficultés

-Faciliter l'accès aux droits sociaux : emploi, santé, logement ...



Missions

Secteur famille-enfance-jeunesse : soutenir la famille, protéger l’enfant
Secteur personnes âgées, personnes handicapées : renforcer la solidarité, faire face au vieillissement de la population
Secteur personnes en insertion sociale et professionnelle : prévenir l’exclusion et réduire les inégalités sociales
Autres domaines d’actions du CG, hors PAS :

-environnement

-transports et déplacements

-développement économique

-éducation et vie scolaire (collège)

-culture, sport et vie associative



Activités

ACTIVITES GENERALES : accueil, écoute, information, orientation, accompagnement, aide auprès des publics en difficultés

dans différents domaines : budget, alimentation, famille, isolement …

-entretiens individuels 

-visites à domicile
Secteur famille-enfance-jeunesse :

-suivre la grossesse, accompagner dans la préparation à l'accouchement -assurer des consultations pour suivre santé et développement du bébé

-apporter aides et conseils aux parents

-aider les familles à la gestion du budget -soutenir et accompagner les 16-25 ans en rupture familiale, sociale ou scolaire

Secteur personnes en insertion sociale et professionnelle :

-renseigner sur le revenu de solidarité active : aide dans les démarches avec la CAF

-faciliter l’accès au logement

-aider ponctuellement les familles notamment en matière de loyers et d’énergie

-apporter des informations sur la santé et la couverture sociale


Usagers

0 à 70-75 ans (âge où survient de la dépendance)


Structure fonctionnelle
-Organisation administrative

-Organisation financière


Organe exécutif : Yves Ackermann, Président du Conseil Général

Bureau exécutif : composé du Président et des vice-présidents
Organe délibérant : Assemblée départementale composée de 15 membres qui se réunie pour délibérer des affaires départementales, présidé par le Pdt du CG
Au niveau du PAS JJ :

- 1 responsable Marie-Anne Clerc

- 1 responsable adjointe : Valérie Maugras

*Budget CG : 151 253 809 euros pour 2013 dont :

-22 % pour le secteur Insertion Sociale et Professionnel

-24 % pour le secteur personnes âgées et personnes handicapées

-11,5 % pour le secteur enfance et famille

*Budget PAS JJ : ??
Recettes provenant essentiellement des impôts (45 %) et des subventions de l’Etat (37 %)



Personnels


-700 personnes au Conseil Général de Belfort

-54 personnes au PAS Jean-Jaurès
-Secteur famiille-enfance-jeunesse :

* médicaux : médecin de PMI, sage-femme, puéricultrice, psychologue, éducateur spécialisé

* sociaux : assistante sociale ou un conseiller en économie sociale et familiale, éducateurs de prévention, conseillers jeunes
-Secteur personnes âgées, personnes handicapées :

?? Travailleurs sociaux : assistant de service social, éducateur spécialisé
-Secteur personnes en insertion sociale et professionnelle :

travailleurs sociaux spécialisés en insertion/en logement : assistant de service social, Conseiller en Economie Sociale et Familiale, éducateur spécialisé
EQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE



Partenaires


-Mairie de Belfort

-Caisse d’Allocation Familiale

-Union Départementale des Associations Familiales (UDAF)

-Associations caritatives



Source : Intervention de Mmes Loye, Breuilles, Maugras

+ site internet www.cg90.fr
LES INDICATEURS D’ACTIVITE DU CONSEIL GENRERAL DU

TERRITOIRE DE BELFORT ET PAS JEAN JAURES



Formes d’indicateurs

Définition

Exemples d’illustration


DESCRIPTIFS

Ils rendent compte de l’importance d’une organisation (capacité d’accueil, effectifs du personnel)

-700 personnes au Conseil Général de Belfort
-54 personnes au PAS Jean-Jaurès



DE FONCTIONNEMENT

Ils rendent compte du fonctionnement d’un service. (nombre de journée d’hospitalisations, nombre d’usagers accueillis)


24 usagers volontaires pour le projet « vers une autre RIV »


FINANCIERS

Telles les sources de financement, les dépenses d’équipement, les dépenses de fonctionnement.

- 7 000 euros pour le projet « vers une autre RIV »

- 151 253 809 euros pour le budget 2013



Source : Intervention de Mmes Loye, Breuilles, Maugras

+ site internet www.cg90.fr

FICHE DESCRIPTIVE DES COMPOSANTES DU PROJET « VERS L’AUTRE RIV »


Composantes

Caractéristiques

Identification du projet

Vers l'autre RIV = Remobilisation Insertion Valorisation


Constats et contexte institutionnel

-forte représentation des jeunes en situation de déscolarisation

-importance des personnes à la recherche d’un emploi

-fort taux d'isolement (47 % des usagers du PAS vit seul)


-Au départ, actions collectives ciblées sur le champ d'actions des professionnels = aides ponctuelles basées sur un domaine (ex : logement) ou un public précis (ex : jeunes) sans véritable travail de réinsertion sur du long terme

-Besoin d'accompagner les personnes dans un processus de changement global portant sur un ensemble de problématiques sociales



Outils utilisés pour identifier les besoins

-ETUDE = diagnostic fait au niveau départemental l'Observatoire Social Départemental

-statistiques pour comparaison des données départementales avec les habitants su secteur Jean-Jaurès

-étude sur les conséquences de l’isolement au niveau de la vie quotidienne




Objectifs

Généraux :

-remobiliser les personnes sur leur projet de vie

-faciliter l'accès aux dispositifs de droit commun (santé, administratif, logement, insertion...)

-faire tomber les préjugés « je suis seul, démuni, et je ne peux me venir en aide »

-donner des conseils et des informations sur l'ensemble des problématiques rencontrées

-faire émerger la problématique majeure et travailler à sa réduction
Opérationnels :

-permettre aux personnes de reprendre confiance en elles

-permettre aux personnes de (re)trouver des outils personnels de mobilisation

-mieux connaître ses droits, le rôle de chacun, identifier les éléments de réponse à un besoin

-développer des capacités de décentration et d'adaptation

-favoriser la connaissance de l'autre


Structure porteuse du projet

Point Accueil Solidarité Jean-Jaurès

Territoire et lieu d'intervention

-Centre Culturel et social Belfort Nord ((CCSBN) locaux mis à disposition pour les ateliers 1 et 3 et le Dîner spectacle)

-Maison de Quartier Jean-Jaurès pour atelier 2

-salle attente PAS Jean-Jaurès pour atelier 4


Public cible

Personnes majeures VOLONTAIRES, semblant être en difficulté et souffrir de l'isolement

Personnes âgées de 17 à 61 ans


Nombre de personnes concernées

24 personnes volontaires

atelier 1 : groupe de 10 personnes

atelier 2 : groupe de 10-12 personnes


Responsable du projet

Intervenants

? Direction de l’Insertion et des Professionnels du Conseil Général
ATELIER 1 :« Parce que je le vaux bien ! » : 20 séances

Professionnels PAS : Mme Sylvie Raclet (conseillère jeunes), Mme Tatiane Formet (travailleur social en insertion), Mme Valérie Maugras, CESF

Autres professionnels : médecin généraliste, psychologue, infirmière, conseiller en image, coiffeuse CFA

Structures : CG, CPAM, CFA, thermes de Luxeuil-les-Bains

ATELIER 2 :« Petits plats, petits budgets » :

Professionnels PAS : Mme Breuilles Elodie (PAS JJ) et Mme Emilie Hennequin (PAS Carré Liberté)

Autres professionnels et structures : CESF du CG, CCAS, bénévoles secours populaire

ATELIER 3 : « Cré-actions » :

Professionnels PAS : Mmes Tatiana Formet (travailleur social en insertion), Mmes Emmanuelle Loye, Elodie Breuilles, Valérie Maugras (C ESF)

Autre : Mr Gérard SZOTKIEWICZ, intervenant bois

ATELIER 4 : « Fil rouge» :

Professionnels PAS : Mmes Tatiana Formet, Emmanuelle Loye, Elodie Breuilles

Autre : Mr Gérard SZOTKIEWICZ, intervenant bois


Partenaires humains et techniques

-Centre Culturel Belfort Nord (locaux mis à disposition)

-associations caritatives : secours catholiques, secours populaires

-structures d'insertion :

* MDEJ : Maison Départementale Espace Jeunes

* MIFE : Maison de l'Information sur l'Emploi et la Formation

* Pôle emploi, centre de formation

- Prévention médiation du Conseil Général

-Ville de Belfort

-Conseil Général : Mmes CZAJKA et URBAJTEL, pôle insertion



Financement

Budget :

Sources, partenaires financiers :


7 000 euros, Participation financière de la Direction Insertion du CG
Atelier 1 : 1 500 euros pour l'atelier 1

Atelier 2 : 3 euros par personne par atelier soit 36 euros par atelier

Subventions de 1 791 euros du CCAS dont 432 euros achat denrées, 150 euros tract et dépliants + 350 euros pour supports écrits et 200 euros achat matériel + 659 euros valorisation personnel

Atelier 3 : 1 500 euros CG – 1 500 euros indemnisation intervenant atelier bois

Atelier 4 : 2 200 euros



Durée et calendrier


OCTOBRE 2012 A JUIN 2013 soit 9 mois

-Octobre : mise en place, conception des ateliers

-Décembre 2012 : réunion avec les partenaires concernés : MDEJ et pôle emploi

-Janvier 2013 : 1° intervention avec les publics de l’action collective

-Octobre 2012 à mars 2013 : mise en place des ateliers

-dès Avril 2013 : travail sur l’insertion



Modalités des actions



-Analyse de la situation : Réalisation d’un diagnostic local (comparaison OSD PAS)
-Définition des priorités :

FAVORISER MIEUX ETRE ET AUTONOMIE au travers des actions collectives
-Identification des objectifs : voir ligne 4
-Etude de faisabilité : recenser les moyens humains, techniques et financiers
-Organisation du projet et mise en œuvre des actions :
* R de REMOBILISATION sous forme de 3 ateliers :

-atelier 1 : santé et bien-être : « Parce que je le vaux bien ! »

-atelier 2 : repas : « Petits plats, petits budgets »

-ateliers 3 et 4 : création : « Cré-action »
* I d'INSERTION :

-Travail sur le projet professionnel de chacun, au niveau individuel et collectif

-Intervention des professionnels en insertion (MIFE) avec une conseiller en emploi-formation

- Mise en perspective vers emploi, formation professionnelle
* R de VALORISATION : le dîner spectacle (finalité du projet)
-Suivi du projet :




Evaluation

Pour l’ensemble du projet : surtout qualitatif

-assiduité

-implication au niveau individuel

-positionnement au sein du groupe

-influence du groupe sur la personne (prendre confiance en soi, aide mutuelle …)

-perspectives au terme de l’action (projet)

-inscription dans un projet personnel et/ou professionnel

A court terme : présence des personnes (quantitatif),

évaluations individuelles (sentiments, craintes = qualitatif)

A moyen terme : questionnaire de satisfaction (qualitatif)



Valorisation

-dîner spectacle = FINALITE du PROJET

-création d’un DVD


--

Source : Intervention de Mmes Loyes, Maugras et Breuilles le 08-11-13

et dossier « Vers l'autre RIV »

similaire:

Adresse mail de la section iconAdresse :   Code Postal :   Localité :   Pays :   Téléphone...

Adresse mail de la section iconAdresse mail

Adresse mail de la section iconAdresse mail

Adresse mail de la section iconAdresse: e-mail

Adresse mail de la section iconAdresse mail

Adresse mail de la section iconAdresse mail

Adresse mail de la section iconAdresse mail

Adresse mail de la section iconAdresse mail

Adresse mail de la section iconAdresse Mail

Adresse mail de la section iconAdresse mail








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com