La violence scolaire








télécharger 32.69 Kb.
titreLa violence scolaire
date de publication07.06.2017
taille32.69 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos


Virginie Dallongeville

Odile Barbieux
LA VIOLENCE SCOLAIRE


Est-ce que les images influencent sur les comportements ? 

Comment font elles ?

Pourquoi y a t-il de la violence à l’école ?

Comment se traduit elle ?

Qu’elles sont les victimes ?

Quelle est la forme de violence la plus répandue ?

Le suicide est il directement lié à la violence ?

Comment les comportements violents se déclenchent ils ?

La violence est elle la bonne solution ?
Violences :

  • verbales

  • morales

  • physiques


solutions :

  • dialogue

  • répression


Mots clés :

  • violence

  • scolaire

  • verbale

  • moral

  • physique

  • racket

  • racisme

  • victimes

  • suicide

  • comportements violents

  • solutions

La




violence




scolaire


LA VIOLENCE SCOLAIRE
I / Pourquoi y’a t-il de la violence à l’école ?

a) Comment se déclenche t’elle ?

  • le rôle de la famille

  • influence de la télé, des jeux vidéo...


b ) La bonne solution ?
II / Panorama de la violence.


  • Différents types.




  • qui sont les victimes ?

Témoignage d’Astrid / Cyrielle


Article sur le mécanisme

Sondage / recensements

III / Conséquences / solutions



a) Conséquences
  • Loi du silence


  • Suicide, repli sur soi

  • Sentiment d ’ insécurité


b ) Solutions


  • projets de loi (policiers dans les écoles, classes spéciales...)




  • Aides possibles (assistantes sociales, Avocats, juge des enfants, défenseuse des enfants, psychologue...)



De nos jours, la violence scolaire est de plus en plus présente au sein des établissements. Que ce soit dû au racket, aux insultes où aux agressions, les élèves se sentent parfois en insécurité.

La question qu’il faut se poser est probablement celle çi : comment la violence se manifeste t’ elle dans la vie de l’établissement ?
I / Pourquoi y’a t’il de la violence à l’école ?
A ) comment se déclenche t’elle ?
La violence est une réaction naturelle. De tous temps, elle a été employée. La violence d’aujourd’hui, telle que nous la connaissons, est différente de celle d’hier. Plusieurs facteurs peuvent être responsables de cette violence :


  • Le cercle familial joue un rôle prépondérant dans l’épanouissement de l’enfant. L’environnement proche de l’enfant l’aide à se construire. Si ; dans son entourage, la violence est présente quotidiennement, avec le père ou un autre parent, l’enfant peut devenir lui aussi violent et reporter cette violence sur ses camarades.




  • Aujourd’hui, l’influence des images, au travers des jeux vidéo et de la télévision, se fait sentir auprès des élèves, qu’ils soient en primaires ou dans les études secondaires. Les informations, bien qu’elles retranscrivent la réalité ; et les jeux vidéo, qui sont pour beaucoup assez violents ; marquent par leurs images les pensées et les souvenirs. Les personnes peuvent être influencées, et d’autant plus si elles ne sont pas capables de faire la rupture entre la réalité et l’imaginaire. La violence peut se déclencher, directement ou indirectement, à cause de cette influence ; et c’est malheureusement parfois le cas.


B ) la bonne solution ?

Les pulsions qui animent l’élève lorsqu’il est en colère le poussent à agir violemment, à frapper. Pourtant, il peut régler le conflit avec le dialogue. il peut également contrôler ses pulsions, et redevenir calme.
II ) Panorama de la violence : comment se traduit’ elle ?

Il y a différents types de violence :


  • La violence physique : coups de poings, claques, utilisations d’armes (blanches ou autres), agressions… Elle peut entraîner la mort et ne pas se voir. Il est remarqué, la plupart du temps, que les élèves battus mentent sur l’origine des marques sur leur corps (bleus, griffures, plaies, saignements…).




  • La violence verbale : insultes, moqueries… elle est la plus fréquente. Les moqueries sont souvent sur leur tenue vestimentaires, les expressions, les problèmes de santé qu’ils peuvent avoir. Elles sont sur la différence.




  • La violence morale : chantage, racket, racisme, harcèlement… elle est celle qui fait le plus de mal. Le racket est le plus souvent sur des objets que sur de l’argent.


Les violences morales et également verbales, peuvent amener l’élève au suicide. Le bizutage fait partie de toutes les formes de violences.
Selon Eric Debarbieux ; c’est la répétition des actes qui crée la loi du plus fort et donc le sentiment d’insécurité.


Quelles sont les victimes ?
Principalement des élèves sans défense plus fragiles que d’autres, qui, sous le joug de leur agresseur, ne brisent pas souvent la loi du silence.

Cyrielle, une élève de sixième, a eu affaire à la violence morale d’une élève de cinquième, Astrid, au sein de son établissement scolaire. Tout commence lorsqu’elle amène des pièces de monnaie à Astrid, qui lui fait peur. Cyrielle ne révèle pas à sa mère ses agissements, et Astrid en profite. Bientôt, elle exige de Cyrielle qu’elle se batte sans aucun motif avec son amie.

Cyrielle s’en plaint à la principale du collège, Astrid est exclue. Mais son retour dans l’établissement aggrave les choses, les insultes racistes font leurs apparitions, ainsi que les premiers vols. Astrid a créé un climat d’oppression autour de Cyrielle, et celle ci est harcelée continuellement. Cela va jusqu’au domicile de Cyrielle.

L’année suivante, Cyrielle se retrouve encore dans la même classe qu’Astrid. Souvent, les administrations ne sont pas au courant, ou n’ont pas le temps, pour régler les problèmes de ce genre. C’est pourquoi il est primordial de briser la loi du silence.
Les violences se passent le plus souvent dans la cour de l’établissement, ou à la sortie. Elles sont faites au moment où les adultes ou les personnes pouvant aider la victime ne sont pas là. Cela se fait en cachette.
Selon un sondage datant de 2004 et portant sur le sentiment d’insécurité des élèves dans leur établissement ; les élèves du collège estiment être moins en sécurité.





III ) Conséquences / solutions.



A ) Conséquences.
Le climat d’oppression créé la loi du silence ; s’en défaire est primordial pour faire lâcher prise à son bourreau. Seul le courage peut briser cette loi. Si l’on ne dit pas que l’on est victime, on se repli sur soi, on devient solitaire. tout cela peut entraîner le suicide si le repli est grand.
Le climat d’insécurité est aussi l’une des conséquences. La peur d’être agressé domine parfois les élèves et ils sont sur la défensive.

B ) Solutions.
Les différents gouvernements ont proposé des lois pour faire face à l’insécurité dans les écoles ; la plus connue est probablement celle visant à intégrer un policier dans chaque établissement. Ce policier ne sera pas dans l’établissement, mais serai référent, c’est à dire que lui seul viendra à chaque problème grave.

Mais toutes les lois ne sont pas utiles s’il n’y a pas de prévention en amont. Des numéros verts d’urgence ont déjà été mis en place pour les élèves en détresse, et d’autant plus parfois mineurs.


Fil santé jeune : 0800 235 236 ; Un numéro national. Ouvert de 8h à 24h. Au bout du fil, une équipe de psychologues et de médecins.
jeune violence ecoute : 0800 20 22 23 ; ouvert de 8h à 23h. Au bout du fil, une équipe de psychologues et de juristes.


Sos racisme : 01 40 50 34 34



s
os
VIOLENCE : 0810 00 03 82

Ces numéros permettent de briser la loi du silence, et d’avoir l’écoute d’une personne extérieure à l’établissement. Ces numéros sont anonymes et gratuits, pour permettre à toute personne en besoin d’écoute d’appeler.
Les directeurs d’écoles et adultes de l’établissement sont aussi là en cas de problème. Ils sont là pour écouter s’il le faut.

Les assistantes sociales, les psychologues, les juges pour enfants, es avocats et la défenseuse des enfants (Claire Brisset ,nommée en 2000 sous le gouvernement de Lionel Jospin) et d’autres acteurs de la protection de l’enfance sont également là pour aider les enfants qui subissent la violence en milieu scolaire. D


e même, ils peuvent recueillir les témoignages d’élèves qui ont vu sous leurs yeux la violence se dérouler. Ils sont là pour aider les élèves qui veulent briser la loi du silence.
Instaurer le dialogue comme solution pour contrecarrer la violence est aussi important. Eduquer les élèves dans les écoles pour qu’ils n’agissent pas violemment ou ne fassent pas usage de la violence gratuite permet de prendre le mal à la racine.
Sources

Exemple d’Astrid et de Cyrielle : le monde, « délinquance – une étude démontre un à un les mécanismes de la violence des mineurs. », par Garcia Alexandre, paru en page 10 du numéro du 21 mars 2002.

Sondage « La perception des violences augmente au collège  » extrait de l’article “ Plus d’un élève sur cinq se sent en situation de forte insécurité ”, paru dans le quotidien le monde du 31 janvier 2004 en page 13 et écrit par Luc Bronnier.



similaire:

La violence scolaire iconViolence en milieu scolaire

La violence scolaire iconUel – Violence scolaire
«pause» entre les moments de forte concentration en classe, mais plutôt une opposition des élèves au prof (ils n’ont pas envie d’être...

La violence scolaire iconViolence et non-violence chez les musulmans

La violence scolaire icon11’30 contre le racisme – tumultes 06/02/07
«11’30 contre le racisme» n’incitent jamais à la violence. La seule violence présente dans ces paroles est bien celle qu’une société...

La violence scolaire iconI/ le foot, lieu d’expression des pulsions collectives : a- violence et football
«Il s'agit d'un drame inqualifiable. Je suis décidé à lutter avec la plus grande vigueur contre la violence dans et autour des stades...

La violence scolaire iconDe nouveaux bulletins scolaires sécurisés pour contrer la fraude
«l’uniformisation des bulletins scolaire au niveau national est une bonne chose car IL va permettre de faire le suivi des enfants...

La violence scolaire icon235 – D62 – 15 : chambre regionale des comptes – rapport d’observations...
...

La violence scolaire iconBibliographie sur le harcèlement à l’école, la violence…

La violence scolaire iconPartie Harcèlement, violence au travail et risque professionnel

La violence scolaire iconWorld Reacts to Racial Tensions, Gun Violence in us








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com