Ii- la situation actuelle des chrétiens de Moyen d’Orient








télécharger 72.51 Kb.
titreIi- la situation actuelle des chrétiens de Moyen d’Orient
page1/2
date de publication29.11.2016
taille72.51 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2
L’actualité des chrétiens du Moyen-Orient

Introduction

Les chrétiens du Moyen Orient sont ceux dont les origines reviennent à la région où le Christ est né. La première communauté chrétienne est née à Jérusalem le jour de la Pentecôte. Jérusalem est la mère des églises. Et selon l’histoire et la tradition, il y a 5 patriarcats : Jérusalem, Antioche, Alexandrie, Constantinople et Rome. 4 de ces patriarcats sont en Moyen-Orient et le un seul est en Occident. Le pape qui a la primauté est aussi un patriarche.

C’est de cette région du monde que la bonne nouvelle a été annoncée. C’est à Antioche précisément que les disciples furent appelés chrétiens pour la première fois. Ce sont les chrétiens du Moyen-Orient qui ont, pour la première fois, porté l’Evangile aux 4 coins du monde.

Nous sommes dans la région avant les musulmans, car L’an 1 du calendrier musulman a débuté le premier jour de l’hégire, le 1er Mouharram (le 15 ou le 16 juillet 622 de l’ère chrétienne).

Et si vous le remarquez dans les Actes des Apôtres, le jour de la Pentecôte, il y avait des arabes. L’arabisme date avant l’Islam, nous n’avons donc pas le droit de confondre l’arabisme à l’Islam, même si l’arabe aujourd’hui est la langue sacrée de l’Islam.

Les chrétiens du Moyen-Orient se trouvent principalement dans tout le monde arabe. Palestine, Liban, Syrie, Turquie, Egypte, Irak, Arabie Saoudi, la région du Golfe. Au moment de Mohamet, il y avait des chrétiens.

Avec l'expulsion inédite des chrétiens de Mossoul par les jihadistes de l’État islamique, la précarité de la situation des chrétiens d'Orient est plus que jamais d'actualité.

II- La situation actuelle des chrétiens de Moyen d’Orient

Quelques repères sur les communautés chrétiennes présentes dans une région tourmentée.

1- Irak

- Il y avait 1,5 million de chrétiens en Irak avant la première guerre du Golfe dont plus de 600 000 à Bagdad et 60 000 à Mossoul, mais également dans la ville pétrolière de Kirkouk (nord) et à Bassora (sud). Aujourd'hui, il n'y aurait plus que 400 000 chrétiens en Irak. L’invasion de l’Irak était catastrophique pour les chrétiens et pour tous les irakiens. J’ai mal à vous dire, mais l’Irak est devenu comme une boucherie des êtres vivants.

Mossoul : Depuis la prise de Mossoul, le 10 juin 2014, par les jihadistes de l'Etat islamique (EI, ex-Daech), les chrétiens cibles, comme d'autres minorités religieuses, de menaces et de persécutions, ont fui massivement la ville. Selon certaines sources, il ne resterait plus que quelques familles chrétiennes à Mossoul, selon d'autres, tous les chrétiens seraient partis. Leurs maisons tous leurs biens leur ont été arrachés. Ils sont sortis avec leur vêtement qu’ils portaient uniquement.

2- Syrie

- Les chrétiens de Syrie représentent environ 9% de la population (estimée à 23 millions en 2010), selon les chiffres de l'Œuvre d'Orient, soit 2 millions de chrétiens de différents rites : Syriens, Melkites, Maronites, Chaldéens, Arméniens, Grecs orthodoxes.

- Les chrétiens dans la guerre : Nombre d'entre eux ont pris le parti du président Bachar el-Assad par crainte de l'islamisme radical prôné par certains groupes rebelles. En septembre 2013, le patriarche syrien de l'église catholique melkite Grégoire III Laham avait estimé à quelque 450 000 le nombre de chrétiens syriens ayant dû fuir en raison du conflit qui dure depuis trois ans. En octobre 2013, le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé qu'environ 50 000 chrétiens syriens avaient demandé la nationalité russe. Cela a bien augmenté depuis un an. En Syrie nous sommes pour une évolution et non pas pour une révolution.

Gaza : La communauté chrétienne de Gaza compte environ 1500 âmes, des grecs-orthodoxes pour la plupart, sur une population majoritairement musulmane de 1,8 million d'habitants. Il ne resterait plus que quelque 130 catholiques romains. La minorité chrétienne a fait l'objet de plusieurs attaques imputées aux extrémistes islamistes et condamnées par le Hamas, qui contrôle Gaza. 

- Cisjordanie occupée et Jérusalem : on dénombre près de 50 000 chrétiens en Cisjordanie occupée (dont 8000 à Jérusalem, alors qu'ils étaient 30 000 avant la création de l’État d'Israël), héritiers des premiers chrétiens, principalement implantés à Bethléem et à Ramallah. Plus de la moitié sont de rite grec orthodoxe. Les catholiques, eux, sont au nombre de 22 500: 17 850 pour les catholiques romains, et 4650 pour les melkites, catholiques de rite grec byzantin.

Il y a une vérité difficile à dire mais il faut la dire. La réalité de la situation est que tous les chrétiens de la terre sainte, des différents rites, constituent actuellement presque 2% de la population présente. Et l’émigration ne cesse de continuer ? Au Bethléem les musulmans sont prêts à acheter à tout prix les maisons des chrétiens et à Jérusalem les juifs le sont aussi à leur tour. Les deux sont prêts à payer deux fois ou trois fois le prix de la maison pour l’avoir. De même bcp des chrétiens qui se trouvent dans le territoire gouverné par l’autorité palestinienne n’ont pas le droit de visiter les lieux saints de l’autre coté du mur. Nous sommes préoccupés des initiatives unilatérales qui risquent de changer la démographie de jerusalem et son statut.

On se demande tous, Est-il possible que la terre qui a accueilli le Christ soit vidée de ses frères ? Est-il possible que sur cette terre sainte où se trouvent les lieux saints des chrétiens ne soient pas du tout entourés des chrétiens ? Bien sûr il faut protéger les lieux saints mais les chrétiens de cette terre ne sont ils pas les pierres vivantes dont il faut à tout prix protéger la présence ? Jérusalem n’est elle pas le berceau du christianisme, l'Eglise n’est elle pas née à Jérusalem, et ensuite elle s'est diffusée au Moyen-Orient puis dans le monde entier ?

3- Israël

- Israël compte environ 160 000 chrétiens (sur 8,2 millions d'habitants) dont près de 80% appartiennent à la minorité arabe restée après l'indépendance d'Israël en 1948. La moitié des chrétiens de nationalité israélienne sont catholiques : 50 000 melkites (grecs-catholiques), 24 000 catholiques romains (Latins) et 11 400 maronites.

- Un cinquième des 160 000 chrétiens israéliens sont des travailleurs immigrés d'Asie (Philippines, Sri Lanka, Inde) et d'Afrique (principalement d'Érythrée), confrontés souvent à une situation sociale difficile. Enfin, 60 000 migrants catholiques romains, venus surtout d'Afrique et ne possédant pas la nationalité israélienne, résident aussi en Israël, selon le patriarcat latin de Jérusalem.

On trouve également une forte communauté maronite qui compte quelque 10 000 résidents. Les trois quarts d'entre eux sont installés en Terre sainte depuis le début du XVIIe siècle, et sont comptés comme citoyens d'Israël. 2500 maronites libanais sont également en Israël ; ils font partie de ces groupes de toutes les communautés ayant fui leur village et la bande frontalière après le retrait d’Israël du Liban-Sud en 2000, et qui étaient soit anciens membres de l'Armée du Liban-Sud, soit en rapport commercial ou autre avec Israël.

4- Égypte

- Les coptes, la plus grande minorité chrétienne du Moyen-Orient, représentent quelque 10% des 86 millions d'habitants du plus peuplé des pays arabes. Ils se plaignent de longue date de discrimination et d'attaques, notamment contre leurs églises.

Il est difficile d’avoir des chiffres cohérents sur le nombre de chrétiens en Égypte. L’Église copte orthodoxe revendique 17% de la population. Ses registres de baptêmes recenseraient 12 millions de baptisés. Le gouvernement estime qu’ils sont entre 2 et 3 %… 10% est un nombre généralement admis...

Ils ont souvent été la cible d'attaques, notamment de la part des islamistes, qui les ont récemment considérés comme complices des militaires dans le renversement de l'ancien président Morsi, issu des Frères musulmans.

Le mot persécution est mal choisi. Il y a plutôt des discriminations, comme la sous-représentations des chrétiens dans toutes les institutions officielles ou la difficulté à obtenir une autorisation pour construire ou restaurer une église. Cela fait vingt ans, par exemple, que la communauté propose en vain l'adoption d'une loi qui fixe les mêmes règles pour tous les édifices religieux. Le système éducatif aussi est désastreux, car il occulte l'histoire copte et n'inculque plus aucune valeur de tolérance ou de citoyenneté.

La discrimination peut être constatée à de nombreux égards, à commencer au niveau de la communauté et des églises. Pour construire une église il faut avoir le permis du Président de la République (il y a 10 conditions à respecter). Par exemple, on ne peut pas construire une église à une certaine proximité d’une mosquée, et pour construire il faut avoir la présence d’une communauté chrétienne dans les environs. Cette loi remonte à une loi ottomane de la fin du 9° siècle. Avant la révolution de Nasser de 1956, cette loi n’était pas appliquée. Ils l’ont adoucie sur un point : ils ont donné le pouvoir de donner le permis à un gouverneur local. Mais ça pouvait être pire dans certains cas, par exemple, si le gouverneur adhérait à un mouvement islamiste. On a vu, en décembre 2010, dans la banlieue du Caire, que la police a bloqué la construction d’une église à laquelle manquait seulement le dôme. Le problème des églises est que les chrétiens ne réussiront jamais à obtenir le permis pour les construire. Soit le président donne un permis global pour un nombre X d’églises (si le patriarche réussit à obtenir un permis sur la base de la population, mais reste toujours le problème de s’accorder avec le gouvernement local) soit on classe l’église comme centre culturel et après on « ajoute » le dôme. Difficulté supplémentaire, lorsqu’une demande de permis de construire pour une église est déposée, il y a souvent très rapidement construction d’une mosquée le plus près possible de l’endroit prévu. La construction d’une église devient alors impossible… Pour les églises existantes, il y a toujours dans leur proximité immédiate une ou plusieurs mosquées, à tel point que l’on m’a donné une définition intéressante de mot « église » : bâtiment entouré par au moins quatre mosquées !

Il y a différents métiers interdits aux chrétiens, par exemple un médecin chrétien ne peut pas être gynécologue : on a peur que les femmes musulmanes puissent aller chez un médecin non musulman, c’est à dire non « pur ». A partir des années 70 il est devenu impossible pour un professeur chrétien d’enseigner l’arabe. L’enseignement de la langue et de la littérature arabe est donc islamisé. Dans l’armée, un chrétien n’arrivera jamais aux grades les plus élevés. J’ai connu des coptes mis à la retraite à 50 ans pour les empêcher d’obtenir les grades les plus élevés. Les chrétiens représentent au moins 10 % ou 17% de la population égyptienne et 1,5% des fonctionnaires.


Même à la TV et à la radio il y a beaucoup de propagande, surtout pendant le ramadan. Tout est fait pour que les chrétiens aient vraiment l’impression d’être des citoyens de 2ème classe. La parité des droits n’existe pas. Même si les musulmans disent que l’islam à établi un régime de tolérance envers les chrétiens et les hébreux, ce n’est pas vrai. Ils n’aperçoivent pas que les lois sont toutes pro-islam : les chrétiens sont « tolérés ». Mais ces derniers ne veulent pas de tolérance, ils veulent la parité. Les coptes ne manquent de dire qu’ils ne sont pas des égyptiens convertis au christianisme, qu’ils ne sont pas seulement des hôtes sur le territoire, tolérés par les musulmans. Cela est dit aussi par les érudits musulmans qui veulent défendre les coptes.

En ce qui concerne le martyre du 21 copte en Libye

« La vidéo qui montre leur exécution a été construite comme une mise en scène cinématographique terrifiante, dans le but de répandre la terreur, a-t-il confié. Et pourtant, dans ce produit diabolique de la fiction et de l’horreur sanguinaire, on voit que certains des martyrs, au moment de leur mise à mort barbare, répètent “Seigneur Jésus-Christ”. Le nom de Jésus a été le dernier mot qui est venu sur leurs lèvres. Comme dans la passion des premiers martyrs, ils s’en sont remis à Celui qui, peu après, les aurait accueillis. Ils ont ainsi célébré leur victoire, une victoire qu’aucun bourreau ne pourra leur enlever. Ce nom murmuré au dernier instant a été comme le sceau de leur martyre. » 

« Ils ont seulement dit :’Jésus, aide-moi !’ Ils ont été assassinés simplement parce qu’ils sont chrétiens. (...) Qu’ils soient catholiques, orthodoxes, coptes, luthériens n’a pas d'importance : ils sont chrétiens ! Le sang de nos frères chrétiens est un témoignage qui crie », s’est ému le pape François lundi 16 février, après l’égorgement filmé de 21 coptes égyptiens par des djihadistes en Libye.

Patriarche des coptes catholiques, Ibrahim Sidrak a salué la mémoire « des martyrs qui ont donné leur vie à cause de leur foi ».

« Leur sang crie à Dieu »

5-Jordanie

- En Jordanie vivent environ 200 000 chrétiens, répartis à égalité entre catholiques et orthodoxes, auxquels s'ajoute une population fluctuante de réfugiés de Syrie et de travailleurs immigrés clandestins d'obédience chrétienne. Sont également installées dans le royaume hachémite de petites communautés chrétiennes de maronites, catholiques arméniens, catholiques syriaques et plusieurs milliers de chaldéens originaires d'Irak.

6- Liban

- En raison de l'absence d'un recensement moderne de la population, il est difficile de préciser le nombre des chrétiens libanais. Mais selon certains chiffres, il y aurait environ 40% de chrétiens libanais, sur une population de 3,9 millions. Les chrétiens libanais sont majoritairement des maronites, mais également des Grecs catholiques, des Grecs orthodoxes, des Arméniens, des Syriaques (catholiques et orthodoxes), des Latins et des Protestants.

La liberté des chrétiens au Liban est protégée par la constitution. La parité. Président, conseil des ministres, parlement,…

Le Liban est considéré comme un refuge comme un point d’appui pour tous les chrétiens du Moyen-Orient. Si jamais les chrétiens du Liban tombent cela va être catastrophique pour tous les chrétiens du Moyen-Orient.

L’émigration. Ceux qui peuvent quitter, ils quittent. Ceux sont souvent les élites qui quittent. On éduque nos enfants, on les élève, on leur fait tout ce qui leur faut, puis après on les perd. Ils ne sont plus là.

Par exemple : Presque aucune famille n’a été épargnée de l’hémorragie de l’émigration. Si je pose la question aux personnes de l’assemblée d’origine moyenne Orientale, Quel œil, parmi nous, n’a t il pas versé des larmes à cause de la séparation douloureuse avec les bien aimés du pays, et Que c’est déchirant de vivre un déracinement !!!

Par exemple : les médecins. Il y a 6000 médecins libanais en France. Supposons que la moitie est chrétienne. Vous imaginez qu’est ce que cela veut dire. Et ainsi de suite.

7- En pays du Golfe c’est différent.

Qatar, l’émir a offert un terrain et a construit une Eglise. Kuwait il y a une certaine liberté. Emirats arabes, Bahrein ( notre dame d’arabie ) le lieu de l’évêché catholique du Golfe. Pas de clocher, pas de procession. En Arabie Saoudi tolérance Zéro. Pas le droit ni d’une Eglise, ni d’un Evangile, ni d’un prêtre,….
  1   2

similaire:

Ii- la situation actuelle des chrétiens de Moyen d’Orient iconDe l'Irak à la Chine et de l'Algérie au Pakistan, le christianisme...
«mettre fin à toute brimade contre les chrétiens» vivant «en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient et spécialement en Terre sainte»....

Ii- la situation actuelle des chrétiens de Moyen d’Orient iconLa naissance du Proche et Moyen-Orient (1917-1948)
«arc des crises», le Moyen-Orient est un des principaux foyers de conflits dans le monde, c’est-à-dire des rapports de forces, de...

Ii- la situation actuelle des chrétiens de Moyen d’Orient iconLe Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de 1
...

Ii- la situation actuelle des chrétiens de Moyen d’Orient iconLe Moyen-Orient dans la Première Guerre mondiale

Ii- la situation actuelle des chrétiens de Moyen d’Orient iconNous donnons maintenant la parole au père Daniël, qui nous montre...
«vérité derrière les écrans» des évènements en Syrie. Nous faisons ceci sur base d’un rapport solide de notre guide spirituel, le...

Ii- la situation actuelle des chrétiens de Moyen d’Orient iconRoyaume du Maroc
«L’étude portera aussi sur l’examen de la situation actuelle de l’aéroport de Tit Mellil et de Casablanca Mohammed V ainsi que sur...

Ii- la situation actuelle des chrétiens de Moyen d’Orient icon2 Situation actuelle La femme arabe accède aujourd'hui à toutes les...
«Quiconque, mâle ou femelle, fait une œuvre vertueuse en étant croyant, nous lui ferons revivre une bonne vie. Nous les rétribuerons...

Ii- la situation actuelle des chrétiens de Moyen d’Orient iconRapport Peel
«Sykes-Picot») qui prévoit le partage du Moyen-Orient (la France obtiendrait un mandat sur la Syrie et le Liban, la Grande-Bretagne...

Ii- la situation actuelle des chrétiens de Moyen d’Orient iconObserver la société française actuelle en repérant quelle place y...
«religieux», quels processus ont amené à cette situation, quels en sont les enjeux et quelles perspectives s’y dessinent

Ii- la situation actuelle des chrétiens de Moyen d’Orient iconSi la crise s’aggrave, nous pouvons assurément nous passer d’informatique,...
«Le retour a la terre» dont nous mesurons chaque jour l’intérêt qu’il suscite parmi les jeunes générations. La situation de crise...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com