Bulletin de paie et modalité de versement, augmentation. 10 Mensualisation, nombre de semaines programmées 11 Base de calcul du salaire 12








télécharger 371.09 Kb.
titreBulletin de paie et modalité de versement, augmentation. 10 Mensualisation, nombre de semaines programmées 11 Base de calcul du salaire 12
page5/7
date de publication05.06.2017
taille371.09 Kb.
typeBulletin
l.21-bal.com > loi > Bulletin
1   2   3   4   5   6   7






CALIN TOUT DOUX

Pour papa et maman!


Voici quelque conseils de bébé afin que cette superbe aventure que l'enfant va vivre avec ses parents et son assistante maternelle se fasse dans les meilleures conditions!

Pour papa et maman!
Même si je ne suis pas tés content, habituez-moi à m'endormir dans mon lit, cela sera moins douloureux<>!

Lorsque je suis éveillé, ne me portez pas toujours, installez-moi sue le tapis d'éveil ou dans  mon transat, toujours avec un adulte à portée de voix, mon assistante maternelle n'a que deux bras pour tous les enfants...
- Prévoyez le même biberon et la même tétine qu'a la maison, cela me fera une nouveauté en moins.
- N'oubliez pas d'apporter un vêtement avec l'odeur de Maman, et quelques objets à mettre dans mon lit afin que je connaisse les lieux (tour de lit, doudou, petite peluche, musique etc.---).
- Expliquez moi ma nouvelle vie et surtout arrivez bien a l'heure, je n'ai pas la notion du temps mais je sais quand Maman n'est pas là depuis très longtemps.
-Même si vous êtes inquiets, ne me le montrez pas, j'aurai encore plus de mal à m'habituer.
-N'oubliez pas d'apporter ma doudoune, je me sentirai chez moi bien muché à l'intérieur et << comme à la maison >>.
-Ne partez pas en catimini, j'ai besoin d'entendre que vous partez...et que vous allez revenir.
- Au moment du départ, ne vous éternisez pas, nous avons besoin de solitude et de tranquillité mon assistante maternelle et moi.
-Au retour, échanger entre vous, cela me rassure d'entendre vos paroles calmes et agréables.
- une fois a la maison, passez un moment avec moi, j'en ai besoin, la soupe attendra.
- parlez-moi, encore et dites-moi que vous m'aimez, et ne craignez rien, je vais m'attacher à <>, mais elle ne vous remplacera jamais, je sais tés bien faire la différence!


Pour mon assistante maternelle!
- Les premiers jours, comprenez mon désarroi et restez un peu auprès de moi avant mes siestes.
- lorsque je suis réveillé, gardez moi près de vous, que je vous voie et vous entende.
- Demandez à Papa ou Maman comment je prends mon biberon, ce n'est pas le moment de tout changer.
- Au moment des changes, parlez moi, expliquez moi ce que vous faites, avec un ou deux bisous, cela passe mieux.
- Je sais que je ne suis plus le seul et l'unique, mais essayez de nous réserver des moments rien que pour nous.
- Présentez-moi aux autres enfants, même si les échanges sont brefs, ils m'intéressent beaucoup.
- Promenez-moi souvent dans ma << maison de la journée >>, j'ai besoin de découvrir mon nouveau décor, ses habitant, ses odeurs, ses couleurs.
- Parlez-moi souvent, souvent répétez-moi que Maman va revenir...et si elle oubliait?
- Le matin et le soir, prenez le temps de quelques mots, cela me permet de retrouver mes marques et de m'habituer.
- Le soir quand Maman ou Papa arrivent, mettez-moi vite dans leur bras, nous avons passé une bonne journée, mais ils me manquent << un peu >>.
- N'oubliez pas de mettre quelques petits objets de chez moi dans mon lit, j'ai besoin de repère.
- Dans la journée, faites moi des câlins, chantez, en un mot aimez-moi, ces moments sont très importants dans notre vie et déterminerons le futur.
- Et puis, si au bout de quelques jours après une adaptation sans problème je me mets à pleurer un petit peu, ne m'en veuillez pas et ne vous inquiétez pas, je viens seulement de réaliser que les premiers temps seul avec Papa et Maman c'est fini! Me voilà un peu plus grand, mais ce n'est pas facile tous les jours ! »



LE SOMMEIL ; ET LA SIESTE :


Quand ? Combien de temps ? Et jusqu'à quel âge ? 

Tôt le matin, avant et après le déjeuner, en fin de journée..., pendant les premières années de Bébé, le calendrier des siestes n’arrête pas de valser et, souvent, le doute s’installe dans l'esprit de Maman. Est-ce vraiment un bon plan que Jules saute le dodo du matin... C'est sûr, il ne tiendra jamais jusqu’à midi ! D'un autre côté, c'est vrai qu'il a de plus en plus de mal à s'endormir vers 15 heures ! Oui, mais s'il dort trop, ça va être la cata ce soir... Stop, on arrête ! Il est grand temps de refaire le point et de chasser quelques idées reçues semeuses de trouble et causes de tracas.

Le jour, ce n’est pas la nuit !
Le premier mois, la plupart des bébés, à condition qu’ils digèrent bien, dorment environ 18 à 20 heures par jour. Facile alors de s’y retrouver : ils se réveillent pour manger. D’autres, plus rares, dorment peu (14 à 18 heures par jour), soit parce qu’ils souffrent d’indigestion – et c’est une question à soulever devant le pédiatre – soit parce qu’ils sont simplement des petits dormeurs. Et là, rien de spécial à faire. Mais pour trouver les clés d’un bon sommeil, petits ou gros dormeurs ont tous besoin, dés les premiers jours, de construire tout doucement leurs repères et d’apprendre à différencier le jour de la nuit.
Deux bonnes habitudes pour les aider : primo, la journée, ne pas les faire dormir dans le noir complet (laisser volets ou stores entre-ouverts). Secundo, au moins pour les grandes siestes, les habituer à dormir bien tranquillement dans leur lit et non dans leur poussette. En grandissant, des périodes d’éveil plus marquées font leur apparition : d’abord en fin d’après-midi, puis à d’autres heures de la journée. Chaque enfant va mettre au point son programme personnel et s’y tenir.
Vers trois mois, de vraies petites nuits de 6 à 8 heures, ponctuées par un réveil matinal, commencent à se dessiner. Ouf ! La journée se partage alors en de longues siestes bien régulières entrecoupées d’une à deux bonnes heures de jeux et de babillages.

Dormir, à quoi ça sert ?

De jour comme de nuit, le sommeil du nouveau-né obéit à des rythmes internes. Il s’organise en cycles de 50 à 60 minutes alternant épisodes de sommeil agité et sommeil calme. Prépondérant, ce sommeil agité (mouvements oculaires, tressautements, changements de mimiques) préfigure le sommeil "paradoxal", assimilé aux rêves. Il joue un rôle essentiel dans le développement du cerveau. Contrairement à ce que l’on peut croire en regardant bébé s'agiter en dormant, c’est un sommeil de détente ! 


Quatre mois, quatre repas, quatre siestes !
A partir de 4 mois et jusqu’à la fin de la première année environ, il n’y aura pas de grands changements de rythme : quatre siestes quotidiennes se mettent en place sur la pointe des pieds. Ces plages de repos permettent à Bébé de récupérer des fatigues de la vie. Et, à cet âge, elles sont nombreuses : se nourrir, faire connaissance avec la famille, trouver son rythme, découvrir ses mains... Tout est terriblement nouveau, excitant et... épuisant ! La première sieste suit le biberon du matin. Les gros dormeurs finissent leur nuit et les lève-tôt y trouvent aussi leur compte. C’est un vrai sommeil profond qui peut durer, les premiers temps, de 1 heure 30 à 2 heures. Arrive ensuite le coup de pompe de fin de matinée : un temps de repos plus court (une quarantaine de minutes) qui correspond plutôt à un somme de récupération après une période d’éveil très active.
Troisième sieste, la "grande" : elle a lieu juste après le déjeuner. Plus longue (3 bonnes heures), c’est elle qui persistera le plus longtemps, jusqu’à 4/5 ans environ. Et parfois même à l’âge adulte ! Plus rare, la dernière sieste de fin d’après-midi consiste en une petite pause d’1 heure environ qui permet d’aborder la soirée dans le calme...

C’est le jour et la nuit !

A la naissance, le sommeil est régulièrement réparti entre le jour et la nuit. Les cycles, tous identiques, ont donc exactement la même importance. Et même si, à partir de 2/3 mois le sommeil se déplace de la journée vers la nuit, les siestes sont et resteront toujours du vrai sommeil à part entière, aussi nécessaire que celui de la nuit. 

Quand les nuits s’allongent… les siestes raccourcissent
C’est souvent lorsque toute la famille commence à ronronner autour d’un bébé bien réglé que…tout se détraque ! D’accord, les nuits ressemblent maintenant à de vraies nuits mais, dans la journée, c’est brusquement l’anarchie. Vers l’âge d’un an, l’horaire et le nombre de siestes nécessaires varient d'un enfant à l'autre. Souvent, les premières à sauter sont les deux "petites" : celles de fin de matinée et de fin d’après-midi. Fini, alors, cette pause magique de 9 heures du matin où vous aviez tout juste le temps de prendre une douche tranquillement et de remettre un peu d’ordre dans la maison. Désormais, à cette heure-ci, on discute et on joue !
Conséquences immédiates : à dix heures, au moment de sortir, votre chérubin dort comme un ange. Impossible ensuite de le mettre au lit après le déjeuner, il n'a pas sommeil ! Ce qui ne l'empêchera pas de buller comme un bienheureux pile au moment d’aller jouer au square... Enfin, un soir sur deux, il n’a pas l’air d’avoir sommeil à l’heure du coucher ! Faut suivre… Difficile, dans ces conditions, de planifier un rendez-vous ou une sortie.

Comment ne pas craquer ?
Premier conseil : inutile de réorganiser trop vite vos journées. Ce n’est pas parce que Pitchoun ne fait plus sa première sieste du matin depuis 15 jours qu’il ne la réclamera pas aujourd’hui. Attendez que tout cela se stabilise un peu. Le problème de ces périodes charnières, c’est que bébé n’est pas assez fatigué pour dormir mais… suffisamment pour être passablement énervé.
Pour l’aider à franchir le cap, vous pouvez, provisoirement, avancer légèrement l’heure des repas. Ne vous découragez pas : assez rapidement, un rythme de deux siestes par jour (matin et après-midi) va s’instaurer et "tenir" jusqu’à l’âge de18 mois environ.
Passé ce stade, tous les enfants, avec plus ou moins de facilité, ne font plus qu’une grande sieste par jour (généralement l’après-midi) jusqu’à 4 ou 5 ans. Les siestes ne se produisent en tout cas plus du tout après 7 ans.

Quand supprimer la dernière sieste ?
Vous avez intérêt à la maintenir tant qu’il vous la réclame. Surtout, ne vous imaginez pas qu’en la supprimant d’autorité, vous faciliterez le coucher du soir. Bien au contraire. Votre enfant sera probablement infernal et ne s’endormira pas plus tôt pour autant. Peut-être même plus tard, parce qu’il sera anxieux et de mauvaise humeur…. Des études portant sur des petits de première année de maternelle, âge où les enfants ont parfois tendance à bouder ce repos, rapportent que ce cycle manqué n’est jamais rattrapé la nuit et que tous ces écoliers souffrent d’un manque de sommeil ! À tel point que lorsqu’un tout petit souffre d’insomnies nocturnes, les spécialistes recommandent des horaires réguliers et… le maintien de la sieste ! Elle permet à l’enfant de se calmer, d’aborder le coucher avec moins d’anxiété tout en prenant un petit acompte de sommeil "paradoxal", celui des rêves. Cette "provision" allège les premiers cycles de la nuit qui seront alors plus sereins et plus équilibrés. Rien de tel pour que Papa et Maman, eux-aussi, profitent pleinement des bras de Morphée !

La sieste, c'est tout un art !

- Dans la mesure du possible, habituez votre enfant à retrouver sa chambre et son lit pour chaque grande sieste.
- Évitez de surexciter bébé quand il est fatigué. Lui parler trop longuement, jouer ou le changer, c’est l’obliger à rester attentif alors qu’il a envie de "décrocher", au risque de perturber son rythme.
- Le silence complet, non... mais le calme, oui ! Il peut faire un petit somme de récupération dans sa poussette. Mais partir pour une grande sieste avec le bruit des voitures, dans le brouhaha d’une salle de restaurant ou d’un magasin peut nuire à la qualité et à la durée de son sommeil.
- N’abrégez pas sa sieste sous prétexte que c’est l’heure du goûter. Ces réveils à contre temps peuvent l’empêcher de construire son rythme de sommeil et le fatiguer énormément
- Il pleure, il a du mal à s’endormir ? Ce n’est pas forcément qu’il n’a plus besoin de sieste. Au contraire. Il est peut-être trop fatigué. Laissez-lui le temps de trouver son sommeil.
- Les poussées dentaires peuvent modifier provisoirement le rythme des siestes. De même que l’entrée à la crèche, l’angoisse de la séparation vers le huitième mois, une maladie…
Bon courage :





CONTRAT D’ACCUEIL

(Deuxième Partie)









Pour l’Enfant : ………………………………………
Né (e) :

.. /….. /…..



Ce contrat est proposé aux parents et assistantes Maternelles pour les aider à se mettre d’accord sur les modalités d’accueil afin d’éviter, autant que possible, tout malentendu qui serait préjudiciable à l’enfant ou l’autre des deux parties.



Préparation à L’accueil et à la séparation.

C’est un moment pour l’enfant, pour ses parents et pour l’assistante maternelle.

Prenez le temps de faire connaissance.

Prenez le temps de dire.

Prenez le temps d’écouter ce que l’autre a à dire.

Prenez le temps d’instaurer un climat de confiance et de respect mutuel.
Votre enfant va découvrir chez l’assistante maternelle un nouveau cadre de vie, de nouvelles personnes. Il va séjournée un certain temps dans un autre domicile.

En tant qu’adultes, nous avons besoins d’apprivoiser la nouveauté et nous puisons dans nos ressources pour y faire face. L’accueil progressif que vous allez mettre en place avec l’assistante maternelle va permettre à votre enfant de prendre appui sur ce qu’il connait déjà, c’est-à-dire sur ses premiers repères : monde, d’odeurs, de perceptions visuelles, de paroles et de bruits.

Votre bébé a besoin d’être accompagné par vos gestes et vos paroles pour connaître petit a petit ce nouvel environnement et y faire sa place. Pensez à emporter des objets qu’il aime particulièrement. Cela l’aidera à faire la transition entre les lieux ou il vit.

L’assistante maternelle a besoin d’informations sur votre enfant et ses habitudes. Elle pourra ainsi le connaître plus rapidement. Elle partagera avec vous ses observations et adapteras au mieux son rôle.

Votre enfant a en lui des capacités pour faire face à la nouveauté à condition d’être sécurisé et soutenu dans la continuité des soins que vous donnez, parents et assistantes maternelles.



LALIMENTATION

Combien l’enfant prend t’il de repas ? ………………………………………………………..

A quels horaires ? ………………………………………………………………………………

Fixes ou à la demandes ? ……………………………………………………………………….

A-t’il bon appétit ? ……………………………………………………………………………….

Mange-t-il rapidement ? …………………………………………………………………………

Prend-il son biberon sans s’arrêter ? …………………………………………………………..

Fait-il un rot tout de suite ? ………………………………………………………………………

A-t-il tendance à régurgiter ? ……………………………………………………………………

Comment est-il installer pour manger ? …………………………………………………………

Assis sur les genoux, sur une chaise haute, sur un rehausseur etc.------ ? ………………………

Grignote-t-il entre les repas ? …………………………………………………………………

Que mange-t-il ? …………………………………………………………

A qu’elle température ? …………………………………………………………………………

A-t-il des gouts particuliers ? …………………………………………………………………

Mange t’il les aliments mixés ou en morceaux ? ………………………………………………

Mange t’il seul ? ……………………………………………………………

Avec les doigts ? ……………………………………………………………

Utilise-t-il une cuillère, une fourchette ? Boit –il au verre ? ……………………………………

Mange-t-il à la table familiale ? ………………………………………………………………

Avec d’autres enfants ? Avec des adultes ? ……………………………………………………

Comment faire s’il n’a pas faim ? ………………………………………………………………

L’enfant présente t’il des allergies alimentaires ? ………………………………………………

La famille présente t’elle certaines coutumes concernant l’alimentation ? …………………………………………………………………………………………………


LE SOMMEIL

Quand l’enfant dort’ il ? ……………………………………………………………………………

Comment dort’ il ? Dans quelle tenue ? Est-il couvert ? Dans quelle position préfère-t-il s’endormir ?

…………………

A t’il un sommeil léger ? ………………… réagit-il à certain bruits ? ……………………

S’endort-il seul ? …………………. s’endort-il facilement ? ……………. Y a-t-il des rites à respecter (musique, veilleuse, sucette, peluche, doudou etc.---) ? ……………………………

Comment se manifeste la fatigue de l’enfant (frottements des yeux, bâillement, excitation, pleurs etc.---) ?..........................................................................................................................

Quels est le besoins de l’enfant au moment de son réveil ? ………………………………………………..

L’enfant a-t-il la possibilité et l’habitude de se réveiller spontanément ? ……………………………………..


L’HYGIENE
Quels sont les produits d’hygiène utilisés pour les soins de l’enfant ? …………………………………

Quand est-il changé, avant ou après les repas ? ………………………………………………………..

Se lave t-il les mains ? ………………………………………………
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Bulletin de paie et modalité de versement, augmentation. 10 Mensualisation, nombre de semaines programmées 11 Base de calcul du salaire 12 iconBulletin de paie et modalité de versement, augmentation. 11 Mensualisation,...

Bulletin de paie et modalité de versement, augmentation. 10 Mensualisation, nombre de semaines programmées 11 Base de calcul du salaire 12 icon10 Bulletin de paie et modalité de versement, augmentation. 11 Mensualisation,...

Bulletin de paie et modalité de versement, augmentation. 10 Mensualisation, nombre de semaines programmées 11 Base de calcul du salaire 12 iconBulletin de paie et modalité de versement

Bulletin de paie et modalité de versement, augmentation. 10 Mensualisation, nombre de semaines programmées 11 Base de calcul du salaire 12 iconFormule de calcul du salaire brut résiduel et méthodologie de calcul de la garantie du net

Bulletin de paie et modalité de versement, augmentation. 10 Mensualisation, nombre de semaines programmées 11 Base de calcul du salaire 12 iconBulletin de paie

Bulletin de paie et modalité de versement, augmentation. 10 Mensualisation, nombre de semaines programmées 11 Base de calcul du salaire 12 iconLe corps de bulletin de paie

Bulletin de paie et modalité de versement, augmentation. 10 Mensualisation, nombre de semaines programmées 11 Base de calcul du salaire 12 iconBibliographie introduction generale
Toute femme enceinte a droit à un congé de maternité de quatorze (14) semaines, soit 4 semaines avant la date présumée de l’accouchement...

Bulletin de paie et modalité de versement, augmentation. 10 Mensualisation, nombre de semaines programmées 11 Base de calcul du salaire 12 iconII. Mode de fixation On distingue principalement : le salaire au...

Bulletin de paie et modalité de versement, augmentation. 10 Mensualisation, nombre de semaines programmées 11 Base de calcul du salaire 12 iconInstruction dgos/RH1 du 17 mars 201, relative à l’augmentation du...

Bulletin de paie et modalité de versement, augmentation. 10 Mensualisation, nombre de semaines programmées 11 Base de calcul du salaire 12 iconBulletin de liaison de l’afdr
«sauvegarde des entreprises» dont nombre de mesures concernent l’exploitation agricole








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com