Philosophie Champ : la morale Notion : La liberté








télécharger 110.65 Kb.
titrePhilosophie Champ : la morale Notion : La liberté
page1/8
date de publication13.11.2016
taille110.65 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8






Philosophie Champ : la morale Notion : La liberté

Chapitre I. la Liberté

Introduction :


Liberté signifie en général « l’absence de contrainte », synonyme d’indépendance. Une contrainte est ce qui s’impose à moi de l’extérieur, contre ma volonté .On confond généralement la liberté  avec la capacité de faire tout ce qui nous tient à cœur, sans en être empêché par qui que ce soit ni par quoi que ce soit. Un animal, par exemple, est dit « libre »  quand il n’est pas entravé dans ses mouvements. Le cas de la liberté humaine, a priori comparable, est cependant bien différent Lorsqu’un animal agit sans rencontrer d’obstacles, il suit son instinct. Il obéit à une loi qui trouve sa source en lui-même, dans sa nature propre. De ce point de vue, on peut estimer qu’il n’est pas vraiment libre, puisqu’il est gouverné par une loi (la loi de la nature) qu’il n’a aucunement choisie. La vraie liberté ne concernerait  donc que les êtres humains : il faut disposer d’une volonté, en effet, pour être libre. Cela se traduit par le choix qui implique un fondement philosophique ( la thèse du libre-arbitre) .

Mais la réciproque n’est pas vraie : tous les êtres doués de volonté ne sont pas libres, tous les hommes ne sont pas toujours maîtres d’eux-mêmes. Bien souvent, en effet, ils ne font que subir leurs propres désirs. En toute rigueur, un homme n’est libre, sur le plan psychologique, que lorsqu’il prend des décisions un tant soit peu réfléchies. Car c’est la possibilité d’effectuer des choix, voire de renoncer à réaliser nos propres désirs, ou d’en différer la réalisation, qui est le fondement de notre liberté ; en ce sens, la liberté est une possibilité que nous pouvons choisir de ne pas saisir.

D’autant que la liberté trouve deux type de limites : externe ( la privation de liberté sur le plan politique : suis-je libre si je suis esclavage d’autrui ?) ou interne ( suis-je libre face à une passion qui me dévore comme celle du jeu ?).

Référence :

Hobbes ( De cive, s° 2, ch. IX, § 9)

« Communément on tient que la liberté consiste à pouvoir faire impunément tout ce que bon nous semble et que la servitude est une restriction de cette liberté ».

De quelle contrainte s’agit-il ? S’exerce-t-elle du dehors ( ex. la captivité) ou du dedans ( ex. les passions) ?

Il convient de distinguer :

  1. ≠°contrainte externe et contrainte interne

On peut être esclave de soi-même (contrainte interne, subjective) sans l’être des autres (contraintes externe, objective). De ce fait le tyran est esclave de lui-même car ses désirs démesurés le tyrannisent.

  1. ≠° liberté naturelle (celle qui n’a pour borne que les capacités de soi) et liberté civile (celle du citoyen et a pour borne les lois, ie la volonté générale)

Par conséquent on libre de tout ce que la loi n’interdit pas.

Montesquieu, De l'Esprit des lois, XI, 3.

« Ma liberté est le droit de faire ce que les lois permettent ».

Notre problématique s’articulera autour d’un double paradoxe :

Sur un plan objectif et collectif, pourquoi acceptons-nous d’abandonner notre liberté naturelle au profit d’une liberté civile ? Autrement dit : pourquoi acceptons-nous d’obéir ? Sur un plan subjectif et individuel : suis-je l’auteur de ma liberté comme semble l’indiquer les concepts de choix et de volonté ou bien y aurait-t-il une illusion de la liberté qui réduirait la liberté à une simple croyance masquant la réalité de déterminismes faisant droit aux concepts de destin ou encore de fatalité. Comment s’articulent les aspects objectif, pratique et politique de la liberté avec les dimensions théorique, subjective voire ontologique (sur le plan fondamental d’être) de la liberté ? Quid de l’essence et de la valeur de la liberté ? En quoi la liberté nous renseigne-t-elle sur une caractéristique essentielle de l’homme ?

Axes de réflexion :

  1. Liberté et pouvoir

  2. Liberté et responsabilité

  3. Libre arbitre ou déterminisme : un dépassement possible ?


  1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Philosophie Champ : la morale Notion : La liberté iconFiche de revision – la liberte – la morale
«On a beau vouloir confondre l’indépendance et la liberté, ces deux choses sont si différentes que même elles s’excluent mutuellement....

Philosophie Champ : la morale Notion : La liberté iconI. Le libéralisme subversif Genèse du champ artistique
«doctrine de la liberté», idée abstraite suffisamment forte pour agréger des réflexions et susciter un courant intellectuel

Philosophie Champ : la morale Notion : La liberté iconOu la bataille pour l’émancipation et l’égalité de 1791 à nos jours
«autorité parentale». La notion de chef de famille est supprimée, les époux assurent ensemble la direction morale et matérielle de...

Philosophie Champ : la morale Notion : La liberté iconIntro : Qu’est ce que la liberté ?
«Liberté, égalité, fraternité». De façon générale, la liberté représente l’ensemble des possibilités qu’a une personne. Mais dans...

Philosophie Champ : la morale Notion : La liberté iconAtelier de philosophie animé par alexandre schild saison 2 (2016-2017)...

Philosophie Champ : la morale Notion : La liberté iconAtelier de philosophie animé par alexandre schild saison 2 (2016-2017)...

Philosophie Champ : la morale Notion : La liberté iconEssentiellement le cas de la France. Notion de vandalisme. Notion...
«la notion de patrimoine» revue de l’art n°49, 1980. Réédité 1995. Présent dans la biblio virtuelle

Philosophie Champ : la morale Notion : La liberté iconMémoires», 2013. Pol Gaillard, Liberté et valeurs morales, Hatier, coll. «Profil/Philosophie»
«C’est à ce prix que vous mangez du sucre…» Les discours sur l’esclavage d’Aristote à Césaire, Flammarion, coll. «Étonnants classiques»,...

Philosophie Champ : la morale Notion : La liberté iconBibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme
«Philosophie» et «américain», pour nous Européens, et surtout Français, semblent deux termes largement incompatibles. Cette séance...

Philosophie Champ : la morale Notion : La liberté iconNietzsche fait la promotion de la liberté absolue et pour la domination des élites
«volonté de puissance» et fait la promotion «d’une morale du surhomme», afin de faire naître «le surhomme» en chaque personne (Nietzsche,...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com