1/ Pertinence








télécharger 28.89 Kb.
titre1/ Pertinence
date de publication26.12.2016
taille28.89 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
1/ Pertinence :
On peut ainsi résumer en quatre points la pertinence de la conservation et mise en valeur de ce patrimoine :




BOISSELOT & FILS, facteur de pianos à MARSEILLE

De 1831 à 1915
Un style :

Une esthétique novatrice : l’élégance et la convivialité. Conception de pianos à queue originaux et de petite taille. Les pianos à queue « de poche. »
Des génies :

Jean-Baptiste (1782-1847), Louis Constantin(1809-1850) : 6 brevets d’invention. Xavier Dominique (1811-1893) : un compositeur prix de Rome. Frantz Marie Louis (1845-1902) : le filleul de Frantz Liszt.
Une Industrie florissante :

Emploi, expansion et stratégie commerciale du bassin méditerranéen au 19ème. Une croissance exemplaire, un pionnier de l’exportation.
Un mécénat :

Partenaire des musiciens : de l’écoles jusqu’aux grands virtuoses : Thalberg et Frantz Liszt .


Ce facteur fait partie de l’identité de Marseille et de sa Région au 19éme siècle. La modernisation et l’évolution des techniques, ainsi que l’arrêt de la filiation des Boisselot ont contribué à la disparition progressive de cette figure dans le paysage économique et musical. Sans repreneur, la manufacture a cessé son activité . Il est donc possible d’apporter une plus value d’intérêt historique, technologique et culturelle aux générations actuelles et futures.

2/ Historique de l’association BOISSELOT ET FILS
2-1 Fondation :
Apprentie en accord et réparation de pianos chez Gebelin1 à Marseille dans les années 1980, j’ai pu découvrir au fond des grands ateliers, quelques pianos couchés sur le flan et qui avaient une ligne assez fine et élégante. Attilio Scotto, notre patron et maître d’apprentissage m’avait dit qu’il y tenait beaucoup, c’étaient des « Boisselot ». J’entendis ce nom pour la première fois.

D’après Attilio Scotto, Boisselot avait inventé la pédale tonale, des ouvriers étaient partis au Etats Unis dans la seconde partie du 19ème siècle et auraient apporté des secrets de fabrication aux facteurs Steinway. Il affirmait que le piano de concert datant de 1845 qui se trouvait parmi ses pianos, était celui de Liszt

A la suite de cela, ma curiosité me poussa à entreprendre des recherches sur ces Boisselot, suivant le temps et les disponibilités qui se présentaient. Ce qui s’étala sur une quinzaine d’années. C’est en 2000, qu’Attilio Scotto, me contacte afin de réunir quelques amoureux des pianos Boisselot, j’appris alors que deux articles rédigés par Pierre Echinard2, chroniqueur et historien de la Ville de Marseille, sur les Boisselot et le piano de concert, avait été publiés dans la revue culturelle « Marseille »3

En novembre nous étions trois fondateurs de l’association “ Boisselot & Fils Marseille ” MM. Monleau, Scotto et moi-même. Cette association est régie par la loi de 1901 et son objet est de sauvegarder et mettre en valeur le patrimoine laissé par la famille Boisselot et la fabrique de pianos.

2-2 Projets et réalisations de l’association :



2-2-1 Les buts et objectifs généraux :

  • constituer un fond d’archives sur : la famille, les différents points de production et les différents modèles de pianos fabriqués .

  • Réunir :

- Une collection de pianos

- Des partitions originales de la maison d’édition Boisselot

- Des instruments de lutherie de la maison Boisselot : mandolines, guitares etc...

En vue de la conservation du patrimoine culturel marseillais.
- Réaliser une exposition permanente et /ou itinérante, dans un lieu adapté, l’organisation de concerts et master classes autour des pianos Boisselot et des compositeurs régionaux du 19ème siècle.


  • L’édition d’un ouvrage d’intérêt général sur l’histoire des trois générations de facteurs, les créations de la firme Boisselot à Marseille dans le contexte général de la ville de l’époque, et des succursales en Espagne ainsi que les exportations à l’étranger.




  • La datation des instruments en fonction des numéros de série et des indices et marquages relevés dans les pianos.


PAGE 5 + lien

http://www.musee-beaux-arts-nice.org/francais/actualites/expo2004/piano.html
2-2-2 Les réalisations de l’association depuis 2000 :
Février Juin 2004 : « INPIano, la facture de Pianos de 1791 à nos jours » Musée des Beaux –Arts Jules Chéret NICE ; Exposition, conférences concert. Démarrage du programme de mise en présentation de pianos Boisselot. Soutien Conseil Régional PACA, Ville de Nice
Avril 2005 : « Le Printemps des Arts de Monaco » Auditorium Rainier III - Exposition, participation au émissions de France Musique. Partenariat Printemps des Arts- Piano Azur
Novembre 2005 :

« C’est pas Classique » : Palais des Exposition Nice Acropolis Exposition- Conférence. Soutien ADEM 06
Avril 2006 :  Conservatoire National de Région de Marseille : Partenariat pour la mise en œuvre du projet Exposition –Conférence –Concert ; Mise à disposition de la salle de Lecture au CNR.

Poursuite du Programme de restaurations de présentation des pianos de la Collection Boisselot & Fils . Soutien Ville de Marseille
Tous les projets ont fait l’objet de dépôt de demande de subvention auprès des institutions ayant une implication dans le domaine du patrimoine culturel. La DRAC, le Conseil Régional PACA , les Conseils Génraux 13 et 06 (ADEM) , les communes de la Ville de Nice, Ville de Marseille, Ville d’Aix-en-Provence. La recherche de partenaires privés ou festivals de musique fait aussi partie des actions menées par l’association.

3/ La collection des pianos Boisselot:
3-1 Histoire matérielle de la collection Origine des instruments
Le point de départ du recueil d’instruments, particulièrement de pianos « Boisselot & Fils », a été lors de la constitution de l’association. En novembre 2000, Attilio Scotto a donné deux pianos à queue, un demi queue de 1847 et un trois quart de queue datant d’environ 1890. (qui dormaient dans les ateliers).
Le don de ces deux instruments inscrits à l’actif de l’association est la première action en sa faveur. Elle figure dans les statuts.

Ensuite dans le courant de l’année 2001, deux pianos droits ont été apportés par les membres du bureau : Scotto, Monleau , Duvernoy.
3-2 Des valeurs qui évoluent.
Les pianos carrés droits et à queue de la firme Boisselot& Fils, ont connu un franc succès dans la seconde moitié du 19è siècle. Des récompenses et médailles attestent de leur position dans la facture française de l’époque. Leur rayonnement à l’exportation en a fait aussi un des ambassadeurs du style français dans le Bassin Méditerrannéen.

En revanche, les deux après-guerre et la modernisation des années 1950 ont rendu caduques ces pianos provinciaux. Dans le midi de la France tout piano un peu vieillot était qualifié de “coucou” ou de “Boisselot” et les marchands et accordeurs de pianos les détruisaient. Tombés d’un coup en désuétude et victimes de la destruction, les pianos de Boisselot se sont raréfiés.

Depuis les années 1985, un petit groupe de facteurs restaurateurs de Marseille, dont le doyen Attilio Scotto avait conservé des liens avec les anciens ouvriers de la manufacture, s’est consacré à retracer le parcours des Boisselot. C’est maintenant grâce à l’association qu’il existe un lieu de conservation, un programme de mise en valeur et un interlocuteur privilégié pour ce qui concerne les Boisselot.

3-3 Numérotation et datation : une première approche :
Avancée du recensement des instruments, les pianos sont photographiés, étudiés et la chronologie de la numérotation se précise.

Une première datation des pianos en fonction de leur numéro de série a été réalisée après divers observations et relevés. Elle a fait l’objet d’une publication dans EUROPIANO ATLAS4 édition 2005.

Cet ouvrage réalisé par Jan Grossbach et mis à jour régulièrement est le répertoire des marques de pianos et de mécaniques, servant à identifier, localiser et dater un instrument.

4/ Le palais Carli, Conservatoire National de Région Pierre Barbizet

4-1 Trouver un bâtiment d’accueil :
Jusqu’en 2005, les établissements Gebelin ont gracieusement stocké les pianos réunis par l’association, dans leurs entrepôts de Menpenti, le temps de trouver un lieu d’accueil permanent.

Ils ont été ainsi mis à l’abri dans des conditions assez sommaires mais, ce premier point de chute a été utile pour accepter des dons d’autres pianos.

Lors des expositions de 2004 et 2005, l’association s’est mise en quête de lieux d’accueil pour organiser une tournée dans la Région d’un entretien avec le directeur général des Affaires Culturelles5 Jean Mangion et du premier Adjoint Serge Botey, plusieurs lieux ont été évoqués, pour accueillir un événement temporaire. Entre temps, les dossiers de demande de subventions adressés aux institutions départementales et régionales ne recevaient pas le soutien escompté. La Ville de Marseille a pris le relais du soutien pour la réalisation du projet et le Conservatoire National de Région nous accueillait pour nos réunions de bureau et assemblée générales. M. Philipp Bride Directeur artistique du CNR, membre d’honneur de l’association a tout de suite adhéré à l’idée d’exposition de pianos. Il a proposé en accord avec la Ville de Marseille, d’entreposer les pianos dans une des Salles de Lecture.

1 La maison Gebelin, était située en 1980 au 77 rue St Férréol, ses ateliers au 35 rue St Suffren. Devenu un point de vente généraliste « Gebelin Planète Musique » est actuellement au 27-29 Bd Rabateau Marseille 13009.

2 Pierre Echinard : Historien, professeur d’Histoire et Chroniqueur, Directeur de la Revue Culturelle « Marseille »

3 « La vie musicale marseillaise au XIXe siècle » in « MARSEILLE » n° 176 mars 1996 p. 60 à 69
« Boisselot et Fils, une Industrie haut de gamme » in « MARSEILLE » n° 190 avril 2000 p.104 à 109


4 Article « Boisselot & Fils »in Europiano « Atlas des PianoNummern »Ed. Bochinski 2005 p.


5 D.G.A.C. 38 rue St Férréol 13001 Marseille

similaire:

1/ Pertinence iconCette disposition est d’application immédiate
«la pertinence et la réactivité du contrôle de légalité effectué par la Sous-préfecture de Grasse». Je vous en remercie

1/ Pertinence iconRapport au premier ministre
«d’évaluer la pertinence de la mise en place d’un service d’accompagnement professionnel de long terme, proposant des prestations...

1/ Pertinence iconLa lecture du document qui suit [rédigé dans une prose certes un...
«qu’enfin, on allait s’occuper de tous ces salopards de violeurs et de pédophiles». Ouais, ouais, ouais…

1/ Pertinence iconEmmanuel Macron, le Tony Blair français?
«Perspectives critiques sur la participation dans le monde du travail : éléments de repérage et de discussion», Participations, n°5,...

1/ Pertinence iconLa laïcité, actualité et histoire d’une idée, Bernard jolibert
«de faire vivre ensemble des hommes qui ont des croyances différentes, voire des croyances à la limite de l’incompatibilité…la laïcité,...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com