8. Transcription de l’entretien p. 18 à 20








télécharger 175.14 Kb.
titre8. Transcription de l’entretien p. 18 à 20
page1/4
date de publication25.12.2016
taille175.14 Kb.
typeTranscription
l.21-bal.com > loi > Transcription
  1   2   3   4






Invité : David Paternotte, chercheur en sociologie

02/03/13


Niveau supérieur / C1

Public : diplomates, journalistes, personnes intéressées par la politique européenne.

Thèmes de l’émission : Questions politiques : Le mariage pour tous

Compétences :

1. Dresser un état des lieux du mariage homosexuel.

2. Repérer des informations précises dans l’émission.

3. Rédiger un article objectif.
Objectifs communicatifs :

1. Expliquer, démontrer.

2. Dresser une liste d’arguments objectifs.

3. Débattre de l’adoption homoparentale.
Objectifs linguistiques :

1. Revoir, approfondir et employer le lexique relatif aux questions sociétales.

2. Revoir, approfondir et employer les articulateurs logiques pour faire une démonstration.

3. Revoir, approfondir et employer des expressions idiomatiques.
Objectifs interculturels :

1. Le débat sur le mariage pour tous en France.

2. La situation du mariage, de l’adoption, de la PMA et GMA pour les couples du même sexe.

Sommaire de la fiche :

1. Mise en route p. 2 à 4
2. Compréhension de l’entretien p. 4 à 6
3. Analyse du discours p. 6 à 12
4. Production écrite et orale / Dossier sur le mariage pour tous p. 12 à 13

5. Production orale p. 13 à 14

6. Ressources de Courrier International p. 15

7. Liens pour aller plus loin p. 16 et 17

8. Transcription de l’entretien p. 18 à 20

9. Questions de compréhension orale p. 21 et 22

10. Activité 1 : le lexique sociétal p. 23

11. Activité 3 : les expressions idiomatiques p. 24

1. Mise en route 

1. Le mariage pour tous à l'Assemblée nationale

Cette activité plonge les apprenants dans l’atmosphère électrique d’une soirée de débats à l’Assemblée nationale, en France. Elle permet d’appréhender le thème de l’émission et le déchaînement passionnel que suscite le mariage homosexuel au sein de la classe politique française.

Demander aux apprenants de visionner un extrait de la séance des débats parlementaires datée du 4 février 2013, les inviter à se concentrer sur les différentes interventions et à observer attentivement les images.

http://video-streaming.orange.fr/actu-politique/mariage-pour-tous-violent-a-change-c-taubira-c-jacob_14496016.html

Si le lien devient inactif, trois autres vidéos peuvent être utilisées, moyennant quelques modifications des questions ci-dessous.

https://www.youtube.com/watch?v=ZDAZ8_Nkt8s

http://www.dailymotion.com/video/xxano8_triangle-rose-echanges-houleux-a-l-assemblee-entre-christiane-taubira-et-christian-jacob_news

http://www.lcp.fr/videos/reportages/144834-mariage-pour-tous-vifs-echanges-dans-la-nuit-de-lundi-a-mardi

Poser quelques questions du genre :

Quelle est l’ambiance qui règne en ce moment à l’Assemblée ? Quels sont les mouvements, les gestes que vous avez observés ? Qu’expriment-ils ? Que pouvez-vous dire des propos échangés, du rythme, du ton de la voix ? De quoi parlent-ils ? Quel est selon vous l’objet du débat ?

Mettre en commun. Demander aux apprenants s’ils savent ce que symbolisent le triangle rose et le triangle noir. Expliquer si nécessaire l’objet du débat.
Il est possible d’aller plus loin en consultant la retranscription des débats disponible sur le site de l’Assemblée nationale :

http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2012-2013/20130134.asp#INTER_13
Pistes de corrections / Corrigés :

Ambiance générale : Les intervenants (excepté le président de séance) sont très nerveux et agressifs avec leurs interlocuteurs. Les députés, dans l’hémicycle, sont agités et apparemment très bruyants, ils réagissent verbalement, mais aussi et surtout par des gestes et des mouvements du corps, aux propos tenus par l’interlocuteur du camp adverse.
Mouvements et gestes : La ministre Taubira tient le micro de la main gauche et ponctue lentement ses premiers mots de la main droite, puis elle lâche le micro et fait face - bras contre le corps, mains ouvertes et en mouvement - au député Aboud qu’elle interpelle. Elle veut ainsi marquer toute son opposition à ce qu’il vient de dire et, semble-t-il, se protéger du contenu de ses propos. Ensuite, elle pointe longuement du doigt dans la même direction comme pour désigner le coupable à la vindicte générale, tout en scandant et répétant ses propos. Elle finit par replier et éloigner violemment le micro.

Au début, le député Aboud hoche la tête et approuve le début du discours, puis il réagit bras et index tendus contre la suite de l’intervention, il parle avec véhémence, il se lève en signe de protestation, se rassoit, puis se lève à nouveau et se désigne, les deux index tendus vers lui, pour dire qu’il n’a pas prononcé les mots terribles dont on l’accuse.

Les députés socialistes se lèvent et applaudissent chaleureusement à la fin de l’intervention de la ministre.

Le Président de séance, Claude Bartolone, bras droit tendu, mains à plat devant lui, tente de calmer le député Aboud.

Christian Jacob, président du groupe UMP, se comporte de la même manière : debout, doigt pointé, il récuse les propos de la ministre.
Propos, rythme et intonation : Il est question de triangle rose et de triangle noir - mots tabous - que chaque camp reproche à l’autre d’avoir utilisés d’où l’accusation d’indignité. Le débit calme et lent au départ devient plus nerveux et rapide lorsque la ministre s’adresse au député Aboud, tandis que le ton de la voix monte progressivement, la ministre criant alors toute son indignation. Idem pour Christian Jacob, chez qui l’on observe le même crescendo.
Objet du débat : Il pourrait s’agir d’un débat sur un projet de loi à venir, peut-être sur l’intégration de certaines personnes, sur les enfants, etc.
Il s’agit en réalité d’une intervention sur le mariage pour tous (c’est-à-dire y compris pour les personnes de même sexe). Le triangle noir était un symbole utilisé pendant la Seconde mondiale, par les nazis, pour marquer les prisonniers qui étaient considérés par ce régime comme « socialement inadaptés ». Cette catégorie regroupait les chômeurs de longue durée, les vagabonds, les marginaux, les alcooliques, les drogués et certains malades mentaux, mais aussi, les prostituées, les femmes qui employaient des contraceptifs et les lesbiennes. Le triangle rose était le symbole utilisé pour marquer les hommes homosexuels.
Source : Wikipédia.
2. État des lieux. Le mariage homosexuel en Europe et dans le monde.

Cette activité de mise en route peut prolonger la précédente ou la remplacer. Il s’agit de dresser un état des lieux de la situation du mariage homosexuel en Europe et dans le reste du monde en partant des connaissances des apprenants. Des questions peuvent être posées afin d’orienter les réponses des apprenants et de compléter les informations.

Quels sont les 9 pays européens à avoir adopté le mariage pour tous ?

Quel a été le premier pays à le faire ? Et le dernier en date ?

Quels sont les 8 autres pays qui acceptent une forme d’union civile ?

Comment s’appelle cette union civile en France ?

Hors Europe, quels autres pays reconnaissent le mariage homosexuel ?

Hors Europe, quels autres pays reconnaissent l’union libre ?

Mettre en commun les connaissances.
Pistes de corrections / Corrigés :
9 pays européens reconnaissent le mariage homosexuel :
- Pays de l’UE :
Les Pays-Bas (2001) ont été les premiers. Les couples ont également accès à la procréation médicalement assistée (PMA) et à la gestation pour autrui (GPA). Seule condition : la mère porteuse n’est pas payée.

La Belgique (2003). Le droit à l’adoption a été voté en 2006 et le droit à la PMA et GPA est ouvert.

L’Espagne (2005). Les couples peuvent également adopter, qu’ils soient mariés ou non. La PMA est autorisée, mais pas la GPA.

La Suède (2009). L’adoption était déjà autorisée depuis 2003. La loi oblige l’Église à trouver un pasteur pour unir les couples qui souhaitent se marier religieusement. La PMA est ouverte.

Le Portugal (2010). Les couples n’ont pas le droit d’adopter.

Le Danemark (2012). Comme en Suède, les couples peuvent se marier à l’Église luthérienne. Le droit à la PMA est ouvert.

Le Royaume-Uni (2013). Le droit à l’adoption était déjà reconnu auparavant. Le droit à la PMA et GPA est ouvert.

La France (2013).
- Pays hors UE :
La Norvège (2009). Les couples n’ont pas le droit d’adopter.

L’Islande (2010). L’adoption est permise depuis 2006.
8 pays reconnaissent une forme d’union civile :
L’Allemagne (2001).

La Hongrie (2007).

La République tchèque (2006).

La Finlande (2010). Le droit à la PMA est ouvert.

Le Luxembourg (2010).

La Slovénie (2010).

L’Irlande (2010). Le droit à la GPA est ouvert.

L’Autriche (2010).
11 pays de l'UE ne reconnaissent aucune forme d'union pour les couples homosexuels : l’Italie, la Grèce, Chypre, Malte, la Slovaquie (le droit à la GPA est ouvert), la Lettonie, la Lituanie, l’Estonie, la Roumanie (le droit à la GPA est ouvert), la Bulgarie, la Pologne (la GPA y est pratiquée sans encadrement légal).
Le reste du monde :
- Loi votée pour le mariage :
Le Canada (2005). Les couples peuvent également adopter.

L’Afrique du Sud (2006).

Le Mexique (2009).

L’Argentine (2010). Les couples peuvent également adopter.

Certains états des États-Unis : Iowa, Connecticut, Massachusetts, Vermont, New Hampshire (2009), Washington DC (2010), État de New York (2011), État de Washington (2012).
- Loi votée pour l’Union libre :
La Nouvelle-Zélande (2004).

La Colombie (2007).

L’Équateur (2008).

L’Uruguay (2010).

Le Brésil (2011).

Israël (2011).
2. Compréhension de l’entretien

Cette étape permet aux apprenants de vérifier la compréhension d’informations significatives et précises dans l’émission et d’effectuer également le repérage lexical de certaines expressions.

Distribuer les réponses aux questions (cf. p.21 à 22). Laisser le temps aux apprenants de lire la consigne et les réponses. Diffuser l’émission.

Regardez l’interview, prenez des notes et trouvez une question pouvant correspondre à chacune des réponses ci-dessous.

Faire comparer avec un(e) autre apprenant(e). Si nécessaire, rediffuser l’émission puis corriger, à l’oral.
L’invité : David Paternotte

David Paternotte est docteur en sciences politiques, chargé de recherches du FNRS au sein du centre METICES (Institut de Sociologie à l’Université libre de Bruxelles). Il est également chercheur invité dans de nombreuses universités, dont l'University of Cambridge (Jesus College), la London School of Economics and Political Science, l'Université de Montréal, l'European University Institute. Enfin, David Paternotte est coresponsable de l'Atelier Genre(s) et Sexualité(s) de l'Institut de Sociologie de l'ULB (www.ulb.ac.be/is/ags).
Pistes de correction / Corrigés :

Les réponses

1) David Paternotte est sociologue et politologue, chercheur à l'ULB, l'Université libre de Bruxelles, où il dirige l'atelier « genre et sexualité ».

Qui est l’invité et que sait-on de lui ?
2) Parce qu’elle en a fait toute une histoire pour pas grand-chose finalement.

Pourquoi le journaliste dit-il que la France a fait « tout un fromage » du mariage pour tous ?  
3) De la comparaison des situations en Belgique, en France et en Espagne.

De quoi parle le livre de l’invité « Revendiquer le mariage gay » ?
4) L'accès à la procréation médicalement assistée puisque les lesbiennes ont accès à l’insémination.

Qu’est-ce qui n’a jamais été interdit en Belgique ?
5) Les opposants.

Qui sont ceux qui ont eu un espace, un accès aux médias et sont devenus visibles dans la société ?
6) En tout cas, ils ont voulu, d’une manière très française, à partir de l’automne dernier, ré-ouvrir le débat alors qu’on pouvait le croire clos.

Quelle est la part de responsabilité des médias dans ce déchaînement passionnel ?
7) Qu’il allait permettre le mariage homosexuel.

Qu’avait promis le candidat Hollande ?
8) Il s’agit de Frigide Barjot.

Qui a-t-on découvert comme responsable des mobilisations ?
9) Christine Boutin.

Quelle est la personne que tout le monde attendait et qui s’est faite discrète ?
10) Cela signifie qu’ils ont été invités dans de nombreuses émissions de télévision.

Que signifie l’expression « voler d’un plateau à l’autre » ?
11) Respectivement en 2003 et en 2005.

Quand la loi sur le mariage homosexuel a-t-elle été adoptée en Belgique et en Espagne ?
12) Parce que le premier ministre Zappatero avait gagné les élections un peu de manière inattendue suite aux attentats terroristes de 2004.

Pourquoi les opposants en Espagne n’ont-ils pas pu se préparer ?
13) Le fait que l'opposition était menée par les secteurs conservateurs de l'Église catholique que beaucoup d’Espagnols associent à la dictature. Cela a rallié ainsi certains secteurs laïcs à la revendication du mariage.

Quel est l’autre argument qui explique l’adoption du projet de loi en faveur du mariage homosexuel en Espagne ?
14) Sur le code Napoléon.

Sur quoi est basé le Code civil de l’Espagne, la Belgique et la France ?
15) Cela signifie qu’ils ont trouvé des astuces pour créer de nouvelles institutions et de faire évoluer l’institution du mariage.

Que signifie la formule utilisée par David Paternotte, à savoir que les juristes ont été « inventifs » ?
16) Le Danemark, en 1989.

Quel est le pays qui a le premier ouvert des droits pour les couples de même sexe ?
17) Quand il y a eu les débats sur le Pacs.

À quel moment la question du mariage est-elle apparue en France ?

18) Le Luxembourg.

Quel pays, dans les prochains mois, devrait rejoindre le Royaume-Uni et l’Allemagne parmi les nouveaux pays qui accepteront le mariage homosexuel ?
19) De celle des États membres.

De qui relève la compétence du mariage ?
20) Parce que c’est une institution privée.

Pourquoi l'Église catholique est-elle libre de ne pas célébrer des mariages homosexuels ?
21) Que ça devrait passer.

Que pense l’invité quant à la suite du projet de loi ?
22) En mai ou un juin.

Quand la loi devrait-elle être approuvée ?
23) Ils ont soit soutenu le projet, soit se sont abstenus.

Quelle a été la position des députés de droite ?
  1   2   3   4

similaire:

8. Transcription de l’entretien p. 18 à 20 icon8. Transcription de l’entretien p. 21 à 24

8. Transcription de l’entretien p. 18 à 20 iconTranscription de l’entretien p. 18 à 21 Quiz sur les pâtisseries...

8. Transcription de l’entretien p. 18 à 20 iconTranscription de l’entretien p. 17 à 22 L'évolution historique du mot «parti»
«parti», sur ses homonymes et en élargissant aux expressions contenant le mot «parti» et le mot «part». En effet, historiquement,...

8. Transcription de l’entretien p. 18 à 20 iconL’obligation d’entretien des enfants majeurs
«d’entretenir et d’élever leurs enfants» (article 203 du code civil). L’obligation d’entretien des enfants n’est pas réciproque à...

8. Transcription de l’entretien p. 18 à 20 iconTranscription des enquêtes

8. Transcription de l’entretien p. 18 à 20 iconEssaires a la transcription d’un acte de mariage

8. Transcription de l’entretien p. 18 à 20 iconTranscription : L’Uruguay légalisera-t-il le cannabis ?

8. Transcription de l’entretien p. 18 à 20 iconTranscription par Tamié juin 2003

8. Transcription de l’entretien p. 18 à 20 iconTranscription faite par Catherine Ousselin

8. Transcription de l’entretien p. 18 à 20 iconTranscription : Plan antipollution: Hidalgo souhaite "l'extension...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com