Note de services instaure








télécharger 62.27 Kb.
titreNote de services instaure
date de publication21.12.2016
taille62.27 Kb.
typeNote
l.21-bal.com > loi > Note
RELATION ECOLE FAMILLE

Histo : Evolution relation Ecole famille :

  1. Relation duale :

Au 17 ème : l’école est une affaire de l’église. 2 écoles coexistent.

Ecole du peuple : lutte contre le vagabondage, la délinquance et l’incroyance religieuse.

Ecole d’élite : Enseignement sous la tutelle de l’Etat .Contact inexistant avec les familles . Lieu Fermé .

Si7Cles des lumières : les savoirs sont extérieurs aux parents ; c’est un bien public dispensé par un pouvoir public.

L’Ecole est créatrice des valeurs centrales de la cohésion sociale.

Révolution : préoccupation de la question de la place des parents et du role respectif de chacun.

Ecole Jules ferry : une école sanctuaire : Volonté d’arracher l’enfant à sa famille de ses particularisme pour en faire un homme de la nation. l’enfant devient alors élève. C ‘est une instruction publique pour l’unicité.

  1. Apparition de la notion de parents d’élèves , rapprochement institutionnel :

60’ : Massification : Ouverture du secondaire à tous + Multiplication des EPLE.

1968 : les parents sont représentées au : Conseil d’administration + conseil de discipline +conseil de classe.

1975 : Loi R. HABY :Collège unique :Tous les parents deviennent parents d’élèves . reconnait la «  communauté éducative en intégrant les parents.

1986 : Note de services instaure rencontre trimestrielle entre parents et profs.

1989 : Loi d’orientation sur l’éducation L . JOSPIN : on parle de COEDUCATION

-Parents membre à part entière de la communauté éducative.

- Affirmation de leur rôle essentiel dans la réussite scolaire.

1996 : Circulaire «  Prévention de la violence à l école : renforcement du dialogue entre les établissements et les parents. » intérêt de cette étroite collaboration.

1998 : circulaire : «  amélioration des procédures d’orientation dans le secondaire ». : nécessité d’un dialogue de bonne qualité avec les élèves et leur famille.

  1. Reconnaissance officielle :

  1. : création de REAAP : réseaux d’écoute , d’accompagnement et d’appui pour les parents.

-Soutenir les parents dans leur fonction éducative, les conforter dans leur rôle.

-Semaine des parents d’école.

25 aout 2006 : Circulaire : «  rôle et place des parents à l’école » :

- reconnaissance officielle.

- Préciser la place, le rôle des parents d’élève et des représentants des parents d’élèves.

- Définit les droits (d’information , de réunion, de participation) et obligation (Responsable de l’éducation et du suivi de leur enfants, respect des personnels pour un travail en partenariat.)
Juillet 2013 : loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la république » : objectif ; améliorer le dialogue entre Ecole et Famille.

La loi pour la refondation de l’École de la République prévoit la création, dans tous les établissements d’enseignement, d’un espace à l’usage des parents, dans leur ensemble, et de leurs délégués.

Etudes et Rapports :

Selon D . PASQUIER (sociologue) : comparaison des sondages des années 70 et aujourd’hui : les parents y ont gagné des relations bien plus agréables. La famille est plébiscité par les jeunes.

Mars 2010 : Rapport BAUER : Mission sur les violences en milieu scolaire, les sanctions et la place des familles. Nécessaire d’améliorer la relation école famille.
2013 : Georges Fotinos : Dégradation des rapport entre l’école et les familles, avec des comportements d’incivilités, et de manque de reconnaissance dans les 2 parties :

32 % des personnels de directions insultés en 2013 par des parents.

46% de chef d’établissement se disent harcelés par les parents. 36% ont reçu des menaces. 73 % des personnels de directions ont eu des différents avec les parents. Mais aussi dans l’autre sens : 65% des chef d’établissement nie toute représentativité aux élus des parents d’élèves.

Rapport sur le suivi de l'expérimentation du choix donné à la famille dans la décision d'orientation au collège (IGEN) :
Rapport IGEN - Novembre 2015 :Depuis 3 ans : expérimentation de la décision d'orientation revenant aux parents en fin de 3ème. Ce bilan est globalement mitigé et force est de souligner que les objectifs visés initialement n'ont pas été atteints (reconnaissance de la place des parents, valorisation de la voie professionnelle, réflexion sur les pratiques d'évaluation et le pilotage pédagogique de l'orientation). Recommandations : rendre davantage les parents acteurs du choix d'orientation, d'asseoir d'autres modes de pilotage par les chefs d'établissement et de favoriser une liaison plus volontariste entre collèges et lycées.

Internationale :


Irlande : meilleurs système éducatif pour la participation des parents. Le vivre ensemble pour lutter contre la distanciation sociale.

Danemark : Réunions chaque mois avec les parents pour prise de décision et participent au recrutement des profs , choix matériel , méthode et programme. Association très active.
Les enjeux et débats : Nouer des liens pour la réussite scolaire.

  1. Une relation sous tension :


Selon Bourdieu : la famille ; les enfants et leur capital culturel : qui est la somme des 3 : capital institutionnel ( le diplôme valide le capital , la socialisation) , capital incorporé( ( l’habitus, qui est tout ce que l’enfant à intériorisé) et objectivé ( condition de travail à la maison lui laissant ou pas la possibilité de s’investir).
Selon F ; Dubet socio  : «  Ecole Famille et malentendu » : il faut apprendre à parler aux parents tels qu’ils sont et pas tels qu’ils devraient être.

Les finalités éducatives diffèrent :L’école : objectif ; transmission des savoirs dans une dimension collective .La famille : d’abord l’épanouissement personnel de l’enfant , dans une dimension individuelle .selon P . Meirieu ; spécialiste des sciences de l’éduc.
Variation de La division du travail éducatif selon les CSP :

  • Les classes moy et sup : travaillent davantage en commun avec les enseignants. Leurs exigences sont importantes.

  • Les classes les plus démunis considèrent l’école comme une unité séparé de la sphère familiale selon : Perrenoud et Montandon , psychologue.

Selon : Cléopâtre MONTANDON dans " Les stratégies éducatives des familles " distingue 4 types de rapports des parents avec l’école, selon 2 dimensions opposées : d’une part le rôle large ou étroit que les parents attribuent à l’école et d’autre part, leur implication faible ou forte dans la vie de l’école. Ils ont donc soit une attitude:

  • de collaboration (image positive et implication)

  • de délégation (importance de l’école mais pas d’implication)

  • de contribution (image négative de l’école mais malgré tout participation)

  • de mandat (rejet total de l’école, en effet certains négligent de s’intéresser à la scolarité de leur enfants et par là même contribuent à leurs échecs, ils sont soient dépassés, soient démissionnaires et accusent le système scolaire de reproduire ou amplifier les inégalités de départ (CHARLOT).

Selon B ; Lahire 2008 explique que l'échec scolaire en milieux populaires est lié à une double solitude que vit l'élève. La première est due au fait que l'élève transporte à l'école un capital culturel familial qui n'a pas de valeur. La seconde, est due au fait que l'élève en revenant de l'école transporte un savoir qui n'a pas de valeur dans l'univers familial (puisque généralement les parents sont analphabètes). Dans les deux cas, l'enfant se retrouve seul.

Le métier des parents :B . L soutient que les enfants qui réussissent sont ceux dont les parents ont brisé cette seconde solitude, en créant un espace d'écoute, de réalisation de soi au sein de la configuration familiale. Il mentionne que cet espace peut se créer sur une base affective (écoute attentive des parents, communication axée sur l'école) et utilitaire (écrire et lire des lettres pour les parents).
Phénomène de consumérisme :

Théorisé par R. Ballion :socio «  les consommateurs d’école « :

-Se dvp : Face à l’augmentation du chômage et l’importance des diplômes : les CSP sup : choisissent école et option rare + recherche de l « ‘entre soi ».pour échapper au EPLE difficiles.

-De +en + les CSP moyenne qui aspirent à +.

S’amplifie avec le classement des EPLE par les médias depuis 80’= compétitivité des EPLE entre eux.
Selon Freinet :l’école c’est un projet fondé sur 2 pcp : éducabilité et citoyenneté. Faire vivre la démocratie et la coopération .
Selon les établissements on déplore leur présence ou leur absence .
Les tensions : condition et pratique d’évaluation.

Les questions d’orientation.

Sanction et procédures disciplinaires.
Dispositifs :

Pour une éducation concertée effective :Objectifs : construire des valeurs communes entre l’école – parents pour créer un espace de collaboration.

2008  « Ecole ouverte » : «  Ouvrir l’école des parents pour une meilleur intégration. » : permet aux parents allophones qui le souhaitent de recevoir des formations, prises en charge par l’État, afin de mieux assurer le suivi scolaire de leurs enfants et de développer une relation plus étroite avec les enseignants.
2008 : « Malette des parents » ; nouer et renforcer des liens avec les parents afin de construire un réel partenariats.

PEAP : point d’écoute Parent Ado : un espace de prévention dédié à l’adolescence. Le PEPA accueille tous les adolescents âgés de 10 à 25 ans, et adultes qui ont un lien de responsabilité avec ces jeunes (parents, proches, professionnels...).

Le CPE : acteur clé de la relation :

Texte qui légitiment les compétences du CPE en ce domaine :

Juillet 2013 : loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la république » : objectif ; améliorer le dialogue entre Ecole et Famille.

BO Mission du CPE 10 aout 2015 : Dans le 2nd domaine : le suivi des élèves : Assurer les relations de confiance avec les familles et représentants légaux des élèves : aider les familles à l’élaboration et à l’accomplissement du projet perso de l’élève. Explicite règles et fonctionnement de l’institution .Attention particulière portée aux familles éloignés.

Référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation 2013: Coopérer avec les parents d'élèves :

- Œuvrer à la construction d'une relation de confiance avec les parents.

- Analyser avec les parents les progrès et le parcours de leur enfant en vue d'identifier ses capacités, de repérer ses difficultés et coopérer avec eux pour aider celui-ci dans l'élaboration et la conduite de son projet personnel, voire de son projet professionnel.

- Entretenir un dialogue constructif avec les représentants des parents d'élèves.
1- Médiation entre familles et ecole.

Absentéisme :

  • Le CPE recueille les infos, informe les familles, en cas d’absences répétées, il prend les mesures nécessaires.

  • Comprendre les raisons ; dialogue avec l ‘élève et sa famille .les profs et l’AS. Suivi et accompagnement personnel de l’élève, la famille, en collaboration avec le prof principal. Pour ce faire le CPE doit penser à se renseigner sur les rythmes de vie de la majorité des parents pour décider des horaires des réunions.


2-Accompagnement des familles :

  1. Accueil dans EPLE :

-Dispositifs «  la mallette des parents » : en 6ème organisation du collège .le soir invite les parents à échanger .ex : fonctionnement du collège ( les craintes , les doutes), le temps des devoirs, l’accompagnement, l’autorité( difficile de dire non), l’autonomie. Partager entre parents des difficultés quotidiennes, s’en inspirer. Faire du lien entre les parents.

-Réunion de rentrée.

-Election délégués des parents d’élèves.

-Remise du bulletin scolaire en mains propres.

-Présentation des nouveaux outils d’échange et de communication : ENT, Socle commun, site de L’EPLE. ; proposer des formations aux nouvelles technologies.
Accompagner les familles pour le choix d’orientation : avec la COPSY, documentaliste.

avec le CIO , la MLDS.
3- Ouvrir l’école à tous le parents : mieux les associer à la réussite scolaire et éducative :

Organiser des évènements à destination des parents en faveur de leur ouverture culturelle (à destination des parents les plus défavorisés). Sortie pédagogiques qui les sortent de leur quartiers, débats, conférences, représentations théâtrales réalisés par leurs enfants…« Café des parents. » : lieu de discussion et échange sur des thèmes précis. Voir site éducation national.

« Ecole ouverte » : solliciter la participation des parents –Développe le sentiment d’appartenance à l’EPLE.

Action de prévention avec le CESC : lutte contre les violences, conduites à risque, risques internet.


POUR INFORMATION :

Les droits des parents à l'information sont garantis

Le suivi de la scolarité par les parents implique que ceux-ci soient bien informés des résultats mais également du comportement scolaire de leurs enfants. Sont mis en place :

  • des réunions chaque début d'année, pour les parents d'élèves nouvellement inscrits avec le directeur d'école et le chef d'établissement

-des rencontres parents-enseignants au moins deux fois par an. Dans les collèges et lycées, l'information sur l'orientation est organisée dans ce cadre

-une information régulière à destination des parents sur les résultats et le comportement scolaires de leurs enfants

-l'obligation de répondre aux demandes d'information et d'entrevues présentées par les parents

-un examen des conditions d'organisation du dialogue parents-école, notamment à l'occasion de la première réunion du conseil d'école et du conseil d'administration

Le rôle des associations de parents d'élèves est reconnu


L'importance du rôle des associations de parents d'élèves est reconnue. Les associations de parents d’élèves disposent du droit :

-d'informer, de communiquer, de disposer de moyens matériels d'action (boîtes aux lettres, panneaux d'affichages, éventuellement locaux)

-de diffuser des documents permettant de faire connaître leur action

-d'intervenir, pour les organisations représentées au conseil supérieur de l'éducation, au conseil académique et au conseil départemental de l'éducation nationale, dans toutes les écoles et tous les établissements d'enseignement publics

-Rôle des représentant parents d’élève :médiateurs.

En toute circonstance,les représentants des parents sont tenus à une obligation de confidentialité à l’égard des informations à caractère personnel dont ils peuvent avoir connaissance » (article. D. 111-11 du code de l’éducation).
EXO autorité parentale :

Article 372-2 du code civil : les actes usuels bénéficient de la présomption d accord entre les parents . VALENT DISPENSE DE PREUVE DE L’ACCORD DES 2 PARENTS .
Les familles recomposés :La recomposition est sans effet sur les règles de la filiation et de l’autorité

parentale exercée sur la personne de l’enfant.
Divorce, ce dernier ne remet aucunement en cause l’exercice de l’autorité parentale qui reste commun aux deux parents. En effet, la loi n° 2002-305 du 4 mars 2002 relative à l’autorité parentale a posé comme

principe que « père et mère exercent en commun l’autorité parentale » (article 372 alinéa 1 du code civil).
Les couples non mariés vivant sous le même toit peuvent établir un certificat de concubinage ou contracter un pacte civil de solidarité (PACS) afin de bénéficier de certains droits attribués aux couples mariés. Ce certificat ou contrat

Demeure sans effet sur les règles de la filiation et de l’autorité parentale.
Les couples homoparentaux, seul le parent avec lequel la filiation de l’enfant est établie est titulaire de l’autorité parentale. Le compagnon ou la compagne peut toutefois faire une demande de délégation d’autorité parentale devant le juge aux affaires familiales.
Actes important nécessitant accord des 2 parents : qu’un acte est important ou non usuel, s’il

rompt avec le passé ou s’il engage l’avenir de l’enfant.

Actes usuels

Actes non usuels

la primo-inscription dans un établissement scolaire public

la décision d’orientation

(CA Versailles, 18 septembre 2007, n° 06/06297)

la réinscription de l’enfant dans un établissement scolaire, son inscription

dans un établissement similaire ainsi que sa radiation,

l’inscription dans un établissement d’enseignement privé

(CA Rouen, 17 décembre 2009, n° 08/04197) ;

les justifications des absences scolaires, ponctuelles et brèves,

de l’enfant, même présentées seulement par oral par la mère ou le père

(TA Melun, 18 décembre 2007,

le changement d’orientation

(TA Montpellier, 1er octobre 2009, n° 08/05124) ;

les contacts avec les établissements en vue de recueillir des renseignements

relatifs à la scolarité de l’enfant (comme la demande d’attestation

de scolarité ou de résultats)

(LIJ n°106 de juin 2006) ;

le redoublement ou saut de classe.

l’autorisation pour :

• une sortie scolaire en France

• une sortie du territoire : faire établir un passeport au nom de l’enfant

(article 8 du décret n° 2005-1726 du 30 décembre 2005 relatif aux passeports),

le faire inscrire sur son passeport (CE, 8 février 1999, n° 173126).





La transmission des documents concernant la scolarité de l’ enfant :qq soit la situation du couple :

-le carnet de correspondance sert à informer les parents de la vie scolaire,

comme les absences, les remarques faites par les professeurs, etc. ;

- les bulletins trimestriels permettent aux parents d’avoir connaissance des

résultats de leur enfant ;

-le livret scolaire.
Le contrat de responsabilité parental :1 septembre 2006 : objectif d’apporter un soutien et un accompagnement aux parents en difficulté. Ce contrat est proposé par le Président du Conseil Général, à sa propre initiative ou à l’initiative du maire, du chef d’établissement ou de l’inspecteur d’académie, en cas d’absentéisme scolaire grave (plus de 4,5 journées par trimestre), de trouble porté au fonctionnement d’un établissement scolaire (dégradation du bâtiment, violence répétées entre élèves ou envers un professeur...), ou de toute autre difficulté liée à une carence de l’autorité parentale.

IL rappelle aux parents leurs droits et leurs devoirs et leur offre un accompagnement social, afin de les soutenir dans l’exercice de leurs responsabilités vis-à-vis de leur(s) enfant(s).

Les objectifs : et un programme précis. Il est mis en œuvre, suivi et évalué par un travailleur social. Sa durée maximum, qui devrait être de 6 mois renouvelables une fois (la durée totale ne pouvant être supérieur à 1 an), peut varier en fonction du programme défini avec les parents et de leurs besoins.

Le suivi proposé aux parents peut s’appuyer sur les dispositifs de soutien à la parentalité et de réussite éducative (participer à des activités de veille éducative, rencontrer une assistante sociale ou un éducateur spécialisé...), ou sur toute autre mesure d’aide sociale et de protection de l’enfance.

Dans les seuls cas où les parents ont refusé de signer un contrat ou n’ont pas respecté les termes du contrat qu’ils avaient librement accepté, ils peuvent s’exposer à :
- une sanction pénale,
- une mise sous tutelle des allocations familiales servies au titre de l’enfant, dans les conditions prévues par la loi,
- une suspension de tout ou partie des prestations familiales. Les sommes concernées seront bloquées et restituées lorsque la situation sera rétablie.

Il n’y a aucune suppression des prestations familiales.


similaire:

Note de services instaure iconJe note ici les services que j’ai effectués

Note de services instaure iconNote : La vente de tout Produit ou Service est expressément liée...
«Acheteur» désigne l’entité auprès de laquelle le Vendeur fournit des Produits ou Services visés au Contrat

Note de services instaure iconAdomicile services sarl, filiale agréée de Générale des Services

Note de services instaure iconRedevance kilométrique, proportionnelle à la distance parcourue
«lkw maut») et en Slovénie («Sky toll»), en Autriche, en République tchèque. La Pologne a instauré cette taxe en 2011, la Hongrie...

Note de services instaure iconRéforme territoriale : IL est urgent d’arrêter le massacre !
«déroger aux règles fixées par les décrets relatifs à l’organisation des services déconcentrés de l’Etat et à la répartition des...

Note de services instaure iconLes services de santé ne sont pas disponibles dans tous les pays...

Note de services instaure iconUnion des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie
«loi tepa») du 21 août 2007 avait instauré, pour les heures supplémentaires et certains jours de repos non pris, des allègements...

Note de services instaure iconAnnuaire des services collectivités territoriales & services de l'État...

Note de services instaure iconOn note l’ensemble
...

Note de services instaure iconFédération des personnels des services publics et des services de...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com