A messieurs Henry de Lesquen Michel Leroy Jean-Antoine Giansily








télécharger 302.74 Kb.
titreA messieurs Henry de Lesquen Michel Leroy Jean-Antoine Giansily
page8/29
date de publication21.12.2016
taille302.74 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   29

Classe messie et bon sauvage : une fusion de fantasmes



Le remplacement de la nation par la révolution, cela avait pu se concevoir à l'intérieur de la haute université, c'est-à-dire d'un système fermé de fonctionnaires privilégiés fonctionnant en vase clos, se recrutant par cooptation, qui, tout en se prenant pour une classe sacerdotale, étaient bien entendu aveugles à leur propre aveuglement. La période dite de décolonisation vint à temps pour relayer leurs fantasmes communistes, dont l'histoire de l'Union Soviétique, enfin suffisamment répandue, avait fait justice. L'archétype du prolétaire de Marx, la classe-messie, élue parce qu'elle avait été dépouillée de tout, ne pouvait plus du tout être projeté sur les travailleurs français que la société du XXe siècle a intégrés, et qui participent aux bienfaits du capitalisme, dont les performances en matière de production de biens de consommation, de facilités de paiement, n'ont jamais été atteintes avant notre époque. Il se fit alors entre deux mythes d'intellectuels, la classe-messie de Marx, et le bon sauvage de Rousseau, une sorte de fusion de fantasmes dont l'aspect idéologique se résume dans les concepts de tiers monde et de tiers-mondisme, ce qui en dit très long sur l'abaissement de l'esprit critique en France, chez ceux-là mêmes dont la fonction sociale est de le promouvoir. Idiotement uniformisant, le concept de tiers monde confond tout ce qui n'appartient pas au groupe des sociétés dites économiquement avancées - c'est-à-dire en fait des sociétés, des cultures qui diffèrent autant entre elles qu'elles diffèrent chacune du groupe des sociétés économiquement avancées. L'intellectuel tiers-mondiste n'a cure de distinguer ces sociétés, ces histoires, ces civilisations. Collectivement et indistinctement chargés de relayer la classe-messie, les représentants du "tiers monde" qu'on a sous la main, qu'ils soient musulmans ou fétichistes, doivent venir à bout des défauts que les marxistes trouvent aux sociétés occidentales elles-mêmes. Dans le tiers-mondisme s'incarnent un refus de connaissance et une volonté de subversion. Seulement, appliquée à la réalité, transformée en impératifs, cette idéologie pousse à la submersion de l'identité française par les vagues successives d'allogènes venus du Sud.

Il est temps d'insister sur une des composantes les plus pernicieuses du culpabilisme.

Le XXe siècle est le siècle d'une dérive historique du christianisme. Les scrupules, les examens de conscience, les actes de contrition, les mea culpa, la dialectique du péché, de la pénitence et de la remise du péché : tout cela, qui s'est transmis de génération en génération, survit à la désaffection des dogmes. Et nous voyons trop de chrétiens prendre pour de la science ce qui n'est que dogmes d'une autre religion, beaucoup plus éphémère que la leur.

Culpabilisme et christo-marxisme



Trop souvent, en effet, le vide laissé par les dogmes chrétiens est rempli par les dogmes marxistes. Dans la mythologie de ces anticolonialistes d'origine confessionnelle, l'homme du "tiers monde" n'est plus assimilé au bon sauvage, c'est au Christ qu'on le compare. C'est désormais à lui qu'a été faite la Promesse. Ici nous avons une ligne psychologique continue. A une extrémité de la ligne, les simples chrétiens de gauche qui se sentent collectivement coupables devant les ex-colonisés et assimilés, lesquels, pour eux, incarnent ce tiers monde christifié. A l'autre extrémité de la ligne, une franche hérésie, le christo-marxisme, qui consiste par exemple à s'engager militairement dans les combats d'Amérique du Sud, censément dirigés contre l'impérialisme américain, forme ultime, pour les mêmes chrétiens dévoyés, du colonialisme, donc du Mal. Selon eux, les Français devraient expier les crimes colonialistes de leurs ascendants. Tel est le culpabilisme, et il mène assez loin. Il s'agit de se mettre à la place du colonisé devenu d'ailleurs entre temps immigré, et de voir les choses de son point de vue. Sartre avait déjà moralisé là-dessus. Le philosophe nous conviait à "voir le monde avec le regard du plus défavorisé". Et nos culpabilistes appliquent cet archétype du plus défavorisé aux allogènes divers qui se sont accumulés en France depuis les années 70 et qui sont en réalité à peu près six millions.

Dans la perspective du socialiste ou du christo-marxiste tiers-mondiste, l'identité nationale n'est plus qu'un obstacle à cette réparation envers le tiers monde, à cette réalisation de l'homogénéité des hommes, dont ils se font les missionnaires. Alors, nous avons sous les yeux des phénomènes caractérisés d'identification hystéro-masochiste à l'allogène, surtout quand il est hostile. Je crains que ce trait pervers et décadent, à propos duquel on pourrait parler, en forçant un peu les mots, de psychopathologie collective, ne soit une véritable permière historique. Il s'agit en effet, au sens plein du terme, d'une aliénation : on pense et on agit comme étant autre que ce qu'on est.

Je parle des gens sincères, mais s'il n'y a pas de gens sincères, à la longue, il n'y a rien. En tous cas, ce qu'il est facile de constater, c'est l'exploitation à des fins politiques, et par exemple électorales, d'un tel état d'esprit, qui n'est pas seulement entretenu, mais "chauffé".

Le culpabilisme est une peste morale. Si on réussit à vous infester de culpabilisme, c'est comme si on vous privait de vos défenses immunitaires. Vous êtes attaqués par des agresseurs à qui vous donnez raison contre vous-mêmes, mais comme vous aurez accompli le plus gros du travail, il s'agirait alors de quelque chose d'inédit, d'un véritable suicide collectif.

Alors que les "nomenclaturistes" soviétiques et les potentats de diverses parties du monde supportent allègrement de régner dans toute la force du terme, vous, Français, vous aurez beau vous laisser envahir et submerger, vous n'aurez jamais assez expié vos péchés.

Il faut dire aux Français dont le sentiment d'appartenance survit à ces vagues psychologiques de culpabilisation qui déferlent en même temps que les vagues d'immigration, ceci : devant les gigantesques défis du monde actuel, quoi que vous entrepreniez, si vous vous croyez coupables, vous ne pouvez pas gagner.

1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   29

similaire:

A messieurs Henry de Lesquen Michel Leroy Jean-Antoine Giansily iconVidal sarah (procuration à bezombes martine), labadens lucie (procuration...
«circulation, stationnement, accessibilité sécurité» dont Monsieur Bruno berardi était membre

A messieurs Henry de Lesquen Michel Leroy Jean-Antoine Giansily iconVictor baldi, Philipe martinez, Marcello toscano, Jean-michel fernandez,...

A messieurs Henry de Lesquen Michel Leroy Jean-Antoine Giansily iconMesdames larrode sandra,,descamps frédérique, pessonnier nathalie...

A messieurs Henry de Lesquen Michel Leroy Jean-Antoine Giansily iconCours de M. Leroy jean-Claude

A messieurs Henry de Lesquen Michel Leroy Jean-Antoine Giansily iconAbsents excusés : Fanny murray; Henri-Michel delbeke secrétaire de Séance : Antoine lehoux
«Ecti Côte d’Opale» pour la réalisation d’un diagnostic sur la commune dans le but de faciliter la réalisation du dossier ad’AP

A messieurs Henry de Lesquen Michel Leroy Jean-Antoine Giansily iconJean-Michel beaudet

A messieurs Henry de Lesquen Michel Leroy Jean-Antoine Giansily iconReprésentée par M. Jean-Michel kerebel

A messieurs Henry de Lesquen Michel Leroy Jean-Antoine Giansily iconDiscours de clôture par Jean-Michel Hubert, Président de l’Autorité

A messieurs Henry de Lesquen Michel Leroy Jean-Antoine Giansily iconRapporteur : Jean-Michel dubernard
«rejoignent la volonté du gouvernement d'assurer à chacun le libre accès à des soins de qualité»

A messieurs Henry de Lesquen Michel Leroy Jean-Antoine Giansily iconJean-Antoine-Nicolas Caritat
«interventionnistes» de Colbert et de Necker notammen Précisons néanmoins que, contrairement à ce que l'on enseigne si souvent, Turgot...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com