Rituel de la céLÉbration d’un mariage sans eucharistie








télécharger 188.19 Kb.
titreRituel de la céLÉbration d’un mariage sans eucharistie
page1/5
date de publication19.12.2016
taille188.19 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5
RITUEL de la CÉLÉBRATION d’un MARIAGE sans EUCHARISTIE

ANNEXE « LECTURES »



PREMIERE LECTURE : à choisir parmi les textes suivants :
Lectures de l’Ancien Testament :
« Première lecture » N°1

Lecture du livre de la Genèse :

Gn 1, 26-28, 31a

Références

Fêtes et Saisons : L1 page 30,

Rituel Romain : N° 235

Commentaire aide au choix : « Il les créa homme et femme » ; dans ce poème se dévoile le mystère de l’homme, du couple, de sa mission sur la terre. Oui, l’homme est à l’image de Dieu, capable de vivre un amour créateur et de maîtriser le monde ! Dieu trouve en l’Homme un associé, son partenaire privilégié, son « fondé de pouvoir ».


Au commencement, Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance. Qu’il soit le maître des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, des bestiaux, de toutes les bêtes sauvages, et de toutes les bestioles qui vont et viennent sur la terre. » Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme. Dieu les bénit et leur dit : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la. Soyez les maîtres des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, et de tous les animaux qui vont et viennent sur la terre. » Et Dieu vit tout ce qu’il avait fait : c’était très bon.
« Première lecture » N°2

Lecture du livre de la Genèse :

Gn 2, 18-24

Références

Fêtes et Saisons : L2 page 31,

Rituel Romain : N° 236

Commentaire aide au choix : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul » ; l’homme n’est pas fait pour être seul. Il a besoin d’une compagne. L’émerveillement de l’homme devant la femme ouvre un avenir commun. Voyez comment Jésus reprend ce passage et lui donne toute sa force (textes Evangiles N°s E4 et E8)


Au commencement, le Seigneur Dieu dit : « Il n'est pas bon que l'homme soit seul. Je vais lui faire une aide qui lui correspondra. » Avec de la terre, le Seigneur Dieu façonna toutes les bêtes des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les amena vers l'homme pour voir quels noms il leur donnerait. C'étaient des êtres vivants, et l'homme donna un nom à chacun. L'homme donna donc leurs noms à tous les animaux, aux oiseaux du ciel et à toutes les bêtes des champs. Mais il ne trouva aucune aide qui lui corresponde. Alors le Seigneur Dieu fit tomber sur lui un sommeil mystérieux, et l'homme s'endormit. Le Seigneur Dieu prit de la chair dans son côté, puis il le referma. Avec ce qu'il avait pris à l'homme, il forma une femme et il l'amena vers l'homme. L'homme dit alors : « Cette fois-ci, voilà l’os de mes os et la chair de ma chair ! On l’appellera : femme. » À cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, il s'attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu'un.

« Première lecture » N°3

Lecture du livre de la Genèse :

Gn 12, 4- 8

Références

Fêtes et Saisons : L3 page 31

Rituel Romain :

Commentaire aide au choix : « Va dans le pays que je montrerai » ; pour devenir le père d’un peuple innombrable, Dieu demande à Abraham de quitter son pays et la maison de son père ; il lui promet un pays nouveau. A l’homme et la femme qui construisent une nouvelle famille, Dieu promet sa bénédiction.


Abraham s’en alla, comme le Seigneur le lui avait dit, et Loth s’en alla avec lui. Abraham avait soixante-quinze ans lorsqu’il sortit de Harane. Il prit sa femme Sara, son neveu Loth, tous les biens qu’ils avaient acquis, et les personnes dont ils s’étaient entourés à Harane ; ils se mirent en route pour Canaan et ils arrivèrent dans ce pays. Abraham traversa le pays jusqu’au lieu nommé Sichem, au chêne de Moré. Les Cananéens étaient alors dans le pays. Le Seigneur apparut à Abraham et dit : « À ta descendance je donnerai ce pays. » Et là, Abraham bâtit un autel au Seigneur qui lui était apparu. De là, il se rendit dans la montagne, à l’est de Béthel, et il planta sa tente, ayant Béthel à l’ouest, et Aï à l’est. Là, il bâtit un autel au Seigneur et il invoqua le nom du Seigneur.
« Première lecture » N°4

Lecture du livre de la Genèse :

Gn 24, 48-51, 58-67a

Références

Fêtes et Saisons :

Rituel Romain : N° 237

Commentaire aide au choix : « Isaac aima Rébecca et fut consolé de la mort de sa mère » ; Dieu demande à l’intendant d’Abraham d’aller dans son pays d’origine pour y chercher celle qui lui était destinée par Dieu : Rébecca.


L’intendant d’Abraham avait été envoyé chercher une épouse pour Isaac. Arrivé au pays d’origine de son maître, Abraham rencontra Rébecca près de la fontaine, et il dit à Laban, frère de la jeune fille : « je me suis incliné et prosterné devant le Seigneur ; j’ai béni le Seigneur, le Dieu de mon maître Abraham, lui qui m’a conduit par le bon chemin, afin de prendre la fille de son frère, pour la donner à son fils Isaac. Et maintenant, si vous voulez montrer à mon maître faveur et fidélité, dites-le franchement ; si vous refusez, dites-le-moi aussi, pour que je sache quelle direction prendre. » Laban prit la parole. Lui et Betouël déclarèrent : « Le Seigneur s’est prononcé, ce n’est pas à nous de décider. Voici Rébecca devant toi : emmène-la, et qu’elle devienne l’épouse d’Isaac le fils de ton maître, comme l’a dit le Seigneur. » Ils appelèrent Rébecca et lui dirent : « Veux-tu bien partir avec cet homme ? » Elle répondit : « Oui, je partirai. » Alors ils laissèrent leur sœur Rébecca et sa nourrice s’en aller avec le serviteur d’Abraham et ses hommes. Ils bénirent Rébecca en lui disant : « Ô toi, notre sœur, puisses-tu devenir une multitude sans nombre ! Que ta descendance occupe les places fortes de ses ennemis ! » Rébecca et ses servantes se levèrent, montèrent sur les chameaux, et suivirent le serviteur. Celui-ci emmena donc Rébecca. Isaac s’en revenait du puits de Lahaï-Roï. Il habitait alors le Néguev. Il était sorti à la tombée du jour, pour se promener dans la campagne, lorsque, levant les yeux, il vit arriver des chameaux. Rébecca, levant les yeux elle aussi, vit Isaac. Elle sauta à bas de son chameau et dit au serviteur : « Quel est cet homme qui vient dans la campagne à notre rencontre ? » Le serviteur répondit : « C’est mon maître. » Alors elle prit son voile et s’en couvrit. Le serviteur raconta à Isaac tout ce qu’il avait fait. Isaac introduisit Rébecca dans la tente de sa mère Sara ; il l’épousa, elle devint sa femme, et il l’aima. Et Isaac se consola de la mort de sa mère.
« Première lecture » N°5

Lecture du livre de l’Exode :

Ex 14, 9, 10-11, 13-14, 21-23, 27-31

Références

Fêtes et Saisons : L4 page 32,

Rituel Romain :

Commentaire aide au choix : « Les prouesses de Dieu » ; Dieu entend l’appel de son peuple opprimé et malheureux. Par l’intermédiaire de Moïse, son serviteur, il lui ouvre la mer et la referme sur Pharaon qui réduisait le peuple en esclavage. Dieu est le Dieu qui fait passer. Il ouvre nos chemins et nous conduit d’une main sûre.


Les Égyptiens, tous les chevaux, les chars de Pharaon, ses guerriers et son armée, poursuivirent le peuple de Dieu et les rejoignirent alors qu’ils campaient au bord de la mer, près de Pi-Hahiroth, en face de Baal-Sefone. Comme Pharaon approchait, les fils d’Israël regardèrent et, voyant les Égyptiens lancés à leur poursuite, ils eurent très peur, et ils crièrent vers le Seigneur. Ils dirent à Moïse : « L’Égypte manquait-elle de tombeaux, pour que tu nous aies emmenés mourir dans le désert ? Quel mauvais service tu nous as rendu en nous faisant sortir d’Égypte ! Moïse répondit au peuple : « N’ayez pas peur ! Tenez bon ! Vous allez voir aujourd’hui ce que le Seigneur va faire pour vous sauver ! Car, ces Égyptiens que vous voyez aujourd’hui, vous ne les verrez plus jamais. Le Seigneur combattra pour vous, et vous, vous n’aurez rien à faire. » Moïse étendit le bras sur la mer. Le Seigneur chassa la mer toute la nuit par un fort vent d’est ; il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent. Les fils d’Israël entrèrent au milieu de la mer à pied sec, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche. Les Égyptiens les poursuivirent ; tous les chevaux de Pharaon, ses chars et ses guerriers entrèrent derrière eux jusqu’au milieu de la mer. Moïse étendit le bras sur la mer. Au point du jour, la mer reprit sa place ; dans leur fuite, les Égyptiens s’y heurtèrent, et le Seigneur les précipita au milieu de la mer. Les eaux refluèrent et recouvrirent les chars et les guerriers, toute l’armée de Pharaon qui était entrée dans la mer à la poursuite d’Israël. Il n’en resta pas un seul. Mais les fils d’Israël avaient marché à pied sec au milieu de la mer, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche. Ce jour-là, le Seigneur sauva Israël de la main de l’Égypte, et Israël vit les Égyptiens morts sur le bord de la mer. Israël vit avec quelle main puissante le Seigneur avait agi contre l’Égypte. Le peuple craignit le Seigneur, il mit sa foi dans le Seigneur et dans son serviteur Moïse.
« Première lecture » N°6

Lecture du livre de Tobie :

Tb 7, 6-14

Références

Fêtes et Saisons :

Rituel Romain : N° 238

Commentaire aide au choix : « Que le Dieu du ciel vous soit favorable, mon enfant, et qu’il vous accorde sa miséricorde et sa paix »


L’ange Raphaël a conduit Tobie chez son frère Ragouël. Ragouël se précipita pour l’embrasser, se mit à pleurer et lui dit : « Béni sois-tu, mon enfant : tu es le fils d’un homme de bien ! Quel grand malheur que soit devenu aveugle cet homme juste et généreux ! » Il se jeta au cou de Tobie, son frère, et se remit à pleurer. Et sa femme Edna pleura sur Tobith, et Sarra, leur fille, pleura elle aussi. Ragouël tua un bélier de son troupeau pour recevoir ses hôtes chaleureusement. Tobie et Raphaël prirent un bain, ils se lavèrent, avant de prendre place pour le repas. Puis, Tobie dit à Raphaël : « Azarias, mon frère, demande à Ragouël de me donner en mariage Sarra ma parente. » Ragouël entendit ces mots et dit au jeune Tobie : « Cette nuit, mange, bois, prends du bon temps : toi seul as le droit d’épouser ma fille Sarra, et moi-même je n’ai pas le pouvoir de la donner à un autre homme, puisque tu es mon plus proche parent. Pourtant, je dois te dire la vérité, mon enfant : je l’ai donnée en mariage à sept de nos frères, et ils sont morts la nuit même, au moment où ils allaient s’approcher d’elle. Mais à présent, mon enfant, mange et bois : le Seigneur interviendra en votre faveur. » Tobie répliqua : « Je ne mangerai ni ne boirai rien, tant que tu n’auras pas pris de décision à mon sujet. » Ragouël lui dit : « Soit ! elle t’est donnée en mariage selon le décret du Livre de Moïse ; c’est un jugement du ciel qui te l’a accordée. Emmène donc ta sœur. Car, dès à présent, tu es son frère et elle est ta sœur. À partir d’aujourd’hui elle t’est donnée pour toujours. Que le Seigneur du ciel veille sur vous cette nuit, mon enfant, et vous comble de sa miséricorde et de sa paix ! » Ragouël appela Sarra, qui vint vers lui. Il prit la main de sa fille et la confia à Tobie, en disant : « Emmène-la : conformément à la Loi et au décret consigné dans le Livre de Moïse, elle t’est donnée pour femme. Prends-la et conduis-la en bonne santé chez ton père. Et que le Dieu du ciel vous guide dans la paix ! » Puis il appela sa femme et lui dit d’apporter une feuille sur laquelle il écrivit l’acte de mariage, selon lequel il donnait Sarra à Tobie conformément au décret de la loi de Moïse. Après quoi, on commença à manger et à boire.
« Première lecture » N°7

Lecture du livre de Tobie:

Tb 8, 4b-8

Références

Fêtes et Saisons : L5 page 33,

Rituel Romain : N° 239

Commentaire aide au choix : « Se marier comme des croyants » ; ceux qui croient en Dieu ne se marient pas comme les autres. Par la prière, ils offrent leur mariage à Dieu et ils reçoivent de lui, dans la confiance et la reconnaissance, un soutien, une fécondité et une communion plus profonds ».


Le soir de son mariage, Tobie dit à Sara : « Nous sommes les descendants d’un peuple de saints, et nous ne pouvons pas nous unir comme des païens qui ne connaissent pas Dieu. » Ils se levèrent tous les deux et se mirent à prier ensemble avec ferveur. Ils demandèrent que leur soit accordé le salut. Tobie commença ainsi : « Béni sois-tu, Dieu de nos pères ; béni soit ton nom dans toutes les générations, à jamais. Que les cieux te bénissent et toute ta création, dans tous les siècles. C’est toi qui as fait Adam ; tu lui as fait une aide et un appui : Ève, sa femme. Et de tous deux est né le genre humain. C’est toi qui as dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Je vais lui faire une aide qui lui soit semblable. » Ce n’est donc pas pour une union illégitime que je prends ma sœur que voici, mais dans la vérité de la Loi. Daigne me faire miséricorde, ainsi qu’à elle, et nous mener ensemble à un âge avancé. » Puis ils dirent d’une seule voix : « Amen ! Amen ! » Et ils se couchèrent pour la nuit.
« Première lecture » N°8

Lecture du livre de la Genèse :

Pr 31, 10-13, 19-20, 30-31

Références

Fêtes et Saisons :

Rituel Romain : N° 240

Commentaire aide au choix : « La femme qui craint le Seigneur est digne de louanges »


Une femme parfaite, qui la trouvera ? Elle est précieuse plus que les perles ! Son mari peut lui faire confiance : il ne manquera pas de ressources. Elle fait son bonheur, et non pas sa ruine, tous les jours de sa vie. Elle sait choisir la laine et le lin, et ses mains travaillent volontiers. Elle tend la main vers la quenouille, ses doigts dirigent le fuseau. Ses doigts s’ouvrent en faveur du pauvre, elle tend la main au malheureux. Le charme est trompeur et la beauté s’évanouit ; seule, la femme qui craint le Seigneur mérite la louange. Célébrez-la pour les fruits de son travail : et qu’aux portes de la ville, ses œuvres disent sa louange !
  1   2   3   4   5

similaire:

Rituel de la céLÉbration d’un mariage sans eucharistie iconBulletin d’inscription
«Nous sommes attachés au mariage républicain et souhaitons le retrait du projet de loi «Mariage pour tous». L’action de rue n’est...

Rituel de la céLÉbration d’un mariage sans eucharistie iconMariages, bénédictions et unions civiles
«mariages» : mariage religieux (à l'église) différent du mariage civil (devant la loi). Les églises protestantes font seulement des...

Rituel de la céLÉbration d’un mariage sans eucharistie iconHier, la commune des Anses-d'Arlet a vécu au rythme de la cérémonie...
Notre mariage nous laissera des souvenirs mémorables, pour notre mariage civil, nous avions une température de -6° C! Pour notre...

Rituel de la céLÉbration d’un mariage sans eucharistie iconDieu associe l'homme a son pouvoir createur
Les en­fants hors mariage sont des indésirables, une gêne sociale, parce qu'ils sont saris éducateurs et sans

Rituel de la céLÉbration d’un mariage sans eucharistie iconLe Mariage pour tous 2 Regarder
«anti-mariage pour tous». De ce fait, son intervention a posé moins de problèmes

Rituel de la céLÉbration d’un mariage sans eucharistie iconExtrait du rituel du baptême

Rituel de la céLÉbration d’un mariage sans eucharistie iconExtrait du rituel Romain Latin-Français de 1962

Rituel de la céLÉbration d’un mariage sans eucharistie iconLes époux peuvent se consentir une donation par contrat de mariage...

Rituel de la céLÉbration d’un mariage sans eucharistie iconÀ ses juges sans jugeotte et sans loi, jugeant en s’ingérant, sans voir, entendre ni comprendre…

Rituel de la céLÉbration d’un mariage sans eucharistie iconBulletin de liaison de l’afdr
«sans Etat régulateur, sans stock de secours, sans prix garantis, c’est la famine assurée»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com