Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique








télécharger 213.63 Kb.
titreMinistère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique
page1/5
date de publication22.10.2016
taille213.63 Kb.
typeRecherche
l.21-bal.com > loi > Recherche
  1   2   3   4   5




Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique

------------------

École Supérieure de Commerce d’Alger



Cycle: Master (1ère année)



ANALYSE DES ORGANISATIONS



Cours 2



Pr Kechad Rabah

Email : krabah@hotmail.fr


Année universitaire : 2011-2012



1-L’approche systémique et l’organisation

Le paradigme systémique est le produit de la théorie fonctionnaliste- structuraliste. L’approche systémique dans les sciences sociales s’est constituée à partir de la vision philosophique du monde développée par les philosophes, les physiciens et les astrologues. Pour cela :« deux champs scientifiques jusque là hermétiquement séparés, celui des sciences humaines et celui des sciences naturelles sont, dès lors, amenés à communiquer entre eux et à s’enrichir mutuellement de leurs connaissances propres. Ce dialogue, ces échanges entre disciplines, émergent dans un contexte de séisme épistémologique à l’échelle de toutes les sciences et qu’on a qualifié, selon la terminologie de Kuhn, de changement de paradigme porteur d’une révolution scientifique majeure. »1

La notion du système est elle-même héritée des sciences physiques et biologiques.

Comment le paradigme systémique a-t-il été transposé dans les études des organisations ?

Pour comprendre comment le paradigme systémique s’est développé dans le domaine des organisations, il faut se situer dans les théories du changement social. L’étude du changement social a connu deux principales conceptions : la conception marxiste fondée sur la logique des conflits et des crises qui créent le changement, et la logique fonctionnaliste- structuraliste qui a présenté la société comme un ensemble tenu par l’équilibre et la stabilité.

Dans le courant fonctionnaliste l’américain Talcott PARSONS a joué un rôle fondamental dans le développement de tout le paradigme fonctionnaliste. Henri MENDRAS résume le courant fonctionnaliste par les postulats suivants :

  1. « Toute société est une structure bien intégrée d’éléments.

  2. Toute société est une structure relativement stable et permanente.

  3. Chaque élément d’une société possède une fonction, c’est-à-dire qu’il contribue au maintien du système.

  4. Toute structure qui fonctionne est basée sur le consensus de ses membres autour des valeurs fondamentales. »1

A partir de cette vision que les auteurs aient eu tenté de présenter la société comme un système équilibré composé lui-même de sous-systèmes. La relation d’interaction entre ces éléments constituent la force d’équilibre. Il est évident donc que le courant fonctionnaliste- structuraliste constitue une idéologie dont le rôle fondamental est de contribuer à maintenir le système capitaliste en équilibre.

De cette vision macrosociologique, Von BERTALANFFY, à partir d’une réflexion sur la biologie, a développé dans les années 50 la théorie générale des systèmes (T.G.S). Depuis cette date, la théorie des systèmes s’est développée dans les différents domaines. MORIN (E) a dit à ce sujet : « De tous les horizons, désormais, physiques, biologiques, anthropo-sociologique, s’impose le phénomène système. Tous les objets clés de la physique, de la biologie, de la sociologie, de l’astronomie, atomes, molécules, cellules, organismes, sociétés, astres, galaxies, constituent des systèmes. »1

L’approche systémique développée par BERTALANFFY émane de la théorie fonctionnaliste- structuraliste qui se distingue de l’approche analytique.

Pour mieux distinguer les deux approches, nous proposons un tableau de J. de ROSNAY2.
  1   2   3   4   5

similaire:

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique iconMinistère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique...

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique iconMinistère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique iconMinistère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique iconMinistère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique iconMinistère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique iconAdministration générale de l'Enseignement et de la Recherche scientifique

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique iconEnseignement supérieur, recherche et technologie vie de l'Étudiant

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique iconReconnaître le doctorat hors du monde de l’enseignement supérieur...

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique iconLe «grand emprunt» dans l’enseignement supérieur et la recherche
«Grand emprunt» (GE) sera pour l’essentiel levé sur les marchés, et non auprès du public

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique iconLa Recherche Scientifique
...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com