Dans le secteur de l’enseignement à la conduite, les entreprises peuvent être indépendantes ou appartenir à un réseau








télécharger 123.94 Kb.
titreDans le secteur de l’enseignement à la conduite, les entreprises peuvent être indépendantes ou appartenir à un réseau
page1/3
date de publication18.12.2016
taille123.94 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3
ANALYSE DE MARCHE

LE MARCHE DE L’ENSEIGNEMENT DE LA CONDUITE (AUTO-ECOLE)

  1. LE MARCHE DE L’AUTO ECOLE EN FRANCE :

Un marché est lieu de rencontre entre une offre faites par les entreprises et une demande exprimée par les consommateurs, les clients.

Une auto-école, appelée également « école de conduite », est un établissement d’enseignement qui dispense la formation théorique et pratique et des apprentissages qui permettent de se protéger des dangers de la circulation et de tenir compte des autres usagers de l'espace routier (des piétons et des cyclistes), et en vue de passer l'examen du code de la route relative à divers véhicules routiers dans le but d'obtenir le permis de conduire, et pour conduire une automobile.

Le rôle d’une auto-école

La mission première d’une auto-école est de préparer le candidat à l’obtention du permis de conduire. Pour cela, elle forme l’élève à l’examen pratique (le code de la route) et à l’examen pratique (la conduite). Voici les différentes missions d’une école de conduite:

  • dispenser une formation théorique et pratique afin que l’on puisse passer l’examen en toute sécurité

  • protéger les conducteurs des dangers de la route

  • permettre au candidat de circuler sur la route en toute sécurité

  • sensibiliser les élèves aux règles de prudence et de civisme

Une auto-école propose une formation pour différents véhicules:

  • les voitures de moins de 3.5 tonnes

  • les motos

  • les poids lourds

Les qualités d’un moniteur d’auto-école

Deux qualités sont indispensables pour être moniteur d’auto-école. Il faut tout d’abord être pédagogue afin d’expliquer de manière précise les erreurs des candidats. De plus, il faut posséder une certaine souplesse au volant.

L’organisation du marché

Le marché est organisé en deux parties :

- les exploitants indépendants constituent l’essentiel des professionnels du secteur. En effet, la majorité des entreprises sont de petites tailles.

 - les groupements d’auto-écoles, qui sont encore peu nombreux.

Dans le secteur de l’enseignement à la conduite, les entreprises peuvent être indépendantes ou appartenir à un réseau.


Deux formes de réseaux coexistent :

  • les réseaux franchisés 

  • les réseaux associatifs (ECF, CER…).

Le relais de l’information concernant les spécificités juridiques et réglementaires, ainsi que le coût de l’investissement (achat d’équipements spécifiques, assurances…) constitue les éléments favorables au développement de ce mode d’organisation, qui permet en outre aux entreprises de réaliser des économies d’échelle.

Par ailleurs, au sein des réseaux sont identifiées des personnes référencées sur certains domaines (gestion d’entreprise, formation auprès de publics spécifiques). Elles constituent une source de conseil pour les exploitants dans le développement d’une nouvelle activité ou la gestion quotidienne de leur entreprise.

Le chiffre d’affaires du secteur des auto-écoles est soutenu par un effet prix (le prix à la consommation en services d’apprentissage de la conduite a augmenté de plus de 50% en 10 ans). Sur le volume d’activité, la profession est confrontée à une diminution de la demande.

Sur le segment de l’apprentissage de la conduite, plusieurs facteurs pénalisent la profession :

- les réformes du permis de conduire menées par les pouvoirs publics : le taux de réussite à la nouvelle épreuve théorique générale (ETG, anciennement « Code ») et à l’examen pratique de conduite a chuté de façon vertigineuse. La hausse conséquente du budget consacré à l’obtention du permis de conduire incite les jeunes à repousser son échéance ou à conduire sans permis. De leur côté, les professionnels sont tentés de proposer des forfaits attractifs au risque de mettre en péril leur rentabilité,

- le nouveau système d’attribution des places : l’insuffisance des places d’examen constatée depuis de nombreuses années (manque d’examinateurs) est aujourd’hui gravement accentuée par la réforme de leur système d’attribution. Les places aux examens sont désormais attribuées en fonction du taux de réussite des auto-écoles alors qu’auparavant elles étaient attribuées en fonction du nombre de dossiers déposés en préfecture.

Malgré ces difficultés, certains éléments sont favorables à la profession :

- le développement de la conduite accompagnée,

- l’allongement des délais d’attente au permis obligent les candidats en attente à prendre des heures de conduite supplémentaires pour maintenir leur niveau,

- la création de l’ASSR (attestation scolaire de sécurité routière). L’ASSR est obligatoire pour passer le permis A et B et constitue pour les professionnels une occasion de se faire connaître et de fidéliser leur future clientèle,

- les stages de récupération de points : le durcissement de la réglementation en matière de sécurité routière (installation des radars automatiques, permis probatoire…) est à l’origine d’un accroissement du nombre de permis invalidés et des points retirés, d’où une hausse de la fréquentation des auto-écoles. Pour éviter le retrait de permis, des stages de sensibilisation ont été créés afin de pouvoir récupérer des points sur le permis (possibilité de récupérer 4 points dans la limite d’un stage tous les deux ans) : l’essor de ces stages est tel que plus de 85% des participants aux divers stages répertoriés par la préfecture ont pour finalité de récupérer leur capital de points. De plus, la perte rapide des points entraîne un accroissement du nombre d’annulations de permis, ce qui explique l’apparition d’une clientèle plus âgée désirant repasser son permis de conduire.

 Tendances

Les réformes du permis de conduire engagées depuis 2010 contribueront à baisser le coût du permis (mises en place d’aides financières de l’Etat), à diminuer le délai d’attente pour passer l’examen (plus d’examinateurs) et à améliorer le taux de réussite (réforme de l’examen du code de la route). Ces réformes auront un impact positif sur le volume d’activité des professionnels du secteur mais nuiront au niveau de leurs marges (moins d’heures d’enseignement par client, moins d’heures hors des forfaits proposés).

Les professionnels du secteur poursuivront leurs efforts d’innovation pour se différencier des concurrents et améliorer leur rentabilité (simulateur de conduite pour apprentissage en autonomie par exemple).

De plus en plus de professionnels intégreront un groupement pour améliorer leur notoriété et bénéficier d’économies d’échelles (véhicules, supports de formations etc.).

 

 

 

AUTO-ECOLE

NOMBRE D'ENTREPRISES DU SECTEUR

2013

10 592 (1)

CHIFFRE D'AFFAIRES DU SECTEUR (en milliards d'euros)

2011

1,677 Md€ (2)

ÉVOLUTION DU CHIFFRE D'AFFAIRES DU SECTEUR EN VALEUR (indice ICA base 100 en 2005)

2013

2012

2011

2010

2009

2008

Nc

Nc

Nc

Nc

Nc

Nc

(1) Source : INSEE, démographie des entreprises et des établissements 2013 - champs marchand non agricole, Stocks d'entreprise au 1er janvier 2013.

Concernant l’activité de l’auto-école, il faut prendre en compte :

L’installation

La création est le mode d’installation le plus courant. L’emplacement est important : la proximité d’une faculté ou de zones d’enseignement secondaire est très recherchée.

En cas de reprise, la valeur du fonds dépend essentiellement de l’emplacement, de la notoriété, du nombre d’inscriptions et de l’état d’entretien du matériel dont l’entreprise est propriétaire.

 Les investissements

L’investissement le plus important est le parc automobile et/ou moto. A noter que de plus en plus de véhicules sont achetés en leasing (crédit-bail, location avec option d’achat). Le professionnel doit également investir dans du matériel de bureau ainsi que dans différents outils techniques nécessaires à l’enseignement théorique : équipement vidéo, TV…

 La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit l’évolution de son chiffre d’affaires mensuel et l’activité de ses moniteurs. Il suit également le produit moyen par formation et le taux de réussite au passage du permis de ses “élèves”.

 Les recettes de l’activité

Le taux d’activité minimum pour une entreprise familiale (couple exploitant) est de 1 800 h de cours /an). Les auto-écoles sont souvent de petites entreprises : près de 40% d’entre elles réalisent moins de 61 K€ de chiffre d’affaires.

 Les charges à surveiller

Pour les entreprises de petites tailles, les charges les plus importantes sont constituées des frais d’essence, d’entretien et réparation des véhicules (150 €/mois/voiture pour ces deux derniers), des assurances professionnelles obligatoires (1 500 €/an minimum par voiture) et de l’amortissement des véhicules. Pour les entreprises plus importantes, le principal poste de charges est constitué des charges de personnel et de cotisations sociales, qu’il convient de bien maîtriser.

 La maîtrise du résultat

Le résultat dépend essentiellement de la capacité du professionnel à générer un volume d’activités suffisant pour rentabiliser ses investissements et ses charges fixes. Pour les entreprises employant du personnel, l’activité par moniteur doit être étroitement suivie.

 La gestion financière et les besoins en trésorerie

Les investissements d’installation sont peu élevés : entre 150 et 300 K€, pas-de-porte inclus. Toutefois, la rentabilité du secteur étant faible, ils doivent être largement autofinancés. A l’installation, une réserve en fonds propres est également nécessaire pour passer le cap des 3 premières années, souvent déficitaires du fait d’une activité réduite et des dépenses nécessaires à la communication et la publicité. Après cette période (à l’exception de quelques opérations spécifiques), l’activité ne génère pas de besoin de trésorerie. En effet, en régime de croisière, le besoin en fonds de roulement est réduit, les clients versant souvent un acompte à l’inscription et réglant régulièrement les heures de cours qu’ils prennent.

 

 

 

AUTO-ÉCOLE

EVOLUTION DU NOMBRE DE CRÉATION

 

2013

2012

2011

2010

2009

 

999 (1)

821

863

821

661

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements - champ marchand non agricole, Créations d’entreprises.

Nous pouvons donc en conclure que, le marché de l’auto école française est en croissance depuis 2012 car on constate une augmentation de la création d’auto-école en 2013.

Après avoir analysé le marché global de l’auto école française, nous nous intéresserons plus particulièrement à la demande, à l’offre, et à l’environnement de ce marché.

  1. LA DEMANDE :

La demande représente les clients et consommateurs d’un marché.

- l’évolution démographique : la tranche d’âge 18/25 ans (qui recouvre les principaux clients des auto-écoles) est en diminution ;

- le pouvoir d’achat limité des consommateurs (notamment des jeunes) freine la demande des écoles de conduite. Le critère prix reste déterminant dans le choix du centre de formation par le consommateur. Dans ce contexte les professionnels peinent à répercuter l’intégralité des hausses de leurs charges (véhicules, carburant, charges sociales) au détriment de leurs marges ;

- les réformes du permis de conduire menées par les pouvoirs publics : le taux de réussite à la nouvelle épreuve théorique générale (ETG, anciennement « Code ») et à l’examen pratique de conduite a chuté de façon vertigineuse. La hausse conséquente du budget consacré à l’obtention du permis de conduire incite les jeunes à repousser son échéance ou à conduire sans permis. De leur côté, les professionnels sont tentés de proposer des forfaits attractifs au risque de mettre en péril leur rentabilité ;

- le nouveau système d’attribution des places : l’insuffisance des places d’examen constatée depuis de nombreuses années (manque d’examinateurs) est aujourd’hui gravement accentuée par la réforme de leur système d’attribution. Les places aux examens sont désormais attribuées en fonction du taux de réussite des auto-écoles alors qu’auparavant elles étaient attribuées en fonction du nombre de dossiers déposés en préfecture.

En générale, lorsque les clients souhaitent passer leur permis, ils prennent la formule code + conduite, ce qui revient moins chers. Mais les clients cherchent quelle auto-école propose cette offre avec le prix le plus bas, sachant qu’il faut prendre en compte le taux de réussite de celle-ci.

L’endroit où l’obtention du permis est plus chère et où il est difficile à obtenir, se trouve en région parisienne.

De plus en plus de clients partent en province, voire en Belgique ou en Espagne, pour pouvoir obtenir leur permis facilement et en payant moins chers.

  1. L’OFFRE :

En se focalisant sur l’offre déjà présente sur le marché, l’entrepreneur peut acquérir toutes les données nécessaires et utiles sur tous les produits ou les services proposés par les concurrents, qu’ils soient directs ou indirects, qu’ils aient des activités similaires ou différentes à celles de la future entreprise. Cette étape permet notamment de récupérer des informations sur les produits ou services, leurs qualités ou leurs défauts, leur mode d’emploi et surtout le niveau des prix proposés pour commercialiser ou pour exploiter ces produits de différentes façons (exportation, vente au détail ou autre).

Généralement, l’étude de l’offre aide chaque entrepreneur à définir et analyser les stratégies adaptées par les concurrents et à détecter leurs points de forces et faiblesses. Cette étape, reconnue généralement par la veille concurrentielle ou le suivi concurrentiel, peut se faire via des recherches et des études ou à travers l’analyse des contenus des sites officiels, des forums, des pages de réseaux sociaux ou des sites spécialisés qui offrent des renseignements détaillés sur les entreprises, le produit ou le service en question.

Pour vérifier la fiabilité des informations recueillies, la veille concurrentielle doit être appuyée par une ou des études sur le terrain ou des sondages d’opinons.

Les équipes spécialisées chargées d’élaborer les différentes parties de l’étude de marché doivent également visiter les points de vente des futurs concurrents directs et indirects pour avoir une base de donnée détaillée qui ressemble à une fiche technique et administrative consacrée à l’entreprise ou au projet.

Elles devront également établir la liste des produits (notamment les nouveaux produits qui vont être lancés prochainement), les marques exposées au marchéla liste comparative des prix, ainsi que les forces et faiblesses de chaque concurrent pour savoir comment l’affronter ou comment lier des relations positives avec lui.

La veille concurrentielle doit se focaliser également sur l’ensemble des produits de substitution qui peuvent remplacés par les produits qui vont être lancés sur le marché. Ces produits, qui peuvent être acquis et consommés au lieu des autres, représentent une menace pour un chef de projet qui a l’intention de s’installer sur le marché puisqu’ils répondent au même besoin, à un prix bas, et avec des caractéristiques semblables.

L’étude de l’offre et la demande se fait à partir de plusieurs données qui servent toutes à définir le cadre général du marché et à tester l’effet de l’implantation de l’entreprise ou l’effet de lancement du produit ou service dans ce cadre. Cette étude aide notamment à tracer une ligne d’actions et une stratégie de commercialisation qui tente de traiter le client selon ses besoins, ses attentes et ses caractéristiques.
  1   2   3

similaire:

Dans le secteur de l’enseignement à la conduite, les entreprises peuvent être indépendantes ou appartenir à un réseau iconLa règlementation autorisation de commencer la conduite accompagnée...
«Le pneu est aujourd’hui toujours plus innovant et sûr pour une conduite sans danger»

Dans le secteur de l’enseignement à la conduite, les entreprises peuvent être indépendantes ou appartenir à un réseau iconModification du statut des atsem
Elles peuvent, également, être chargées de la surveillance des très jeunes enfants dans les cantines. Elles peuvent, en outre, être...

Dans le secteur de l’enseignement à la conduite, les entreprises peuvent être indépendantes ou appartenir à un réseau iconMises en œuvre par les grandes entreprises françaises
«whistleblowing» peuvent également être mis en place pour inciter ses employés à signaler des problèmes de mise en application des...

Dans le secteur de l’enseignement à la conduite, les entreprises peuvent être indépendantes ou appartenir à un réseau iconEn résumé, les différentes parties du système nerveux peuvent être...

Dans le secteur de l’enseignement à la conduite, les entreprises peuvent être indépendantes ou appartenir à un réseau iconEmploi des seniors : les entreprises bientôt taxées Le décret imposant...

Dans le secteur de l’enseignement à la conduite, les entreprises peuvent être indépendantes ou appartenir à un réseau iconLes travaux préliminaires sur la question spécifique des droits du mineur
«suivant son âge et sa maturité, le patient est associé à l’exercice de ses droits. Les droits énumérés dans cette loi peuvent être...

Dans le secteur de l’enseignement à la conduite, les entreprises peuvent être indépendantes ou appartenir à un réseau iconToutes les réponses peuvent être bonnes, toutes les réponses peuvent...

Dans le secteur de l’enseignement à la conduite, les entreprises peuvent être indépendantes ou appartenir à un réseau iconMémoires de ces conflits peuvent être identifiées au sein de la société française ?
«attentiste» : ils subissent et attendent la fin des «années noires». Certains collaborent activement (55'000 Français se sont engagés...

Dans le secteur de l’enseignement à la conduite, les entreprises peuvent être indépendantes ou appartenir à un réseau iconNotre ambition est d’etre aussi solide dans notre secteur qu’un baobab

Dans le secteur de l’enseignement à la conduite, les entreprises peuvent être indépendantes ou appartenir à un réseau iconL’Incubateur public d’entreprises
«d’entreprises technologiques innovantes susceptibles de valoriser le potentiel de recherche des laboratoires publics» et institue...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com