Réunion Enseignants








télécharger 61.15 Kb.
titreRéunion Enseignants
date de publication18.12.2016
taille61.15 Kb.
typeRéunion
l.21-bal.com > loi > Réunion


COMPTE RENDU DU 1er CONSEIL D’ECOLE

VENDREDI 27 NOVEMBRE 2015
PRESENTS :

Education nationale 

Sophie LE POTTIER, directrice et rédactrice du compte rendu de réunion

Enseignants : Mme DECHERY, classe 1, Mme LETOT, classe 3, Mme LE COCGUEN, classe 4, Mme HANCHI classe 5, Mme CELOUDOU classe 6, Mme BORDEAU, classe 7, Mme HAMMOUMI, classe 8, Mme DECHAMPS classe 9, Mme MONTET, classe 10.

RASED : Mme Jamila CHAKIRI, psychologue scolaire, Mme Véronique CAYLOU, enseignante spécialisée, maître G

Mme JEGOU, DDEN
Mairie :

Mme COLOMBEL, adjointe au maire à la vie scolaire et périscolaire
Parents d’élèves :

AIBCN : Mme BRANDET, Mme SHAMKHALOV, Mme BRAINVILLE, Mme TOUIN, Mme AIT SAID, Mme PAYO, Mme CESSAC

FCPE : Mme COURAULT, Mme FORGEOT
Invité : M. Frédéric BENNAI, chargé de prévention à l’ASE, Aide Sociale à l’Enfance


  1. I. Organisation et fonctionnement

  1. Résultats des élections de parents d’élèves élus au Conseil d’école

  • 2014/2015 : 37,9% de participation soit 180 votants sur 475 parents inscrits. 8 bulletins nuls.

- 31.9% des votes pour la FCPE : 3 Sièges

- 68.1% des votes pour l’AIBCN : 7 Sièges

TOTAL des sièges : 10 sièges (= nombre de classes)


  • 2015/2016 : 39,6% de participation soit 196 votants sur 495 parents inscrits. 6 bulletins nuls.

- 25,8% des votes pour la FCPE : 3 Sièges

- 74,2% des votes pour l’AIBCN : 7 Sièges

TOTAL des sièges : 10 sièges (= nombre de classes)
Les parents d’élèves élus FCPE ont obtenu une deuxième boîte aux lettres pour différencier FCPE et AIBCN et être autonome dans l’ouverture de celle-ci. Elles se trouvent à l’entrée de l’école.


  1. La rentrée 2015

  • Effectifs

Total : 282 élèves (contre 267 l’an passé)

95 élèves de Petite Section répartis en 3 classes ½ contre 86 l’an passé

88 élèves de Moyenne Section répartis en 3 classes contre 100 en 2014/2015

99 élèves de Grande Section répartis en 3 ½ classes contre 81 élèves l’an passé

L’effectif moyen est de 28,2 contre 27,7 élèves par classe à la rentrée dernière.

Le nombre de classes est stable : 10 classes de maternelle.


  • Répartition pédagogique

Classe 1 : Marie DECHERY : 27 élèves de PS

Classe 2 : Sophie LE POTTIER et Florence CARRON : 28 élèves de PS avec l’accueil d’un enfant en situation de handicap

Classe 3 : Julie LETOT : 26 élèves de PS/GS (12 PS et 14 GS)

Classe 4 : Laurence LE COCGUEN : 28 élèves de PS

Classe 5 : Fouzia HANCHI : 30 élèves de MS

Classe 6 : Claire CELOUDOU : 29 élèves de GS (avec l’accueil d’un enfant en situation de handicap)

Classe 7 : Brigitte BORDEAU : 29 élèves de MS

Classe 8 : Djamila HAMMOUMI : 29 élèves de MS

Classe 9 : Caroline DESCHAMPS : 28 élèves de GS

Classe 10 : Marlène MONTET : 28 élèves de GS


  1. Le RASED (Réseau d’Aide Spécialisé aux Elèves en Difficulté) et les Ateliers Pédagogiques Complémentaires (APC)

  • Cette année le RASED est composé d’une psychologue scolaire et d’un maître G.

  • La psychologue scolaire, Mme Jamila CHAKIRI est arrivée cette année au sein de la circonscription et intervient sur les écoles du nord de la ville à tous les niveaux de scolarité (groupe scolaire Jules Ferry, école Gramme et St Exupéry). Elle s'adresse à des enfants en difficulté scolaire et/ou personnelle, lorsqu’un enfant n’est pas disponible pour les apprentissages.

Les enseignants peuvent demander son aide lorsqu’il y a des difficultés d’apprentissage ou de comportement (dans ce cas aucune autorisation parentale ne sera demandée mais les parents en seront avertis).

Ses interventions prennent essentiellement la forme d’observations en PS et MS. En GS, elle peut réaliser des examens psychologiques si l’élève n’évolue pas rapidement (dans ce cas une autorisation écrite des familles est obligatoire). Les actions les plus fréquentes consistent en des entretiens avec les enseignants afin de donner un avis supplémentaire. Son travail est aussi de faire du lien avec les différentes structures : CMPP, ASE… mais aussi d’aider les enseignants dans l’élaboration des dossiers MDPH, lorsqu’un élève se trouve en situation de handicap.

Les parents peuvent également solliciter la psychologue scolaire sans passer par les enseignants (cf la brochure distribuée via les cahiers de correspondance).


  • La maître G. Mme Véronique CAYLOU est chargée de l'aide à dominante rééducative. C’est une enseignante spécialisée qui intervient sur le temps scolaire, tant à l'école maternelle qu'à l'école élémentaire en proposant des actions de prévention: une aide en petits groupes ou une aide individualisée. Dans ce cadre, Mme CAYLOU propose sur le temps scolaire un travail avec 4 élèves de MS et intervient également auprès de 4 élèves de GS.

Elle intervient pour travailler sur le langage et le vivre ensemble pour des enfants qui n’ont pas encore compris le sens de l’école. La rééducation permet de passer par le jeu pour résoudre les problématiques d’apprentissage.

Mme Caylou est une enseignante qui a une certification appelée ASH ce qui lui permet d'intervenir auprès de certains enfants ayant des besoins pédagogiques spécifiques.

En début d’année Mme Chakiri et Mme CAYLOU ont apporté leur aide dans les classes de PS afin de faciliter la séparation parents/enfants.


Frédéric BENNAI, chargé de prévention à l’ASE –Aide Sociale à l’Enfance- a accepté notre invitation à ce Conseil d’école afin d’expliquer ses missions et ses interventions possibles au sein des écoles de Bois Colombes.

Depuis la loi de 2007, L’ASE décline ses missions sur 2 axes :

  • la prévention : intervenir en amont sur des thématiques précises et définies en partenariat

  • la protection : les dangers au sein de la famille).

M. Bennaï peut donc intervenir de la maternité jusqu’à 18 ans. La maternelle reste l’étape fondamentale pour les enfants. Lorsque les problèmes éclatent très souvent au collège, il est déjà trop tard, d’où l’intérêt de faire du lien avec l’école maternelle et élémentaire. Il part toujours des compétences parentales : de ce qui fonctionne bien pour essayer de comprendre comment s’appuyer sur ces compétences pour améliorer ce qui fonctionne moins bien. C’est un travail de soutien à la parentalité : ex : comment dire non à un enfant, appelé aussi le « non d’amour », les colères, les rythmes de sommeil qui se dégradent jusqu’au collège, les écrans…

M. Bennaï travaille avec le secret professionnel 24h sur 24 : ses actions sont encadrées par des protocoles très clairs.

Il a la possibilité de construire un projet plus global avec les équipes enseignantes ou les parents, qui colle aux réalités de l’école, à l’aide d’outils spécifique. Il peut être sollicité par les parents d’élèves élus pour organiser des soirées thématiques.
Aujourd’hui l’image de l’ASE reste celle des signalements lorsqu’un danger intervient au sein des familles. La démarche de la prévention est tout autre cat elle a pour but d’aider les parents dans l’éducation de leur enfant sans les juger.
Les parents peuvent se saisir de ces différents partenaires : le RASED au sein de l’école dispose de sa propre ligne téléphonique, les coordonnées de M. Bennaï sont disponibles auprès de la communauté éducative : Directrice, parents d’élèves élus, RASED.


  • Les APC s'inscrivent dans le cadre du nouveau dispositif de la Réforme des rythmes scolaires.

« Le décret du 24 janvier 2013 a abrogé les dispositions relatives à l'aide personnalisée.

Les activités pédagogiques complémentaires (APC) s'ajoutent aux 24 heures hebdomadaires d'enseignement sur le temps scolaire ».

Ces ateliers se déroulent sur le temps méridien, de 11h30 à 12h le mardi et le jeudi. En Conseil des maîtres les enseignants réfléchissent ensemble à l’aide ponctuelle à apporter aux élèves en difficultés ou à proposer des activités dans le cadre du projet d’école.

Dans le cadre des APC, des activités avec le VPI sont menées par petits groupes : Laurence (classe 4) utilise le VPI pour des activités graphiques et mathématiques. Dans la classe de Marlène (classe 10), le jeudi, 16 enfants participent à un projet avec une classe de CM2 (tutorat) pour travailler l’autonomie dans les jeux.


  1. La mise en place des nouveaux programmes


Depuis la rentrée, de nouveaux programmes ont été mis en place pour l’école maternelle.

Ils sont organisés autour d’un préambule qui replace la grande section de maternelle dans le cycle 1 et insiste sur l’importance de l’école maternelle comme « fondamentale pour la réussite de tous ». L’esprit de ces nouveaux programmes est reconnu par l’équipe enseignante comme étant respectueux du développement de l’enfant et adapté aux différents stades de ce développement. Ils insistent sur l’importance de jouer pour apprendre, de réfléchir au sens de l’école et sur le lien entre l’école et les parents. Les actions menées à l’école maternelle Jules Ferry depuis plusieurs années vont dans ce sens.
Ces programmes sont déclinés autour de 5 grands domaines d’apprentissage :

  • 1. Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions

  • 2. Agir, s'exprimer, comprendre à travers l'activité physique

  • 3. Agir, s'exprimer, comprendre à travers les activités artistiques

  • 4. Construire les premiers outils pour structurer sa pensée

  • 5. Explorer le monde

Vous pouvez les consulter plus précisément sur le site EDUSCOL où vous trouverez des informations complémentaires et des ressources pédagogiques.

Actuellement, l’équipe enseignante travaille sur des progressions communes afin d’organiser les apprentissages par niveau (PS/MS/GS) dans chaque domaine et tout au long de l’année.


  1. Organisation de l’accueil périscolaire et présentation du projet éducatif




  • Accueil du Matin :

L'accueil du matin se déroule, de 7h30 à 8h20, les lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi en dehors des vacances scolaires. Chaque jour entre 25 et 30 enfants sont accueillis, encadrés par 3 animateurs dans « la salle bleue ». Un animateur établit le pointage des enfants en précisant si l'enfant déjeunera à la cantine et s'il restera au goûter. Les informations sont transmises aux enseignantes. Les 2 autres animateurs proposent aux enfants de petits ateliers (jeux de construction, de société, dessins, la bibliothèque...). Les animateurs privilégient des activités calmes et créent des ambiances douces (musique zen...). A 8h15, les animateurs accompagnés des ATSEM accompagnent les enfants dans leur classe. Par mesure de sécurité et pour favoriser l’accompagnement des enfants dans les classes, à partir de 8h15, il est demandé aux parents d’attendre 8h20 pour déposer leurs enfants dans leurs classes.


  • Pause Méridienne :

L'équipe d'animation arrive à 11h15, elle est composée de 13 animateurs. Il y a un animateur référent par classe, un animateur pour les enfants du soutien et un assistant sanitaire. A 11h20, les animateurs vont récupérer les enfants dans les classes, font l'appel avec la feuille de présence dûment remplie, le matin, par l'enseignante. Chaque animateur a l'obligation de garder sa feuille de présence pour savoir à chaque instant quel enfant est dans son groupe (on y vérifie que les enfants inscrits sont physiquement présents) et aussi elle lui sera indispensable en cas de d'exercice d'alerte incendie. L'effectif étant important, les enfants déjeunent en 2 services dans 3 réfectoires différents:

  • le 1er service de 11h30 à 12h20 pour les classes: 1, 2, 3, 4, 5 et ½ 8

L'animateur, (accompagné d'une ATSEM chez les petites sections) emmène sa classe aux toilettes pour se laver les mains. Ensuite, les enfants vont s'installer dans le réfectoire. Les animateurs servent les enfants et les aident à débarrasser la table. Les GS de la classe 3 déjeunent dans un réfectoire dédié aux élémentaires (self).

Pendant ce temps, les enfants du 2ème service, participent à de petits jeux, dans la cour ou dans l’école selon la météo. Cette année les effectifs ont augmenté (245 enfants le midi en moyenne).

  • le 2ème service de 12h30 à 13h15 pour les classes: 6, 7, ½ 8, 9, 10

Les enfants passent aux toilettes et vont s'installer comme pour le 1er service.

Il est important de rappeler que l'adulte n'oblige pas l'enfant à manger, il l'incite cependant à goûter à l'ensemble des plats.

  • Accueil du Soir :

Pour les enfants restants à la garderie : ils sont regroupés dans la salle périscolaire au rez-de-chaussée jusqu’à 16h30 et participent à des activités libres. Ils sont 20-22 et sont pris en charge par 1 animateur et 1 responsable.
Pour les autres enfants : les animateurs récupèrent les enfants dans leurs classes à 15h35. Le goûter se déroule en un seul service, de 15h45 à 16h15, les salles utilisées sont :

  • les 3 réfectoires maternels

  • la salle périscolaire

  • la salle de motricité

  • le hall

Après le goûter les enfants vont se détendre 15 minutes dans la cour, puis sont regroupés dans le préau afin de choisir les activités (les petits d’une part et les moyens-grands d’autre part) qu’ils leurs sont proposées par les animateurs. Un planning hebdomadaire est affiché à l’entrée de l’école, ce qui permet aux parents de connaître le programme de leur enfant.

À 17h20, les enfants sont répartis par classe afin de faciliter l’organisation des parents permettant aux parents de ne pas perdre de temps à chercher leur enfant dans l’école.

Les effectifs du soir nt augmenté : 165 enfants + 22 (garderie) contre 150 l’an dernier.


  • Le Mercredi :

De 11h30 à 12h30 un service de garderie est organisé pour les enfants qui ne fréquentent pas l’accueil de loisirs. Entre 20 et 25 enfants sont présents pendant ce temps de garderie et encadrés par 1 animateur + 1 responsable pendant que les autres enfants sont en train de déjeuner.
Les activités proposées le mercredi sont diverses et variées, adaptées à l’âge de l’enfant et en lien avec le projet pédagogique affiché également dans le hall de l’école.

Nous travaillons en lien avec le corps enseignant (projet commun : kermesse, journées à thème…) et nous souhaitons aussi favoriser l’implication des parents dans la vie de l’accueil de loisirs : petit déjeuner, goûter festif...).
COPIL : les parents avaient fait remonter la grande fatigabilité des enfants. La mairie avait alors mis en place -5% des enfants de la ville garderie. Dès le mois de janvier tous les enfants inscrits auront un goûter.


  1. Vote du règlement intérieur

Lecture du règlement intérieur et vote de celui-ci.


  1. II. Organisation et fonctionnement

        1. Nouveau projet d’école et temps forts de l’année scolaire

  • Dans le cadre du projet d’école de l’an passé, l’équipe enseignante poursuit son travail autour des contes traditionnels afin de permettre aux enfants de connaître les principaux contes à la fin de l’école maternelle. A chaque période, un conte est étudié dans la classe (ex de la période 2 : PS : le Petit Bonhomme de pain d’épices, MS : Boucle d’or et les trois ours, GS : Le Petit Chaperon rouge). Une programmation a été ainsi définie en Conseil des maîtres sur les trois niveaux de la maternelle pour toute l’année scolaire.

L’équipe enseignante a présenté un projet commun dans le cadre des projets culturels proposés par la municipalité. Lors d’une Commission réunissant des élus, M. l’IEN ainsi que des conseillers pédagogiques, des enseignantes ont pu exposer leurs réflexions culturelles, qui cette année prendront la forme d’un travail autour des arts du cirque pour 6 classes avec la venue d’un intervenant extérieur. Les 4 autres classes, s’intégrant bien entendu dans le projet sous une autre forme. La finalité étant de présenter le travail de l’année sous forme d’une représentation, dont le lieu et la date restent encore à définir avec la municipalité.


  • D’autres manifestations viendront rythmer cette année scolaire :

  • Le projet science : depuis deux ans maintenant, des activités ont été construites autour du défi scientifique et de la démarche en sciences. Cette année, 3 matinées seront dédiées, en période 3 à cette thématique afin de permettre aux élèves de pratiquer différemment des expériences afin de « provoquer la réflexion des enfants », Apprendre en réfléchissant et en résolvant des problèmes. Page 3 du préambule des Nouveaux Programmes de la maternelle.




  • La Semaine des parents aura lieu cette année du 29 mars au 1er avril 2016 : cette semaine permet aux parents d’élèves de venir sur le temps scolaire proposer des activités en lien avec leur métier, leur hobby ou tout simplement pour partager un moment avec les élèves.




  • Les fêtes de Noël : pour perpétuer la tradition de Noël, l’école organisera un grand goûter le mardi 15 décembre où les enfants seront encore mis à contribution pour préparer les gâteaux. Cette année le choix des « cadeaux » offerts par l’école (financés par la coopérative scolaire s’est porté sur un jeu DJECO : Piratatak, Batawaf, Happy Family…). Notre objectif est double puisqu’il s’agit de faire connaître aux enfants des jeux de société et également d’impliquer les familles. Les règles de tous les jeux seront expliquées en classe et les enfants les auront découverts en classe la semaine avant NOEL.

La municipalité offre comme chaque année aux enfants un spectacle pour NOEL qui se déroulera les 9 et 10 décembre, à la Salle Jean Renoir.


  • Les chorales des GS se dérouleront le mercredi 16 décembre pour les classes 3 et 10 et le jeudi 17 décembre pour les classes 6 et 9 à 9h.




  • Le Café de l’école : cette année, l’école organise à chaque période, avant les vacances scolaires, un rendez-vous afin d’échanger sur des sujets qui touchent toute la communauté éducative. Lors de la période 1, la question de la séparation au moment de la rentrée scolaire entre parents et enfants a été abordée. En période 2, celle de l’impact des images sur les enfants a été débattue. L’objectif de ces moments, que nous souhaitons le plus convivial possible, est d’ouvrir à nouveau l’école à tous les parents et aux acteurs de la communauté éducative.



        1. La coopérative scolaire : fonctionnement et répartition du budget

Le budget de la coopérative est en hausse au premier trimestre par rapport à l’an passé. Le montant de la participation familiale s’est élevé à 5276 euros à diviser en 10 classes (4260 l’an dernier). La vente des photos a également rapporté un bénéfice net de 1938 euros cette année, les familles achetant en grande majorité la pochette vendue 20 euros.

Les dépenses de ce premier trimestre ont été les suivantes :

  • Sorties scolaires des classes 5, et 3 au Cirque (versement d’arrhes) et 9 à la cueillette de Cergy : 461 euros. Et des GS : 836 euros.

  • Matériel pédagogique : investissement en mobilier pour les classes 6 et 9 : 160 euros, matériel en art plastique spécifique ODMP : 1500 euros, réassort début d’année en petit matériel 290 euros, achat NOEL : 270 euros + machine magique 70 euros.

  • Assurance des élèves et cotisation OCCE : 495 euros

  • Régies d’avance : une somme de 150 euros de frais de fonctionnement est donnée à chaque classe à chaque trimestre et sert aux achats du quotidien en lien avec les différentes thématiques de la période (automne, Noël, semaine du goût, petit matériel…).




  • Les sorties scolaires ont commencé : la Commune fournit les cars selon les demandes des enseignants et en fonction des différentes contraintes des activités municipales (piscine, demandes des autres écoles…). Trois demi-journées par classe.

Le classe 5 est allée se promener en forêt et en a rapporté toute sorte de végétaux (branches, mousse, châtaignes, …)

La classe 8 est allée à la Cueillette de Cergy et a effectué tout un travail autour des pommes.

Les classes 3, 5 et 8 se rendront en février, avril et mai au Cirque de Villeneuve la Garenne pour des ateliers au sein de la structure et en lien avec le projet culturel.

Les classes de GS ont assisté à un spectacle musical au Théâtre l’Avant Seine de Colombes : Le Carnaval Jazz des animaux, d’après l’œuvre de Camille St Saëns.

La classe 7 se rendra le 1er décembre à la Maison de la Pêche et de la Nature à Levallois. Sortie annulée en raison des attentats.

La classe 6 au Château de Breteuil autour des thèmes des contes.

Les sorties scolaires seront communiquées au fur et à mesure de l’année pour chaque classe et un bilan sera fait à chaque Conseil d’école.


        1. Les activités sportives et culturelles (piscine, gymnase, bibliothèque)

  • Bibliothèque : les classes de MS participeront à des animations à la Bibliothèque annexe Jacques Brel, au Centre de l’Abbé Glatz, autour d’une thématique choisie par l’enseignante. 3 visites sont prévues pour chaque classe de MS.

  • Piscine : suite à une organisation compliquée l’an dernier en 4 périodes qui alternaient activités aquatiques et terrestres, le Service des Sports est revenu à un découpage en 2 semestres. Une première période s’étend d’octobre à fin janvier, la seconde de février à fin juin. Les classes 3 et 6 ont donc commencé les activités aquatiques. L’intervenant Yves est parti à la retraite, Michel a pris en charge le remplacement en attendant un remplaçant. Le recrutement est terminé et l’effectif sera complet au 1er janvier.

  • Gymnase : comme les autres années, les GS se rendent également au gymnase Smirlian pour pratiquer des activités terrestres auprès d’un animateur sportif. Les classes 9 et 10 se rendent au gymnase le jeudi matin. Activités gymnastiques pour 8 séances et activités de combat (lutte) pour les 8 suivantes.

  • Projet olympisme en lien avec l’IEN : en vue des JO de Rio, la flamme olympique (symbolisée par un drapeau) passera dans la Commune du 3 au 10 juin 2016. Les écoles de Bois Colombes travaillent de concert afin de faire des propositions pour des activités pour les élèves et pour organiser des rencontres entre écoles. Une sensibilisation est prévue en amont dans le hall sur les valeurs du sport et le vivre ensemble.




        1. Les relations parents-enseignants et les modalités de communication dans les classes.


Il est important de rappeler les modalités de rencontre entre parents et enseignants. Comme chaque enseignante a pu l’expliquer en début d’année lors de la réunion de rentrée, les rencontres individuelles sont courantes dans notre école, sur rendez-vous, avec l’enseignante, afin de parler des élèves et de la vie de la classe. Les parents ne doivent pas hésiter à solliciter les enseignantes s’ils ont des questions et doivent privilégier ces rendez-vous plutôt que les temps d’accueil qui est davantage un moment collectif le matin. Une enseignante peut également demander de rencontrer les parents si elle observe des difficultés pédagogiques ou comportementales chez un enfant.

Une rencontre est prévue fin janvier afin d’échanger autour des progrès des élèves.

La directrice reste également disponible sur rendez-vous, pour répondre aux questions sur la vie de l’école.

Malgré le plan Vigipirate, ces modalités ne changent pas et la vigilance reste de mise.

Bois Colombes, janvier 2016


similaire:

Réunion Enseignants iconFormation des enseignants : le cauchemar de Jules Ferry, par André...
«cahier des charges de la formation» vient de confirmer l’ensemble de ses choix pour les années suivantes. Le ministère a mis ainsi...

Réunion Enseignants iconRéunion cce. Pour le déroulement de la réunion, Madame Dudillieu...

Réunion Enseignants iconL a responsabilité des enseignants

Réunion Enseignants iconSalaires des enseignants (p 12-13)

Réunion Enseignants icon1. 3 La professionnalisation des enseignants de primaire aujourd’hui 12

Réunion Enseignants iconDroit au chomage des enseignants contractuels agents publics de l’etat

Réunion Enseignants iconRéunion à 10H45 Présents à la réunion

Réunion Enseignants iconLes enseignants de Psychiatrie : Laurent schmitt, Philippe birmes, Christophe arbus

Réunion Enseignants iconAnnexe XIX de la convention collective des enseignants version 2002-2005

Réunion Enseignants iconL’atelier éduc’
...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com