44e the Grove, Isleworth, Middlesex, Londres, tw7 4JF, uk








télécharger 1.44 Mb.
titre44e the Grove, Isleworth, Middlesex, Londres, tw7 4JF, uk
page3/17
date de publication12.08.2018
taille1.44 Mb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   17

Je l'aime mon sugar daddy
Il me prend de ses mains tremblantes, il me demande un baiser

On s'installe sur le balcon, on observe Central Park

Il s'endort la tête sur mon ventre au gargouillement de ma digestion

Ô toi mon sugar daddy, où serais-je sans tes soins ?

Dans la rue, mon éternelle demeure

Tu me nourris, tu m'écoutes, tu m'apprécies

Tu vois en moi ce que personne d'autre ne voit

Je suis à tes yeux maître de toute chose

Le monde m'appartient, je n'ai qu'à tendre la main

Selon toi je suis intelligent, je suis beau, je fais partie de ce monde

Il m'observe les yeux comme il peut, il me demande de signer pour lui les factures

Je le conduis dans sa Mercedes où il veut, je l'accompagne aux concerts,

au théâtre, au restaurant cinq étoiles

Il a l'impression de ne jamais en faire suffisamment,

il souffre que je pourrais disparaître sans crier gare

Il me jure fidélité absolue, me tient compagnie à chaque minute de mon existence

Il me donne de l'affection, il partage celle de sa chatte avec moi

Il m'emmène à sa maison secondaire dans le Connecticut,

dans son condo à Fort Lauderdale

Son bar m'est ouvert, il m'accompagne dans les affres merveilleuses de l'alcool

Il me tient par le bras, je le soutiens dans sa peine

Il m'aime d'un amour sincère, je le lui rends bien

Il parle d'héritage, je ne veux rien entendre

Les maîtres d'hôtels sourient à notre arrivée, je ne vois rien

C'est en première classe que je voyage, moi qui jonchais les rues de la ville

Nous n'avons que des amis de qualité, des gens d'esprit élevé

Je l'aide à s'habiller, il m'aide à me déshabiller

Il aime me regarder dormir nu dans son lit, il veille sur moi

Il me lave, rien au monde ne peut lui faire plus plaisir,

il trouve que j'ai “une verge superbe”

Il sait me remercier à sa manière, il m'ouvre les portes de l'univers

Il est le seul à me considérer comme quelqu'un

J'adore m'endormir dans ses bras

Il est mon seul père


Les vagins m'obsèdent

Je la vois venir de loin, je lui fais un grand sourire embarrassé

Elle insiste de ses yeux, je reste timide

Elle prend les devants, elle me paie un verre

Enfin on parle de mille et une choses, musique, poésie, flamme éternelle

Elle habite le W1, elle m'emmène dans sa BMW, elle m'ouvre même la portière

Elle m'invite au restaurant dans un hôtel sur Baker Street

Je suis le seul à entendre le pianiste exécuter Brahms comme musique de fond

Elle m'avoue ses succès, sa réussite sociale, sa richesse

Elle devient encore plus pressante, je deviens mal à l'aise

Et lorsqu'elle relève la jambe, le mal de ventre me prend

Enfin elle pose sa main sur moi, elle me demande de monter

Je monte, on s'installe, j'ai quelques verres dans le corps

Elle me déshabille lentement, jusque-là ça va

Elle met mon pénis dans sa bouche, jusqu'ici je respire encore

Elle entre son doigt dans mon derrière, le lèche ensuite, je suis très impressionné

Mais voilà qu'elle insiste pour que je lui enlève sa robe

Où sont les sorties de secours ?

Je lui enlève sa chemise, sa cravate, son veston et sa robe

La voilà nue devant moi, un gros morceau, son vagin au premier plan

Mon vieux, c'est le temps de courir !


Ce que j'ai trouvé dans la Holy Bible de l'hôtel

(dans The new American Standard Bible version, placée par The Gideons)

Taxi cab drivers are happy today

They make lots of money off the hookers and rock stars and people on welfare

Fuck politics and fuck you all

You better be real fast to keep up with me ass hole

I must love a woman in order to enjoy making love with her

Can we have sex after Church up in your apartment

I will tell you all my business

I had the biggest you know what

And I just wanted to fuck you all, you lovely ladies

I want you to know that I miss your smiles

Have a nice day

So what fuck head

I can beat you all up you know

I can punch you real hard and one shot can drop you flat on the ground,

if you get too close or say something to me I don't like

You're all a bunch of fools, and I laugh to you all


Je suis votre leader
Je suis à la tête d'un nouveau mouvement anarchique

Qui prône l'avènement d'un nouveau Christ

C'est-à-dire moi

Je rassemble les humains écœurés de la vie

Ceux qui ne peuvent plus rien supporter de cet amoncellement de lois et de règles

Qui ne veulent plus rien entendre de ce qu'il faut faire ou ne pas faire

Qui en ont assez de vivre selon les préceptes des autres

Je suis votre leader

Par moi on leur fera entendre raison

On détruira leur façon de penser et de gérer

On repensera le monde

Je suis venu au monde pour désencrasser le système capitaliste

Je suis venu au monde pour tout remettre en question

Vous allez nous entendre

Vous allez vous arrêter dans votre élan

Vous allez réfléchir sur ce que vous faites

Vous me donnerez raison


Je suis inatteignable

Qui suis-je ? Un nom à travers une liste infinie

Où suis-je ? Dans le West 9, 14ième arrondissement,

88th Street uptown, Church Street downtown

Que vis-je vraiment, que dis-je vraiment ?

Comment me joindre, me parler, me raconter ses problèmes ?

Comment s'asseoir avec moi pour entendre avant de me juger ?

Ne suis-je pas une sorte de machine perdue quelque part sur cette planète ?

Des mots sur une feuille, on sait ce que cela vaut

Je ne suis personne et à la fois je suis tout le monde

Je suis indéfini mais je marche avec vous tous les jours

Tournez la tête, vous me verrez

Je suis votre inconscience innée

Je vous dis ce que vous voulez entendre

Ce que vous voudriez vivre sans jamais vous l'avouer, surtout pas l'avouer aux autres

Peut-être ne rêvez-vous pas suffisamment,

pour ainsi ne rien accomplir qui puisse s'inscrire en un vrai bilan de vie passionnant

Pourriez-vous mourir aujourd'hui et dire : tout est accompli,

je peux mourir heureux, j'ai fait tout ce que je me proposais de faire,

que je désirais ardemment tout au fond de mon intérieur ?

Qui suis-je ? Où suis-je ?

Suis-je vraiment qui et où j'aurais toujours voulu être ?


Je suis un irresponsable

Je suis incapable de garder un emploi

Il m'est impossible de demeurer en place

Je suce le sang des gens jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien

Je trouve sans cesse le moyen de prendre l'avion

Je ne fous absolument rien de mes journées

Je cherche l'affection au coin de la rue

Je dépense entièrement tout l'argent qui a le malheur de se rendre dans mes poches

Je méprise tout le monde sans exception

Je méprise tout sans exception

La vie pour moi n'a aucune signification

Je célèbre la mort dans mes temps libres

Je bois de l'alcool comme on boit de l'eau

Je fume ce qui n'est pas permis dans certains pays

Je fais bien pire encore, mais je sais me taire lorsqu'il le faut

Je suis un irresponsable

Mais je vis à plein


Mon mea-culpa

Faut-il payer pour nos erreurs ?

Peut-on se faire pardonner une vie de misère ?

Où faut-il s'adresser pour un remboursement,

Je voudrais retourner cette vie que je n'ai pas souvenir d'avoir demandée

Dans la mesure du possible, je l'ai perdue à tenter de la rendre vivable

Rien ne fonctionne, je vous le jure

Éternel malheureux de l'univers

Sans cesse je paye pour la moindre de mes actions

Me pardonnerez-vous l'enfer que j'ai fait de ma vie ?

Comprendrez-vous qu'il est mieux que l'enfer que vous me prépariez ?

Je suis né malade, gravement malade

Je ne suis en rien responsable de ma destinée

Je ne pouvais pas demeurer sagement chez moi

Rien n'aurait pu me maintenir en vie si j'avais dû travailler de 8 à 4 chaque jour

Entendez mon testament, pendant qu'il en est encore temps

Je vous lègue ma culpabilité d'exister

Enfoncez-vous-la dans le cul


Ma dévolution, ma révolution

Plus j'avance, plus je m'enfonce

L'évolution de la race humaine doit suivre le même chemin

Une évolution inverse

Qui va dans le sens contraire de ce qu'elle devrait normalement aller

Mais attendez un peu

Dans quel sens faudrait-il aller afin de parler d'évolution ?

En bas, en haut, où est le bas, où est le haut ?

Ne doit-on pas s'enfoncer, tout ne nous dirige-t-il pas vers la mort ?

Une évolution inverse, si l'on peut s'exprimer ainsi, est tout de même une évolution

Une évolution implique quantité de choses, un savoir à acquérir

Des expériences personnelles inconnues de ceux qui les jugent mal

Je sais bien plus de choses, je vois beaucoup plus loin

Ne faut-il pas descendre dans les enfers pour acquérir sa sagesse ?

Ma dévolution, ma révolution

Je suis jetable après usage

Je ne suis pas consigné, même si la loi le prescrit

Je ne suis pas recyclable, la machine ne sait pas quoi faire de moi

Je suis bon à enterrer sur un terrain vague

À oublier loin de toute organisation sociale

Je n'ai su que m'y perdre dans ses bas-fonds de toute manière

J'ai cru pouvoir atteindre les sommets par la porte d'en arrière

Mais je les méprisais trop ces sommets

Je ne vaux rien, je ne suis rien

Je rejette systématiquement tout ce qui pourrait me donner une valeur

Tout ce qui pourrait faire de moi quelque chose

Aucune étiquette ne se digère en mon esprit

Je parle pourtant, mais on ne m'entend pas

On ne m'a jamais entendu

Comme on n'a jamais entendu personne

On n'a fait que m'observer de loin, interpréter de loin

Je suis au début de ma vie, j'en suis déjà au bilan

Aurais-je trop vécu en si peu de temps ?

Et de quoi sert de trop vivre, je n'en retire aucun gain

Parfois on me prend, on m'avale, on m'apprécie l'instant d'un moment

Puis on en a assez, on me recrache

Je ne vaux rien, je ne suis rien

La vie ne vaut pas la peine d'être vécue


Pénétrez dans mon enfer

Venez, entrez, prenez part à mon enfer

J'y suis si bien, au chaud

Réconfortant lorsqu'il fait froid dehors comme dedans

Je n'ai plus rien à manger, désolé, c'est un des bonheurs de mon enfer

Ça me garde éveillé, parfaitement clairvoyant de la misère humaine

J'ai à boire cependant, ce soir c'est une bouteille de vin français :

La Vieille Ferme, Côtes du Ventoux

L'alcool est nécessaire à ma survie, davantage que la nourriture

Je sors ce soir, venez avec moi

Nous allons entendre un rythme déchaîné qui réveillera votre coeur

Qui le fera battre à sa juste vitesse pour vous transporter hors des murs de votre vie

Je vais rencontrer quelqu'un qui me fera découvrir son univers

Vous pourrez le partager aussi

Écouter la vie se débattre, les gens exister

Faire découvrir leur plus grande intimité à un parfait étranger

Car je suis un parfait étranger,

davantage pour ma famille que pour ces quelques-uns que je rencontre

Pénétrez dans mon enfer

Si vous arrivez à le comprendre, peut-être ce ne sera plus un enfer ?

Mais vous n'arriverez pas à le comprendre

Comme je n'arrive pas à vous comprendre

Faudrait-il pour cela que l'on tente de s'éliminer l'un l'autre ?

Une guerre ne se fait jamais sans perte de vie

Je n'ai rien à perdre, vous n'avez rien à gagner

S'il faut se battre, je me battrai

Si vous voulez la guerre, je la ferai

S'il faut vous tuer, je vous tuerai

Je n'ai rien à perdre, vous n'avez rien à gagner

Pénétrez dans mon enfer...


Viens, je vais te faire découvrir le monde

Tu es si beau, tu es si jeune, tu n'es pas encore désabusé de la vie

Tu m'admires, tu penses que j'ai accompli tout ce que tu n'oseras jamais faire

Voici Church Street, The Woody's, Boots, John, George et Henry

Ce n'est pas si mal pour un commencement, mais allons plus au sud

Voici Greenwich Village, The Crow Bar, Splash, John, George et Henry

Prends une cigarette, prends une bière, on prendra un taxi pour rentrer

Voici Old Compton Street, The Village Soho, Popstarz, John, George et Henry

Fume ce joint, fais dissoudre ça dans ta bouche, snif ça, déshabille-toi

Voici le Marais, The Subway, The Queen, Jeannette, Georgette et Henriette

Voilà, maintenant tu connais le monde

N'espère pas trouver mieux que moi

Car partout tu ne rencontreras que John, George, Henry et quelques variantes


Allons, que diable, j'ai une vie à vivre !

Je suis amorphe, une grosse boule de chair en peine de sa peau

Comme le reste du monde, je vais au ralenti

Je prends des siècles à accomplir le minimum

Je dors davantage que je ne vis

Ça me prend toute la motivation du monde pour sortir de mon lit

Aller chier est toute une aventure, il me faut une longue préparation psychologique

Sortir de l'édifice, prendre le métro, ah Dieu que c'est compliqué

Pour une tête aussi lourde que la mienne

Tellement qu'il lui faut trois cafés avant de se mettre à fonctionner le moindrement

Je suis amorphe, alors que je devrais être motivé

Exploser hors de cette chambre

Sortir et ne plus rentrer, jouir de la vie

Trouver toute la motivation possible

Être inspiré à jamais à vivre une vie remplie et excitante

Une passion qu'il me faut trouver au plus tôt

D'amorphe il me faut devenir fort

Plein d'énergie, fonctionnel, productif

Allons que diable, j'ai une vie à vivre !


Je suis passé au salon mortuaire

On célébrait la mort en grande pompe

Au nom de la dignité de la race humaine

Des Bouchard, des Tremblay, des Simard

Des Smiths, des Johnson, des Cohen

Des milliers de fleurs et des couronnes mortuaires qui sentent mauvais

Des urnes en or, des tombes incrustées de diamants

Des morts habillés en uniformes, cravates trop bien attachées pour éviter leur réveil

Et la musique, ah la belle musique du ciel qui nous ramène sur la terre

Sur les écriteaux, j'y ai certainement lu votre nom, et celui de tous mes ennemis

Jour des adieux momentanés, on se reverra à Dieu

“There is nothing positive we can say about death”

Faux, faux, faux !

La mort règle tous nos différends, tous nos problèmes

La mort rend futile le plus insipide de nos tracas

La mort est le seul remède à cette vie de misère

Seuls les vivants souffrent, les morts jouissent d'un repos trop bien mérité

Voilà pourquoi les survivants se sentent coupables de vivre

La mort est notre seule porte de sortie

La mort est notre seul objectif de vie à atteindre

La mort est notre seule finalité, notre seule destinée

Il n'y a que la mort qui existe

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   17

similaire:

44e the Grove, Isleworth, Middlesex, Londres, tw7 4JF, uk icon44e the Grove, Isleworth, Middx, Londres, tw7 4JF, Royaume-Uni

44e the Grove, Isleworth, Middlesex, Londres, tw7 4JF, uk icon44e the Grove, Isleworth, Middx, Londres, tw7 4JF, uk
«Un Québécois à Hollywood». Mais celui-là me demanderait trop de temps à corriger, alors c’est pas pour demain

44e the Grove, Isleworth, Middlesex, Londres, tw7 4JF, uk icon44e the Grove, Isleworth, Middlesex, London, uk, tw7 4JT

44e the Grove, Isleworth, Middlesex, Londres, tw7 4JF, uk iconBob Noyce, Gordon Moore, Andy Grove
Doublement de la densité des transistors dans un microprocesseur tous les 2 ans

44e the Grove, Isleworth, Middlesex, Londres, tw7 4JF, uk iconCe gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie...

44e the Grove, Isleworth, Middlesex, Londres, tw7 4JF, uk iconRésumé Les Éléments Urbains Londoniens aborde la vie sociale hiérarchique...

44e the Grove, Isleworth, Middlesex, Londres, tw7 4JF, uk iconDéfinition
«ordre initiatique». Organisée en obédiences depuis 1717 à Londres, la franc-maçonnerie dite spéculative (c'est-à-dire philosophique...

44e the Grove, Isleworth, Middlesex, Londres, tw7 4JF, uk iconRésumé À Londres, un jour de juin 1923, «Mrs Dalloway dit qu’elle...
«mise à la porte de l'école pendant la guerre». Clarissa la voyait comme «un de ces fantômes contre lesquels on se bat la nuit»....

44e the Grove, Isleworth, Middlesex, Londres, tw7 4JF, uk iconA/ Les problèmes qui ont permis ou causé la crise de 2008 n’ont pas été réglés
«Mon ennemi, c’est le monde de la finance», avait claironné à Londres, le 22 janvier 2012, François Hollande en campagne électoral....

44e the Grove, Isleworth, Middlesex, Londres, tw7 4JF, uk iconBibliographie générale Sources Addison Joseph, Remarks on Several...
«Nouvelle Salle de l’École des beaux-arts, peinte par M. Paul Delaroche», La Presse, 12 décembre 1841








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com