5. Solutions 16








télécharger 197.35 Kb.
titre5. Solutions 16
page10/11
date de publication22.10.2016
taille197.35 Kb.
typeSolution
l.21-bal.com > loi > Solution
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

5.2. Propositions des occidentaux


Les occidentaux essaient d’éviter les problèmes qui affectent la paix intérieure, leurs intérêts et les intérêts des immigrés musulmans. Nous signalons ici certaines de ces tentatives:

  1. Dialogue religieux islamo-chrétien

Depuis plusieurs décennies les chrétiens ont organisé des réunions avec les juifs et les musulmans. Mais ces dialogues religieux n'ont abouti à aucun résultat dans le respect des droits de l'homme. À ce jour, ils n'ont pas résolu le problème des mariages mixtes. Cela est dû au manque de franchise et la domination de la peur sur ces dialogues. Sans exagérer, je dirai que le seul intérêt de ces dialogues est de voyager et de manger.

  1. Solutions législatives

Face aux demandes musulmanes d'appliquer la sharia, des occidentaux estiment que cette dernière entre en collision avec l'ordre public et la constitution, et son application signifierait le renversement de la démocratie en Occident. De ce fait, certains appellent à une position plus ferme avec les musulmans, demandant par exemple de ne pas leur octroyer la nationalité et l'asile politique sauf s'ils acceptent de respecter la constitution, les lois internes et les droits de l'homme. Certains vont jusqu'à proposer leur expulsion vers leurs pays d'origine.

  1. Formation des imams

Pour empêcher le courant islamique intégriste d'imposer sa volonté aux musulmans vivant en occident, on propose de former des imams respectant la loi occidentale. Pour ce faire, il faut d'abord une meilleure compréhension de la pensée islamique. Mais l'Occident n'est pas préparé pour une telle situation, parce que ses universités n'enseignent pas le droit musulman de manière critique et ne lui accorde pas grand intérêt.

  1. Élimination de la notion de la révélation ou sa redéfinition

La principale raison des violations des droits de l’homme dans le monde arabo-musulman, avec des implications aussi en Occident, est leur conception de la loi. Pour modifier cette conception, il faut éliminer la notion de la révélation ou la redéfinir pour en faire non pas une parole de Dieu à l’homme, mais une parole de l’homme sur Dieu. Cette remise en question de la pensée religieuse exige une liberté de pensée, de larges connaissances et un courage personnel. Ces conditions n’étant pas remplies dans le monde arabo-musulman, il est essentiel que l'Occident y contribue au moyen de pression sur les pays arabo-musulmans, en soutenant les penseurs libéraux, et en ouvrant la recherche dans les universités occidentales. Cela ne doit pas concerner seulement l’islam, mais toutes les religions sans distinction. L’Occident doit savoir que les malheurs du monde arabo-musulman finiront par l’atteindre par le biais des immigrés musulmans. L'incendie qui affecte la maison de votre voisin dévorera votre maison si vous ne l'aidez pas à l'éteindre.

  1. Mise en garde contre les livres sacrés

On ne peut nier l'influence positive et négative des livres sacrés sur leurs adeptes à travers l'histoire. Certains ont pensé à les interdire. On signalera à cet égard la Calcutta Quran Petition70. Salvatore Pertutti, électricien de son état à Thionville, a porté plainte contre la Bible et le Coran, jugés sexistes et homophobes71. D'autres préconisent de brûler le Coran, ou quelques feuilles du Coran72. Le Kazakhstan interdit des chapitres du Coran73. La Cour européenne des droits de l'homme a décidé que la loi islamique est incompatible avec la démocratie et les droits de l’homme74, ce qui constitue une condamnation indirecte du Coran qui est la principale source du droit musulman. Nous sommes contre l’interdiction les livres sacrés, mais pour la mention dans ces livres qu’ils sont dangereux à la santé mentale et contraires aux droits de l’homme.

  1. Salles polyvalentes au lieu de mosquées/palais nids de terrorisme

Il y a plusieurs faits qui démontrent que des mosquées sont utilisées en Occident pour prêcher l'application de la sharia, voire le terrorisme, que ce soit à Londres75, en France76, en Allemagne77 ou aux Etats-Unis78. Au lieu de construire des mosquées/palais nids de terrorisme, il serait préférable de construire des salles polyvalentes pour différentes activités sociales, y compris le culte des communautés religieuses. Ceci permet une ouverture de ces communautés les unes sur les autres et facilite le contrôle de ce qui s’y passe. Ceci évite aussi les polémiques sur la construction de minarets, puisqu’une salle polyvalente n'aura ni clocher ni minaret.

  1. Interdiction des groupes intégristes

En France et ailleurs des groupes islamistes usent de la démocratie pour la détruire, prônant l'application de la sharia79. Un groupe islamiste en France n'hésite pas à annoncer sur son site: "Nous recherchons toutes sortes de compétences mais surtout des soldats! En effet nous avons … des frères et sœurs qui ont toutes sortes de compétences dans nos rangs et c’est davantage des frères de terrain que nous recherchons cette fois-ci. Donc si vous appréciez les sports de combat et êtes capables d’intervenir rapidement lorsque l’on vous sollicitera alors votre profil nous correspond"80 Ce groupe n'exclut pas le recours à la lutte armée en France81. De tels groupes ne devraient pas être tolérés dans un pays comme la France. De même, il ne devrait pas y avoir de place pour des gens qui incitent les gens à violer les lois. Je pense notamment à Rachid Nakkaz qui nargue l’État français en payant les amendes infligées aux femmes portant le niqab en violation de la loi. Que diriez-vous d’un anglais qui s’engagerait à payer les amendes infligées à des chauffeurs anglais roulant à gauche en France? Un tel anglais et ses compatriotes seraient certainement immédiatement arrêtés et renvoyés dans leur pays d’origine ou jetés en prison parce qu’ils mettent en danger la sécurité publique.

  1. Décolonisation de l’esprit occidental

Aujourd’hui le monde occidental est occupé par des islamistes dont il est devenu complice, par ignorance ou par lâcheté. Les universités occidentales ont démissionné et ne remplissent plus leur rôle de sentinelles face aux dangers des islamistes qui menacent l’Occident. Tout professeur ou intellectuel occidental qui ose critiquer l’islam est accusé d’islamophobie et traîné devant les tribunaux. La peur domine les esprits, et celui qui vit dans un climat de peur perd toute faculté de raisonner sainement et toute moralité. Les Occidentaux doivent se libérer de cette peur que leur inspirent les islamistes avant de penser à défaire ces islamistes dans les pays musulmans. À quoi bon envoyer des militaires français combattre au Mali contre les islamistes, lorsque la France elle-même est déjà occupée par ces islamistes ? Et si les Occidentaux veulent vaincre les islamistes dans leurs pays et dans les pays musulmans, ils doivent commencer par libérer leur esprit de la peur des islamistes en dénonçant le danger de la pensée islamique et en la démontant. Tant que persiste l’idée que le Coran est parole de Dieu et Mahomet est un modèle à suivre, le cancer du courant extrémiste islamique continuera à se développer et à détruire toute civilisation dans les pays où il domine d’une manière ou d’une autre. La victoire contre l’extrémisme islamique ne se fait pas par des moyens militaires, mais par le démantèlement de la base sur laquelle pousse cet extrémisme. Rappelons ici l’acte constitutif de l’UNESCO : « les guerres prenant naissance dans l'esprit des hommes, c'est dans l'esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix ».

1 Chrétien arabe d'origine palestinienne et de nationalité suisse. Licence et doctorat en droit (Fribourg). Diplôme en sc. politiques (Genève). HDR (Bordeaux 3). Responsable du droit arabe et musulman à l'Institut suisse de droit comparé à Lausanne (1980-2009). Directeur du Centre de droit arabe et musulman. Professeur invité dans différentes universités en France, en Italie et en Suisse. Il est l'auteur de nombreux ouvrages et articles sur le droit arabe et musulman et le Proche-Orient (voir son site: www.sami-aldeeb.com).

2 Il s'agit des articles suivants: 1) l'article 51 interdisant les jésuites, 2) L'article 52 interdisant la fondation et la restauration de couvents. 3) L'alinéa 4 de l'article 70 exigeant l'approbation du Conseil fédéral pour la création de nouveaux évêchés. 4) L'article 75 rendant les ecclésiastiques, catholiques et protestants, inéligibles au Conseil national. En 1973, une votation populaire abrogea les articles 51 et 52. En 2000, la nouvelle constitution supprima les restrictions de l'article 75; en 2001, une votation populaire abrogea le successeur de l'alinéa 4 de l'article 70.

3 Message relatif à une nouvelle constitution fédérale du 20 nov. 1996, p. 157.

4 http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/news/publikationen.Document.50517.pdf#search=%2 2statistiques%20musulmans%20310'807%22, p. 110.

6 Il pluralismo giuridico: uno strumento legale nella gestione del multiculturalismo? Tangram, no 22, décembre 2008, p. 74-76, dans: http://www.ekr.admin.ch/shop/00008/00068/index.html?lang=fr

7 NZZ am Sonntag, 28 décembre 2008: Scharia-Gerichte in der Schweiz? http://www.nzz.ch/nachrichten/schweiz/scharia-gerichte_fuer_die_schweiz_1.1606772.html .

8 NZZ am Sonntag, 18 janvier 2009: Der Vorschlag ist absolut falsch,: http://www.nzz.ch/nachrichten/schweiz/der_vorschlag_ist_absolut_falsch_1.1718136.html

9 Tagesanzeiger, 29 déc. 2008: Freiburger Professor will Scharia einführen, http://www.tagesanzeiger.ch/schweiz/standard/Freiburger-Professor-will-Scharia-einfuehren/story/15342529

10 L'Hebdo, 15 janvier 2009: La lettre ouverte de Charles Poncet à Christian Giordano, p. 55

11 NZZ am Sonntag du 28 décembre 2008: Scharia-Gerichte in der Schweiz? http://www.nzz.ch/nachrichten/schweiz/scharia-gerichte_fuer_die_schweiz_1.1606772.html .

12 NZZ am Sonntag du 28 décembre 2008: Scharia-Gerichte in der Schweiz? http://www.nzz.ch/nachrichten/schweiz/scharia-gerichte_fuer_die_schweiz_1.1606772.html .

13 Tages Anzeiger, 19 janvier 2009: Rassismuskommission hat Ärger mit eigenem Muslim-Vertreter: http://www.tagesanzeiger.ch/schweiz/standard/Rassismuskommission-hat-rger-mit-MuslimVertreter/story/23684179.

14 La CFR est favorable à un débat franc et sans accusations, 23 janvier 2009: http://www.news.admin.ch/message/index.html?lang=fr&msg-id=25013

15 Tagesanzeiger, 29 déc. 2008: Freiburger Professor will Scharia einführen, http://www.tagesanzeiger.ch/schweiz/standard/Freiburger-Professor-will-Scharia-einfuehren/story/15342529

16 Voir l'article: Rise of Sharia in Canada sparks protests, 9 sept. 2005, dans le site Timesonline: http://www.timesonline.co.uk/tol/news/world/us_and_americas/article564685.ece

17 Voir: Full text of Archbishop's Lecture - Civil and Religious Law in England: a religious perspective, 8 février 2008, dans le site Timesoline: http://www.timesonline.co.uk/tol/comment/faith/article3333953.ece .

18 Voir à cet égard: Islam in the European Union: What’s at Stake in the Future?, European Parliament, Policy Department Structural and Cohesion Policies, May 2007.

19 Maïmonide, Moïse: Le livre de la connaissance, trad. V. Nikiprowetzky et A. Zaoui, Quadrige et PUF, Paris, 1961, p. 97-98.

20 Voir Muslim, récit 3212; Al-Tirmidhi, récit 3157; Abu-Da'ud, récits 3857 et 3858; Ibn-Majah, récit 2548; Ahmad, récits 2250, 4437 et 17794.

21 Khallaf, 'Abd Al-Wahhab: Les fondements du droit musulman, trad. Claude Dabbak, Asma Godin et Mehrezia Labidi Maiza, Édition Al-Qalam, Paris, 1997, p. 145.

22 Voir à cet égard Al-Mawdudi, Abu-al-A'la: Al-islam fi muwajahat al-tahaddiyat al-mu'asirah, Dar al-qalam, Kuwait, 2e édition, 1978, pages 63 à 109; Abu-Isma'il, Salah: Al-shahadah, Dar al-i'tisam, le Caire, 2e édition, 1984, p. 78-79; Ahmad, Hamad Ahmad: Nahwa qanun muwahhad lil-jiyush al-islamiyyah, Maktabat al-Malik Faysal al-islamiyyah, s.l., 1988.

23 Voir à cet égard notre article: La personnalité des lois en Turquie et en Égypte, in: Revue de droit international et de droit comparé, 1er trimestre, 2007, p. 1-35.

24 Voir notamment les versets 2:218; 4:97-98; 8:72, 74 et 75; 16:110.

25 Ibn-Rushd, Muhammad Ibn-Ahmad: Kitab al-muqaddimat al-mumahhidat, Dar Sadir, Beyrouth (sans date), p. 611-613.

26 Voir deux fatwas dans Al-Wansharisi: Al-mi'yar al-mu'rib wal-jami' al-mujrib 'an fatawa ahl Afriqya wal-Andalus wal-Maghrib, Wazarat al-awqaf, Rabat, 1981, vol. 2, p. 133-134 et vol. 10, p. 107-109.

27 Masud, Muhammad Khalid: The obligation to migrate: the doctine of hijra in islamic law, in: Dale F. Eickelman et James Piscatori (éd.): Muslim travellers: pilgrimage, migration, and the religious imagination, Routledge, London, 1990, p. 40-41.

28 Lewis, Bernard: La situation des populations musulmanes dans un régime non-musulman, réflexions juridiques et historiques, in: Lewis Bernard et Schnapper, Dominique: Musulmans en Europe, Poitiers, Actes Sud, 1992, p. 29-30.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

5. Solutions 16 iconDiscours sur la situation
...

5. Solutions 16 iconSolutions 10

5. Solutions 16 iconSolutions à Electrothermie 11

5. Solutions 16 iconSolutions envisageables

5. Solutions 16 iconSolutions envisageables

5. Solutions 16 iconSolutions législatives 21

5. Solutions 16 iconSolutions étalons de pH connus

5. Solutions 16 icon2 Solutions législatives actuelles 6

5. Solutions 16 iconSolutions de dynamic warehousing

5. Solutions 16 iconSolutions colorées I. Notion d’absorbance








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com