Au college et au lycee








télécharger 0.51 Mb.
titreAu college et au lycee
page1/7
date de publication09.08.2018
taille0.51 Mb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7

powerpluswatermarkobject3



GUIDE
AGIR SUR LE CLIMAT SCOLAIRE

AU COLLEGE ET AU LYCEE

Editorial
La loi du 8 juillet 2013 et son rapport annexé font une place importante au climat scolaire avec l’objectif d’ « améliorer le climat scolaire pour refonder une école sereine et citoyenne en redynamisant la vie scolaire et en prévenant et en traitant les problèmes de violence et d’insécurité ». Cette notion nouvelle de climat scolaire dans le paysage éducatif français souligne la préoccupation de tous les acteurs de renouveler l’approche de la prévention des violences. L’idée est d’accorder une importance majeure à la vigilance afin de prévenir, anticiper tout ce qui peut créer des tensions dans les établissements. Le premier objectif de ce guide est de proposer un questionnement interne à chaque établissement afin de repérer les signaux qui méritent une attention particulière.
La seconde originalité de ce guide sur le climat scolaire, dédié au secondaire, est de faire le lien entre les résultats de la recherche, les enseignements qu’ils nous apportent pour l’action, et les cas concrets de réussite en ce domaine. Le deuxième objectif de ce guide est de diffuser les résultats de la recherche aux enseignants et aux cadres afin de nourrir la réflexion pour l’action.
Enfin, aborder le climat scolaire permet de revisiter l’ensemble de la vie à l’école sous l’angle du bien être et de la bienveillance pour les élèves et tous les acteurs, enseignants, parents et partenaires. Le troisième objectif de cet opus est de proposer non pas des pratiques exceptionnelles mais des pratiques quotidiennes.
Agir contre les violences en milieu scolaire, c’est donc mener une politique pérenne et globale. C’est se préoccuper aussi bien des incidents les plus graves que des micro violences répétées et accumulées qui dégradent progressivement et durablement le climat scolaire. C’est s’intéresser à l’ensemble de l’organisation de l’établissement, à l’ensemble des acteurs de l’établissement, en combinant des actions portant sur les différents facteurs identifiés : dynamique d’équipe, justice scolaire, coéducation, stratégies pédagogiques, pratiques partenariales ou encore qualité de vie dans l’école.

Jean-Paul Delahaye, Directeur général de l’enseignement scolaire

Sommaire
COMPRENDRE

Qu’est-ce que le climat scolaire ?

Pourquoi agir sur le climat scolaire ?

Comment agir sur le climat scolaire ?
DIAGNOSTIQUER

Repérer les facteurs à risques et les facteurs protecteurs dans l’établissement

Outil pour un autodiagnostic du climat scolaire dans l’établissement

Utiliser un outil d’évaluation externe : l’enquête de climat scolaire
AGIR

Se parler, parler le même langage : le lexique du climat scolaire

Interroger mon rôle en tant que… : les métiers de l’établissement et le climat scolaire 

Les partenaires et le climat scolaire : le rôle des familles, des collectivités, des associations

Une ressource pour l’action
Introduction

I

Qu’est-ce que le climat scolaire ?

Le climat scolaire concerne toute la communauté éducative. Il renvoie à l’analyse du contexte d’apprentissages et de vie, et à la construction du bien vivre, du bien être pour les élèves, et pour les personnels dans l’établissement.

  • La qualité et le style de vie scolaire sont façonnés par le fait de se sentir ou non en sécurité mais ce sont surtout l’engagement, la motivation, le plaisir qui comptent. Le climat scolaire reflète aussi l’appréciation qu’ont les parents, les personnels et les élèves de leur expérience de la vie et du travail au sein de l’établissement. Cette notion de « climat » repose sur une expérience subjective de la vie scolaire qui prend en compte non pas l’individu mais l’établissement en tant que groupe large et les différents groupes sociaux au sein et autour de l’établissement.

  • La notion de climat scolaire fait l’objet de recherches depuis une trentaine d’années. Les recherches ont inclus les études sur « l’effet-classe » et « l’effet-maître », les effets de la composition des classes – très dépendante du climat organisationnel et du style de leadership-. Aujourd’hui, la notion de climat scolaire pose le cadre d’une réflexion sur un établissement de qualité.

Que nous dit la recherche ?

Les deux dernières enquêtes de climat scolaire en France, passées auprès des élèves et auprès des personnels du secondaire montrent que :

- une grande majorité d’élèves vivent plutôt heureux dans leur établissement mais 1 élève sur 10 est victime de harcèlement douloureux en milieu scolaire

- 11 à 12% d’élèves sont harcelés, avec un harcèlement moral qui se monte à 14% et des conséquences en termes de santé mentale, et de scolarité (décrochage, absentéisme, perte d’image de soi, tendances dépressives)

- on observe une surreprésentation des garçons victimes et agresseurs

- Entre 20 et 25% des élèves absentéistes chroniques ne vont plus dans l’établissement par peur de ce harcèlement (Blaya, 2010).

- l’amélioration du climat scolaire et le développement des compétences sociales des enfants en particulier l’empathie apaisent l’ensemble des relations au sein de l’établissement.

(Enquête nationale, DEPP, 2011)

- 1 enseignant sur 10 estime le climat médiocre, surtout les enseignants jeunes (moins de 6 ans d’ancienneté) ou les enseignants en éducation prioritaire

- Les enseignants spécialisés souffrent d’ostracisation.

(Enquête réalisée auprès des personnels du second degré, OIVE/FAS, mars 2013)

Les conditions d’implantation d’un programme d’amélioration du climat scolaire et de prévention des violences sont au moins aussi importantes que le programme lui-même.

Le climat scolaire relève de sept facteurs interdépendants sur lesquels il est possible d’agir.

La dynamique et les stratégies d’équipe, pour briser la solitude dans la classe

Les stratégies pédagogiques en faveur de l’engagement et de la motivation des élèves

Un cadre et des règles explicites et explicitées

Prévenir les violences et le harcèlement [www.agircontreleharcelementalecole.gouv.fr]

La coéducation avec les familles

Le lien avec les partenaires

La qualité de vie à l’établissement : organiser le temps et l’espace

Pourquoi agir sur le climat scolaire ?

Pour améliorer la réussite scolaire

Un bon climat scolaire améliore l’implication des élèves dans les apprentissages et développe l’estime de soi.

Pour réduire les inégalités 

Un bon climat scolaire augmente les résultats scolaires, indépendamment des facteurs socio-économiques initiaux (Astor, Benbenishty, Estrada, 2009).

Pour faire baisser la victimation 

Le lien indiscutable entre « climat scolaire », qualité des apprentissages, réussite scolaire et victimation à l’établissement est largement établi par la recherche.

Pour améliorer le moral des élèves et des enseignants : un climat scolaire serein permet de réduire le stress, d’éviter l’isolement.

En d’autres termes, les résultats d’un climat scolaire positif sont :

  • l’amélioration des résultats scolaires,

  • l’amélioration du bien-être des élèves et des adultes,

  • la diminution notable du harcèlement,

  • la diminution des problèmes de discipline,

  • la diminution des inégalités scolaires,

  • une plus grande stabilité des équipes,

  • une baisse de l’absentéisme et du décrochage scolaire




Repérer les facteurs à risques et les facteurs protecteurs1 dans l’établissement

Facteurs à risques

Facteurs protecteurs

Un cadre protecteur, un cadre à respecter : des règles claires

Chacun instaure et/ou redéfinit ses règles.

Instauration de normes ou d'attentes communes vis-à-vis des comportements

Des débats sur des dilemmes moraux permettent une appropriation collecitve

Absence de règlement clair ou règlement composé d’une longue liste d’interdictions

Règles explicites et explicitées à partir du règlement intérieur définissant quelques repères en termes d’interdits, d’obligations et de droits qui doivent permettre la protection et l’affirmation des élèves. Si les interdits doivent être clairs, les obligations ne doivent pas par contre être trop pointues afin de permettre un travail de reprise et d’ouvrir le champ de la parole et des valeurs.

Le règlement intérieur est défini pour 4 ans.

Le règlement intérieur fait l’objet d’évaluations régulières.

Séquence brève (1/2 heure) visant à susciter l’établissement rapide de quelques règles de conduite dirigées par l’adulte

Participation des élèves à la production de règles à travers une mécanique d’apprentissage très structurée

Sanctions appliquées de manière arbitraire ou différente en fonction de l’adulte présent

Recours aux punitions collectives

Règles appliquées de manière équitable et respect des principes du droit démocratique (contradictoire, décision différée, individualisation, proportionnalité, droit de recours…)

Laxisme et laisser faire – banalisation des passages à l’acte – pratique d’évitement

Autorité et responsabilité assumées – transgressions des interdits ou des règles traitées




Renforcement des comportements pro-sociaux

Locaux, mobiliers, affaires personnelles des élèves et des enseignants, temps

L’organisation du temps de l’établissement répond à …

Les emplois du temps sont pensés en fonction du rythme des élèves et des contraintes de transports, des logiques d’apprentissage.

Pas d’organisation spécifique dans les lieux propices aux comportements perturbateurs

Présence d’adultes dans tous les lieux – surveillance des lieux en particulier lors des temps « libres », sans activités encadrées

Locaux bruyants, inconfortables, non différenciés

Existence d’un cadre architectural qui offre des possibilités de lieu d’apaisement, de rassemblement, de lieu pour recevoir et qui prête attention au confort, à la décoration

Locaux dégradés et sales

Qualité et propreté des locaux (sanitaires y compris), accessibilité – dégradations réparées rapidement

Locaux inadaptés à l’âge ou à l’handicap des élèves







Endroit désigné pour l’élève qu’il peut investir : possibilité de pouvoir ranger des objets personnels, afficher des photos dans un espace qui lui est propre

Non respect de l’intimité de l’élève, en particulier au niveau des toilettes,

Equilibre entre respect de l’intimité des élèves et les nécessaires connaissances et suivi des actes quotidiens des faits et gestes de l’élève

Non respect des affaires personnelles des élèves et des professeurs

Respect et sécurité des affaires personnelles des élèves et des professeurs




Qualité de l’alimentation (marque d’attention aux élèves, aux personnels et facteur de convivialité)



Facteurs à risques

Facteurs protecteurs

Dynamique et stratégies d’équipe

Instabilité de l’équipe

La permanence et la continuité des intervenants favorisent un sentiment de sécurité auprès des élèves

Position isolée de l’enseignant

Le professeur principal constitue le référent reconnu et identifié par tous. Cohésion des équipes éducatives.

Direction perçue comme défaillante ou déficiente

Direction impliquée dans le travail éducatif

Mauvaise ambiance entres les adultes

Existence de procédures de régulation des conflits, tensions inhérentes à toute équipe

Absence de retours après une situation difficile

Espaces d’analyse et d’élaboration des pratiques

Absence de communication des informations au sein de l’équipe et de l’établissement

Bonne communication des informations (panneaux d’affichage du conseil pédagogique, écrans d’accueil…)

Fonctionnement incertain dans lequel le niveau de clarification et de formalisation écrite est assez faible :

Les projets n'ont qu'une valeur administrative

Fonctionnement basé sur "le bon sens" sensé être partagé par tous

Pas de clarification et de formalisation écrite des éléments qui structurent le fonctionnement

Carence au niveau de la définition des fonctions des différents intervenants et des modalités de prise de décision.

Dimension effective des projets (construction, impact, suivi)

Niveau de clarification et de formalisation écrite du projet et du fonctionnement

Procédures de décisions et délégations explicites.

Existence de réflexions, voire d'actions mais pas d'évaluation de leurs efficacités éventuelles (l’incertitude sur l'efficacité entrave la remédiation et donc la progression)

Evaluation des projets et des actions

Existence de remédiation en fonction de l’évaluation des actions

Prévention des violences et du harcèlement

Existence d'un avis sur les phénomènes de violence mais pas de mesure

Mesure des phénomènes de violences

Non prise en compte des émotions dans les situations de crise

Prise en compte des émotions des élèves lors des passages à l’acte – soutien de l’institution et de l’équipe auprès des professionnels confrontés à une situation de crise

Application du protocole de la protection juridique des personnels victimes

Absence d’analyse et d’élaboration après les situations de crise

Après le travail de réassurance des professionnels confrontés à une situation de violence, travail d’analyse de ce qui c’est passé et de ce qui a provoqué l’acte

Compétences sociales et civiques uniquement prises en compte par la vie scolaire

Prise en compte des compétences sociales et civiques par l’ensemble de l’équipe éducative

Ouverture au contexte de l’établissement

Pas d’ouverture à l’environnement

Relations avec les associations et des institutions : Rôle de proximité de la police (contacts, réunions) - Ouvertures sur les associations d'habitants du quartier

Absence d’implication des parents et des autres acteurs

Implication des parents et des autres acteurs concernés dans l’élaboration du projet éducatif

Co éducation avec les familles

Regard et discours négatifs sur les familles

Les familles sont considérées comme co-éducateur

Absence d’informations données aux familles sur le contenu de l’intervention socioéducative

Développement des liens avec les familles – existence de dispositifs facilitant leur expression

Intervention systématique de la famille

Dispositif défini pour accueillir et faire une place aux parents, aux proches, à la fratrie (existence d’espace-temps de rencontre et de médiation)

Offre de loisirs concurrentes et dévalorisant les possibilités des familles

Participation des parents dans des instances institutionnelles

 


Comment agir sur le climat scolaire ?

Principes 

  1. La qualité du climat scolaire est une responsabilité collective.

  2. Plus que des programmes exceptionnels, le défi est l’implantation de pratiques quotidiennes.

  3. Agir sur le climat scolaire, c’est agir de façon systémique, en combinant des actions sur les différents facteurs du climat scolaire.

Leviers identifiés par la recherche

Dynamique et stratégies d’équipe. Les effets d’une organisation communautaire du travail en équipe, accompagnée d’une participation des élèves aux décisions, a un effet protecteur pour les élèves comme pour les enseignants et autres membres du personnel.

Un cadre clair et un apprentissage des compétences sociales. L’éducation civique a tendance à se focaliser sur les connaissances plus que sur les compétences nécessaires au développement de la citoyenneté. Pourtant, des études révèlent qu’un apprentissage des compétences sociales entraîne sur une période de 3 à 5 ans une augmentation des résultats scolaires et une diminution de la violence. 

Stratégies pédagogiques et éducatives. Travailler sur la notion de « climat scolaire » est donc bien travailler sur des questions touchant à la construction et à la transmission des connaissances, ce n’est pas un simple ajout plus ou moins utile aux missions « fondamentales » de l’EPLE. Ce lien est d’ailleurs considéré comme un lien rétroactif : ainsi André Giordan (Saltet et Giordan, 2011) insiste par exemple sur les effets liés à une évaluation négative ou non travaillée, au couperet des notes décourageantes. Il faut noter également l’importance de la composition des classes. La tendance à grouper ensemble les élèves en difficulté dans des classes moins nombreuses est corrélée à une augmentation de la victimation.

Créer du lien : EPLE-famille, EPLE-partenaires. La recherche comparative internationale montre que y compris dans les zones les plus déshéritées de la planète le climat scolaire peut être extrêmement positif (voir Debarbieux, 2006 et 2008, Moignard, 2008) car l’établissement est vécu comme un capital social au sein des communautés. La grande synthèse de Hawkins et alii (2000) montre clairement que le développement du lien avec l’établissement au niveau du jeune lui-même et de sa famille est prédictive de comportements plus sûrs à l’adolescence et même de problèmes de santé moins importants (voir aussi Hawkins et alii, 2000).

Aide à la gouvernance par la mesure du climat scolaire. L’accompagnement par la recherche se poursuit avec le développement et la diffusion de l’enquête de climat scolaire. Au niveau des élèves, ces enquêtes sont à présent nationales (enquête de la DEPP en collèges tous les deux ans, prochaine enquête passation en mars 2013 résultats novembre 2013), d’autre part locales à but de diagnostic pour les établissements. Pour ces enquêtes locales, la délégation s’appuie sur l’accompagnement des EMS au diagnostic de climat scolaire (avec 25000 élèves interrogés dans le Nord Pas-de-Calais par exemple, 80 établissements concernés à Versailles ...).

OUTIL POUR UN AUTO DIAGNOSTIC DU CLIMAT SCOLAIRE DANS UN ETABLISSEMENT DU SECOND DEGRE

Mode d’emploi

Cet outil invite à interroger collectivement le climat scolaire dans votre établissement. Il peut être utilisé de trois façons :


  • En amont, pour conduire une équipe à une enquête de climat scolaire, qui permettra de dépasser le ressenti et de disposer de données objectivées,

  • En aval de l’enquête de climat scolaire, afin d’assurer un suivi,

  • De façon indépendante, pour faire le point dans l’établissement, ou à l’occasion d’une réflexion sur le projet d’établissement.




  1. L’équipe de l’établissement prend connaissance du document. Elle peut décider de ne se consacrer qu’à l’une des sept entrées proposées, identifiée comme intéressante pour l’établissement.




  1. L’équipe prend connaissance des questions et y répond collectivement.




  1. Les réponses font l’objet d’un débat.




  1. Les réponses permettent à l’équipe d’identifier les points d’appui et constituent une aide pour planifier les actions sur l’année scolaire.




  1. Cet outil peut aider à construire un axe « climat scolaire » du projet d’établissement, ou un axe « bien être » dans l’établissement, à renouveler l’utilisation du règlement intérieur…




Questions concernant les éléments contribuant à un climat scolaire positif

Que faisons-nous dans notre établissement à ce sujet ?

Que pouvons-nous faire d’autre ?

Le Règlement intérieur : un cadre à respecter, un cadre protecteur
- Avons-nous travaillé ensemble sur le sens et le mode d’application des règles au sein de l’établissement ?

- Avons-nous travaillé ensemble sur le sens et le mode d’application des règles au sein des classes ?

- L’ensemble de l’équipe tient-elle un cahier d’incidents dans l’établissement? Effectuons-nous un retour d’expériences en équipe sur ces incidents ?

- Avons-nous travaillé à l’harmonisation des réponses apportées au non respect des règles ?

- Les parents sont-ils informés des règles attendues dans l’établissement ?

- Les parents sont-ils informés des punitions données par l’établissement ?

- Les punitions sont-elles éducatives et adaptées à chaque situation ?

- L’ensemble de l’équipe pédagogique est-elle réceptive aux sollicitations des parents pour les prises de rendez-vous ?

- Est-on assez vigilant à l’image que l’on renvoie à/de l’élève sanctionné ?

























Questions concernant les éléments contribuant à un climat scolaire positif

Implication des parents

- Que faisons-nous pour que les parents se sentent bienvenus dans notre établissement ?

- Comment encourageons-nous les parents à partager leurs idées concernant l’aide à la réussite, au bien-être des élèves ?

- Quelle organisation de la réponse aux propositions des parents ?

-Comment nous assurons-nous que la diversité de notre public est également représentée dans les instances de l’établissement ?

- Quelles stratégies sont mises en place pour identifier et surmonter les discriminations qui limitent l’implication des élèves et des parents ?

- Quelles procédures sont en place afin que les parents communiquent avec les enseignants ou tout autre membre du personnel si leur enfant rencontre des problèmes?

- Comment aidons-nous tout nouvel élève ou parent à devenir membre de la communauté scolaire?

- Comment impliquons-nous les familles et les acteurs autour de l’établissement en tant que garants du climat ?

Implication des élèves

- Comment aidons-nous les élèves à contribuer à la vie en société, à aider les autres?

- Comment incluons-nous les élèves dans des discussions sur leurs apprentissages et leurs conditions d’apprentissages ?

- Comment intégrons-nous leurs idées dans le projet d’établissement ?

- Quelles sont les occasions qui permettent aux élèves un engagement en tant qu’acteurs au cours de l’année ? (organisation de sorties, d’événements, conseils citoyens d’élèves, communication publique par débats, web, journaux, vidéos, affiches...)

Que faisons-nous dans notre établissement à ce sujet ?

Que devons-nous faire d’autre ?








Questions concernant les éléments contribuant à un climat scolaire positif

Que faisons-nous dans notre EPLE à ce sujet ?

Que devons-nous faire d’autre ?

Dynamique d’équipe

- Que faisons-nous pour que les élèves, les parents, les équipes éducatives, et les autres membres de la communauté éducative se sentent bien, bienvenus et respectés ?

- Comment promouvons-nous la valorisation des différences et une culture du respect pour tous ?

- Comment promouvons-nous la compréhension et le développement de relations constructives au sein de l’équipe?

- Comment créons-nous un environnement dans lequel les élèves se sentent encouragés à demander de l’aide ?







Qualité des locaux et du temps scolaires

- Que faisons-nous pour assurer un environnement sûr et accueillant ?

- Des procédures sont-elles mises en place afin que les élèves puissent faire part de détériorations qu’ils constatent dans les locaux (fenêtres brisées, graffitis...) ?

- Des procédures sont-elles mises en place afin que les élèves et l’équipe éducative puissent prendre part à l’amélioration des locaux ?







Plan de prévention des violences et du harcèlement

  • Avons-nous un protocole clair de détection et de prise en charge du harcèlement ?

  • Avons-nous un protocole explicite d’intervention en cas de violence ?

  • Existe-t-il un protocole de gestion de crise dans l’établissement ?

  • Qui sont nos partenaires identifiés en cas d’incident ?

  • Quel retour d’expériences faisons-nous après des incidents ?









Questions concernant les éléments contribuant à un climat scolaire positif

Que faisons-nous dans notre EPLE à ce sujet ?

Que devons-nous faire d’autre ?

Pratiques pédagogiques propices à un bon climat scolaire  

- Avons-nous collectivement défini nos attentes par rapport aux apprentissages de tous les élèves dans notre établissement?

- Comment aidons-nous chaque élève à réussir ?

- Comment créons-nous des conditions propices à la résolution des problèmes d’apprentissage ?

- Comment intégrons-nous l’expérience et l’identité des élèves dans les contenus et les supports d’apprentissages utilisés?

- Proposons-nous aux élèves et aux adultes de l’établissement des situations qui leur permettent d’apprendre des différentes cultures?

- De quelles façons l’équipe éducative et les élèves identifient-ils et éliminent-ils les préjugés liés aux discriminations?

- Comment pouvons-nous intégrer une approche positive et encourageante de façon permanente dans l’enseignement et l’évaluation ?

- Est-ce que nous discutons, modélisons et renforçons cette approche dans la classe et dans la vie de l’établissement ?

- L’équipe éducative promeut-elle le sens d’appartenance et de lien à l’établissement chez les élèves et les parents ?









Utiliser un outil d’évaluation externe : l’enquête de climat scolaire
Qu’est-ce qu’une enquête de climat scolaire ?

L’enquête de climat scolaire et de victimation est une enquête anonyme qui se décline en deux versions, l’une à destination des élèves, l’autre à destination des personnels. Elle permet, à partir d’un questionnement élaboré par des chercheurs, de mesurer le ressenti des acteurs dans l’établissement et d’objectiver les faits.

Les questions portent sur les 7 facteurs du climat scolaire.
A quoi sert une enquête de climat scolaire ?

Sur la base de croisements statistiques, l’objectif est de produire une photographie du climat scolaire dans l’établissement. Les résultats locaux peuvent être rapprochés des résultats nationaux.
Les apports sont les suivants :

- permettre une prise de conscience générale en suscitant la curiosité de tous les acteurs (démarche novatrice et généralement assez consensuelle),

  • objectiver les ressentis,

  • donner la parole à tous, se situer,

  • identifier les points forts et les points faibles de l’établissement

  • identifier des pistes pour l’action.


Le simple fait de faire passer l’enquête de victimation contribue à améliorer le climat scolaire. En effet, les méta-analyses des scientifiques (Debarbieux et Blaya, 2009), (Wilson et Lipsey, 2006) montrent que les conditions d’implantation d’un programme d’amélioration du climat scolaire et de lutte contre la violence sont au moins aussi importantes que le programme lui-même. L’appropriation de l’enquête par les différents acteurs du terrain est la norme absolue à une évolution nécessaire des représentations et des pratiques.
Comment avoir recours à une enquête de climat scolaire ?
Cet outil d’évaluation externe peut être implanté moyennant les conditions suivantes.

Conditions du contexte

Sur la base du volontariat dans un établissement

Hors situation de crise

Cadre réglementaire

Plan Prévention Violence

Présentation du programme au conseil d’administration

Autorisation parentale

Pilotage

Certaines académies se sont dotées d’équipes formées d’enquêteurs (EMS notamment) et d’outils pratiques de passation et de recueil des questionnaires. Ces équipes assurent :

  • en amont, une information auprès de l’équipe de l’établissement et auprès des élèves,

  • une formation des enquêteurs,

  • en aval, la restitution dans les EPLE afin d’accompagner l’interprétation des données.

Cadre déontologique

Les résultats de l’enquête de climat scolaire appartiennent à l’établissement et ne donnent lieu qu’à une utilisation locale.

Se parler…

  1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Au college et au lycee iconCollège et Lycée Jean-Baptiste Say Paris, le

Au college et au lycee iconLycée Polyvalent Saint-Exupéry 1 place Alain Savary B. P. 80093 31703...

Au college et au lycee iconBulletin des actes administratifs l’ordonnance suivante : «L’assesseur...
«L’assesseur de collège Godnieff, principal du collège d’E est admis à faire valoir ses droits à la retraite.» Plus loin, on lisait...

Au college et au lycee iconRapport Une Région engagée dans la lutte contre le travail détaché...
«Lycée Hôtelier de l’Orléanais» pour le lycée professionnel Françoise dolto 180

Au college et au lycee iconDiagnostic de la gestion des déchets
«Eco-école», les élèves de première es ont mené une enquête sur la gestion des déchets au lycée. Pour cela, ils ont établi un questionnaire...

Au college et au lycee iconTh 2 : la citoyennete au college

Au college et au lycee iconL’organisation du collège

Au college et au lycee iconCollège Sadiki tp physique 3

Au college et au lycee iconCdi collège Touvent

Au college et au lycee iconCollège George Sand








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com