1401 flachsindustrie in belgien








télécharger 1.62 Mb.
titre1401 flachsindustrie in belgien
page9/48
date de publication07.02.2018
taille1.62 Mb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   48



1409

ALTE HÄUSER, DIE MYSEEN GEWORDEN SIND

VECCHIE DIMORE TRASFORMATE IN MUSEI

VIELLES DEMEURES DEVENUES MUSÉES

Oude Woningen in Musea herschapen

Vorderseite - Fronte - Côté antérieur

1. - La Maison d'Erasme à Anderlecht.

2. - Le Château de Gaesbeek.

3. - Le Domaine de Mariemont.

4. - Le Musée archéologique à Namur.

5. - La Maison Plantin à Anvers.

6. - Le Musée Gruuthuse à Bruges.

Rückseite - Retro - Verso

1. - La Maison d'Erasme à Anderlecht.

C'est à Anderlecht-lez-Bruxelles que se trouve dans un beau parc la maison qui servit de demeure au philosophe Hollandais Erasme, né à Rotterdam en 1466 et mort à Baie en 1536. Comme humaniste il joua un rôle prépondérant dans l'histoire de la Renaissance. Son principal ouvrage est l’Eloge de la Folie, où il entreprend avec virulence les faiblesses de l'homme et principalement de son époque. Erasme mena une vie très errante; il vécut successivement en France, Angleterre, Belgique, Allemagne, Suisse et Italie. Les plus grands artistes de son temps ont fait son portrait. Parmi eux il faut citer Dürer, Holbein et Metsys. En 1521 il quitta Louvain et se fixa à Anderlecht où il fut l'hôte de son ami, l'érudit chanoine Wychman, propriétaire de la maison du Cygne. Il crut un moment s'y fixer définitivement et y fit porter toute sa bibliothèque, mais il n'eut pas de repos: arrivé en mai 1521 il quitta Anderlecht fin octobre. L'habitation du Cygne date du début du XVIe siècle, 1515, bien que ses murs soient antérieurs à l'époque de Charles-Quint. Ce bâtiment de la fin de la période gothique est construit en briques espagnoles. A l'intérieur on remarque la Salle de la Renaissance, le Cabinet de travail d'Erasme, la salle blanche et celle de la documentation Erasmienne. Les documents rélatifs au célèbre humaniste sont nombreux et précieux. A côté se trouve le vieux Béguinage abritant le Musée du folklore local.

2. - Le Château de Gaesbeek.

Parmi les châteaux historiques aux environs de Bruxelles, le château de Gaesbeek est un des plus remarquables à raison de son importance historique et de sa beauté pittoresque. Il synthétise l'ancienne demeure seigneuriale qui tient à la fois du burg et du Castel fortifié de la Renaissance. Ce manoir eut jadis une véritable importance stratégique, étant posé en sentinelle au Sud de Bruxelles. Son origine remonte au XIIe siècle. Tour à tour Gaesbeek fut partiellement détruit, rebati, incendié, bombardé, reconstruit, remanié et malgré tous les outrages du temps il garde encore sa grande allure. Le principal personnage qui l'occupa fut le fameux Comte Lamoral d'Egmont dont on sait la fin tragique sous le réegime du duc d'Albe; il acheta Gaesbeek en 1565. Au début du IXe siècle l'oeuvre de modernisation fut très poussée par Paul Arconati Visconti, à qui l'on doit l'arc de triomphe dans le fond du parc en l'honneur de Bonaparte. C'est à la générosité de la famille Arconati Visconti que l'Etat Belge doit la propriété de ce magnifique domaine. Les collections sont d'inégale valeur: beaucoup d'archives de la famille Arconati, un mobilier magnifique, de belles tapisseries bruxelloises et orientales et des spécimens curieux des industries d'art du XVe au XVIIIe siècle.

3. - Le Domaine de Mariemont.

L'origine de ce domaine remonte à 1546. C'est Marie de Hongrie, dont ce fut la residence, qui lui donna le nom de Mariemont. Le domaine et le château connurent toutes les vicissitudes du temps, et c'est miracle que le château nous soit conservé, bien que ce ne soit pas dans son état primitif. Ce furent d'abord les troupes de Henri II qui incendièrent la première demeure. Heureusement dans la suite elle fut reconstruite et agrandie par les archiducs Albert et Isabelle, qui y firent de frequents et longs séjours. Au cours du XVIIIe siècle, d'autres initiatives sont dues à Charles de Lorraine. Les troupes françaises incendièrent à nouveau le célèbre château. Enfin ce qui en restait fut acquis en 1805 par la famille Waroqué, reconstruit d'après les plans de l'architecte Suys d'Ostende et agrandi en 1910 et 1914 d'après les plans de l'architecte français Martin. Le célèbre mécène M. Raoul Waroqué, decédé en 1917, legua à l'Etat Belge le domaine de Mariemont ainsi que toutes ses collections d'art. Celles-ci comprennent surtout des sculptures, des dentelles, des porcelaines de Tournai, de Saxe, de Bruxelles, des bronzes, des laques et porcelaines de Chine, etc... Le château se trouve dans un vaste parc qui constitue au coeur du pays noir une véritable oasis de verdure comprenant notamment une roseraie de 40.000 plantes.

4. - Le Musée archéologique à Namur.

L'ancienne Boucherie ou Halle de la viande, primitivement une habitation seigneuriale, est une construction du XVIe siècle en briques, avec de hautes fenêtres à croisées de pierre et des combles largement débordants. Elle est située sur la Sambre, à quelques pas de son confluent avec la Meuse, au pied de l'ancienne Citadelle, au coeur du vieux Namur. Depuis 1853 la Boucherie a été convertie en Musée archéologique. Celui-ci comprend les collections de la Société archéologique de Namur, fondée en 1845. Ces trésors sont fort instructifs pour la connaissance de l'histoìre locale. On y trouve des reliques depuis l'âge de la pierre et du fer, des antiquités de l'époque Romaine et du Moyen-âge. On remarque la présence d'un nombre considérable de vestiges romains, notamment des restes d'une villa et des pierres tombales. Le Haut Moyen-âge est représenté par des objets de l'époque franque et de l'époque mérovingienne. Enfin, les industries d'art local comme la Dinanderie y sont bien représentées. Le Musée contient également quelques tableaux anciens et des tableaux du peintre namurois Kegeljan qui se rapportent au vieux Namur. On remarque à côté du Musée d'antiquités la porte dite Porte Grognon, portant les statues de la Sambre et de la Meuse par Bayart, sculpteur namurois du XVIIe siècle.

5. - La Maison Plantin à Anvers.

Cotte illustre maison est une des principales attractions artistiques d'Anvers, sitnée au coeur de la vieille ville, au Marché du Vendredi. C'est l'ancienne demeure du Maître imprimeur Christophe Plantin qui s'y installa en 1576 et qui prit pour enseigne Le Compas d'Or. Il y habita jusque 1589; c'est un de ses successeurs qui, au XVIIIe siècle, complèta le bâtiment constituant actuellement la façade au Marché du Vendredi. L'ensemble fut acquis en 1876 par la Ville d'Anvers et converti en Musée. La demeure a heureusement conservé tout son caractère archaïque. Au rez-de-chaussée on remarque entre autres l'ancienne boutique où se fit la vente des livres, la chambre des correcteurs, la chambre dite de Juste Lipse et surtout l'ancienne imprimerie. Au premier étage on traverse des cabinets, des couloirs, un salon, la chambre à coucher et la vaste bibliothèque. Enfin, dans les combles se trouve la fonderie de caractères, contenant encore tout le matériel complet et fort instructif pour l'étude des procédés d'imprimerie de cette époque. Au centre de la maison est une cour dont les quatre façades sont admirablement patinées et qui est orné de bustes anciens de membres de l'illustre famille.

6. - Le Musée Gruuthuse à Bruges.

Derrière le chevet de l'Eglise Notre-Dame se dresse l'ancien hôtel seigneurial des Sires de Gruuthuse, construit en 1465 et 1470, en briques et pierres de taille. La construction est surmontée d'une tourelle gracieuse qui est restaurée depuis 1894. Louis de Gruuthuse, qui joua un rôle politique important sous Philippe le Bon, fut un protecteur éclairé des Lettres. Il possédait une riche bibliothèque, une des plus belles après celle des Ducs de Bourgogne. Lorsque Edouard IV fut chassé de son trône par Warwick, en 1471, il y reçut une hospitalité princière. C'est à titre de récompense qu'il conferà au Seigneur de Gruuthuse le titre de Comte de Winchester. La Ville de Bruges est propriétaire de l'immeuble depuis 1873 et y a installé un Musée remarquable par la belle collection de dentelles léguée par la Baronne Liedts, se composant de plus de 400 pièces. Mais l'intérêt principal réside peut-être dans la suite de pièces qui évoque la vie des seigneurs de jadis, la salle à manger, la cuisine, la pharmacie, la salle de musique, les chambres d'apparat, etc... Depuis quelques années les environs de l'Hôtel Gruuthuse ont été complètement dégagés et l'on y a aménagé un jardinet vieillot qui a beaucoup de charme.
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   48








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com