1401 flachsindustrie in belgien








télécharger 1.62 Mb.
titre1401 flachsindustrie in belgien
page7/48
date de publication07.02.2018
taille1.62 Mb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   48



1407

DER TABAK

IL TABACCO

LE TABAC

De Tabak

Vorderseite - Fronte - Côté antérieur

1. - Plantation dans la Vallée de la Semois.

2. - Séchage du Tabac. Récolte, Fermentation.

3. - La Coupe du Tabac. - Tabac pour la pipe.

4. - Fabrication du cigare et du cigarillo.

5. - Fabrication des cigarettes.

6. - Mise en paquets automatique des cigarettes.

Rückseite - Retro - Verso

1. - Plantation dans la Vallée de la Semois.

Le tabac est une plante annuelle d'environ 1,50 m. de hauteur appartenant à la famille des solanées, genre nicotiana. En Belgique le tabac atteint maximum 80 cm. On distingue entre autres le nicotiana tabacum ou tabac de Virginie, auquel appartient également le tabac des Indes; le nicotiana rustica, ou tabac turc; le nicotiana petuntoides auquel appartiennent les sortes européennes et australiennes. On sème les graines de tabac sur couches; après 5 à 8 semaines, les jeunes plantes sont repiqués; dès ce moment le tabac exige beaucoup de soins: les plantes doivent être éclaircies, sarclées, ététées, afin d'obtenir de grandes feuilles. Dans les pays tropicaux, au début de la croissance, on amoncelle du sable au pied des plantes. Cette opération se reproduit à trois reprises, chaque fois à 3 semaines d'intervalle. Le tabac exige un terrain fertile, surtout riche en sels potassiques. Etant originaire de l'Amérique tropicale, il est cultivé principalement dans des contrées chaudes et humides; certaines sortes cependant sont acclimatées dans nos contrées: le tabac de la Semois et de la Flandre Occidentale.

2. - Séchage du Tabac, Récolte, Fermentation.

La récolte des feuilles débute des qu'elles commencent à jaunir sur le bord. Les feuilles du bas «pour robes» sont les meilleures; ensuite viennent les feuilles pour le remplissage et les feuilles supérieures de 2me et 3me qualité. Le tabac récolté est séché lentement au soleil ou sous des hangars. Ensuite les feuilles triées par espèces sont réunies en paquets pour subir la fermentation. Durant la fermentation. il se produit une élévation de température et l'arome caractéristique se développe. Il existe plusieurs procédés de fermentation, d'après le genre de tabac que l'on veut obtenir : 1° «l'air curing » ou fermentation en tas: les paquets de feuilles sont mis en tas dans des hangars et l'on surveille toute élévation de température excessive, afin d'éviter des feuilles «brûlées». Cette méthode de fermentation exige 2 à 3 mois ; 2° le «flue curing » consiste en une fermentation des paquets de feuilles, suspendus dans des hangars chauffés - par ce procédé la durée de fermentation est réduite, et on obtient ainsi du tabac de couleur jaune; 3° le «fire curing» est appliqué pour l'obtention des tabacs foncés - on suspend le tabac en feuilles dans des hangars pendant quelques jours; ensuite on allume des feux pour hâter la fermentation, tout en évitant une température trop élevée et une humidité excessive.

3. - La Coupe du Tabac. - Tabac pour la pipe.

Pour obtenir le tabac pour la pipe, on mouille les paquets de feuilles. Ensuite on procède au coupage: cette opération peut se faire à la main ou à la machine. Certains tabacs «à fumer» sont «saucés» à l'aide d'une infusion de diverses épices et de bois de réglisse, afin d'obtenir une couleur et un arome caractéristiques. Parfois on aromatise également au miel. Après chaque séchage, le tabac pour la pipe est emballé dans des boîtes en fer blanc ou dans du papier imperméable, afin d'éviter la dessiccation complète. Le tabac contient une substance toxique, la nicotine, qui agit, en cas d'abus, sur le coeur et les voies respiratoires. La teneur en nicotine du tabac varie de 1 à 6 %. Le goût du tabac à fumer ne provient cependant pas de la nicotine. On est parvenu à produire par sélection des sortes de tabac très pauvres en nicotine. Dans le commerce on trouve également du tabac dénicotinisé.

4. . Fabrication du cigare et du cigarillo.

La fabrication des cigares se fait à la main, malgré qu'il existe des machines pour la fabrication de cigares de moindre qualité. Les feuilles humectées au préalable, sont écotées. Cette opération, qui exige beaucoup d'adresse, consiste à arracher la nervure centrale des feuilles, sans les déchirer. Le cigare se compose de trois parties: le remplissage, composé d'un mélange de tabacs differente; le remplissage est enroulé dans la sous-cape; le tout est mis dans une forme. Peu de temps après, on enroule le cigare d'une feuille propre et de couleur homogène, la cape. Les cigares sont triés d'après leur couleur: «amarillo»: brun jaunâtre; «claro»: brun clair; «colorado»; brun; «maduro»: brun foncé; «obscuro»: brun très foncé. Les cigares sont disposés et pressés en boîtes et séchés. Ce séchage peut se faire dans des locaux chauffés. Les meilleurs cigares sont séchés lentement à température ordinaire. Les boîtes en bois de cèdre communiquent un parfum agréable aux cigares. Cet emballage est cependant remplacé de plus en plus par des boîtes en bois d'aulne ou de peuplier teint.

5. - Fabrication des cigarettes.

La cigarette est constituée par du tabac coupé, enroulé dans une feuille de papier mince spécial. La cigarette «roulée à la main» tend à disparaître. La production mécanique des cigarettes la remplace de plus en plus. Des machines spéciales produisent des dizaines de milliers de cigarettes par jour. Le tabac coupé est enroulé dans une bande de papier, provenant d'une bobine. La bande est collée et débitée en bouts de même longueur. Un grand nombre de cigarettes sont «saucées» au moyen de produits chimiques et autres. Dans les pays pauvres, le tabac est souvent enroulé daus une feuille de mais. L'abus de la cigarette, par suite de l'inhalation de la fumèe, est pernicieux pour la santé. Le tabac à cigarettes contient souvent une faible proportion de salpêtre (nitrat de potassium), afin de favoriser la combustion. Ceci explique pourquoi une cigarette allumée, déposée ou jetée, constitue un danger d'incendie bien plus grand qu'un cigare allumé.

6. - Mise en paquets automatique des cigarettes.

Les cigarettes ainsi obtenues sont mises en paquets à l'aide d'une autre machine, qui munit également les paquets de la bande fiscale. La vente du tabac constitue une recette fiscale importante pour la plu-part des états. Dans certains pays, comme la France, la vente de tabac, cigares et cigarettes constitue un monopole d'Etat.

Autres produits et dérivés du tabac.

Le tabac à mâcher est constitué par des feuilles de tabac à forte teneur en nicotine enroulées, tordues et imprégnées de jus de réglisse ou de fruits.

Le tabac à priser est obtenu par la mouture des feuilles de tabac conservées pendant deux ans.

Le jus de tabac est une infusion acqueuse de déchets de tabac. Il est employé en agriculture comme insecticide. La nicotine est un liquide brunâtre, obtenu en distillant à la vapeur des déchets de tabac mélangés ayec de la soude caustique.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   48








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com