Quelques détails sur M. et Mme de Hédouville








titreQuelques détails sur M. et Mme de Hédouville
page14/29
date de publication07.02.2018
taille0.5 Mb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   29

Dom Urbain


Le supérieur de la communauté de Sembrancher était Père Urbain Guillet, né le 13 février 1764 à Nantes, prise d’habit à la Trappe le 13 avril 1786, Lettre de dom Urbain du le 4 sept. 1809 - “Le jour que je pris l’habit, [en 1785] me voyant attaqué d’un violent crachement de sang, le médecin me prédit (faussement) que je ne vivrai pas un an.” À sa deuxième tentative en 1786, de novice de chœur il passa aux frères donnés et fut admis définitivement parmi les choristes par la prise d’habit le 14 août 1788.profession seulement le 17 septembre 1789, à cause de sa mauvaise santé, il fut le dernier reçu avant la fermeture de l’abbaye. Il fit partie du groupe fondateur de la Valsainte en 1791, reçut la prêtrise le 11 avril 1794, envoyé en Hongrie le 2 octobre 1794 pour une fondation qui échoua, revint à la Valsainte le 25 avril 1795. Il fut envoyé dans le Valais le 2 octobre 1795 et commença le monastère de Sembrancher le 20 février 1796. Il accueilli les premières religieuses le 14 septembre 1798. Il ferma ce monastère et vendit le tout pour partir le dernier pour la Russie le 20 février 1798. Il fut supérieur d’un groupe de moines, dont celui qui s’établit en Podolye, en un lieu dont le nom n’a pas été conservé. Au retour de l’Odyssée il fut envoyé en Amérique par dom Augustin en janvier 1803, s’embarqua à Amsterdam avec 40 personnes, dont 4 prêtres, six convers, huit membres du tiers-Ordre et des enfants, le 10 mai 1803, ils arrivèrent à Baltimore le 15 septembre. Après bien des tentatives de fondation, des difficultés sans nombre, il revint en France en 1814, racheta les bâtiments de Bellefontaine et mourut quelques temps après à Chollet le 2 avril 1817. (Cf Ar. Bellefontaine, dossier Guillet, pièce 117 et Vie de RP Urbain Guillet)

Dargnies p. [32] - Ce religieux s’appelait Urbain. Il était venu de la Trappe à la Valsainte comme frère donné. Le R.P. le fit étudier et en moins de deux ans il fut ordonné prêtre. Il occupa la place de maître des novices et de prieur. Il fut chargé de confesser toute la communauté. Il avait toutes les qualités propres pour servir le R.P. dans les entreprises. Comme j’avais été sous lui pendant mon noviciat {il} persuada au R.P. que j’étais l’homme qu’il lui convenait pour aller en Russie… mais il se trompa, faute de me connaître. (…) Je dois lui rendre ici la justice, que quoiqu’il fut peu instruit, il a été le meilleur maître des novices que j’ai connu tout le tems que j’ai demeuré à la Valsainte.

Lettre de dom Urbain 4 sept. 1809

(…) Le jour que je pris l’habit, me voyant attaqué d’un violent crachement de sang, le médecin me prédit (faussement) que je ne vivrai pas un an.

Dom Urbain Pièce 19 - Écrite à Sembrancher

Ayant été, depuis que j’ai quitté ma famille, dans un état d’infirmités très grandes surtout depuis mon entrée à la Trappe et même hors d’état de me tenir debout, je semblais devoir finir mes jours dans notre premier monastère, mais enfin Dieu m’ayant rendu la santé, il y a deux ans je fus aussitôt envoyé en Hongrie pour y former un nouvel établissement. N’ayant pas pu pénétrer dans ce royaume, je suis revenu à Fribourg d’où je suis encore sorti pour fonder un nouveau monastère dans le Valais. Dieu m’ayant fait la grâce de réussir, ou du moins d’aider au succès (car c’est notre abbé de la Val-Sainte à Fribourg qui a entrepris cette œuvre et quoiqu’il m’ait créé supérieur, je lui suis toujours soumis).

Notre grande pauvreté nous fait manquer de plusieurs choses.

Notre coutume est de recevoir gratis, cependant j’aime que notre extrême pauvreté ne nous permet pas de recevoir ainsi celles qui peuvent apporter quelque chose.

Archives de Bellefontaine, dom Urbain - Pièce 21 - Lettre du 18 déc. 1797

(…) Oui, mon cher frère, rien ne se peut comparer à la charité qui règne parmi nous, surtout en ce moment où je suis très dangereusement malade. Je me vois entouré de mes chers enfants qui tous s’empressent de me soulager, s’offrant pour mourir pour moi et ne peuvent manquer de m’ouvrir le ciel. Je suis cependant mieux depuis 24 heures…

P.S. Les troubles nous menaçant à chaque moment d’une prochaine émigration. Il est à propos d’adresser mes lettres à MM les frères Berguerand à Martigny sous enveloppe. Je les avertirai et leur indiquerai le lieu de ma retraite. Ce sont des gens de probité reconnue.



Annexe 21
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   29

similaire:

Quelques détails sur M. et Mme de Hédouville iconQuelques détails sur M. et Mme de Hédouville

Quelques détails sur M. et Mme de Hédouville iconBien, quelques détails sur ces premiers jours au Tchad!

Quelques détails sur M. et Mme de Hédouville iconRelative à la protection de l’enfance
«La protection de l‘enfance et l’adoption» à l’initiative de la sénatrice Mme Michelle Meunier en s’appuyant non seulement sur le...

Quelques détails sur M. et Mme de Hédouville iconM. Serge richard maire, M. Jean varinois, Mme Isabelle burgos mme...

Quelques détails sur M. et Mme de Hédouville iconMM. Didier miriel, Mme Marie-Line hercouet, Mme Nicole despres, Mme...
«Le Bas Bourg». Le montant des travaux s’élève à 13 535,00 € ht, soit 16 242,00 € ttc et fera l’objet d’un financement par la commune,...

Quelques détails sur M. et Mme de Hédouville iconDétails sur la guerre sainte

Quelques détails sur M. et Mme de Hédouville iconMme caussarieu jocelyne donne procuration à Mme roy sarah, M. Brunet...
...

Quelques détails sur M. et Mme de Hédouville iconMme Gisèle Deraspe Administratrice Mme Nancy Leblanc Administratrice...

Quelques détails sur M. et Mme de Hédouville iconItinéraire topographique et historique des Hautes-Pyrénées, contenant...

Quelques détails sur M. et Mme de Hédouville iconNotice sur les livres de Denis Duclos disponibles
«le Translatador»- plusieurs de mes livres récents. Je vous en adresse la liste ainsi que quelques lignes de sommaire, le fac-similé...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com