Cannabis








télécharger 25.1 Kb.
titreCannabis
date de publication07.02.2018
taille25.1 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
LE CANNABIS

Définition :

Le cannabis (Cannabis L.) est un genre botanique qui rassemble des plantes annuelles de la famille des Cannabacée. Ce sont toutes des plantes originaires d'Asie centrale ou d'Asie du Sud

Le cannabis tire son origine du chanvre Cannabissativa. Modifiée par de nombreuses actions humaines, cette plante, rend après floraison une substance blanche appelée tétrahydrocannabinol (THC : psychotrope chimique delta-9-tétrahydrocannabinol).
Ce dernier est responsable des effets psychoactifs de la plante et de ce fait, donne le statut de « stupéfiant » au cannabis. La concentration de THC est très variable selon la manière de la faire pousser et la provenance du produit.

INTRODUCTION

42,2 % des jeunes de 17 ans ont expérimenté le cannabis !

Parmi les drogues illicites consommées par les adolescents, le cannabis arrive toujours en tête.

L’âge moyen de la première expérimentation se situe à 15 ans.

L’association du tabac et du cannabis entraîne des cancers du poumon plus précoces que ceux qu’entraîne le tabac seul.

En tant que futur aide-soignant on peut se demander quels effets a le cannabis sur la santé et les dangers que cela représente sur la population et plus particulièrement chez les jeunes.

I A quoi ça ressemble le Cannabis ?

L’herbe que l’on appelle aussi marijuana, ganja, beuh…

Ce sont les feuilles, tiges et sommités fleuries, simplement séchées et qui constituent un bourgeon. Une fois bien sèche, la plante s’effrite pour venir se mélanger avec du tabac la plupart du temps.

Le plus souvent roulées en cigarette et de forme conique (plus souvent appelé « joint », « pétard », « marie jeanne »…)

La résine appelé haschisch, hasch, shit, bédo, chichon…

Obtenue à partir des extrémités fleuries de la plante. La résine se présente sous la forme de plaques compressées, barrettes de couleur verte, brune ou jaune selon les régions de production et selon de quoi est composé le produit. Comme l’herbe, elle se fume généralement mélangée à du tabac : « le joint ». Le haschich peut être coupé avec du henné, du cirage, de la paraffine, ou d’autres substances plus ou moins toxiques et dangereuses pour la santé.

L’huile de cannabis

C’est une préparation beaucoup plus concentrée en principe actif (donc en THC), consommée généralement au moyen d’une pipe ou d’un « bang ». Son usage est assez peu répandu en France. Les utilisateurs peuvent mélanger la marijuana dans les aliments comestibles, comme les brownies, cookies, bonbons etc…

II LES EFFETS ET LES DANGERS

Quels sont les impacts de la consommation de cannabis sur la vie sociale et la santé ?


Les avis sur la consommation de cannabis sont partagés, mais que l’on retienne les effets bénéfiques ou dangereux de cette drogue, son action sur la vie sociale des consommateurs est réelle. Le cannabis modifie les comportements, altère les sens et peut engendrer de graves conséquences à court et à long terme.

I) LES EFFETS

Lorsqu’ils consomment du cannabis, les consommateurs recherchent un état de bien être, d’extase, de suffisance ainsi qu’une modification des sens (souvent par exemple, les consommateurs disent mieux « ressentir le son » pour dire « mieux entendre la musique »). Selon les individus et la concentration de THC, les effets sont assez variables, certains se sentent plus dans l’euphorie tandis que d’autres auront plus un sentiment d’apaisement, de tranquillité…certains l’utilisent même comme somnifère.

Cependant, il est fréquent de constater après l’absorption de cannabis des vomissements, des malaises, des tremblements qui sont le résultat de ce qui est communément appelé par les consommateurs un « bad trip » (angoisse sévère, perte d’équilibre, confusion totale, diminution de la concentration, sentiment d’étouffer etc…). Dans des circonstances plus favorables au consommateur, cela peut se caractériser par des éclats de rires.

Ses effets peuvent durer de 2 à 10 heures. Durant cette période le temps de réaction augmente, le rythme cardiaque s’accélère et/ou diminue, la mémoire immédiate est considérablement diminuée, les réflexes et l’attention aussi. Le champ visuel est quant à lui modifié.
2) Les dangers

Les dangers de cette consommation ce place également au niveau de la santé.

Une simple consommation peut parfois être à risque, ce qu’on appelle le « bad trip » ou encore l’ « ivresse cannabique » peut survenir lors d’une prise abusive de cannabis. Cela passe par une perte de contrôle, voir des évanouissements mais également des crises de paniques, des idées délirantes et des hallucinations. Chez des personnes prédisposées, la consommation peut entrainer des états graves, tant au niveau psychologique que physique, menant parfois à l’hospitalisation.

La consommation de cannabis entraine des maladies du système respiratoire (La fumée d'un joint de cannabis contient 7 fois plus de goudrons et de monoxyde de Carbone que celle du tabac. C'est ce qui ressort des tests effectués, qui affirment que fumer 3 joints équivaut à fumer 1 paquet de cigarette).

De nombreux accidents de la route sont causés par des conducteurs étant sous l’emprise du cannabis : on compte ainsi 230 morts chaque année. Sous l’effet de cette drogue, les sens, la perception et le jugement sont altérés, et les risques d’un accident mortel sont multipliés par deux. Si on y ajoute la consommation d’alcool et la fatigue, ce qui est fréquemment le cas à la sortie des boites de nuit, les risques sont encore multipliés.

Un consommateur régulier de cannabis peut également cherché à aller plus loin dans la consommation de drogues. Il peut en effet être tenté de découvrir des sensations plus intenses, en testant de nouvelles substances. Ainsi, certains adeptes du cannabis sont poussés à la consommation de cocaïne. Cette prise régulière et continue de cannabis qui touche de nombreuses personnes est donc très inquiétante : elle risque de mettre en péril la santé et la vie sociale des consommateurs.

3) Les conséquences

L’Echec scolaire et les problèmes au travail sont une première conséquence de la consommation.

En effet, la prise de cette drogue atteint tout d’abord la perception et la mémoire, ce qui peut être problématique, en particulier pour les étudiants. De plus, la perte de motivation face au travail et à toute activité physique est la conséquence première de la prise de cannabis. Il en découle de grandes difficultés de concertation, de dynamisme et un manque d’investissement scolaire. Dans le cas de travaux qui nécessitent une implication intellectuelle ou manuelle, comme la manipulation de machines ou la conduite, le cannabis devient très pénalisant.

Les problèmes relationnels avec l’entourage sont une conséquence majeure de la prise de cannabis.

Effectivement, la rupture sociale, voir familiale est à craindre, en particulier chez l’adolescent qui doit se définir socialement et affectivement. Le repli sur soi, la confrontation directe à la famille peut en être la conséquence.

 

La fréquentation de milieux dangereux est aussi à craindre.

Le milieu de la drogue est en effet celui du trafic, de l’illégalité, et les personnes que le consommateur est amené à rencontrer sont parfois dangereuses. Cela peut avoir des conséquences non seulement sur l’intégrité du consommateur, sur sa sécurité, mais il risque aussi d’être entrainé dans le réseau des circuits parallèles de la vente de drogue.

Conclusion

La France est l’un des pays d’Europe qui a une législation des plus répressives en matière de drogue. Pourtant, depuis plus de 20 ans, la consommation de cannabis en France ne cesse d’augmenter malgré le fait que cette substance soit considérée comme une drogue, et qu'elle fasse partie de la liste des produits stupéfiants.

La loi n’établit aucune différence entre les drogues dites « dures » et « douces » (loi du 31 décembre 1970).

L'usage illicite de l'une des substances ou plantes classées comme stupéfiants est puni d'un an d'emprisonnement et de 3750 euros d'amende.

La détention et l’usage du cannabis sont interdits par l’Etat français, elles sont fortement présentes dans la vie des jeunes. Cela peut provenir de lois non adaptées, d’une prévention sur la drogue peu efficace, ou de problèmes au niveau frontalier.

Le problème majeur pour la France reste le marché noir tournant autour de cette drogue, et bien sur ses conséquences (règlements de comptes, économie souterraine et donc indépendante de l’Etat …).

Le cannabis s’est banalisé jusqu’à en devenir un fait social. Seulement une consommation régulière et abusive peut entrainer de gros problèmes de santé car le cannabis est une drogue très addictive. Il est donc régulier qu’un individu passe d’une consommation festive à une consommation régulière.

similaire:

Cannabis iconTranscription : L’Uruguay légalisera-t-il le cannabis ?








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com