Exercice II – Un smartphone en tp de physique-chimie (9 points)








télécharger 27.35 Kb.
titreExercice II – Un smartphone en tp de physique-chimie (9 points)
date de publication06.02.2018
taille27.35 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
Bac S 2017 Pondichéry Correction © http://labolycee.org

EXERCICE II – Un smartphone en TP de physique-chimie (9 points)

1. Étude de la constitution de l’écran

1.1. La figure obtenue sur l’écran lors de cette expérience est caractéristique du phénomène d’interférences. Elle démontre le caractère ondulatoire de la lumière.

Remarque : on peut aussi parler de diffraction.
1.2. On utilise la relation , ainsi .

Sur la photographie, on mesure plusieurs interfranges (afin de minimiser l’erreur relative)







7 interfranges sont visibles entre les graduations 128,8 cm et 137,7 cm.

donc i = cm

On revient à , = 8,49×10–5 m

Calcul effectué avec la valeur non arrondie de i.
1.3. Les pixels sont considérés accolés et d’après la résolution de l’écran 1280 pixels mesurent 10,62 cm, donc un seul pixel mesure = 8,297×10–5 m

L’écart relatif entre les valeurs du constructeur et celle obtenue par interférence est de

E = = 2,29 %.

Cet écart est faible, il est dû à l’imprécision de la mesure sur la photographie. On peut valider les valeurs du constructeur.
2. Étude de la transmission Bluetooth©

2.1. Taille de la vidéo :

Il y a 30 images par seconde, comme la vidéo dure 20 s alors elle contient 30×20 = 600 images.

Chaque image contient 720×480 pixels donc 345 600 pixels.

Chaque pixel est codé par 24 bits, donc par 24/8 = 3 octets.
Taille = 600× 345 600× 3 = 6,2208×108 octets

images pixels octets

Comme 1 Mo = 106 octets, on a Taille (Mo) =

Taille (Mo) = 622,08 Mo
Remarque : Dans le domaine logiciel (et dans certains sujets de bac), il est encore fréquent d’employer le mot mégaoctet (1 000 000 octets) à la place de mébioctet (220 octets = 1 048 576 octets). Ce qui est en contradiction avec les recommandations de la Commission électrotechnique internationale.

2.2.

= 0,125 m = 0,13 m en ne conservant que deux chiffres significatifs.

En utilisant le spectre électromagnétique, on constate que les ondes émises par le smartphone appartiennent au domaine micro-ondes.
2.3. débit binaire =

durée du transfert =

Le débit binaire est donné en Mbit.s-1, ainsi on convertit la taille du fichier en Mbit.

durée du transfert = = 3,0 s
3. Utilisation de la vidéo pour l’étude des oscillations du pendule

3.1. Déterminons la dimension de la période avec chacune des formules proposées.

a) T =

dim = dim(2π) . dim(m1/2). dim(g–1/2)

g est une accélération qui s’exprime en m.s-2, ainsi dim(g) = L.T–2

dim = 1 . M1/2.(L.T–2)–1/2 = M1/2.L–1/2.T Cette expression n’est pas homogène à une durée, elle ne convient pas.

b) T =

dim = dim(2π) . dim(L1/2). dim(g–1/2)

dim = L1/2. (L.T–2)–1/2 = T Expression homogène à une durée, elle convient.

c) T = ne peut pas convenir, g et L ont été inversées par rapport à l’expression « b » correcte.
3.2. Pour déterminer la longueur L du pendule, il faut d’abord trouver sa période d’oscillation.

Début d’une oscillation sur l’image n°16, fin sur l’image n°50.

Une période T « dure » 34 images.

Dans la partie 2, on lit qu’il y a 30 images par seconde.

30 images  1 s

34 images  T s

T = = 1,1 s

T =

T2 =



= 0,319 m
4. Dosage d’une solution colorée

4.1. On procède à une dilution.

Solution mère : Solution fille :

C1 = 2,5×10–4 mol.L-1 C3 = 5,0×10–5 mol.L-1

V1 à prélever V3 volume préparé

Au cours d’une dilution, la quantité de matière de soluté se conserve n1 = n3

C1.V1 = C3.V3





V1 = 0,20×V3

On place de la solution mère dans un becher.

On prélève de la solution mère, à l’aide d’une pipette jaugée de volume V1 = 20,0 mL.

On verse ce prélèvement dans une fiole jaugée de volume V3 = 100,0 mL.

On ajoute de l’eau distillée jusqu’au tiers de la fiole. On agite. On poursuit l’ajout d’eau distillée jusqu’au trait de jauge. On agite.

La verrerie nécessaire est soulignée ci-dessus.
4.2. La couleur de chaque sous-pixel est codée sur un octet, donc sur 8 bits. On a 2n valeurs, soit 28 bits = 256 valeurs.
4.3. Le spectre d’absorption du permanganate de potassium montre que la longueur d’onde de la lumière la plus fortement absorbée vaut λmax = 520nm. Cette solution absorbe fortement la couleur verte. Tandis que les couleurs bleu et rouge sont très peu absorbées.

Pour les différentes solutions, seule la valeur du sous-pixel vert va varier de façon significative.
4.4. La teneur s’exprime ainsi : t = .

La concentration molaire est définie par .

En combinant les deux formules, on obtient

La concentration molaire correspondant aux indications de la notice valait

= 6×10–5 mol.L-1

Remarque : on convertit la masse en g et le volume en L.

Il faut vérifier cette indication à l’aide des mesures réalisées.

Sur la feuille de papier millimétrée fournie, on trace la courbe représentative de l’absorbance Aoctet en fonction de la concentration molaire C.

Remarque : afin de réduire l’erreur relative de lecture graphique, il faut utiliser une échelle qui couvre une grande partie de la feuille de papier millimétré.

On remarque que les points sont presque alignés suivant une droite passant par l’origine.

Cela traduit la proportionnalité entre l’absorbance et la concentration molaire.

On retrouve la loi de Beer-Lambert Aoctet = k.C.


0,02

À l’aide des valeurs de l’octet du sous-pixel vert, on calcule l’absorbance de la solution d’antiseptique.



= 0,0523
Sur le graphique précédent, on cherche l’abscisse du point d’ordonnée Aoctet = 0,05.

On lit C = 3×10–5 mol.L-1.
Ce résultat est confirmé visuellement, à l’aide de la photographie des cuves.

En effet, il semble que la coloration de l’antiseptique soit comprise entre celle des cuves n°3 et n°4, et avec une coloration plus proche de celle de la cuve n°3.

Ce qui donne un encadrement 1,5×10–5C ≤ 5,0×10–5 mol.L-1.
Nous pouvons conclure que le fabricant a diminué fortement la teneur en permanganate de potassium de son antiseptique.

Il est logique que l’ancienne indication n’apparaisse plus sur le flacon neuf.

similaire:

Exercice II – Un smartphone en tp de physique-chimie (9 points) iconLe programme de physique chimie en terminale stl, spcl, est composé...

Exercice II – Un smartphone en tp de physique-chimie (9 points) iconExercice I – chimie organique relativiste (7,5 points)

Exercice II – Un smartphone en tp de physique-chimie (9 points) iconCorrige bac Blanc 2011 exercice III. Physique electricite 8 points

Exercice II – Un smartphone en tp de physique-chimie (9 points) iconSous colle – Lundi 1/10 gdt – Chimie Physique & Chimie organique

Exercice II – Un smartphone en tp de physique-chimie (9 points) iconExercice de chimie : le dihydrogène pour la protection de l’environnement (8 points)
«cathode» ? Justifier. Indiquer sur le schéma le sens de circulation des électrons. En déduire à quelle électrode correspond le pôle...

Exercice II – Un smartphone en tp de physique-chimie (9 points) iconExercices physique chimie 2

Exercice II – Un smartphone en tp de physique-chimie (9 points) iconPhysique-chimie série S

Exercice II – Un smartphone en tp de physique-chimie (9 points) iconProgramme de Physique Chimie, classe de Première S

Exercice II – Un smartphone en tp de physique-chimie (9 points) iconFilière : Physique-chimie crmef –Fès- 2012-2013

Exercice II – Un smartphone en tp de physique-chimie (9 points) iconLe tableau périodique- loi de Pouillet Chimie Exercice 1








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com