La Société Vaudoise des Améliorations Foncières (svaf) fête son 70








télécharger 14.83 Kb.
titreLa Société Vaudoise des Améliorations Foncières (svaf) fête son 70
date de publication02.02.2018
taille14.83 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos





La Société Vaudoise des Améliorations Foncières (SVAF) fête son 70e anniversaire

Un rôle resté essentiel au fil des années
(16.04.2014/AR) Année importante pour la Société Vaudoise des Améliorations Foncières (SVAF) qui célèbrera son 70e anniversaire en assemblée générale le 20 juin prochain en se donnant une meilleure visibilité par le biais d’un site internet et d’un nouveau logo. Une bonne occasion, à quelques jours du séminaire de printemps, de rappeler le rôle de la Société vaudois des AF avec son président, Philippe Reymond, et de faire le point avec Guy Gilliand, chef de la Division améliorations foncières du canton de Vaud.
« La Société Vaudoise des Améliorations Foncières (SVAF) est un relai entre les autorités cantonales et les bénéficiaires des aides structurelles dans l’agriculture », explique Philippe Reymond. Son rôle est d’assurer la promotion des mesures AF et d’informer les différents partenaires - exploitants agricoles, ingénieurs, géomètres, techniciens, avocats, représentants politiques… - sur l’importance de ces chantiers dans l’évolution du paysage agricole et les besoins de l’agriculture dans le canton. Si la SVAF a un rôle de vulgarisateur, «elle n’a aucun pouvoir de décision sur les projets à l’étude ou en cours de réalisation», souligne cependant Philippe Reymond.
Outil indispensable de la politique agricole

La SVAF est actuellement constituée de quelque 800 membres individuels (agriculteurs, viticulteurs, ingénieurs en génie rural, géomètres, notaires), de 240 communes et d’une quarantaine de syndicats AF en activité. Créée en 1944, elle a fortement contribué à l’époque à promouvoir auprès des milieux agricoles la mise en œuvre du plan d’extension des cultures, le fameux Plan Wahlen. Pendant le premier quart de siècle de son activité, la société a en effet apporté son concours au développement de la politique des améliorations foncières permettant d’intensifier et de rationaliser la production dans le but d’augmenter le degré d’auto-approvisionnement du pays. Depuis les années 70 et comme le souligne Philippe Reymond, «les AF sont régulièrement réorientées et repensées en fonction de l’évolution de la politique agricole». Si elles contribuent toujours à améliorer les conditions de travail et à réduire les coûts de production pour les agriculteurs, elles prennent aussi en compte la qualité du paysage. Historiquement, précise encore son président, la SVAF est étroitement liée à la Division améliorations foncières du canton de Vaud, membre du comité de la société.
Sous la surveillance du canton

De son côté, le chef de la Division améliorations foncières du Canton de Vaud, Guy Gilliand, explique que le Service du développement territorial (SDT) dont il dépend, « apporte son conseil et son expérience aux entreprises d'améliorations foncières (syndicats AF, communes, associations d’agriculteurs, agriculteurs à titre individuel) en les accompagnant dans les diverses démarches à entreprendre ». Ainsi, le SDT n’est pas le maître de l’ouvrage mais octroie les aides financières du canton et de la Confédération auxquelles ont droit les porteurs de projets AF. Seuls les projets d'améliorations foncières répondant aux conditions fixées par l'Ordonnance fédérale sur les améliorations structurelles dans l'agriculture (OAS) et la Loi sur les améliorations foncières (LAF) peuvent bénéficier d'un subventionnement par la Confédération et le canton.
Les AF changent de cap

Les projets évoluent constamment au fil des politiques agricoles successives, explique Guy Gilliand. Ainsi, entre 1944 et jusque dans les années 80, guidée par le souci d’augmenter la production, la politique agricole a favorisé les grands travaux de rationalisation, comme les remaniements parcellaires, la création de chemins ruraux carrossables, les travaux hydrauliques, la lutte contre l’érosion et la consolidation de rochers. Les améliorations foncières ont aussi accompagné les projets de réalisation des routes nationales.

«Le machinisme agricole a joué également un rôle important puisqu’il a fallu prévoir des parcelles plus longues, plus larges, facilement accessibles par des engins lourds et imposants », constate le chef de la Division améliorations foncières. Et d’ajouter que, dès la fin des années 80, les études d’impact sur l’environnement ont contribué à donner un nouveau visage aux AF. Il faut désormais prendre en compte non seulement les intérêts des agriculteurs mais également ceux liés à la protection de l’environnement, à la conservation de la nature et des paysages.
Chantiers à venir

Aujourd’hui, remarque Guy Gilliand, «on enlève des chemins, on rallonge des parcelles, on les regroupe, on remet les cours d’eau à ciel ouvert, on procède à des aménagements écologique. D’ailleurs, les partenaires concernés travaillent de plus en plus souvent ensemble pour élaborer des projets visant à satisfaire tout le monde. Indépendamment des travaux relatifs à l’entretien régulier des aménagements existants, les grands projets futurs AF vaudois concerneront notamment l’irrigation, l’adduction d’eau, les constructions ou rénovations de bâtiments ruraux. Nous avons beaucoup de demandes pour les réseaux d’irrigation. Dans un tout autre domaine, nous avons aussi un gros syndicat qui travaille à la rénovation des accès (chemins, pistes ou téléphériques) aux alpages de l’Etivaz ».

« La mission actuelle des AF est encore et toujours d’améliorer la valeur ajoutée du secteur agricole en diminuant les coûts de production. Mais de plus en plus, il faut tout mettre en œuvre pour conjuguer une agriculture productive, durable et compétitive avec l’environnement. Ce sont les grands enjeux des prochaines décennies en matière d’améliorations foncières», conclut Philippe Reymond.
Propos recueillis par

Armande Reymond/AGIR

www.vd.ch/themes/territoire/ameliorations-foncieres/

Séminaires publics et assemblée

Dans cette optique d’information et de transmission des connaissances, la SVAF organise chaque année deux séminaires, ouverts au grand public, qui traitent de sujets en lien avec les AF. Le séminaire de printemps aura lieu le 25 avril à 13h30 à Gollion et aura pour thème: «Politique agricole 14-17 – Les instruments en relation avec les marchés et les coûts de production – Soutien des améliorations foncières». Interviendront entre autres: Dominique Kohli, vice-directeur de l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) et responsable de l’Unité de direction marché et création de valeur; Johnny Fleury remplaçant du responsable du secteur développement des exploitations à l’OFAG; Luc Thomas, directeur de Prométerre; Philippe Gmür, chef de service du SDT (Service du développement territorial /Vaud); Frédéric Brand, chef du Service de l’agriculture du canton de Vaud. En outre, plusieurs agriculteurs présenteront les solutions, en termes de marché et de coûts de production, qu’ils appliquent sur leurs exploitations en mettant particulièrement en évidence le rôle joué par les améliorations foncières.

Le séminaire d’automne aura quant à lui pour thème: la loi sur l’aménagement du territoire (LAT) et se déroulera le 3 octobre.

Par ailleurs, la SVAF dévoilera à ses membres, lors de son assemblée générale du 20 juin qui aura lieu à Aigle au Centre mondial du cyclisme, la nouvelle ligne graphique, le logo et le site internet élaborés à l’occasion du 70e anniversaire de la société. Le même jour, les membres présents seront conviés à une visite des ouvrages de protection du Chablais.
Inscription au séminaire du 25 avril (délai jusqu’au 22 avril): info.sdt@vd.ch - www.vd.ch/sdt




similaire:

La Société Vaudoise des Améliorations Foncières (svaf) fête son 70 iconLa légende du bonhomme Sept-Heures
«fête nationale du Québec» en 1977. Certains voudraient que la reconnaissance de la Saint-Jean comme fête nationale efface le nom...

La Société Vaudoise des Améliorations Foncières (svaf) fête son 70 iconRapporteur : Jean-Marie fournier, maire
«Aux beaux jours» qui lance la saison festive; la «Fête du Printemps» devenue un rendez-vous printanier particulièrement apprécié...

La Société Vaudoise des Améliorations Foncières (svaf) fête son 70 iconAttractive, Montpellier l’est assurément
«Fête de la musique» diffusée en direct sur France La qualité de l’espace public de Montpellier, la quiétude de son climat et la...

La Société Vaudoise des Améliorations Foncières (svaf) fête son 70 iconArticle 1 Forme
«n'a pas notifie à la société son intention de devenir personnellement associé pour la moitié des parts souscrites ou acquises par...

La Société Vaudoise des Améliorations Foncières (svaf) fête son 70 iconL’hôpital et son histoire
«Un musée est au service du développement et du progrès d’une société (…). IL fait des recherches concernant les témoins matériels...

La Société Vaudoise des Améliorations Foncières (svaf) fête son 70 iconPour parler de la Fête de la Pentecôte, IL faut commencer par la Fête de Pâques
«Tout ce que le Seigneur a dit, nous (le) ferons» (Ex 19,8). Et, après les avoir reçus, IL répète : «Tout ce que le Seigneur a dit,...

La Société Vaudoise des Améliorations Foncières (svaf) fête son 70 iconL’union des patros de Rennes
«Cadets de Bretagne» ont 150 ans, la «Tour d'Auvergne» a fêté son centenaire en 1997. «Jeanne d'Arc» a vu le jour en 1929, deux ans...

La Société Vaudoise des Améliorations Foncières (svaf) fête son 70 iconHistorique Le cadastre dans l’histoire nationale
«littérale» ou «cadastrale» (état de sections, matrices des propriétés foncières devenues ensuite matrices des propriétés bâties...

La Société Vaudoise des Améliorations Foncières (svaf) fête son 70 iconFête des anciens de Sciences religieuses

La Société Vaudoise des Améliorations Foncières (svaf) fête son 70 iconLes règles générales de déduction et
«Impôts» regroupant les taxes professionnelles, foncières, apprentissages, csg …








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com