Actions de sensibilisation – Espaces nature








télécharger 38.12 Kb.
titreActions de sensibilisation – Espaces nature
date de publication07.10.2017
taille38.12 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos

Document de travail – 07 janvier 2011




Actions de sensibilisation – Espaces NATURE

But : construire collectivement le mode d'emploi pour un plan de sensibilisation et le généraliser
Les instances

1/ le groupe ENS

Qui le constitue :

  • Sabine FABRE – CG74

  • Dominique Carliez – RE74

  • Agnès Decottignies – CPIE Bg

  • Audrey HANNECART – RE74

  • Benoit TIBERGHIEN – PNR Bauges

  • Eric PAJEOT - CNM

  • Jocelyne PERDU - ONF

  • Benoît THEVENOT - FRAPNA

  • Pierre Yves MOUTIN – AARN Aiguilles Rouges

  • Charles GILBERT – Maison de l’alpage

  • Loïc VIVIER – AARN contamines montjoie

  • François PANCHAUD – ASTERS


2/Le « sous groupe ENS – plan de sensibilisation »

Qui le constitue : 1 salarié de 4 structures membres du réseau.

Il s’agit de

  • Agnès Decottignies - CPIE BG

  • François Panchaud - ASTERS

  • Jean François Lopez - PNR du massif des Bauges –

  • Benoît Thévenot – FRAPNA


3/ le groupe « des yeux extérieurs et des chefs de file »

Qui le constitue :

  • Audrey Hannecart - RE 74

  • François Xavier Nicot - ONF

  • Benoît Thevenot - FRAPNA

  • Éric Pajeot ou Christophe Appertet.- CNM

  • Jean François Lopez- Julie Higel - PNR DES BAUGES

  • François Panchaud - ASTERS


4- les structures locales des sites du Réseau empreintes 74

En fonction de chaque site, elles sont contactées par le chef de file et l’œil extérieur.
Les sites

4 Sites expérimentaux ont été choisis en réunion du 25 novembre 2010 en groupe de travail RE74-ENS, sur lesquels est nommé  un binôme de personnes (« l’œil extérieur » et « le chef de file du groupe sensibilisation ») sont :
1- Le domaine « ROVOREE- Châtaignière »

Identité de l’œil extérieur : Audrey Hannecart (RE 74), identité du chef de file : François Xavier Nicot (ONF)
2 - L’alpage de Doran

Identité de l’œil extérieur : Benoît Thevenot (FRAPNA), identité du chef de file : CNM (Éric Pajeot ou Christophe Appertet.
3 - En aval du vallon du FIER

Identité de l’œil extérieur : François Panchaud (ASTERS), identité du chef de file : Benoît Thevenot (FRAPNA) – en attente de la commune de cran
4 - Les étangs de CROSAGNY

Identité de l’œil extérieur : PNR DES BAUGES (Jean François Lopez- Julie Higel) identité du chef de file : François Panchaud (ASTERS)
Le calendrier et la méthode
Phase 1 - De novembre 2010 à janvier 2011 : le sous groupe de travail ENS – Plan de Sensibilisation

A - clarifier le sens de ce que doit être un plan de sensibilisation. Réalisé (cf. compte rendu du sous groupe de travail plan de sensibilisation du 09 novembre 2010)

B - définir ce qui sera confié aux « yeux extérieurs » comme intitulé dans le compte rendu du 17 septembre 2010 du groupe ENS. Réalisé (cf. réunions sous groupe de travail plan de sensibilisation du 09/11/2010 et du 10/12/2010.

C - définir les fonctions de « chef de file » des membres des structures locales Empreintes 74 qui représenteront les acteurs de la sensibilisation sur chaque site. (cf. réunion sous groupe de travail plan de sensibilisation du 10/12/2010)

Le 06 janvier 2011 : exposé et validation de la méthode par le groupe ENS
Phase 2 - De janvier 2011 à juin 2011 : les binômes « œil extérieur » et « chef de file »

A – expérimenter sur chacun des quatre sites la rédaction d’un plan de sensibilisation

B – mutualiser et échanger sur les quatre sites

1ère Réunion téléphonique de mi parcours le 30 mars 2011 à 15h00 de l’ensemble des chefs de file et yeux extérieurs. Animation A. Decottignies

2nde Réunion téléphonique avant le rendu du travail au groupe ENS : le 29 juin 2011
Le 12 juillet 2011 : exposé au groupe ENS
Le 31 juillet 2011 : envoi des plans de sensibilisation rédigés au CPIE du Haut Doubs
A partir de la validation faite par le groupe ENS le 06 juillet, nous devons démarrer la généralisation des plans de sensibilisation

Pour mémoire :

- définir comment former largement sur l'importance de la sensibilisation en particulier pour les élus - voir ce qui est le plus pertinent : les réunions de présentation / les réunions publiques...,
Phase 3 – Décembre 2012 (Un an et demi après la rédaction du plan de sensibilisation du site). les binômes « œil extérieur » et « chef de file »

A – Regard critique sur les expérimentations : ce qui est pertinent à conserver pour la généralisation des plans de sensibilisation.

B - Retour écrit au groupe ENS

Les Annexes :
Les éléments de cadrage de l’expérimentation => vers un mode d’emploi
Les 2 premiers fondamentaux pour élaborer un plan de sensibilisation sont :
1- Le plan de sensibilisation doit rester indissociable du plan de gestion sur un espace naturel. Ce sont deux outils au service d’un même espace. Ils doivent être construits dans une gouvernance unique : un comité de pilotage.


  1. Il ne doit y avoir aucune subordination de l’un ou de l’autre, à priori. Certains espaces auront une gestion qui découlera du plan de sensibilisation, si cet espace a un enjeu fort de sensibilisation. Certains autres par leur vocation de préservation d’une espèce ou d’un espace auront un volet de sensibilisation qui devra prendre en compte la gestion préconisée pour permettre une préservation. C’est donc une construction collective et non parallèle de la gestion et de la sensibilisation qui doit être réalisée.



  1. Les acteurs de la sensibilisation doivent être présents dans le comité de pilotage d’un site, au même titre que les gestionnaires du site, que les scientifiques et les usagers. Les arbitrages entre sensibilisation et gestion doivent se faire dans ce comité de pilotage.




  1. Il est cependant possible d’avoir un plan de sensibilisation sans préconisation de gestion.


2- La revendication légitime d’une place particulière des propriétaires et des riverains d’un espace naturel.

  1. Les dissocier en fonction de leur capacité d’actions sur le site :

- Les propriétaires et les gestionnaires de droit ont un « pouvoir » sur le site. Les intégrer est une nécessité. Le faire doit prévenir des difficultés qui peuvent amener le plan de gestion comme celui de sensibilisation à se heurter à un mur qui empêcherait toutes réalisations.

- Les locaux et les riverains. Leur proximité au site peut –être un atout. Ils peuvent avoir par ailleurs des impacts non négligeables. Les connaitre se révèle donc également indispensables.
S’il ne doit y avoir qu’une action. La priorité doit être donnée à ce public
« L’œil extérieur »
Le cahier des charges de sa mission : être garant de la méthode – Mutualiser les résultats en vue de rédiger le mode d’emploi des plans de sensibilisation.


  1. Il doit pouvoir observer et retranscrire au groupe ENS les difficultés et les leviers qui ont permis la prise en compte des 2 premiers fondamentaux exprimés dans l’élaboration du plan de sensibilisation.

  2. Il participe au comité de pilotage du site.

Il doit s’assurer (en collaboration avec le chef de file) que les structures locales, membres du réseau soient représentés au comité de pilotage du site.

Un contact (Cette réunion) devra les inciter à participer à l’élaboration d’un plan de sensibilisation sur le site expérimental et indiquer le cadre de l’expérimentation et les fondamentaux.


  1. Il doit prévoir des échanges avec le chef de file dans les moments stratégiques de l’élaboration du plan de sensibilisation, et notamment au lancement de la démarche, et de gestion de l’espace naturel.

  2. Il doit communiquer avec les trois autres yeux extérieurs l’avancée et les difficultés rencontrées sur le site.


Les échanges et la mutualisation :

Ces échanges sont organisés par les 4 yeux extérieurs. Le site internet – espace membre doit leur permettre d’avoir des documents partagés- par exemples des grilles d’analyse pour le suivi des travaux jusqu’à l’aboutissement du plan de sensibilisation (combien de temps, comment la réalisation s’est faite…. Audrey Hannecart se chargera de la mise en ligne des documents.
« Le chef de file  »
Le cahier des charges de sa mission : être garant de la rédaction du plan de sensibilisation


  1. Il doit réaliser ou s’assurer de la rédaction d’un document écrit « plan de sensibilisation. Ce dernier doit identifier clairement des actions, leur coût, leur phasage dans le temps, préciser qui aura la charge de mener ces actions.

Des indicateurs de réussite doivent être identifiés dans le plan de sensibilisation. Ils devront guider le suivi et l’évaluation des actions dans le temps. Ces indicateurs doivent permettre de vérifier le lien obligatoire entre les opérations de gestion et de sensibilisation, d’assurer la réalisation des actions de sensibilisation et leur suivi dans un réel souci d’implication des propriétaires et des riverains des espaces.

  1. Il doit réaliser à partir de la trame proposée précédemment par le CNM une fiche « espace – nature ». Celle-ci fera l’objet d’échange avec l’œil extérieur lors de sa rédaction.

  2. Il identifie et réunit les structures locales et celles du Réseau dans un « groupe de sensibilisation » afin de s'assurer d'un bon partage du plan de sensibilisation. Il associe à cette réflexion "l'œil extérieur".

  3. Il doit pouvoir travailler en autonomie sur leur site. Le travail de mutualisation est fait par l’œil extérieur.


« L’expert en plans de sensibilisation » :
Le CPIE du Haut Doubs a été sollicité pour le travail critique sur quatre plans de sensibilisation. Agnès voit avec eux pour confirmer l’engagement : elle précise qu’il peut y avoir que trois plans à relire. Elle fixe avec eux la date du 15 ou 16 septembre pour le temps collectif.

Des ressources éventuelles qui pourraient être mobilisées (à garder en mémoire) :

- Avoir du temps de recherche pour une personne

Fait à Seyssel, le 30 mars 2011

Agnès Decottignies

Pour le Réseau Empreintes 74 – SOUS Groupe de travail ENS /PLAN DE SENSIBILISATION

Agnès Decottignies

similaire:

Actions de sensibilisation – Espaces nature iconStéphane Frioux, «Des espaces libres aux espaces verts, 1908-1952» ens-lsh, 4 mars 2008
«Espaces verts». Je vous ai apporté cette collection d’articles d’urbanistes célèbres ou non, dont un affirme

Actions de sensibilisation – Espaces nature iconPremière Partie : La réglementation internationale des espaces
«domaine public international». Cela implique une référence aux espaces nationaux. Le régime des espaces est une juxtaposition de...

Actions de sensibilisation – Espaces nature iconCoordination départementale d’actions d’éducation à l’environnement...
...

Actions de sensibilisation – Espaces nature iconArticle Capital Social
«Actions Ordinaires C») et un maximum de 496. 358 actions privilégiées de la catégorie c (ci-après " Actions Privilégiées C")

Actions de sensibilisation – Espaces nature iconDirection Générale Adjointe du developpement social
«terrains difficiles» –espaces dangereux, hostiles, violents ou fuyants – espaces marginalisés pour lesquels IL existe peu de connaissances....

Actions de sensibilisation – Espaces nature iconIV. plan de communication et de sensibilisation

Actions de sensibilisation – Espaces nature iconSensibilisation a la prevention des risques

Actions de sensibilisation – Espaces nature iconAnnuaire des services collectivités territoriales & services de l'État...

Actions de sensibilisation – Espaces nature iconLe programme de cette opération prévoit une extension d’environ 600...
«opus 5» constitué de opus 5 (Architecte mandataire / Architecte en Chef des Monuments Historiques), Luc perrier (Scénographe), impedance...

Actions de sensibilisation – Espaces nature iconFaire connaître l’amcc-inctr et informer de ses actions
«de gré à gré» apportent des soutiens ponctuels et limités, en particulier en Afrique Sub-saharienne. Mais ces actions ne sont pas...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com