Héritage du latin : approche de la poésie latine- dominantes Stylistique -etymologie








télécharger 214.65 Kb.
titreHéritage du latin : approche de la poésie latine- dominantes Stylistique -etymologie
page1/11
date de publication05.10.2017
taille214.65 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11
Textes latins et traductions

Héritage du latin : approche de la poésie latine- Dominantes Stylistique -Etymologie


 

Une nature généreuse

Ovide raconte une lointaine légende selon laquelle les premiers hommes auraient connu une période de bonheur sans égal : l'âge d'or. C'était au temps où les hommes, récemment apparus sur la terre, venaient à peine de s'organiser en société.


[89] Aurea prima sata est aetas, quae uindice nullo,

sponte sua, sine lege fidem rectumque colebat.

Poena metusque aberant, nec uerba minantia fixo

aere legebantur, nec supplex turba timebat  

Iudicis ora sui [...]

[100] Ipsa quoque immunis rastroque intacta nec ullis

saucia uomeribus per se dabat omnia tellus,

contentique cibis nullo cogente creatis ;

arbuteos fetus montanaque fraga legebant

cornaque et in duris haerentia mora rubetis

et quae deciderant patula Iouis arbore glandes.

Ver erat aeternum .

OVIDE, Métamorphoses , I, 89-106
En premier, l'âge d'or fut créé ; alors, sans vengeur, sans loi, chacun spontanément respectait la justice et la droiture.
Le supplice et la crainte du châtiment n'existaient pas, on ne lisait point des lois menaçantes gravées sur des tables d'airain ; on ne voyait pas non plus de coupable tremblant redouter le regard de son juge.

[100] La terre aussi, sans être sollicitée ni touchée par la houe, ni déchirée par aucune araire, donnait tout d'elle-même, et satisfait des aliments produits sans aucune contrainte, on cueillait les fruits d'arbousier (1), les fraises des montagnes, les cornouilles(2), les mûres attachées aux âpres ronces et les glands tombés de la large frondaison de l'arbre de Jupiter (3). C'était le printemps éternel

Notes :
1 : arbrisseau portant de petits fruits rouge orangé.
2 : cornouilles : fruits du cornouiller.
3 : l'arbre de Jupiter : expression poétique pour dire : le chêne.

La 1ère déclinaison



Un dieu italique parle
« L'âge d'or », un temps où n'existaient ni la faim, ni le travail ni les peines, était aussi une époque où certains dieux vivaient sur la terre. L'un de ces dieux, Janus, habitait dans la région de Rome ; il évoque ici ses souvenirs sous la plume d'Ovide.

Hac ego Saturnum memini tellure receptum

caelitibus regnis a Jove pulsus erat.

Inde diu genti mansit Saturnia nomen ;

dicta quoque est Latium terra latente deo [....]

Hic ubi nunc Roma est, incaedua silva virebat. [.]

Tunc ego regnabam, patiens cum terra deorum

esset et humanis numina mixta locis.

Nondum Justitiam facinus mortale fugarat :

Ultima de superis illa reliquit humum.

OVIDE, Fastes , I, 235-250

« Je me souviens d'avoir reçu Saturne sur cette terre ; il avait été chassé du royaume des cieux par Jupiter. C'est pourquoi le nom de Saturnia resta longtemps attaché à ce peuple ; cette terre est aussi appelée Latium parce que le dieu s'y est caché 1 .

Là où Rome est aujourd'hui, verdoyait une forêt intacte. [.]

Alors, moi je régnais, alors que la terre accueillait les dieux et que ceux-ci se mêlaient aux hommes dans leurs maisons.

L'esprit funeste du crime n'avait pas encore fait fuir la Justice  : ce fut la dernière parmi les dieux du ciel à quitter la terre.


Notes :
1 : latente deo : mot à mot : le dieu s'étant caché

Bains & thermes


 
Sénèque, Lettres à Lucilius, 56,1-2

Ecce undique me varius clamor circumsonat : supra ipsum balneum habito. Propone nunc tibi omnia genera vocum, quae in odium possunt aures adducere: cum fortiores exercentur et manus plumbo graves jactant, cum aut laborant aut laborantem imitantur, gemitus audio [...] ; cum in aliquem inertem et hac plebeia unctione contentum incidi, audio crepitum inlisae manus umeris [...]. Si vero pilicrepus supervenit et numerare coepit pilas, actum est
Adice nunc scordalum et furem deprehensum et illum, cui vox sua in balineo placet; adice nunc eos qui in piscinam cum ingenti impulsae aquae sono saliunt.

SENEQUE, Ad Lucilium, 56,1-2

Voici que de tous côtés autour de moi une dissonante clameur retentit : j'habite juste au-dessus d'un établissement de bains. Imagine-toi maintenant toutes sortes de cris qui peuvent amener les oreilles à la haine lorsque des costauds s'exercent et agitent leurs mains chargées de plomb, ou lorsqu'ils font des efforts ou imitent celui qui en fait, j'entends leurs gémissements ; [.] lorsque je tombe sur un individu inactif et satisfait d'un massage plébéien, j'entends le claquement de la main qui s'abat sur ses épaules [.]. Passage à traduire. 
Ajoute maintenant le querelleur, et le voleur pris sur le fait, et celui-ci auquel sa voix plaît dans le bain ; ajoute maintenant ceux qui sautent dans la piscine en faisant d'énormes claquements d'eau agitée. 
- vero : mais, en vérité
coepit : commence
- pilicrepusi, m. : un joueur de balle
pila, ae, f. : la balle > ici : le point
- supervenio, is, ire : arriver
- actum est (expression) : c'en est fait !


  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

Héritage du latin : approche de la poésie latine- dominantes Stylistique -etymologie iconNé le 12 juillet 1949 à Reims (51) 39, rue Gabriel Lamé, 75012 Paris...
«Les débats philosophiques en Amérique Latine», dea «Etude des sociétés latino-américaines» de l’Institut des Hautes Etudes de l’Amérique...

Héritage du latin : approche de la poésie latine- dominantes Stylistique -etymologie iconÊtre dessous, tenir bon, le terme latin
«hypostase» en français et hupokeïménon, littéralement le «jeté-dessous»1, qui a été aussi rendu en latin par subjectum, d'où notre...

Héritage du latin : approche de la poésie latine- dominantes Stylistique -etymologie iconL’approche néoclassique (approche pluridisciplinaire)

Héritage du latin : approche de la poésie latine- dominantes Stylistique -etymologie icon1L'approche systémique le présent chapitre est essentiellement constitué...

Héritage du latin : approche de la poésie latine- dominantes Stylistique -etymologie iconLa poesie jusqu'a la guerre

Héritage du latin : approche de la poésie latine- dominantes Stylistique -etymologie iconL’héritage

Héritage du latin : approche de la poésie latine- dominantes Stylistique -etymologie iconUtopie (ce lieu qui selon l’étymologie grecque n’existe pas et que...
«Tür» (du grec thyra). Deux langues, racines de nos mythes et de nos rêves, de nos valeurs d’utopie (ce lieu qui selon l’étymologie...

Héritage du latin : approche de la poésie latine- dominantes Stylistique -etymologie iconCours sur la poésie. Numérisés par Fabienne

Héritage du latin : approche de la poésie latine- dominantes Stylistique -etymologie iconDo Trung Cang 6 ta latin-Mathématique n°6 22/02/2010

Héritage du latin : approche de la poésie latine- dominantes Stylistique -etymologie iconPhonétique historique du Latin à l’Ancien français








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com