Recherche eleve litterature et societe fritz Bauer, un héros allemand " film de Lars Kraume 2016 "








télécharger 70.67 Kb.
titreRecherche eleve litterature et societe fritz Bauer, un héros allemand " film de Lars Kraume 2016 "
date de publication05.10.2017
taille70.67 Kb.
typeRecherche
l.21-bal.com > loi > Recherche
RECHERCHE ELEVE – LITTERATURE ET SOCIETE Fritz Bauer, un héros allemand" film de Lars Kraume 2016

"Fritz Bauer : un héros allemand" est un film d’espionnage, inspiré d’une histoire vraie ; il se passe dans l’Allemagne post-nazie. Le procureur apparaissait déjà dans "Le Labyrinthe du silence" de Giulio Ricciarelli.Il répond à une question : comment les Allemands vivent –ils leur passé nazi dans les années 50 ?


Travail préparatoire : comprendre le contexte historique : L’Allemagne de la période nazie aux années 60

Par groupe de 2 élèves faites une recherche sur le sujet suivant puis présentez votre travail à vos camarades

Source : http://geopolis.francetvinfo.fr/fritz-bauer-le-heros-meconnu-du-film-allemand-le-labyrinthe-du-silence-60475

G1 : Qui est Adolf Eichmann ? Quelles sont ses responsabilités dans le génocide juif ? Quand et où a-t-il été jugé ?

https://www.herodote.net/11_avril_1961-evenement-19610411.php

G2 : le procès Eichman en 1961 ? pourquoi ce procès est –il un tournant dans la connaissance du génocide des Juifs ?

https://www.herodote.net/11_avril_1961-evenement-19610411.php

(2eme partie de l’article)

G3 :comment L’homosexualité en Allemagne a –t –elle été réprimée en particulier ç l’époque nazie ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Discrimination_et_d%C3%A9portation_des_homosexuels_sous_l%27Allemagne_nazie

Le Code pénal de 1871 pénalise, dans son paragraphe 175, l’homosexualité. Le nazisme va plus loin : poursuites, arrestations, déportations. C’est le triangle rose dans les camps de concentration. Les homosexuels sont considérés comme « asociaux » et ne faisant pas partie de la Volksgemeinschaft, la « communauté du peuple », au même titre que les Juifs, les Tsiganes, ou les malades mentaux. Le paragraphe 175 pénalisant l’homosexualité n’a été retiré du Code pénal allemand que très tardivement, en 1994.

G4 :Le procès d’Auschwitz à Francfort en 1963

https://blogs.mediapart.fr/edition/eurojournal/article/201213/les-50-ans-du-proces-dauschwitz

https://www.wsws.org/fr/articles/2014/fev2014/aush-f14.shtml

«Le 20 décembre 1963 s’ouvrait à Francfort (en Allemagne) «le procès d’Auschwitz». 18 ans après la fin de la guerre, 211 survivants du camp de concentration d’Auschwitz témoignaient contre 22 accusés responsables à des degrés divers de l'assassinat de centaines de milliers de victimes du IIIe Reich. Pour la première fois, des Allemands allaient juger des Allemands pour les crimes nazis.(…) Le procès a changé l’Allemagne. Quelque 20.000 personnes ont assisté à des audiences. C’est à partir de là que les jeunes Allemands ont pu demander à leurs parents ce qu’ils avaient fait pendant la guerre. Fritz Bauer a sans doute été le procureur le plus marquant que la République fédérale allemande ait jamais eu. »

G5 : Fritz Bauer : qui est –il ? quel son parcours de 1933 aux années 60 ?

Fritz Bauer est né en 1903 à Stuttgart dans une famille juive allemande. Il a fait des études de droit avant de devenir magistrat. Dans l’Allemagne de l’après-Première guerre mondiale, il s’engage dans le parti social-démocrate.
 
Déporté par les nazis
A l’arrivée au pouvoir des nazis en 1933, il fait une cible parfaite: juif et socialiste... Après avoir été arrêté, placé un temps en camp, et exclu de la fonction publique, il s’exile au Danemark, puis fuyant l’avancée des troupes nazies, il part en Suède, pays neutre.
 
En Suède, il travaille avec un certain Willy Brandt, un autre socialiste qui a fui l’Allemagne et qui deviendra par la suite chancelier (1969-1974). La guerre finie, il revient en Allemagne et reprend un poste dans la magistrature, après la naissance de la RFA.

En 1952, en tant que juriste, il se bat pour défendre les droits des opposants au nazisme. En 1956, il prend le poste de procureur général du land de Hesse, à Francfort. Poste qu’il occupera jusqu’en 1968. C’est dans le cadre de ses fonctions qu’il devient un personnage historique.



G6 :Qu’est ce que la RFA ? En quelle année est –elle née? Dans quelles circonstances ?

http://education.francetv.fr/matiere/epoque-contemporaine/troisieme/video/1949-naissance-de-la-republique-federale-allemande

G7 : Comment la dénazification se passe t- elle en Allemagne ?qui la mène ? quels sont ses échecs  ?

http://geopolis.francetvinfo.fr/allemagne-pourquoi-des-proces-danciens-nazis-aussi-tardifs-59517

La dénazification administrative avait visé toute la population adulte des zones d’occupation occidentales. Elle a donné lieu à des arrestations automatiques, à des suspensions et des renvois de fonctionnaires. Cependant, le Parti nazi comptait des millions de membres et les besoins liés à la reconstruction étaient immenses. En 1950- 1951, toute une législation est adoptée pour réintégrer les fonctionnaires au passé nazi. Dans pratiquement toutes les administrations, les agents font une seconde carrière, et parviennent à se hisser à de hauts postes.

Dans les années 40-50, le processus de dénazification a été mené par les Alliés notamment avec les procès de Nuremberg. Mais en Allemagne, cette justice a été vécue comme étant celle des vainqueurs. Dans le même temps, le processus a été ressenti comme trop systématique. Les Américains ont ainsi envoyé des questionnaires à des millions de citoyens. Mais on ne pouvait pas épurer tout le monde. Résultat : cette étape de la dénazification a été un échec.

Il faut dire aussi qu’à la même époque, les juristes des années 30-40, qui avaient donc connu le nazisme, étaient encore en place. Il y avait donc une certaine hésitation de leur part à travailler sur la période nationale-socialiste. D’une manière plus générale, au sein de cette génération, on se disait qu’on avait survécu et qu’il fallait reconstruire le pays. L’affaire est donc complexe.

De plus, avec la Guerre froide, les anciens cadres du régime nazi sont devenus intéressants pour les Alliés. C’est comme cela que Klaus Barbie a été recruté par les Américains et a pu échapper à la justice française.

c’est à partir du procès d’Eichmann en 1961 que la question du génocide des Juifs devient centrale parmi les crimes nazis. C’est un tournant, en raison de la très grande médiatisation internationale du procès à Jérusalem. Mais dans l’opinion allemande, c’est le procès d’Auschwitz, deux ans plus tard, qui conduit à une véritable prise de conscience, précisément parce qu’il a lieu en RFA. C’est la raison pour laquelle Bauer insiste tant pour que le procès d’Eichmann ait lieu en Allemagne. Ce qui l’intéresse, c’est la confrontation des Allemands avec le passé nazi. Il faut se rappeler que dans les années 1960, il n’existait pas de livre sur Auschwitz en Allemagne. C’est avec le procès, au cours duquel les historiens se sont impliqués et sont venus témoigner, qu’il y a eu une évolution. Fritz Bauer est un précurseur. Le film rend hommage à sa clairvoyance et à sa lucidité.

Analyse de la bande annonce 

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19557810&cfilm=216314.html

  • Quel est le personnage central ? ses fonctions ? son objectif ?

  • Que comprend t- on de l’histoire ?

Analyse de l’affiche

  • Description (couleurs / structure/ rôle du texte..) 

  • Illustre t- elle le titre ? en quoi ?

  • Analyse :

Bauer se battait contre l’’Etat.

Le film

1/Quelles sont les fonctions de Fritz Bauer ?

procureur allemand. en charge des "affaires spéciales" En charge de la traque des anciens dignitaires nazis dans la République fédérale d’Allemagne

2/Qui est Fritz Bauer (origine, parcours pendant la seconde guerre mondiale)



Juif allemand, militant socialiste, arrêté par les nazis avant-guerre avant d’être exilé - consentant - au Danemark.

3/quel est le résumé du film ?

Il apprend en 1957 qu’Adolf Eichmann s’est réfugié à Buenos Aires , Fritz Bauer, impuissant en RFA, offrit l’information au Mossad israélien - avec le résultat que l’on sait.

4/ quels obstacles rencontre –il dans la traque d’Eichmann?

Les institutions allemandes après la guerre, étaient remplies d’anciens nazis supposés reconvertis, empêchant la justice de faire son travail.. Officiellement, la RFA du chancelier Konrad Adenauer voulait agir contre les anciens nazis. Dans les faits, plusieurs d’entre eux vivaient en toute impunité, reconvertis dans l’industrie ou même présents aux plus hauts niveaux du pouvoir). Avec des services de police, du renseignement et même de la justice encore inflitrés par d’anciens nazis, Bauer ressemblait à un alibi

5/ Pourquoi Fritz Bauer est-il si attaché à ce qu’Eichmann soit jugé en Allemagne et non en Israël ?comment selon lui les allemands doivent –ils faire face au passé nazi ?

6 /en quoi est –il un « héros allemand » ? Le titre original du film ("Der Staat gegen Fritz Bauer"/"L’Etat contre Fritz Bauer") est différent du titre français . Lequel préférez vous ? pour quelles raisons ? imaginez pourquoi pour le public français un titre différent a été choisi ?

Intègre et obstiné, dont la "traîtrise" (des lois fédérales) rachète l’honneur allemand

Un homme sous pression, luttant seul contre tous, ou presque.

6/Quel est l’objectif du film ?

La mémoire de Bauer en est célébrée. Un film de mémoire : revenir sur le passé trouble de la RFA . « Un passé qui ne passe pas » :

Conclusion : les enfants de ceux qui étaient adultes à l’époque nazie ne leurs pardonenrotn pas les erreurs , mensonges et dissimulations du passé


Analyse formelle

Comment est menée la reconstitution historique ?

(Décors, voitures, vêtements qu’on croirait sortis d’un showroom) moins qu’aux ambiances (de fait : elles sont artificielles).

mais la morale de l’Histoire négligée : le vœu de Fritz Bauer d’une justice exemplaire et sans compromis ne s’est pas réalisé. Comme sa mise en scène, le film se contente de planter le décor, en le figeant dans le passé, sans transcender son thème profond, toujours d’actualité : la responsabilité collective face au pire.

1. Le récit évoque le cas emblématique de Hans Globke. Corédacteur des lois raciales nazies, il admit au procès de Nuremberg avoir eu "connaissance" de la "solution finale". Globke devint néanmoins secrétaire de la chancellerie fédérale sous Konrad Adenauer, de 1953 à 1963. La CIA fit pression pour que son nom soit retiré des extraits des mémoires d’Adolf Eichmann publiés par "Life" en 1960. C’est sa condamnation par contumace par la RDA (ex-Allemagne de l’Est) qui contraignit Adenauer à se défaire de lui.

2. La loi fédérale ne permettait pas de poursuivre un individu pour les crimes commis en application d’ordres reçus.

Sources :

http://www.zerodeconduite.net/medias/LS4_Fritzbauer.pdf

http://www.lesinrocks.com/2016/04/13/cinema/olivier-guez-impossible-de-recreer-monde-juif-germanique-davant-guerre-11819525/

Information aux familles

Une sortie cinéma est organisée dans le cadre de l’enseignement d’exploration littérature et société et en vue de préparer le programme de première d’histoire. Les élèves iront voir le film « Fritz Bauer, un héros allemand » le lundi 4 mai 2016 entre 10 et 12 h .Une participation de 3 euros est demandée.

11 avril 1961 : procès d'Adolf Eichman



Le 11 avril 1961, le monde occidental a les yeux fixés sur Jérusalem où s'ouvre le premier procès d'un criminel nazi depuis les procès de l'après-guerre, àNuremberg. Dans le box de l'accusé se tient un petit homme chauve et myope de 55 ans, Adolf Eichmann.

Le procès de ce bureaucrate consciencieux et à l'intelligence médiocre met en lumière la « banalité du mal », selon la forte expression de la philosophe Hannah Arendt. Joseph Savès

Le « crime de bureau » d'un employé exemplaire


Le futur acteur de la Solution finale est né le 19 mars 1906 à Solingen, en Rhénanie. Sa famille s'installe à Linz, en Autriche, et en avril 1932, devenu représentant de commerce après de médiocres études, il entre au parti nazi autrichien.

Deux ans plus tard, il est contraint de retourner en Allemagne pour échapper à la traque des nazis par le gouvernement autrichien de Dollfus. Il entre alors au Bureau des affaires juives comme modeste employé mais son zèle lui vaut d'en gravir assez vite les échelons jusqu'au sommet.

adolf eichmann (1906-1962) en uniforme de lieutenant-colonelEn 1937, Eichmann noue des contacts avec l'Agence Juive en vue de faciliter l'émigration des Juifs allemands vers la Palestine. Lui-même effectue un voyage en Palestine et en Égypte. En grande partie du fait de son initiative, 17.000 Juifs émigrent en Palestine en 1939, à la veille de la Seconde Guerre mondiale.

Dans le même temps, à Vienne puis à Prague, sous occupation allemande, il organise l'expulsion de plusieurs dizaines milliers de Juifs par des pressions brutales. En dix-huit mois, 150.000 juifs autrichiens, soit 60% du total, sont poussés à l'émigration après avoir été dépouillés de leurs biens au profit des SS. 

Son efficacité convainc Goering d'étendre ses méthodes à l'ensemble du Reichet lui vaut de devenir le spécialiste de l'émigration forcée avec la direction du « Bureau central pour l'émigration juive ».

En juin 1940, après l'invasion de la France, Eichmann s'investit dans le « Plan Madagascar », qui vise à déporter tous les Juifs allemands dans la colonie française et à les y laisser dépérir. Le projet est abandonné dès novembre 1940 du fait de la maîtrise des mers par les Anglais et les nazis se rabattent sur le projet d'une déportation vers l'Est, en Pologne.

Adolf Eichmann entre alors à la Gestapo et prend la tête du Service central de l'émigration du Reich, au sein de l'Office central de sécurité (RSHA) dirigé parReinhard Heydrich. En octobre 1941, il accède au grade de lieutenant-colonel (Obersturmbannführer).

Loin d'être seulement un employé de bureau (lors de son procès, Hannah Harendt parlera à son propos de « crime de bureau »), c'est un exécutant consciencieux qui n'hésite pas à se rendre sur le terrain et payer de sa personne. Il est particulièrement apprécié par son supérieur Ernst Kaltenbrunner, qui prendra la direction du RSHA après l'assassinat de Heydrich.

En attendant, ce dernier lui confie l'organisation de la « conférence » de Wannsee, en janvier 1942, au cours de laquelle sont peaufinées les modalités logistiques de la Solution finale.

Sa principale mission se déroule toutefois à la fin de la guerre, en mars-décembre 1944, à Budapest, en Hongrie. Il y organise de sa propre initiative la déportation et l'extermination des Juifs hongrois (sur 400.000 déportés, 275.000 périront). En avril de cette année-là, l'Agence Juive tente de négocier avec lui le sauvetage d'un million de Juifs hongrois en échange de la livraison de 10.000 camions. La négociation n'aboutit pas mais un convoi de 1600 personnes (le « train Kasztner ») parvient néanmoins à rejoindre la Suisse.

Cavale et procès


Eichmann est arrêté par les Alliés après la guerre mais arrive à s'évader en février 1946. Avec la complicité de milieux ultra-conservateurs, il s'enfuit en Argentine avec sa femme Vera et leurs trois enfants en juillet 1950. Un quatrième enfant naîtra en exil. Sur place, il mène une vie modeste, allant d'échec en échec, à la différence d'autres réfugiés nazis plus débrouillards comme Martin Bormann ou le sinistre docteur Josef Mengele qui procéda à des expérimentations à Auschwitz-Birkenau.

Comme ceux-ci, il doit se cacher sous une fausse identité et fréquemment changer de domicile pour échapper à la traque des justiciers : le « chasseur de nazis » Simon Wiesenthal et le Mossad, le service israélien d'espionnage. Il vivote dans une maison misérable de la grande banlieue de Buenos Aires, qu'il a construite lui-même avec ses fils, quand il est enlevé par les agents secrets israéliens au nez et à la barbe des autorités argentines.

C'est ainsi que, le 23 mai 1960, le Premier ministre israélien David Ben Gourion annonce d'une voix émue à la Knesset (la chambre des députés) l'arrestation d'Adolf Eichmann.



Prise de conscience de la Shoah


Le gouvernement israélien fait de l'arrestation et du procès de ce responsable nazi de second rang une grande opération cathartique en vue d'éveiller l'opinion internationale - et l'opinion israélienne elle-même - à la conscience de la Shoah. Dans les années d'après-guerre, en effet, les rescapés des camps de la mort étaient restés relativement discrets sur leur sort, ne souhaitant pas le dissocier de celui des déportés ordinaires.

De leur côté, les pionniers qui ont fondé Israël ne veulent rien avoir à faire avec le génocide. Si Israël a pris forme, le mérite en revient exclusivement au mouvement sioniste, bien antérieur aux persécutions nazies. Ces dispositions d'esprit vont évoluer sous l'effet du procès d'Eichmann, largement couvert par les médias internationaux pendant plusieurs mois.

De nombreux rescapés des camps sont appelés à témoigner et pour la première fois, quinze ans après les faits, la Shoah apparaît pour ce qu'elle est : un génocide planifié de façon méthodique. Elle s'enracine dans la conscience occidentale.

https://www.herodote.net/images/eichmann_proces.jpgAdolf Eichmann apparaît quant à lui comme un personnage médiocre, qui écrit plutôt mal l'allemand et s'embrouille dans des propos alambiqués.

Comme Israël a aboli la peine de mort sauf dans les cas prévus par une loi de 1950 (crime contre le peuple juif, crime contre l'humanité et crime de guerre), le prévenu sait qu'il encourt la peine capitale.

Mais à seulement 55 ans, au terme d'une existence ratée, il puise dans le procès l'occasion de se bâtir un « destin » en devenant le dernier symbole vivant du nazisme. Pour cela, il répond sans réticence apparente à l'interrogatoire des juges. À la différence notable du gestapiste Klaus Barbie, arrêté beaucoup plus tard au soir de sa vie.

Avec le mince espoir d'échapper à la mort, Eichmann parle d'abondance et, dans sa cellule, noircit des centaines de pages. Il se justifie en plaidant le devoir d'obéissance.

Sans trop de surprise, il est finalement condamné à mort et pendu à Jérusalem le 31 mai 1962. Ses cendres sont dispersées en mer au-delà des eaux territoriales.

L'effet le plus notable du procès est de libérer enfin la parole des rescapés des camps. Il faut attendre toutefois les années 1970 pour que l'opinion publique internationale prenne conscience de la spécificité du génocide (ce n'est pas la même chose de traquer un résistant ou un enfant qui n'a d'autre tort que d'être juif).

Bibliographie


Sur Eichmann et son procès, on peut lire le très complet et très instructif livre d'Annette Wieviorka : Eichmann, de la traque au procès (André Versaille éditeur, 2011, 286 pages).

La « banalité du mal »

Parmi les journalistes qui ont suivi le procès d'Eichmann figure Hannah Arendt (55 ans), qui représente le New Yorker.

hanna arendt (1906-1975)Cette philosophe américaine, née en Allemagne dans une famille juive, a eu dans sa jeunesse une liaison discrète et passionnée avec le philosophe Martin Heidegger et témoignera en sa faveur après la Seconde Guerre mondiale, lors des procès en dénazification. Elle accède à la notoriété en 1951 avec son ouvrageLes origines du totalitarisme, qui fait le lien entre l'antisémitisme moderne et la montée des régimes totalitaires.

Avide de se confronter charnellement au nazisme qu'elle a placé au centre de sa réflexion, elle arrive à Jérusalem le 10 avril 1961, à la veille de l'ouverture du procès d'Eichmann, et va assister à celui-ci jusqu'au 7 mai 1961, pendant trois brèves semaines. Cela lui suffira. La philosophe publie en 1963 le compte-rendu de ses observations sous le titre : Eichmann à Jérusalem, Étude sur la banalité du mal, sous la forme de cinq articles dans le New Yorker.

Hanna Arendt s'attendait, en arrivant à Jérusalem, à rencontrer un monstre. Au contraire de cela, elle découvre un fonctionnaire plutôt borné. Elle en déduit que le mal n'est pas le produit de cerveaux spécialement maléfiques mais de personnages ordinaires, voire de simples bureaucrates comme Eichmann. Autant dire que tout homme est susceptible de basculer dans l'abjection si les circonstances s'y prêtent, pour peu qu'il ait renoncé à faire usage de sa conscience et de son libre-arbitre.

Malheureusement, les nouveaux témoignages sur les bourreaux nazis tendent à donner raison à Hannah Arendt. Ainsi de la correspondance privée de Himmler avec sa femme, qui révèle un petit bourgeois d'une insondable médiocrité, à mille lieues du tout-puissant maître de la SS.

similaire:

Recherche eleve litterature et societe fritz Bauer, un héros allemand \" film de Lars Kraume 2016 \" iconDécret n° 2016-1634 du 1er décembre 2016 relatif à l'entrée en vigueur...
«élevé» sous respect de conditions de biosécurité et de surveillance (Arrêté du 1er décembre 2016 iahp transports appelants)

Recherche eleve litterature et societe fritz Bauer, un héros allemand \" film de Lars Kraume 2016 \" iconDécret n° 2016-878 du 29 juin 2016 relatif à l’exercice de la profession...

Recherche eleve litterature et societe fritz Bauer, un héros allemand \" film de Lars Kraume 2016 \" iconArticle premier: La société organisatrice
«Quel acteur joue le rôle de Driss dans le film Intouchable, réalisé par Eric Toledano et Olivier Nakache ?»

Recherche eleve litterature et societe fritz Bauer, un héros allemand \" film de Lars Kraume 2016 \" iconRapport de recherche
«personne ayant des limitations fonctionnelles». Nous avons fait ce choix afin que notre recherche soit en accord avec la littérature...

Recherche eleve litterature et societe fritz Bauer, un héros allemand \" film de Lars Kraume 2016 \" iconRecherche réalisée dans le cadre du programme «Déchets et Société»
«Déchets et Société»pour le compte de l’ademe par Jean Belin, Ali Douai, Sébastien Lavaud, Nathalie Lazaric, Fabrice le Guelet Vanessa...

Recherche eleve litterature et societe fritz Bauer, un héros allemand \" film de Lars Kraume 2016 \" iconRèglement de jeu Facebook/Twitter
«la Société Organisatrice») organise un jeu intitulé «Jeu concours» se déroulant du 9 mai 2016 (10H) au 20 mai 2016 (19H) sur Facebook...

Recherche eleve litterature et societe fritz Bauer, un héros allemand \" film de Lars Kraume 2016 \" iconRésumé du journal trimestriel du réseau de formation et de conseil...
«conseil des employés» sont désignés par les organisations syndicales. Si les organisations syndicales (OS) ne parviennent pas à...

Recherche eleve litterature et societe fritz Bauer, un héros allemand \" film de Lars Kraume 2016 \" iconLois de nüremberg pour la protection du sang allemand et de l'honneur allemand, 15 sept. 1935
«cherche à s’établir parmi les peuples sédentaires, à priver ceux-ci du fruit de leur travail par des ruses mercantiles, et à prendre...

Recherche eleve litterature et societe fritz Bauer, un héros allemand \" film de Lars Kraume 2016 \" iconLittérature québécoise
«Cosmobus» était situé à proximité de leur laboratoire de recherche, construit à Echo Bay, sur les bords du Grand Lac de l’Ours,...

Recherche eleve litterature et societe fritz Bauer, un héros allemand \" film de Lars Kraume 2016 \" iconSociete immobiliere picarde
«sipimmo» Rubrique : Professionnel – Appel d’Offres en Cours, à compter du Mercredi 28 septembre 2016








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com