Centre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale








télécharger 302.3 Kb.
titreCentre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale
page1/9
date de publication09.07.2017
taille302.3 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9


powerpluswatermarkobject9365256
Gerard CLEMENT Page PREMIERE 2017 11810.doc01/07/2017


CENTRE RHONE –ALPES D’INGENERIE SOCIALE SOLIDAIRE & TERRITORIALE



REVUE DE PRESSE

PREMIERE 2017




  • Chronique Gérard CLEMENT Emission DISONS – LE du 1ER Janvier 2017

  • 2017, année cathartique

  • Dialogue social : sortir du formalisme !

  • La mondialisation : espérance pour les nations, avenir pour l'Europe

  • La sociologie de café du commerce

  • Claude Alphandéry : « Redonner du sens à la démocratie »

  • Brigitte Dormont : « Notre système de santé ne garantit pas un égal accès aux soins »

  • Laurent Davezies : « Le territoire reste un espace extrêmement puissant »

  • Qui sont les gardiens des droits sociaux en Europe ?

  • HISTOIRE La douloureuse naissance du socialisme français

  • Le syndicalisme à l’épreuve du capitalisme séparateur par Thierry Pech , le 11 décembre 2007

  • La France bénévole en 2016 : des Français très nombreux

  • Le plan de formation des 500 000 chômeurs est prolongé


Chronique Gérard CLEMENT Emission DISONS – LE du 1ER Janvier 2017

Vœux 2017 « la boussole et la carte »

Pour commencer cette chronique, permettez-moi de vous présenter à vous auditrices et auditeurs de Radio Mega et aux jeunes gens qui m’entourent mes vœux les meilleurs pour l’année 2016. Que Santé, Joie et Bonheur vous accompagne tout au long de cette nouvelle année.

A toutes et à tous, « Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns » comme le chantait Jacques BREL. En cadeau de début d’année je livre à votre méditation cette pensée de PROUDHON « Il vaut mieux rêver sa vie que la vivre, encore que la vivre, ce soit encore la rêver. »

2017 arrive !!! Certains diront enfin !! comme si une année effaçait l’autre.. Je voudrais simplement rappeler que les années ne s’effacent pas. Elles se suivent mais ne se ressemblent pas obligatoirement. 2017 sera fait du pire comme du meilleur. L’important comme le disait JAURES est qu’Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent, et une confiance inébranlable pour l'avenir.

L’avenir c’est à partir des fondations qui font notre sens commun qu’ensemble nous devrons le construire. Notre sens commun qui fait de nous toutes et tous des citoyennes et des citoyens qui en 2017 auront à choisir celles et ceux qui auront la lourde charge de gouverner. A toutes celles et tous ceux qui aspirent à être élus rappelez-vous Voltaire – encore lui - « “Gouverne qui peut ; et quand on est parvenu à être le maître, on gouverne comme on peut. »

Dans notre devoir de citoyens – devant le déferlement d’idées qui d’ici les mois de mai et juin – va envahir notre quotidien, des plus farfelues aux plus sérieuses nous aurons bien besoin d’une boussole et d’une carte. La boussole c’est la République peu importe son numéro d’ailleurs et ses valeurs. « La république est une anarchie positive. » disait Proudhon mais elle ne va pas sans valeurs.

Victor HUGO disait « Je veux que la République ait deux noms : qu'elle s'appelle Liberté, et qu'elle s'appelle chose publique. » Qu’ajouterions-nous aujourd’hui ? Je veux quelle République ? Celle de la Liberté, celle de l’Egalité, celle de la Fraternité, celle de la Laïcité sont depuis longtemps les points cardinaux de notre boussole collective. Ce sont ces points cardinaux qui font de nous des citoyens quelles que soient nos idées. C’est parce cette boussole est la nôtre que nous sommes des Femmes et des Hommes Libres et égaux en droit tel que le proclame la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen du 26 Août 1789.

Petit conseil au passage à tous nos apprentis gouvernants de quelques bords qu’ils soient – n’hésitez pas à relire – voir à apprendre par cœur – ce texte « révolutionnaire » y compris quand vous proposerez des réformes.

Donc pour voyager en 2017, pour être pleinement citoyens, pour donner raison à Aristote pour lequel “L'homme est naturellement un animal politique.”, nous avons notre boussole comme équipement indispensable. Mais une boussole sans carte ne nous permet pas de choisir la destination que nous voulons atteindre ensemble. Et la carte s’appelle Démocratie.

Alors permettez- moi une anaphore – mise en vedette dans la campagne électorale de 2012 -

  • La démocratie est « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». Abraham Lincoln

  • La démocratie est un Etat où le peuple souverain, guidé par des lois qui sont son ouvrage, fait par lui-Même tout ce qu'il peut bien faire, et par des délégués tout ce qu'il ne peut pas faire Robespierre

  • La démocratie se doit d'être une création continue. de Georges Clemenceau

  • La démocratie, c'est d'abord ça... le droit de parler comme des adultes, et non comme des enfants dissimulés. Jules Romains

  • La démocratie, ce n'est pas la loi de la majoritémais la protection de la minorité .Albert CAMUS

  • La démocratie, c'est le gouvernement du peuple exerçant la souveraineté sans entrave. Charles de Gaulle

  • La démocratie est d'abord un état d'esprit. Pierre Mendès-France

  • La Démocratie, c'est la grande Patrie. Victor Hugo

  • La démocratie c’est un peu comme une maison vide. Il faut savoir ce que les habitants vont faire de cette maison vont-ils l'entretenir, l'embellir ou la laisser s'effondrer petit à petit? jean-François Revel

  • La démocratie sans valeurs se transforme facilement en un totalitarisme déclaré ou sournois comme le montre l’histoire Jean Paul II

  • La démocratie est un luxe, comme la justice est un luxe.la démocratie est un état instable, non spontané, non naturel, en équilibre sur le tranchant d'une lame de couteau. La démocratie est un effort et une vigilance. François CAVANNA

  • La démocratie est l'égalité, c'est-à-dire la participation à droit égal, à titre égal à la délibération des lois et au gouvernement de la nation. Alphonse de Lamartine

  • La démocratie, ce n'est pas de reconnaître des égaux, mais d'en faire. Léon Gambetta

  • La démocratie doit être une fraternité ; sinon, c'est une imposture. Antoine de Saint-Exupéry

  • La démocratie est le pire système de gouvernement, à l'exception de tous les autres qui ont pu être expérimentés dans l'histoire.sir Winston Leonard Spencer Churchill

  • La démocratie est une bonne fille; mais pour qu'elle soit fidèle, il faut faire l'amour avec elle tous les jours.

  • Edouard Herriot

Que 2017 soit une grande année de la Démocratie et de la République.

A nous tous je souhaite – candidats à la candidature, candidats, citoyennes citoyens – de ne pas oublier la carte « Démocratie » et la Boussole « République »

Et faisons l’amour à la Démocratie tous les jours, c’est très bon pour la République !!!
2017, année cathartique

par Claude Emmanuel Triomphe - 02 Janvier 2017

2016 ne se termine pas aussi tristement que 2015. En Europe à tout le moins. C'est déjà ça. Pour autant, cette année nous laisse un goût amer, mélangeant déceptions, occasions manquées, lassitude et incompréhensions vis-à-vis d'un monde aux prises avec des forces peu éclairées, pour ne pas dire obscures. Alors, que nous souhaiter de beau pour 2017 ? Santé et bonheur sûrement ; amour, gloire et beauté, si vous préférez ! Mais il est d'autres formules, d'autres vœux, plus inhabituels, auxquels nous pourrions penser.

Le premier, qui aurait été incongru dans nos pays jusqu'en 2014, c'est la sécurité. Depuis Charlie nos corps, nos cœurs et nos têtes ont été blessés, bouleversés, déstabilisés. Et le restent : le 13 novembre, Nice, Berlin c'était hier. Aujourd'hui et très vraisemblablement demain, nous avons plus que partie liée avec Alep, Mossoul ou Istanbul, pour ne rien dire de Tripoli, du Caire ou de Tunis. La tempête souffle sur la Méditerranée et les vents ne sont pas prêts de se calmer. A l'Est, moins de sang, mais on peut faire confiance au camarade Vladimir pour entretenir conflits larvés, frontières instables et autres provocations. Et ce ne sont pas les nouvelles de l'Ouest qui peuvent nous rassurer : ce que semble vouloir concocter l'homme de Washington semble dangereusement éloigné de la raison et du bien commun. Le modèle de sécurité collective né de la Seconde Guerre mondiale est un peu à l'image de notre modèle social : essoufflé, fragilisé, sous-financé. Et à cette insécurité physique s'en ajoutent d'autres : celle de l'emploi, inversion ou pas de la courbe du chômage ou celle encore d'un mode de vie menacé par des influences extérieures, que certains à l'instar de Laurent Bouvet nomment l'insécurité culturelle, perçue - et exploitée - de manière grandissante dans tout le continent. Vivre en sécurité en 2017 n'aura sans doute rien d'une formule creuse.

Le second a trait à la fraternité, à la préservation de ce qui nous fait hommes. Le difficile apprentissage de la différence marque aujourd'hui clairement le pas. Et ses liens avec les multiples facettes de l'insécurité sont légions. Les phobies collectives de toutes sortes instillent un climat de défiance, de rejet, de repli. Face à elles, appeler au vivre ensemble est plus que jamais nécessaire, mais ne suffit plus. Le véritable défi réside dans un nouvel équilibre en individus, collectifs et communautés. Et ce à l'échelle locale, nationale, européenne ou planétaire. Les années 70 célébraient le droit aux différences, trop souvent niées ou brimées par un système collectif et normatif excluant. C'est un peu le chemin inverse qu'il nous faut emprunter aujourd'hui : celui de la reconstruction de communs de proximité, mais aussi de communs globaux. Il serait ridicule et dangereux de vouloir effacer les frontières, de ne pas fixer de limites. Les maisons sont pour partie faites de murs. Mais que seraient-elles sans fenêtres et portes ? Sans chemins et points pour y accéder ou en sortir ? Pour ne pas devenir l'instrument de sa propre destruction, l'humanité doit urgemment penser de nouvelles mixités, de nouvelles règles, de nouveaux liens. Il ne s'agit pas que de bons sentiments ou de valeurs. Mais de nouveaux modèles politiques, économiques ou éducatifs qui poursuivent, maintiennent, rénovent le bien commun.

Le troisième nous renvoie à l'engagement. Dans toutes ses dimensions. Du travail à l'engagement politique, en passant par celui qui, et c'est ici un grand motif d'espoir, pourrait être qualifié d'engagement sociétal ou civil. La colère contre les élites n'est pas infondée tant celles-ci ont pu trahir. Elle peut même avoir un effet cathartique bénéfique. Mais cette colère ne peut tenir lieu d'alternative. Et ce qui se produit là où elle est passée ne présage rien de bon : je pense à Trump (encore !), mais aussi à d'autres, proches, très proches. Les causes aussi nobles que concrètes - du climat aux réfugiés en passant par le soutien scolaire, la culture pour tous et bien d'autres - ont besoin de nous tous. Et contrairement aux idées reçues sur leur individualisme, ce sont les moins de 30 ans qui donnent aujourd'hui l'exemple. La génération des quinquas, des post soixante-huitards a perdu bien de ses illusions et semble pour partie se réfugier dans le désenchantement. Mais a-t-elle définitivement renoncé à changer le monde ? Espérons que non. C'est en tout cas le vœu que je forme.

Que 2017 nous redonne des couleurs, du bonheur d'être ensemble, du goût à des aventures formidables et toutes sortes de belles surprises !
  1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Centre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale iconCentre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale

Centre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale iconCentre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale

Centre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale iconCentre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale

Centre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale iconCentre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale

Centre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale iconCentre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale

Centre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale iconCentre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale

Centre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale iconCentre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale

Centre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale iconCentre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale

Centre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale iconCentre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale

Centre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale iconCentre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com