Cours du 24/01/2012








télécharger 204.39 Kb.
titreCours du 24/01/2012
page7/13
date de publication19.12.2016
taille204.39 Kb.
typeCours
l.21-bal.com > histoire > Cours
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   13

La culture républicaine


Idée : vote suffrage universelle, devoirs de citoyens, multipartisme, participation politique, séparation de l’Eglise et de l’Etat. A l’apogée de modèle républicain 5 aspects : l’individualisme et les droits de l’homme. Donc limitation du pouvoir d’Etat. C’est renforcé par l’affaire Dreyfus. Affaire dreyfus remet en cause la révolution Française. Courant républicain minoritaire se développe qui considère que la république c’est d’abord l’Etat et qu’elle doit être un régime fort (Jules Ferry, Clémenceau, Pointcarré). Prépondérance du parlement. Cela vient du libéralisme et aussi en France, obsession du pouvoir personnel. Il faut que le pouvoir soit au parlement car on est toujours sous le risque d’un coup d’Etat. Sous la 3ème, on change beaucoup de gouvernements. Ensuite, idée de la laïcité et de l’école ; Les républicains se retrouvent tous quand il s’agit de manger du curé. Le catholicisme est une religion trop politique. Les cathos doivent être mis sous contrôle. La encore, deux écoles dés le début : laïcité ouverte qui considère que la laïcité est le respect des croyances (Jules Ferry). On a la laïcité de combat, antireligieuse. On bouffe du curé. Rapport au social. Il y a un consensus républicain : il doit y avoir du progrès social. Il doit respecter la propriété privée car la France est un pays de petits propriétaires. Dans chaque français, il y a un petit paysan. Les Français mettent toujours de l’argent de côté. On progresse par le mérite donné par l’éducation. Je monte dans l’échelle sociale car j’ai réussi à ScPo. Solidarité : vis-à-vis des plus pauvres il faut faire quelque chose. On crée l’assistance sociale mais on n’est pas partageux. Plus, impôt sur le revenu en 1913. 5) Une idée double ; grand pacifiste et grand nationalisme en même temps. C’est pour ca qu’on réfère utiliser l’expression «nationalisme ouvert » de Winock. Parce qu’il accepte la naturalisation et est ouvert sur le monde avec un mélange de supériorité de façon pacifique. « La France st le pilote du vaisseau de l’humanité ». Grande porosité entre les deux cependants ; entre les deux les idées circulent. On appelle l’Angleterre la perfide Albion et l’allemand les Boch.

On peut s’interroger sur la cohérence de cette vision.

Pourquoi le mot république est un lot magique ? C’est parce qu’il est ambigu, se prête à beaucoup d’interprétations ! Jeune et prometteuse : USA. Ce modèle atteint son apogée en 1900. Tout se détermine par une culture républicaine.

Les territoires d’outre-mer sont les territoires coloniaux les plus anciens. Cet empire colonial existe car les Français pensent qu’ils ont un devoir à remplir (médecine, école…) L’orientalisme né fin XVIIIème, se développe car idée que l’islam s’est endormi et que la colonie va permettre de les remettre dans la civilisation. Double question : question de sa cohérence (Beirstein : vision du monde parfaitement cohérente, synthèse de sources idéologiques variées ou domine une idée fondamentale : le fondement d’une philo rationaliste et philosophique : la république c’est la raison (Robespierre) et école essentiel pour éveiller cette raison. La seule référence étrangère est Kant : philo de la raison et de la morale. (Critique de la raison pure, raison pratique) Kant est un grand théoricien de la raison des Lumières.

La Première question est celle de l’exception Française. Cette patrie des droits de l’Homme : est un lieu de mémoire, plus de l’ordre de la mémoire que de l’Histoire. On est dans l’ordre de la représentation. Mais quand on regarde historiquement les choses, on est dans la représentation. Importance considérable des Lumières qui viennent de la France et de l’Europe du Nord. Spinoza, Smith et Locke. Spinoza est très lu sur les relations entre l’Eglise et l’Etat. Est pour la domination de l’Etat. Locke pour les droits naturels de l’Homme ; on retrouve ses idées dans Discours de la Déclaration Française : progrès, résistance à l’oppresseur, sécurité …

Effet de looking glass self avec les Américains. Beaucoup de jeunes aristo sont venus faire la guerre et ces grands seigneurs reviennent jeunes, éblouis par les USA. Ils reviennent et on les appelle les américains : Lafayette, Noailles, Clermont-Tonnerre. Cette aristocratie est la plus favorable à la révolution. Les textes américains sont traduits en français et circulent dans les couloirs de l’assemblée constituante. Souvent on oppose l’universalisme des droits français à la particularité des américains. Or, la déclaration américaine est universaliste ! Commence par « tous égaux ». La déclaration française est restée une abstraction au début, pas utilisée alors que les Américains l’utilisent dés 1803 par la Cour Suprême. Les Français l’utilisent à partir de 1971. L’universalisme français a toujours eux des limites (statut des coloniaux). Les femmes perdaient leur nationalité si elles se mariaient avec un homme étranger.

La laïcité : le mot n’est utilisé qu’en France. Secularism en Anglais désigne la séparation entre l’Eglise et l’Etat. On ne trouve pas le mot laïc dans la déclaration de 1905 et la France est laïque depuis 1945 avec une exception : Alsace-Moselle. La France soutient l’enseignement privé avec des fonds publics. Ce n’est pas le cas aux USA. Loi Debré en 1959 : les prof dans l’enseignement privé sont payés par l’Etat ! La séparation juridique est radicale aux USA (mur de Jefferson).

  • Liberté de conscience

  • Neutralité religieuse de l’Etat

  • Respect des croyances

C’est une laïcité ouverte. Juridiquement, c’est ouvert mais pas Mélenchon (antireligieux). Le conseil d’Etat a été très ouvert sur la question du foulard. Le républicanisme est attaché à la question de la religion à cause du poids du catholicisme mais ce qui est fondamental dans le laïcisme c’est l’anti communautarisme : l’individu doit être libre d’exercer sa raison, en dehors du groupe. C’est pour ca qu’on a mis l’accent sur les filles : car elles étaient sous la tutelle des cathos. De même, émancipation es filles avec la burqa et le foulard islamique. Les sectes écrasent un individu. On a un doute sur sa liberté. A la demande du prince de Clermont-Tonnerre : il faut tout refuser aux juifs comme nation et accorder tous aux juifs comme individus. C'est le point de vue républicain sur l’islam. Emancipation de l’individu de son groupe d’origine : c’est une spécificité française. Ailleurs, on conçoit qu’on puisse faire son émancipation dans leur groupe, avec lui. En Allemagne, l’Eglise est un service public. Aux Pays-Bas, système de piliers : on reconnait les individus par leur groupe. L’émancipation se fait par leur groupe.

La vraie exception française est à chercher dans l’Histoire peut-être. La république en France a été très contestée (par un tiers des français). La république a été abolie en France, suspendue (Vichy Etat Français). Pourquoi depuis la Vème, la république est devenue si consensuelle ? Parce qu’elle est devenue elle-même une tradition ou s’opère une synthèse de l’histoire de France. Avec le général de Gaulle oxymore : la monarchie républicaine qui crée la Vème république : rêve miraculeux de réunir le mieux de la monarchie et de la république. Ce rêve s’incarne dans la continuité de l’Etat. Après le mot république, on entend l’Etat. C’ets le même corpus de vocabulaires chez Mélenchon et Marine Le Pen. Rosanvallon : la rév a renforcé la centralisation en supprimant les corps intermédiaires (les corps) et elle a continué jusqu’à François Mitterrand. La décentralisation qui a lieu depuis trente ans est limité (par rapport aux Lander, Etats américains…). L’appareil d’Etat de la France est resté intact voir renforcé sous Napoléon (Préfet, grands ministères, magistrature, armée). C’est un Etat des républicains mais pas un Etat républicain. L’administration de la justice est toujours subordonnée à l’exécutif (parquet). Il n’y a pas de pouvoir judiciaire mais une autorité judiciaire alors qu’il y a un pouvoir exécutif et législatif. Cela se traduit aussi sociologiquement : les fonctionnaires. Les classes sociales qui réussissent le mieux sont les enfants de profs (5 millions)!!

Continuité idéologique : le nationalisme français est politique (plébiscite de tous les jours), culte des anciens. Droit du sol est un concept d’ancien régime. Ce nationalisme républicain sait reprend le vieux fond proto-national de la fille ainée de l’Eglise. « La France, hier soldat de dieu, aujourd’hui soldat de l’humanité, sera toujours le soldat de l’idéal »  Clémenceau. D’où le rôle essentiel de l’Histoire car c’est par elle que ce construit la conscience collective. Monod : nous sommes tous « fils de la vieille France en même temps tous citoyens de la France actuelle ». Référence historique de Mélenchon. La république française a justement, elle qui est né dans la rupture révolutionnaire, va devenir une tradition qui comble le fossé de la révolution et de réunir les fils de la vieille France et de la nouvelle France. Tout l’enseignement est de montrer qu’il y a une continuité dans la révolution. C’est la réapparition du peuple. D’où cette extraordinaire puissance du modèle républicain pour répondre aux défis du présent : la mondialisation, islam. On disait que les femmes étaient trop proches de l’Eglise.

L’Allemagne s’est coupée de son passé pendant longtemps, mais l’Italie, l’Allemagne avant ont accordé beaucoup d’importance à l’Histoire car sont de nouveaux nations. D’autres sont occupés par la religion, ou moral. L’Etat face à l’individu en France. Aux USA, les républicains veulent supprimer le pouvoir de l’Etat, en France : les corps intermédiaires et l’élite. On est dans les représentations : on a encore une effet de looking glass self. Sur la question de la culture politique, c’est avec l’Angleterre que ca s’opère. La France est passionnée par le modèle du parlement anglais et les anglais par la France après la révolution. On le voit vite dans l’esprit des lois de Montesquieu : Montesquieu parle de l’équilibre des puissances, pas la séparation des pouvoirs. L’UK est le modèle pour lui car c’est dans le chapitre sur l’UK qu’il développe sa théorie sur l’équilibre des pouvoirs : gouvernement modéré pour lui. Toutes les lumières françaises (sauf Rousseau qui déteste les Anglais) se réfèrent à lui. Dans le sens inverse, c’est la révolution française qui fascine. Burixe dans son livre Réflexions in the revolution in France (1790) prévoit les dérives. Et ce n’est pas un conservateur, c’est un libéral : whig. Il est contre la guerre contre l’Amérique, est pour son indépendance et est contre l’exploitation de l’Inde. Le grand libéral du XIXème a une approche plus positive et écrit un livre sur la révolution de 48. Dialogue monumental qui s’étend sur un siècle ou les deux pays s’échangent et s’observent. Attention aux clichés ! Il y a entre les deux pays une opposition dans les représentations. Il va se construire à partir des lumières une opposition entre la France et l’Angleterre.1) Les lumières sont utilisées contre l’absolutisme en France. 2) Le libéralisme anglais et le modèle républicain français s’oppose. Cette opposition va rejouer puissance dix sur les américains. Ce qui ne veut pas dire que dans la réalité, les choses ne sont pas plus subtiles.

Représentation

Libéralisme anglais

République Française

  • Liberté (depuis Magna Carta et Habeas corpus)

  • Primat de la société (ce qui compte ce sont les forces, les désirs, les rapports de la société)

  • Groupes intermédiaires (société de classes) C’est moins vrai qu’il y a cent ans mais vous ne fréquentez pas les mêmes personnes. Il y a encore une aristocratie puissante en UK.

  • Les choses doivent évoluer (progressivement)

  • Pragmatisme (les Anglais ont le sens du concret)

  • Le droit (coutumier : common law). Fondé sur le jus naturalisme : il a des droits naturels, imprescriptifs, traditionnels

  • Libéralisme économique




  • Egalité

  • Etat (« En France, l’Etat est producteur du social » Rosanvallon)

  • Individu

  • Révolution (tout tout de suite ! sinon on descend dans la rue !)

  • Idéologie (on n’a pas le droit de dire qu’on est d’accord avec le camp adverse)

  • La loi (politique : légicentrisme). La loi peut tout car est l’expression de la volonté générale  Positivisme juridique

  • Réglementation : l’Etat détermine l’intérêt général



Ces deux modèles sont des modèles cousins ; en ce sens qu’ils s’inscrivent tous les deux dans un même horizon philosophique fondamental. Il les distingue d’autres modèles philosophiques. Ce modèle est le libéralisme philosophique. L’idée fondamentale que l’ordre social doit reposer sur les individus mais risque d’anarchie. On retrouve ce risque dans l’islam  il faut garder l’umma pour sauvegarder le lien social. On ne peut partir sur l’idée d’un individu souverain pour Burke.

Autre réponse à l’extrême gauche dit que cette histoire est une illusion car il n’y a pas d’individus il n’y a que la société. C’est la réponse marxisme. Donc le libéralisme économique est contesté par la droite (conservateur) et la gauche (marxisme). Il y a de réels points de divergence !!
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   13

similaire:

Cours du 24/01/2012 icon1. Cours du 20 septembre 2012

Cours du 24/01/2012 iconCours d'Electronique Général R. Kifouche, Avril 2012

Cours du 24/01/2012 iconCours d'Electronique Général R. Kifouche, Avril 2012

Cours du 24/01/2012 iconCours d'Electronique Général R. Kifouche, Avril 2012

Cours du 24/01/2012 iconTchin‐tchine Inscription aux cours de chinois 2011 -2012

Cours du 24/01/2012 iconSommaire
Article L123-13-1 Modifié par L ‘Ordonnance n°2012-11 du 5 janvier 2012 art. 3

Cours du 24/01/2012 iconRéunions du mardi 10 janvier 2012 et du mercredi 7 mars 2012

Cours du 24/01/2012 iconCalais Année universitaire 2011 – 2012 guérin sophie
«Plan Alzheimer 2008-2012» – Direction de la Stratégie, des Etudes et de l’Evaluation

Cours du 24/01/2012 iconArticle 133 Récapitulatif des marchés pour l'année 2012, en application...

Cours du 24/01/2012 iconCours de Madame Marie -alice fasquelle leonetti et de Madame Sandra vansteelandt
«reconnaissance des adoptions homoparentales prononcées à l'étranger : valse-hésitation à la Cour de Cassation», aj famille, Juillet...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com