Cours du 24/01/2012








télécharger 204.39 Kb.
titreCours du 24/01/2012
page4/13
date de publication19.12.2016
taille204.39 Kb.
typeCours
l.21-bal.com > histoire > Cours
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

Nationalisme français, nationalisme allemand

  1. Herder/Fichte contre Renan, une opposition réelle ?


Théorie de l’opposition entre la France et l’Allemagne, souvent fautive. Fichte Vs Herder  opposition des deux nationalismes. On va faire une analyse comparative et on va aller plus loin. Quand il y a une erreur d’interprétation, ca a un sens. On va voir de prés ce qu’ils disent et comment ils sont appropriés par leur nation respective. Le fait qu’on est fait des contresens sur eux a un sens très important pour les Historiens. On s’intéresse aux raisons et conséquences d’une erreur. L’occident a été persuadé que l’Irak avait des armes de destruction massive. On a plein d’exemples de ces fausses nouvelles, rumeurs qui ont eu des effets fondamentaux. L’été 1789, la rumeur se répand que les nobles font la contre-révolution. Mais c’était faux. Du coup, cela a entrainé la suppression des privilèges en France. Idem pour la guerre de 6 jours : Israël pense que Nasser prépare la guerre. Le premier manipulé a été Bush lui-même  manipulation, climat général et mauvaise communication de l’Irak.

Opposition entre nation héritage (Allemagne, c’est la langue, le sang et la culture. Je suis Allemand parce que je parle allemand) et nation-contrat (française, fondée politiquement sur la volonté de vivre ensemble). Opposition nation organisme (Allemand, on fait parti d’un grand corps naturel) et nation volonté. Quand on regarde de plus près…. Herder insiste sur le caractère fondamental de la langue dans la culture. Herder est un universaliste, son universalisme n’est pas à la française. Toutes les cultures se valent. Il considère que chaque culture est un univers. Il est pour l’émancipation des juifs. Il considère qu’il y a une vérité universelle : chaque culture a le droit à son émancipation. Fichte fait passer l’émancipation culturelle à l’ordre politique. C’est un poète, il insiste sur la communauté profonde, naturelle des Allemands. Il dit qu’ils sont un peuple car ils sont des Deutshen. Ce peuple doit prendre conscience de lui-même politiquement. Dans les deux cas, on voit looking-glass. H erder adore les cultures populaires. Fichte s’oppose politiquement à la conquête Bonapartienne. On est Allemand par le sang. Face à cette tradition culturelle, héréditaire, naturelle, Renan montre la nation comme un plébiscite de tous les jours. Invasion de la France par l’Allemagne en 1970 change la nation. Il ne mentionne pas l’Alsace Lorraine mais tout tourne autour de ça. Tout le monde comprend qu’il ne parle que de ça (langue). Renan avait d’abord exposé ses idées au Pays-Bas en 1877 et non à la Sorbonne en 1882. Renan répète qu’une nation est fondée sur la volonté politique et un héritage commun. Il dit lui-même que c’est deux choses qui n’en font qu’une. Il faut avoir souffert ensemble, avoir fait des sacrifices. C’est la victimisation. Il faut partager une mémoire commune ; il faut communier autour de souvenirs appris ensemble (école, aller à l’école c’est être Français). D’où l’importance de l’histoire mémoire que Lavisse diffuse dans son manuel. Il a tenu pendant un siècle en France ; bible de l’histoire française. Ce qu’on oublie c’est le fait que c’est un ancrage dans une mémoire commune. Il faut oublier une partie de l’historie. La nation est culturelle, ancrée dans le passé. Fichte insiste sur l’aspect politique de la nation allemande. Il faut éduquer les allemands, construire une conscience politique. Renan est plus fichtéen qu’on ne le dit et vice versa. L’idée fondamentale du rôle de l’Etat. Les historiens ont comparé les deux : l’Allemand a construit sa nation autour d’un Etat militaire très puissant : la Prusse et l’île de France pour la France. « Le concept de nation ne peut pas être dissocié de la notion de puissance militaire» de Weber.

Ces deux conceptions se différencient et se ressemblent. On a interprété Fichte dans un sens et Herder dans l’autre. On insiste plus sur le sang en Allemagne et la volonté pour la France car ils sont opposés. Nous voyons la nation de deux façons différentes. Renan est utilisé et Fichte aussi. Cela va influencer sur le droit de la nationalité dans les pays. Droit du sang avant en Allemagne, il était difficile d’être naturalisé. En France, on naturalise beaucoup (entre 100 000 et 150 000 par an). On n’utilise pas la dimension traditionnelle en France quand il s’agit de nationalité car c’est Allemand.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

similaire:

Cours du 24/01/2012 icon1. Cours du 20 septembre 2012

Cours du 24/01/2012 iconCours d'Electronique Général R. Kifouche, Avril 2012

Cours du 24/01/2012 iconCours d'Electronique Général R. Kifouche, Avril 2012

Cours du 24/01/2012 iconCours d'Electronique Général R. Kifouche, Avril 2012

Cours du 24/01/2012 iconTchin‐tchine Inscription aux cours de chinois 2011 -2012

Cours du 24/01/2012 iconSommaire
Article L123-13-1 Modifié par L ‘Ordonnance n°2012-11 du 5 janvier 2012 art. 3

Cours du 24/01/2012 iconRéunions du mardi 10 janvier 2012 et du mercredi 7 mars 2012

Cours du 24/01/2012 iconCalais Année universitaire 2011 – 2012 guérin sophie
«Plan Alzheimer 2008-2012» – Direction de la Stratégie, des Etudes et de l’Evaluation

Cours du 24/01/2012 iconArticle 133 Récapitulatif des marchés pour l'année 2012, en application...

Cours du 24/01/2012 iconCours de Madame Marie -alice fasquelle leonetti et de Madame Sandra vansteelandt
«reconnaissance des adoptions homoparentales prononcées à l'étranger : valse-hésitation à la Cour de Cassation», aj famille, Juillet...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com