Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université de Tunis Institut Supérieur de Gestion








télécharger 453.85 Kb.
titreMinistère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université de Tunis Institut Supérieur de Gestion
page1/8
date de publication02.02.2018
taille453.85 Kb.
typeRecherche
l.21-bal.com > finances > Recherche
  1   2   3   4   5   6   7   8

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université de Tunis Institut Supérieur de Gestion

http://www.isg.rnu.tn/img/logo.gif

Financement du commerce international par les techniques documentaires : Le cas de l’UIB


c:\users\dell\desktop\26-06-2012-17-35-41uib1.jpg
Elaboré par :Hassine Souha

3eme année licence appliquée en économie

Spécialité ingénierie économique et financière

Encadrant universitaire :Mme Ben Fraj Imene 

Maître de stage :Mme Sonia Tarrouche

Année universitaire 2014-2015


Elaboré par :Hassine Souha
Dédicace

Je dédie ce modeste travail à mon cher père MOHSSEN, aucune dédicace ne serait exprimée l’amour l’estime, le dévouement et le respect que j’ai toujours eu pour vous, rien au monde ne vaut les efforts fournis jour et nuit pour mon éducation et mon bien être

A ma très chère mère HELA, pour l’amour et les sacrifices que tu as consentis pour me pousser toujours vers l’avant, j’espère pouvoir te rendre ne serait qu’une once de ce que tu m’as donné

A ma très chère grand-mère, tu représentes pour moi le symbole de la bonté par excellence, la source de tendresse et l’exemple de dévouement qui n’a cessé de m’encourager et prier pour moi

A ma très chère sœur SAHAR, pour l’aide et le soutien et les encouragements que tu m’as témoigné, pour ta générosité et ton sens de responsabilité faisait de toi l’épaule sur laquelle on se repose merci et que dieu réalise tes rêves

A mon beau frère ZIED, en témoignage de l’attachement et de l’affection que je porte pour vous que dieu t’assiste

A la mémoire de mon grand père MOHAMED, que dieu le tout puissant lui accorde son infinie miséricorde et l’accueil dans son éternel paradis

A tous mes amis ONES DABOUSSI, SARRA BEN SAID, MYRIAM BOUKADI, SAFA GHNIMI, SALMA MAKNI, DALY LETAIEF, MAHDI MSAAD pour leur présence et leur soutien et à ma très chère amie, néanmoins ma sœur JIHENE BEN REBBAH pour tous ce qu’on a vécu ensemble

A mon petit cousin MAHMOUD, Les mots ne suffisent guère pour exprimer l’attachement, l’amour et l’affection que je porte pour toi

Et finalement à ma très chère cousine RIHAB JBELI qui m’as aidé et soutenu tout au long de ce travail


Remerciement

Je remercie Dieu le tout puissant de nous avoir donné la santé et la volonté d'entamer et de terminer ce rapport.

Je tiens à remercier mon encadrant IMEN CHERIF qui m’as assisté tout au long de ce projet de fin d’étude

Le travail est pour nous l’occasion de vous témoigner notre profonde gratitude

Ainsi je remercie mon encadrant au sein de la banque UIB madame SONIA TARROUCHE pour sa présence, ses conseils, et sa disponibilité qui m’ont été bénéfique pour la réalisation de mon travail

Je remercie également toutes les personnes qui ont contribué à la réalisation de ce projet et qui m’ont soutenu durant mon parcours universitaire

Ainsi les enseignants qui m’ont marqué à l’ISG
Sommaire

Introduction générale……………………………………………………………….…………………...

1

Premier chapitre : Présentation de la banque UIB……………………………………..

3

Section1 : présentation du secteur bancaire…………………………………….……………..

4

Section2 : présentation de l’UIB, produits et services…………………………….………..

5

Deuxième chapitre Le commerce international: ………………………………………

14

Section1 : la notion du commerce extérieur…………………………………………………..

15

Section2 : les moyens de paiement à l’international………………………………………..

21

Troisième chapitre : Les techniques d’encaissement documentaire ……………

25

Section1 : la remise documentaire………………………………………………………………….

26

Section2 : le crédit documentaire……………………………………………………………………

31

Section3 : gestion des risques documentaires …………………………………………………

39

Quatrième chapitre : Étude comparative entre le crédit documentaire et la remise documentaire import cas de l’UIB……………………………………


41

Section1 : déroulement des encaissements documentaire import a l’UIB ……

42

Section2 : étude comparatif entre le crédit documentaire et la remise documentaire……………………………………………………………………………………………………


53

Conclusion général…………………………………………………………………………………………

62

Les enseignements tirés de stage……………………………………………………………………

64

Bibliographie……………………………………………………………………………………………………

66

Annexe………………………………………………………………………………………………………….

69



Introduction générale

L’échange des biens et des services, entre les différentes nations, est un phénomène ancien. Depuis le début du XIX siècle, le commerce mondial n’a pas cessé de se développer, son rythme était supérieur à la croissance de production et il s’est fortement accéléré depuis 1945.

En effet au milieu du XIXe siècle, la population mondiale a été multipliée par 6 environ, la production mondiale par 60 et le commerce mondial par 140.Cependant l’économie mondiale est devenue de plus en plus intégrée, l’échange entre nations est devenu une nécessité, puisque aucune nation ne peut prétendre satisfaire la diversité de ses besoins de façon autonome, et vivre en autarcie.

Certes, l’apparition d’une économie mondiale, la dissémination des investissements et des technologies, l’accroissement de la spécialisation internationale, l’ascension de nouvelles puissances économiques, la forte accélération de la croissance et la pousse démographique, ont favorisé l’essor du commerce international et l’intégration économique. Parallèlement à l’industrialisation croissante d’abord en Europe, puis dans les Amériques et ensuite en Asie, en Afrique et ailleurs : Ce cercle vertueux d’intégration et de croissance constitue ce que l’on appelle aujourd’hui la Mondialisation.

Par conséquent, la mondialisation a permis en particulier le progrès technologique dans le transport, qui a favorisé l’ouverture des économies nationales, non seulement aux échanges des biens mais aussi aux investissements et aux mouvements des capitaux financiers.

De même grâce à la mondialisation, les sociétés multinationales délocalisent leurs activités vers les pays pauvres et transmettent leur technologie. Les multinationales gagnent plus et les pays du sud gagnent le transfert technologique de devises, des emplois et favorisent les multiplications des échanges internationaux.

Ainsi la multiplication des échanges au sein d’une économie nationale, justifie une monnaie, et rend nécessaire un moyen de paiement international.

Que se soit économie mondiale ou internationale, libéralisme ou protectionnisme, cela implique des préoccupations différentes et nouvelles, car les échanges des biens et des services et le flux d’investissement et de monnaie, se font entre pays indépendants en apparence mais réellement de plus en plus liés les uns aux autres.

Chaque pays dispose d’une monnaie distincte convertissable, avec des taux de change instables dans le temps. Et c’est suite à l’abandon, en 1973, que les taux de change fixe, instaurés dans le cadre des accords de BrettonWoods et l’adoption du régime flottant, ayant engendré la déréglementation et l’imbrication des marchés financiers.

Afin d’éviter les problèmes souvent délicats et parfois complexes, les établissements bancaires interviennent et soutiennent les opérations du commerce extérieur, à travers leur savoir faire technique et l’appui financier, dans un domaine aux multiples facettes.

C’est dans cette perspective que nous proposons de répondre à la question suivante :

  • Quelles sont les techniques de payement liées au financement du commerce extérieur ?

  • Comment la banque UIB procède-elle à la réalisation d'une opération d'importation par crédit documentaire et par remise documentaire ?

L’étude se présentera en quatre chapitres principaux. Dans un premier chapitre nous présenterons l’union international des banque (UIB), organigramme d’accueil au sein duquel j‘ai effectué mes trois mois de stage. Sera définie la notion de commerce international dans un deuxième chapitre, pour mettre en évidence les moyens de paiement à l’international. Le troisième chapitre portera sur les techniques de paiement documentaire à l’international. Enfin, un quatrième chapitre qui présentera une analyse comparative entre le crédit documentaire et la remise documentaire afin de montrer les points forts de chacun



Premier chapitre :

Présentation de la banque UIB


  1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université de Tunis Institut Supérieur de Gestion iconMinistère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université de Tunis Institut Supérieur de Gestion iconMinistère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université de Tunis Institut Supérieur de Gestion iconMinistère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université de Tunis Institut Supérieur de Gestion iconMinistère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université de Tunis Institut Supérieur de Gestion iconMinistère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique
«De tous les horizons, désormais, physiques, biologiques, anthropo-sociologique, s’impose le phénomène système. Tous les objets clés...

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université de Tunis Institut Supérieur de Gestion iconEnseignement supérieur, recherche et technologie vie de l'Étudiant

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université de Tunis Institut Supérieur de Gestion iconReconnaître le doctorat hors du monde de l’enseignement supérieur...

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université de Tunis Institut Supérieur de Gestion iconRedonner du sens à notre enseignement du supérieur
«l’échec universitaire». Au bout d’un an, environ 65 poursuivent dans la même discipline (mais ils ne sont que 55 en sciences humaines...

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université de Tunis Institut Supérieur de Gestion iconLe «grand emprunt» dans l’enseignement supérieur et la recherche
«Grand emprunt» (GE) sera pour l’essentiel levé sur les marchés, et non auprès du public

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université de Tunis Institut Supérieur de Gestion iconAbes voir définition Agence bibliographique de l’enseignement supérieur








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com