Manuel Valls, Premier ministre p 16 interview de Thierry Houette, Président, Groupe Prorisk p 20 atelier thématiques • Construction navale : «Navires à passagers : écologie, sécurité, design : quels leviers pour la compétitivité des chantiers français ?»








télécharger 328.97 Kb.
titreManuel Valls, Premier ministre p 16 interview de Thierry Houette, Président, Groupe Prorisk p 20 atelier thématiques • Construction navale : «Navires à passagers : écologie, sécurité, design : quels leviers pour la compétitivité des chantiers français ?»
page11/11
date de publication05.06.2017
taille328.97 Kb.
typeManuel
l.21-bal.com > économie > Manuel
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

Avec la Royal Navy, notre complicité se renforce de jour en jour, - notamment pour assurer une permanence européenne en porte-avions aujourd’hui et demain - d’autant qu’on a le même sens opérationnel, les mêmes règles d’engagement comme on l’a montré récemment en Lybie.

Je rappelle que la Chine va construire 4 porte-avions, l’Inde, 3 et que les Etats-Unis en ont déjà 11. Cela doit faire réfléchir ceux qui disent qu’on n’en a plus besoin pour nous et l’Europe ! Ces gens-là sont inquiétants…

Car il faut une vraie pensée stratégique en matière d’enjeux maritimes. En commençant par expliquer en quoi ils sont incontournables en plus, bien entendu, des aspects Défense qui sont à part.

D’abord, il y a l’enjeu des flux maritimes qui ne cessent d’augmenter : de 4,5 Mdt en 2000, on est passé à 9 Mdt aujourd’hui et on sera à 14 Mdt en 2020… Cela veut qu’il y a de plus en plus de bateaux car les lignes maritimes sont essentielles dans notre société qui vit sur des stocks en flux tendus.

Ensuite, il y a l’enjeu de la territorialisation car le fond des mers est un espace de richesses potentielles.

A nous de gérer ce paradoxe mondialisation/territorialisation, entre des flux maritimes qui doivent être très fluides et des frontières à la mer, un peu plus solides que le passé…

Tout cela amènera des tensions dont nous serons forcément l’un des acteurs. Il faut s’y préparer, d’autant que les pays dits émergents (Chine, Inde,…) sont désormais présents un peu partout sur les océans. Il faut d’ailleurs arrêter de les appeler puissances émergentes car elles ont émergé depuis longtemps ; c’est plutôt nous qui submergeons doucement

Moi, je crois que, demain, les tensions à la mer seront comme dans Jurassic Park ; essayons de faire en sorte que l’Europe ne joue pas le rôle de Bambi.
Jean-Dominique Giuliani, Président, Fondation Robert Schuman

Une stratégie maritime de l’Europe va être très prochainement adoptée au niveau communautaire.

Une action commune a déjà porté des fruits, c’est l’opération Atalanta dont on a tiré des leçons, la principale étant que cette coopération s’est faite car plusieurs Etats européens avaient des intérêts nationaux à protéger via une mutualisation de moyens et des actions communes, étant précisé que 90 % du commerce de l’Union européenne passe par la mer.

Cette démarche commune doit être aussi celle de toute l’Europe de la Défense.

A ce sujet, la France a une responsabilité spécifique et une place particulière au sein de l’UE car notre Marine nationale est la première en Europe. Ailleurs dans le monde les budgets attribués aux forces navales explosent (+ 69 % en Inde en 5 ans, + 57 % en Chine…) : nous ne pouvons pas nous contenter de contracter nos moyens dans un tel contexte.

L’objectif à fixer à l’Europe est de devenir l’île de la mondialisation : il faut raisonner en insulaires !
Andreas Loewenstein, Directeur de la Stratégie et du Développement, DCNS

DCNS a le devoir de chercher la croissance là où elle est : en Asie du Sud-Est, en Amérique Latine, en Amérique du Nord et au Moyen-Orient.

Sans négliger la France car c’est grâce à une fertilisation croisée des expériences et à la synergie entre nos différents chantiers que nous pourrons conserver durablement une filière industrielle nationale, en maintenant le maximum d’emplois en France.

Nous devons donc axer nos démarches vers l’internationalisation ; cela signifie des implantations sur place auprès de nos clients internationaux, avec des transferts de technologies en mode, non de « savoir faire », mais de « faire faire », c’est-à-dire par des transferts maîtrisés de bout en bout, avec des garde-fous et des solutions de rechange, ce qui implique une très importante R&D (9 % du CA de DCNS).


>>> Passage du témoin au Cluster Maritime Français
Francis Vallat

Mes amis, aujourd’hui, je respecte le sage principe de ma grand-mère : « il vaut mieux partir un peu regretté que poussé vers la sortie » !

Il était sage d’introduire du sang neuf, une nouvelle tête à la barre du Cluster.

La continuité est assurée par un Conseil d’administration engagé, très représentatif de tout ce qu’il y a de plus beau dans la France maritime, avec les fondateurs et les nouveaux membres.

Tout ce Conseil soutient le nouveau Président Fréderic Moncany qui va me succéder, ce dont je suis très heureux.
Le bilan du Cluster est globalement satisfaisant, le sillon est profond, mais nous n’avons pas encore réussi à convaincre pleinement pour parvenir à faire une véritable place maritime française ! Frédéric Moncany, j’en suis certain, va transformer l’essai avec toute la merveilleuse équipe du Cluster.
Je vous remercie de donner votre soutien fidèle, sans restriction, et toute votre confiance à Frédéric, incarnation de la force tranquille du marin ; il en aura besoin et il le mérite.

Mon engagement majeur va être maintenant de dynamiser le Cluster Maritime Européen.
J’aime la mer et les gens de mer et ma joie est que vous soyez une communauté de plus en plus vivante et solidaire. Je vous dis ma très profonde reconnaissance ! Travailler pour vous a été un honneur et une joie.

Vive la France maritime, le Cluster maritime français et son Président Frédéric Moncany ! Merci.
Ndlr. Très longs applaudissements de l’assistance, standing ovation.

Frédéric Moncany de Saint-Aignan

Chers amis du maritime, permettez-moi de vous emmener en croisière : nous sommes en 2024 et nous terminons les XXème Assises de l’Economie de la Mer. 

Nous embarquons sur un superbe paquebot construit à St Nazaire, appelé le « Cluster maritime français ».

En quittant le quai, nous traversons le port de commerce où l’activité bat son plein grâce aux liaisons multimodales avec l’hinterland, liaisons récemment développées par les investissements nationaux et européens pour le rail, le fleuve et les autoroutes de la mer.
Puis, nous passons devant les chantiers de construction navale où le travail est intense.

Les navires en constructions sont nombreux, les crédits et subventions accordés pour la recherche et l’innovation ont permis à la France de développer un leadership, un savoir-faire incomparable, pour les navires de commerce, de pêche, de plaisance, de défense ou pour les EMR.
Ensuite, dans le chenal, nous croisons des navires de commerce, de tous horizons, mais beaucoup arborent le pavillon français. Le fort soutien de l’Etat, la simplification des procédures, la fiscalité adaptée ont permis aux armateurs d’investir dans des navires futuristes, écologiques, économes en énergie.

Les officiers à bord sont Français, tous formés à l’ENSM dont le cursus officier/ingénieur a depuis longtemps prouvé sa pertinence. Il faut noter que l’action de l’Etat en mer, allié à la Marine Nationale, sécurisant les grandes voies maritimes sur toute la planète, permet à tous ces navires d’assurer des flux toujours croissants du transport maritime mondial !
Tiens, la vedette SNSM, nous salue : l’équipage bénévole est serein, les finances locales et nationales sont assurées.
Après avoir débarqué notre pilote, nous débouchons en mer libre, et là nous sommes fascinés par la multitude d’activités en mer qui s’exercent harmonieusement et dans le respect de l’environnement marin : ici, les parcs producteurs d’énergie marine ; là, les fermes aquacoles, ailleurs, les navires de pêche modernes et polyvalents et la belle météo d’aujourd’hui permet à la navigation de plaisance de démonter toute sa vitalité, dans les ports, sur les plans d’eau ou à l’exportation !
La politique maritime intégrée est enfin une réalité, appuyée sur une planification des espaces marins, fruit d’une concertation profonde et acceptée par tous.
Plus loin encore, une nouvelle plateforme offshore multi usages vient d’être mise en service : les métiers exercés recouvrent tout le spectre des activités marines, des plus traditionnelles aux plus innovantes, les biotechnologies et les bio-ressources y occupent une place prépondérante.
Très au large, dans les eaux turquoises de nos Outremers, perle de notre économie maritime, les phases d’exploration des richesses des grands fonds se terminent et bientôt, l’exploitation dans le plus strict respect de l’Océan pourra commencer !
Mais déjà, notre croisière s’achève… Quel chemin parcouru!
En 20 ans, sous l’égide du Cluster Maritime, de son Président Francis Vallat, les très nombreux acteurs et décideurs de l’économie maritime ont su se réunir, se parler, travailler avec les services des administrations, avec les cabinets ministériels et tous ensemble, ils élaborent depuis de nombreuses années une véritable politique maritime française améliorant ou créant des réglementations propices à un formidable essor d’une économie moderne et dynamique.

Les instances de concertation sont enfin écoutées, les préconisations contenues dans les rapports parlementaires sont suivies d’effet, les arbitrages interministériels ont toujours la mer en ligne de mire, le Parlement est informé régulièrement des opportunités offertes par l’économie des mers et des océans français !
Vous avez compris que cette courte croisière dans le futur n’avait pour autre but que de vous présenter la feuille de route du Cluster pour les prochaines années.

Aujourd’hui, nous sommes tous ensemble pour suivre le sillon, ou plutôt le sillage tracé par Francis Vallat, nous travaillerons pour que ce formidable mouvement du Cluster maritime poursuive son chemin et donne à la France une économie maritime puissante, moderne, créatrice d’emplois et de richesses.

Pour cela, je compte sur chacun d’entre vous, sur les 1 648 personnes présentes dans cette salle et sur Francis qui, vous vous en doutez, restera très actif à mes côtés.
Cher Francis, tu as lancé le navire Cluster, ce ne fut pas toujours facile…

Aussi, en mon nom, mais aussi en celui de toutes les personnes ici présentes, permets-moi de conclure en utilisant une formule chère aux capitaines qui la prononcent lorsque leur pilote maritime a réussi une mission difficile : Thanks for that ! Good job, Captain !

10e ASSISES DE L’ECONOMIE DE LA MER NANTES/SAINT-NAZAIRE – 2 et 3 décembre 2014

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

Manuel Valls, Premier ministre p 16 interview de Thierry Houette, Président, Groupe Prorisk p 20 atelier thématiques • Construction navale : «Navires à passagers : écologie, sécurité, design : quels leviers pour la compétitivité des chantiers français ?» iconManuel Valls veut revoir le droit d’asile en France
«à bout de souffle», le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls, vient d’annoncer qu’il allait lancer une consultation nationale...

Manuel Valls, Premier ministre p 16 interview de Thierry Houette, Président, Groupe Prorisk p 20 atelier thématiques • Construction navale : «Navires à passagers : écologie, sécurité, design : quels leviers pour la compétitivité des chantiers français ?» icon Quel président du conseil français (= premier ministre) est enterré à Nice ?

Manuel Valls, Premier ministre p 16 interview de Thierry Houette, Président, Groupe Prorisk p 20 atelier thématiques • Construction navale : «Navires à passagers : écologie, sécurité, design : quels leviers pour la compétitivité des chantiers français ?» iconInterview de Mr Delbauffe, ancien Contrôleur général des armées et...

Manuel Valls, Premier ministre p 16 interview de Thierry Houette, Président, Groupe Prorisk p 20 atelier thématiques • Construction navale : «Navires à passagers : écologie, sécurité, design : quels leviers pour la compétitivité des chantiers français ?» iconManuel pelissie (unifed)
«Faire avec» les personnes accompagnées pour identifier des leviers de simplification 16

Manuel Valls, Premier ministre p 16 interview de Thierry Houette, Président, Groupe Prorisk p 20 atelier thématiques • Construction navale : «Navires à passagers : écologie, sécurité, design : quels leviers pour la compétitivité des chantiers français ?» iconPossédant des atouts naturels importants et un patrimoine culturel...
«Vision 2010» s'articule autour de 6 chantiers fondamentaux, qui sont de véritables leviers opérationnels, permettant de concrétiser...

Manuel Valls, Premier ministre p 16 interview de Thierry Houette, Président, Groupe Prorisk p 20 atelier thématiques • Construction navale : «Navires à passagers : écologie, sécurité, design : quels leviers pour la compétitivité des chantiers français ?» iconManuel de folklore français contemporain
«rite initiatique» en cela qu'il marque une étape dans la vie d'un individu, tandis que le rite d'initiation marque l'incorporation...

Manuel Valls, Premier ministre p 16 interview de Thierry Houette, Président, Groupe Prorisk p 20 atelier thématiques • Construction navale : «Navires à passagers : écologie, sécurité, design : quels leviers pour la compétitivité des chantiers français ?» iconLa ministre des Affaires sociales et de la Santé a dévoilé, dans...

Manuel Valls, Premier ministre p 16 interview de Thierry Houette, Président, Groupe Prorisk p 20 atelier thématiques • Construction navale : «Navires à passagers : écologie, sécurité, design : quels leviers pour la compétitivité des chantiers français ?» iconMadame la Ministre de l’écologie et du développement durable, Monsieur...

Manuel Valls, Premier ministre p 16 interview de Thierry Houette, Président, Groupe Prorisk p 20 atelier thématiques • Construction navale : «Navires à passagers : écologie, sécurité, design : quels leviers pour la compétitivité des chantiers français ?» iconManuel Valls joue l'opinion pour réformer le Code du travail La position...

Manuel Valls, Premier ministre p 16 interview de Thierry Houette, Président, Groupe Prorisk p 20 atelier thématiques • Construction navale : «Navires à passagers : écologie, sécurité, design : quels leviers pour la compétitivité des chantiers français ?» iconM. Manuel Valls, rapporteur de la commission des affaires sociales








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com