La croissance démographique est-elle un potentiel ou un frein pour l’essor économique des pays asiatiques ? Comment mettre la croissance économique de cet espace au service de son développement ?








télécharger 135.87 Kb.
titreLa croissance démographique est-elle un potentiel ou un frein pour l’essor économique des pays asiatiques ? Comment mettre la croissance économique de cet espace au service de son développement ?
page1/3
date de publication21.12.2016
taille135.87 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3

Thème 1 - HISTOIRE CLEFS DE LECTURE D’UN MONDE COMPLEXE

10 à 11 heures – 2 semaines ½

Chapitre 4 

L’Asie du Sud et de l’Est : les enjeux de la croissance (5 h)


L’Asie du Sud et de l’Est : les enjeux de la croissance

  • L’Asie du Sud et de l’Est : les défis de la population et de la croissance.

  • - Japon - Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales.


I – L’Asie du Sud et de l’Est : les défis de la population et de la croissance 2-3 h
. Rappeler localisation géographique : Doc. 1, page 342 – les grands ensemble géographiques

. Utiliser atlas, pages 344 – La population mondiale en 2012 - + : Croissance du PIB annuel de 2008 à 2012, source : Banque mondiale et 3.Page 346- Population et développement – diapo 1
Consigne : A partir des documents, montrer l’intérêt de l’étude de cette région du monde. Faire émerger la problématique.

Problématique générale : Asie du Sud et de l’Est :

  • concentre la majeure partie de la population mondiale avec plus de 3,5 milliards d’habitants.

  • la partie du monde qui connaît actuellement la plus forte croissance économique, cette croissance, initialement centrée sur l’Asie de l’Est, s’étant également diffusée à la partie méridionale du continent.

  • également le continent qui compte aujourd’hui le plus de personnes pauvres, soulignant ainsi que son essor économique ne permet pas, pour l’instant, de répondre complètement aux besoins de sa très nombreuse population.

Le principal foyer de population, qui connaît la plus forte croissance économique, mais un espace toujours en quête de développement…

= Essor économique ne permet pas, pour l’instant, de répondre complètement aux besoins de sa population (ni à la durabilité, économies = grosses consommatrices d’énergie et de matières premières)

  • Problématique : Comment mettre en œuvre des solutions pour transformer la croissance économique en développement durable répondant à l’ensemble des besoins de la population ?

La croissance démographique est-elle un potentiel ou un frein pour l’essor économique des pays asiatiques ? Comment mettre la croissance économique de cet espace au service de son développement ?





  1. 1. Les défis du nombre

  • Les foyers de peuplement de la planète, aux dynamiques contrastées

 Carte 1, page 342 – Les densités de population Diapo 2

Montrez que l’Asie est un espace fortement peuplé avec des dynamiques contrastées.

    • 3.7 Mds d’hab = plus de la 60 % de la population mondiale.

    • deux géants démographiques, Etats-continent : la Chine (1.365 Mds) et l’Inde, (1.25 Mds) en 2014

L’évolution démographique de toute l’Asie dépend fortement de celle de ces deux pays :

Prévisions démographiques :

    • Croissance lente en Chine : devrait se stabiliser autour de 2025

    • Inde : dépassera la Chine vers 2015 et continuera de croître jusqu’en 2060.


Mais avec des densités inégales :

. De très fortes densités dans les plaines alluviales et les deltas, sur le littoral chinois (Java : 136 millions d'habitants et densité de 1064 habitants/km²).

. De gigantesques régions urbanisées (mégalopole japonaise).

. Mais de très faibles densités dans les régions montagneuses (plateau du Tibet) ou de forêt équatoriale (Bornéo, déforestation néanmoins en cours avec le dvpt de la monoculture du palmier à huile).

  • Schématiser. Contrastées – Diapos 3 et 4




  • Une urbanisation rapide et massive :

Dossier pages 346-347 – Une aire continentale en voie d’urbanisation

Avec l’Afrique, une des régions du monde les moins urbanisées (< 50 %), mais projections de l’ONU annonce un taux d’urbanisation de 65% en 2050.

Doc. 2 p.346- Graphique, 60 ans de croissance urbaineDiapo 5

L’Asie connaît une croissance spectaculaire depuis les années 1950. On parle de transition urbaine : taux d’urbanisation x 7 (monde x 4)

Carte 1 p.346 - Villes et urbanisation en Asie + définition p.344). Diapo 6

. Décrire +Chercher des éléments d’explication 

. Quels problèmes sont générés par cette forte croissance urbaine (Doc. 3 et 5).

. Description : Corée du Sud, la Malaisie, le Japon sont très urbanisés, à plus de 65%.

L’Inde, le SRI Lanka, le Népal ou le Cambodge sont encore ruraux, signe d’un retard de développement.

Et la Chine ? Elle est majoritairement urbaine depuis 2011.

Explosion urbaine due à l’exode rural et le solde naturel des villes (proportion de jeunes en âge de procréer important).

Comment expliquer l’exode rural ? Une natalité forte, progrès de la mécanisation en campagne, recherche de meilleures conditions de vie en ville, les guerres, les décisions politiques radicales comme en Chine.

. Une croissance urbaine en mégapoles (carte 1 + définition p.344).

15 sur les 30 premières mégapoles du monde.

Tokyo : 34,3 millions d’habitants. / Guangzhou : 25…

Séoul : 24,6… / Dehli : 24,1… / Mumbai : 23,5…

L’Asie émergente compte aussi des métropoles mondiales comme Shanghai ou émergentes comme Mumbai (voir l’étude de cas), l’Asie développée une ville monde avec Tokyo et des métropoles mondiales comme Singapour, Hong-Kong.



  • Importants problèmes générés par cette forte croissance urbaine

    • Importants contrastes socio-spatiaux :

      • forte pauvreté concentrée dans les villes

      • Société de l’entre-soi : « gated communities »

Problèmes d’infrastructures : logement, réseaux, services aux populations, transports…

    • Importants problèmes environnementaux : pollution air, eau, accès à l’hygiène (gestion des déchets, égouts..)….




  • Les disparités importantes de la croissance démographique - Diapo 8

Document Hâtier, page 315 – La transition démographique en Asie

Tous les pays ont achevé ou sont en cours de transition démographique.

    • Etats développés à très faible croissance démographique : Japon, Dragons. Transition démographique totalement achevée.

    • Etat à faible croissance démographique, ayant conduit une politique antinataliste autoritaire :

Exemple : politique antinataliste de « l’enfant unique » en Chine à partir de 1979, inégalement appliquée cependant (un 2ème enfant à la campagne à partir de 1984).

Actuellement fécondité de 1.78, en-dessous du seuil de renouvellement des générations.

Des effets pervers manifestes (sur-masculinité), au point que le gouvernement chinois encourage certaines familles privilégiées en milieu urbain à concevoir un deuxième enfant et la législation s’assouplit.

    • Etat ayant conduit une politique antinataliste plus ou moins efficace et coercitive mais où la croissance reste moyenne, du fait d’une population très jeune, comme l’Inde et la politique antinataliste d’Indira Gandhi dès 1975, autoritaire entre 1975 et 1977, puis incitative avec le planning familial. L’Inde dont la population continuera de croître jusqu’en 2060 ravira le premier rang mondial à la Chine.

= fin de la 2ème phase de la transition démographique.


  • La croissance démographique est-elle unf rein au développement ? - Diapo 13-14

    • Pourquoi des politiques antinatalistes ? Certains pays ont considéré la population comme un frein au développement : autant de bouches à nourrir, d’emplois à procurer.

    • Mais la croissance démographique peut aussi être perçue comme un moteur de croissance : un marché, une main d’œuvre à salaire faible.

Noter la forte corrélation entre le niveau d’éducation des femmes et la fécondité : ainsi le Kerala, où 80 % des femmes sont alphabétisées possède le taux de fécondité le plus bas.

    • Des déséquilibres : exemple pyramide des âges de la Chine + Diapo 9

Constat du très fort déséquilibre sex-ratio : choix des parents (infanticide féminin ou avortement sélectif après échographie ; surmortalité féminine liée au manque de soins) qui est lié à un héritage culturel (les garçons s’occupent de leurs parents, de la perpétuation du patrimoine et du patronyme alors que les filles passent sous l’autorité de leur belle-famille).

. A une moindre échelle, le problème existe aussi dans d’autres pays asiatiques, surtout en Corée du Sud et dans certaines régions indiennes (carte 3 p.345 - le déficit des femmes en Inde).

. Le déficit féminin en Asie est estimé à plus de 100 millions…L’Asie est le seul continent avec l’Océanie qui compte davantage d’hommes que de femmes = « les femmes manquantes » : il nait pour 100 F, 118 H en Chine, 107 en Inde…, touche aussi fortement la Corée, le Vietnam.

    • Le vieillissement : exemple du Japon + (Doc.2 p.345 pour la Chine)

Forte baisse de la fécondité (1,2 en 2011) et allongement de l’espérance de vie (80 pour les hommes, 86 pour les femmes) .

Car bcp de foyers comprennent parents et enfants parfois mariés, ou un enfant retourne vivre chez ses parents pour s’occuper d’eux…

→ les plus de 65 ans représentent 25 % de la population

→ diminution de la population active, recours nécessaire à l’immigration, y compris qualifiée : travailleurs pakistanais, indiens, bangladais, indonésiens ou philippins.

 question du financement des retraites + moindre dynamisme économique.

Vieillissement qui touche aussi la Chine où près de 15 % de la pop. A + de 60 ans, or pas de retraites décentes, et niveau de vie insuffisant des enfants pour s’en occuper.
Conclusion : Défi du nombre, couplé à une urbanisation « galopante », mais aussi de profonds déséquilibres et aggravation des problèmes sociaux et environnementaux.

Quel lien avec la croissance économique ? Comment la croissance économique peut-elle assurer le développement pour l’ensemble des populations, de manière durable ?


  1. 2. Une émergence économique spectaculaire

Prévisions


  • Le principal pôle de croissance de l’économie mondiale :

 Doc.1 p.349- La croissance économique des grandes régions du monde

 Carte 2p. 343 – Les inégalités en Asie du Sud et de l’Est

    • Partie du monde qui connait la + forte croissance économique, surtout en Chine (>10%), puis Inde, puis Jaguars et Dragons

1er pôle productif mondial : 28.3% du PIB mondial en 2011 = « l’usine du monde ».

Production industrielle de base : acier, textiles.

Production de produits manufacturés à forte valeur ajoutée : automobile, machines-outils, construction navale, informatique, robotique.


    • Cependant croissance plus faible dans les pays développés comme le Japon qui a servi de modèle. Mais nuancer car PIB/habitant et IDh le + élevé !!! (attention à l’utilisation des indicateurs !)

= un pays développé qui axe sa production sur les produits manufacturés à haute valeur ajoutée.


  • Des économies extraverties calquées sur le modèle japonais.

Diapo 10 : La diffusion de la croissance en Asie du Sud et de l’Est.


1950-1970

Japon




Des Nord : IDH et PIB/habitant très élevés

1970-1980

4 Dragons ou NPIA-1: Corée du Sud, Hongkong, Singapour, Taïwan










1980-1990

Tigres ou NPIA-2 : Malaisie, Indonésie, Philippines, Thaïlande




Des Sud qui émergent : forte croissance, IHD moyen.

1990

Chine, Inde


2000

Vietnam, Cambodge




  • Diffusion de la croissance par des délocalisations et des investissements. V. schéma p.365. Diapo 10





Modèle de croissance Japonais dit « développement en vol d’oies sauvages » (définition p.348 et diapo 11).

CAD - glissement des industries lourdes et de main d’œuvre vers les industries de hautes technologies

1. Pays importateur

2. Se lance dans l’industrialisation par fabrication d’un produit de faible technicité qu’il exporte

3. Abandon de cette production délocalisation

4. Fabrication d’un produit de + forte VA

= remontée des filières, donc montée en gamme, délocalisations et sous-traitance, et intégration à la mondialisation.

-Mes des modes différents tout de même :

. En Inde, après une politique définie comme une « troisième voie entre socialisme et libéralisme » fondée sur une économie mixte, les années 1980 amorcent une libéralisation de l’économie.

. En Chine, après trois décennies de politique économique planifiée, collectivisée et fondée sur l’autarcie,

Libéralisation économique engagée à partir de 1979 = socialisme de marché

(voir cours histoire : Politique de Deng Xiao Ping des « Quatre modernisations »)  ouverture progressive du littoral aux investissements étrangers et aux échanges (ZES : système d’imposition privilégié pour attirer les firmes étrangères et leurs investissements, + législation sociale très favorable + main d’œuvre à bas salaires).




Insister sur :

. Rôle des Etats : par exemple le MiTI, Ministère de l’Industrie japonais, encadre les entreprises pour les grandes orientations et objectifs, encourage l’innovation.

Puissance des FTN : 50 parmi les 250 premières mondiales (voir § 2, P. 312), s’appuie ensuite sur un très vaste réseau de PMI/PME (ateliers).

Parfois de gigantesques conglomérats qui combinent activités bancaires, industrielles et commerciales (les KEIRETSU au Japon, CHAEBOL en Corée du Sud)


  • L’Asie est fortement intégrée

L’Asie du SE dans le commerce mondial – diapo 13

- L’Asie est au cœur des échanges planétaires : = + de 25% du commerce mondial.

Japon + Chine = puissances commerciales les + importantes , mais hiérarchiquement, n’ont pas les mêmes partenaires.

Résulte de la mise en place d’une Nelle DIT et de délocalisations des pays les + avancés vers les - avancés.

Devenue un vaste marché de consommation :

    • Chine = + grand marché automobile devant les USA, (doc.2 p.313)

    • Japon et Chine sont intéressants pour les firmes du luxe, (doc.4 p.313)

    • Chine : 2ème rang mondial pour le tourisme.


-Importance du commerce intra-régional

Ne cesse de se développer = presque 65 % du commerce extérieur des pays asiatiques.

Favorisé par l’intégration : Schéma ci-contre. diapos 14 - 15

. ASEAN

. accord de libre-échange par ex l’accord Chine-Asean en vigueur depuis 2010

. Projet d’une vaste zone de libre-échange = AFTA (Asian Free Trade Area)

. Par contre, l’Inde joue moins un rôle moteur, a davantage regardé vers les US et l’UE. Depuis les années 90, essaie de se rapprocher de l’Asie de l’Est (échanges avec la Chine X 17 entre 2000-08).

Spatialement, cette intégration a donné naissance à un « corridor économique » de Singapour à Tokyo, structuré par des nœuds situés sur la façade maritime.

Points de contact entre flux régionaux et mondiaux, ces nœuds = grandes villes dotées de ports parmi les plus grands du monde

= une économie littoralisée : le choix de la conteneurisation dès les années 1980 a favorisé l’émergence de ces ports ; parmi les 20 premiers ports du monde par le trafic, 14 sont situés en Asie ; le continent possède la plus grande interface portuaire du monde), ainsi que d’aéroports internationaux et de places boursières.
-L’Asie s’insère dans le réseau mondial des flux de capitaux : compte 15 places boursières parmi les 50 premières mondiales.

Hong Kong et Chine font : parmi les 10 principaux pays émetteurs et récepteurs d’IDE dans le monde.


  • Schéma de synthèse. - diapo 16

Schéma de synthèse: l’Asie de l’Est et du Sud face aux enjeux de la croissance et doc.2 p.365.


  • Mais de très fortes inégalités à différentes échelles

 A partir de la carte 2 p.343, montrez les contradictions croissance économique et développement


    • En général : importance de la pauvreté et de la sous-alimentation :

. Japon/Dragons = Pays du Nord

. Chine et Inde = émergents

. Bébés tigres 

      • 2.2 milliards de pauvres, dont 1.6 pour la Chine et l’Inde,

      • 70% de la population sous-alimentée dans le monde.

. Des PMA : Bangladesh, Myanmar, Népal.

. Corée du Nord : difficile à appréhender, en raison de l’absence – ou de l’absence de fiabilité…- de statistiques officielles et de la fermeture du pays : après les famines des années 1990, la Corée du Nord réitére début 2011 sa demande d’aide alimentaire internationale

= situation reste très précaire.

Bhoutan : données non disponibles.
Néanmoins des progrès évidents :

    • forte diminution de l’extrême pauvreté (Revenu inférieur à 1.25 $ par jour et par personne pour la Banque Mondiale)

= en Asie du Sud-Est de 79% en 1981 à 18% en 2005.

    • Diapo :amélioration de la sécurité alimentaire grâce aux « révolutions vertes » (à définir), qui ont permis une forte augmentation de la production agricole, en partie amputée par la croissance démographique.

Outre les limites environnementales et sociales de ces révolutions vertes, des progrès restent à faire : 20% de la population est toujours sous-alimentée en Inde.


    • Les inégalités régionales au sein des Etats opposent des centres et des périphéries.

 Doc.1 & 2, p.356 - Exemple pour le Japon et la Chine: Opposition entre

    • le Japon de l’endroit concentre plus de 80% de sa population (84%) et de ses activités (85% des activités industrielles) ou la mégalopole japonaise de Tokyo à Fukuoka,

    • et le Japon de l’envers plus rural, pénalisé par l’omniprésence de la montagne et la rigueur du climat.

Ou en Chine : opposition entre Chine littorale développée et Chine intérieure niveau PMA.

= Une opposition Asie de l’Est littorale et Asie intérieure.


    • Des inégalités socio-spatiales à l’échelle des villes.

Une pauvreté urbaine allant de 30 à 60%. Plus de 60% pour les pays les moins développés comme le Népal ou le Cambodge.
Conclusion – L’Asie en marche, mais des inégalités montrent les difficultés à transformer la croissance économique en développement et les limites de ce colosse aux pieds d’argile.
  1   2   3

similaire:

La croissance démographique est-elle un potentiel ou un frein pour l’essor économique des pays asiatiques ? Comment mettre la croissance économique de cet espace au service de son développement ? iconPeut-on dire que la concurrence represente le veritable moteur de la croissance ?
Commission pour libérer la croissance française – 2007), principe des réformes structurelles (pays développés comme pays émergents),...

La croissance démographique est-elle un potentiel ou un frein pour l’essor économique des pays asiatiques ? Comment mettre la croissance économique de cet espace au service de son développement ? icon1. environnement economique international
«Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (scape)» et sur la poursuite des efforts à déployer en vue de la stabilisation...

La croissance démographique est-elle un potentiel ou un frein pour l’essor économique des pays asiatiques ? Comment mettre la croissance économique de cet espace au service de son développement ? iconI. Comment définir la croissance économique ?
«l’augmentation soutenue d’un indicateur économique exprimé en prix constants sur une longue période» (définition académique)

La croissance démographique est-elle un potentiel ou un frein pour l’essor économique des pays asiatiques ? Comment mettre la croissance économique de cet espace au service de son développement ? iconQuels ont été les facteurs et les origines de cette croissance ?...
«Révolution silencieuse». On observe aussi un essor important des services, à mettre en relation avec l’urbanisation et l’élévation...

La croissance démographique est-elle un potentiel ou un frein pour l’essor économique des pays asiatiques ? Comment mettre la croissance économique de cet espace au service de son développement ? iconUne loi gouvernementale d’adaptation de la société au vieillissement...
«le potentiel que représente la transition démographique pour la croissance et l'emploi»

La croissance démographique est-elle un potentiel ou un frein pour l’essor économique des pays asiatiques ? Comment mettre la croissance économique de cet espace au service de son développement ? iconRésumé Face à la mondialisation, les pays sous-développés à l’instar...
«ansej», ce dernier offre beaucoup d’avantages qui permettent aux jeunes âgés de 19 à 40 ans d’investir et de se mettre à l’abri...

La croissance démographique est-elle un potentiel ou un frein pour l’essor économique des pays asiatiques ? Comment mettre la croissance économique de cet espace au service de son développement ? iconLa croissance économique, définie comme une augmentation durable...

La croissance démographique est-elle un potentiel ou un frein pour l’essor économique des pays asiatiques ? Comment mettre la croissance économique de cet espace au service de son développement ? iconLes prélèvements obligatoires sont-ils un frein à la croissance économique...
«Une diminution d’impôts, en multipliant les jouissances du public, augmente les recettes du fisc». Ces recettes comprennent aujourd’hui,...

La croissance démographique est-elle un potentiel ou un frein pour l’essor économique des pays asiatiques ? Comment mettre la croissance économique de cet espace au service de son développement ? iconLa consommation mondiale d’énergie ne cesse d’augmenter, influencée...

La croissance démographique est-elle un potentiel ou un frein pour l’essor économique des pays asiatiques ? Comment mettre la croissance économique de cet espace au service de son développement ? iconUn monde à gagner la vie d’un révolutionnaire Tony Cliff
«éléments bourgeois», vitaux pour la croissance économique, de quitter le pays. Lorsqu’une espèce de brute s’exclama : «Foutaise...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com