Le marché du bricolage et de l’aménagement de la maison p4








télécharger 77.78 Kb.
titreLe marché du bricolage et de l’aménagement de la maison p4
date de publication05.10.2017
taille77.78 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > économie > Documentos




DOSSIER DE PRESSE

Marché du bricolage et de l’aménagement de la maison

Semaine de la sécurité du 14 au 20 juin 2010




CONTACT PRESSE - Agence COM’UN ANGE - Tel. +33 1 42 23 18 92 - Angélique WARAIN –angelique@comunange.com - Rose BOURGEOIS – rose@comunange.com



SOMMAIRE


Introduction avec la présentation de la FMB p3

Le marché du bricolage et de l’aménagement de la maison p4

 Récapitulatif des chiffres clés du marché du bricolage 2009 p4
 Bricolage et aménagement de la maison en 2009, analyse économique et tendances fortes p5
 Le bricolage : première dépense d’équipement des ménages p7
 La distribution du bricolage, un métier spécifique p8

La semaine de la sécurité du 14 au 20 juin 2010 p11

 Communiqué de presse ‘la semaine de la sécurité’ p12

 La FMB et la campagne de sécurité p13
 Les chiffres p14
 La FMB et ses partenaires p16


Contact Presse p16



Le marché du bricolage et de l’aménagement de la maison

PRESENTATION DE LA FMB

La Fédération professionnelle des magasins de bricolage et de l’aménagement de la maison est le porte-parole de la branche auprès des pouvoirs publics, à la fois pour faire valoir les intérêts du secteur et le faire mieux connaître. De même, elle représente ses adhérents au sein du Conseil du Commerce de France, du Medef et des instances européennes.
Président de la FMB : Pascal Malfoy

Secrétaire Générale : Caroline Hupin
La FMB intervient dans de nombreux domaines (sécurité des consommateurs, mais aussi veille législative, développement durable, formation des salariés, suivi de la convention collective et dialogue social etc…). De même, elle s’implique dans ses relations avec ses partenaires, dont UNIBAL (l’Organisation Professionnelle des Industriels du Bricolage, du Jardinage et de l’aménagement du logement), avec qui elle a signé un code de bonne conduite des relations entre distributeurs et fournisseurs.

La FMB est dirigée par un Conseil d’Administration et un bureau, ses membres contribuent à la vie de la Fédération en s’impliquant dans plusieurs commissions :


  • juridique 

  • financière 

  • sécurité 

  • développement durable

  • produit 

  • formation et emploi 

  • social



Les enseignes représentées par la FMB :

BHV - Brico-Dépôt - Bricoman - Bricomarché - Brico Pro - Bricorama - Castorama - Leroy Merlin - Les Briconautes - La Boîte à Outils - Mr Bricolage - Catena - Super Catena - Weldom.



Le marché du bricolage et de l’aménagement de la maison


LE MARCHE DU BRICOLAGE

ET DE L’AMENAGEMENT DE LA MAISON
CHIFFRES CLES DU BRICOLAGE1
20,46 milliards d’euros : marché global du bricolage

22,47 milliards d’euros si on intègre le rayon jardin des magasins de bricolage
Répartition des parts de marché du bricolage en 2009 :

  • GSB (adhérents à la FMB) : 73,4 % soit 16,5 milliards d’euros

  • Négoces : 17,9 %

  • GSA (Grandes Surfaces Alimentaires) : 5,3 %

  • Traditionnels : 3,4 %


Magasins de bricolage en France :

2 373 pour 71 242 salariés et 50 000 produits référencés en moyenne par magasin.
7 347 000 m² de surface totale de vente en 2009, contre 7.131.000 m² en 2008.
Un magasin « moyen » c’est 30 salariés, 3 096 m2 pour 6,7 millions d’euros de chiffre d’affaires.
1er secteur d’équipement des ménages : le bricolage (sans le rayon jardin) est le 1er secteur d’équipement des ménages devant la TV-Hifi–Photo (9 milliards d’euros) et le meuble (9,1 milliards d’euros).
Budget des ménages (chiffres observatoire du CETELEM) : 694 euros de dépense annuelle moyenne en 2009 pour le bricolage et 223 euros de dépense annuelle moyenne en 2009 pour le jardin.

1 Source : enquête Unibal 2010






La distribution spécialisée : un véritable choix des consommateurs
Pour l’année 2009, les GSB (Grandes Surfaces de Bricolage, soit les magasins de plus de 400 m², ont réalisés un chiffre d’affaires de 16,5 milliards d’euros soit 73,4 % du marché. Leur part de marché affiche une progression de 2,4 %, ce qui démontre le maintien de l’attrait des consommateurs vers le modèle des GSB.
Elles se placent ainsi en tête par rapport au Négoce (4,03 milliards d’euros), au GSA (Grande surface Alimentaire 1,19 milliards d’euros) et aux magasins Traditionnels (750 millions d’euros).
Les trois rayons les plus importants sont : la décoration, la plomberie/sanitaire ex-æquo avec les peintures/colles et le bois/dérivés. Le rayon jardin représente 12,2 % des ventes en 2009 contre 11,5 % en 2008.

Le grand public consulte beaucoup les sites des grandes enseignes pour avoir des renseignements, et les achats sur Internet représentent 5% des ventes.
En 2009, le secteur du bricolage subit encore une fois une légère baisse, -2,2 % (versus -1,1 % en 2008) à périmètre constant. Selon UNIBAL, c’est la première fois que le marché du bricolage connait une telle régression. Or, si on prend en compte l’inflation de 1,9 % (chiffres Banque de France), la régression en euros constants en 2009 serait de -3,4 %. Pour un secteur comme le bricolage, qui a connu une forte croissance pendant plus de 15 ans, cette baisse est remarquable. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte, dont essentiellement l’impact de la crise économique, qui a conduit les ménages à opérer des arbitrages, et la réduction des délais de paiement. Pour autant, la distribution spécialisée a réussi à s’en sortir, grâce à ses concepts de magasins attractifs.
Pour l’année 2009, les GSB (Grandes Surfaces de Bricolage, soit les magasins de plus de 400 m², ont réalisés un chiffre d’affaires de 16,5 milliards d’euros soit 73,4% du marché. Leur part de marché affiche une progression de 2,4 %, ce qui démontre le maintien de l’attrait des consommateurs vers le modèle des GSB.

Elles se placent ainsi en tête par rapport au Négoces (4,03 milliards d’euros), au GSA (Grande Surface Alimentaire 1,19 milliards d’euros) et aux magasins Traditionnels (750 millions d’euros).


Les effets de la LME :

Outre la crise économique, les effets de la réforme sur les délais de paiement (Loi LME du 4 août 2008) ont eu des conséquences sur le ralentissement du marché. En avril 2009, la FMB et UNIBAL ont obtenu une dérogation pour une réduction plus progressive des délais de paiement (réduits de 15 jours au 1er janvier 2009 puis de 10 jours chaque année pour arriver à 45 jours en janvier 2012). Cet aménagement, bienvenu voire vital, a atténué les conséquences économiques à court terme. Pour autant, ce raccourcissement des délais, initialement plus longs en raison du modèle économique spécifique à la profession (saisonnalité de l’activité, taux de rotation des stocks à 140 jours en moyenne, marché de l’offre…) touche les distributeurs, en termes de trésorerie, de gestion des stocks, de logistique, etc...
Si tous les distributeurs sont concernés, avec un impact plus sévère pour les magasins indépendants, cette réforme a également eu des effets négatifs pour les industriels. Quant aux consommateurs, le risque est de voir le choix en magasin restreint, compte tenu du rétrécissement de gammes, de l’ordre de 10%. Les produits courants et à courte durée de stockage pourraient être privilégiés au détriment des produits innovants et à plus forte valeur ajoutée.

Part des différents rayons dans le Chiffre d’Affaires des GSB


  • Décoration : 21,8 %

  • Plomberie, sanitaire : 14,75 %

  • Peinture, colles : 13 %

  • Bois, dérivés : 13 %

  • Jardin : 12,2 %

  • Electricité, luminaires : 11,4 %

  • Bâtiments, matériaux : 10,7 %

  • Revêtements murs, sols : 8,8 %

  • Quincaillerie : 8,1 %

  • Outillage : 7,9 %

  • Auto, moto, cycle : 0,15 %



Le marché du bricolage et de l’aménagement de la maison

LE BRICOLAGE :

PREMIERE DEPENSE D’EQUIPEMENT DES MENAGES

Malgré la baisse du marché, le bricolage reste le 1er secteur d’équipements des ménages avec une dépense de 694 euros en 2009 par ménage et par an, contre 672 euros en 2008. Le bricolage devance le secteur TV-Hifi-Photo (329 euros par ménage et par an), le meuble (332 euros par ménage et par an) et le jardin (223 euros par ménage et par an).
Si on note une baisse dans le secteur de la Hi-Fi et du meuble, le jardin reste stable et le bricolage a augmenté de 22 euros, soit 3,27% par rapport à 2008. Cela conforte l’intérêt des Français pour l’aménagement de leur cadre de vie.
Le succès des magazines de décoration, de jardinage (Marie Claire maison, Elle déco, Votre maison, votre jardin…) mais aussi des émissions de TV (D&Co, Teva déco, Silence ça pousse…) et de radios (Votre jardin, le jardin…) participent et témoignent de cet engouement des Français.
Ce succès est dû à de fortes tendances telles que :

  • L’importance de la maison, de se construire un ‘cocon’ familial,

  • Le temps libre, qui permet de s’occuper de son intérieur et/ou de son jardin,

  • Le plaisir de ‘faire soi-même’ et de renouveler la décoration de son intérieur,

  • L’évolution de la cellule familiale : naissance, famille recomposée…




Le marché du bricolage et de l’aménagement de la maison


LES GRANDES ENSEIGNES DU BRICOLAGE : UN METIER SPECIFIQUE AU SERVICE DU CONSOMMATEUR

L’offre, le service et le conseil

Le bricolage est devenu un loisir pour de nombreux français. Anobli par la notion d’aménagement de la maison, ce secteur a su se mettre à la portée de tous et répondre aux attentes des consommateurs, en les accompagnant dans leurs projets (isolation de la maison, installation d’un home cinéma, refaire une cuisine, créer son dressing…).
Les clients des magasins de bricolage sont parfois avertis, parfois débutants mais toujours exigeants. Toutes les enseignes l’ont compris, et ont développé les produits et services que recherchent les ménages souhaitant améliorer leur cadre de vie : réalisation de devis, informer sur les nouveautés, conseiller sur les méthodes (grâce aux conseillers de vente en magasin, mais aussi par le biais de stages, des sites Internet…), rédaction de fiches techniques sur l’utilisation des produits et des outils (ex : comment changer une prise électrique, poser un rideau) pour les néophytes, notamment les femmes qui sont de plus en plus nombreuses à bricoler. Un tiers d’entre elles s’adonnent au gros bricolage, selon une étude IFOP pour Castorama, et 75% se considèrent aussi compétentes que les hommes.
Le développement durable

L’habitat est l’une des priorités du Grenelle de l’environnement, puisqu’il représente 25 % des émissions de gaz à effet de serre. Le citoyen-consommateur est désormais passé à l’acte en adoptant les ‘bons gestes’ ou en investissant dans des produits ‘verts’, a fortiori s’ils sont liés à des économies à court ou moyen terme.

Ainsi, les enseignes de bricolage et leurs magasins constituent des acteurs majeurs du développement durable et de sa mise en œuvre auprès du public. Leur action suit deux axes :

Le premier concerne le management et l’exploitation des magasins :

  • Modernisation ou création de magasins plus respectueux de l’environnement, voire à énergie positive,

  • achats de matières premières certifiées ou labellisées,

  • diagnostic de consommation d’énergie,




Le second axe couvre la diversification des gammes de produits, avec des références plus respectueuses de l’environnement de plus en plus nombreuses dans les rayons, mises en avant par une signalétique forte.



Les produits pour l’habitat durable connaissent un franc succès, notamment en ce qui concerne les économies d’eau ou d’énergie (lampes à basse consommation, panneaux solaires), les produits d’isolation ou de chauffage, mais aussi les produits pour jardin (récupérateurs d’eaux de pluie, accessoires d’arrosage type goutte à goutte, etc…) entre autres.
Ainsi, en 2009 dans le contexte de la suppression des lampes à incandescence, la profession s’est pleinement investie dans le passage aux lampes basse consommation en mettant en place plusieurs outils : pédagogie vis-à-vis des consommateurs, une meilleure visibilité, un espace dédié dans les rayons, promotions et participation au recyclage des anciennes lampes…
Soulignons enfin le rôle d’interface des magasins entre les industriels et le grand public. Cela constitue un levier pour inciter et guider les fabricants vers les solutions alternatives ou la réduction des emballages, mais aussi donner des nouveaux repères et accompagner le public de bricoleurs et de jardiniers vers un habitat et un environnement plus sains, tout en conservant une logique d’économie financière pour le consommateur.


LA SEMAINE DE LA SECURITE

DU 14 AU 20 JUIN 2010
« Adopter les bons comportements en magasin et à la maison »







Communiqué de presse – Juin 2010

Semaine de la sécurité pour tous
du 14 au 20 juin 2010 :
Adopter les bons comportements
en magasin et à la maison


Comme chaque année, la FMB souhaite sensibiliser les parents et les enfants aux conditions de sécurité à l'intérieur d’un magasin.
Du 14 au 20 juin 2010, 1800 magasins dans toute la France vont proposer à leur clientèle des animations autour de cette campagne de prévention organisée par la FMB (Fédérations des magasins de bricolage et de l’aménagement de la maison), en partenariat avec la FESUM (Fédération Européenne des Services d’Urgences de la Main) et la CSC (Commission de la Sécurité des Consommateurs).
En 2009, 546 accidents ont été enregistrés, ce chiffre est en baisse par rapport à l’année 2008. C’est un bilan positif, cela signifie que les messages sont entendus. Il est donc important de continuer cette campagne et de véhiculer les bons messages aux parents et aux enfants pour que ce chiffre diminue encore en 2010.
Apprendre de façon ludique et utile !

Parmi les animations des magasins, les enfants trouveront notamment un jeu de cartes des 7 familles aux couleurs de ‘Superbricoleur’. C’est une façon amusante d’apprendre ce qu’il faut faire ou ne pas faire dans un magasin de bricolage (ne pas courir dans les allées, ne pas monter sur les tracteurs à gazon, ne pas s’approcher des objets coupants…).
Enfin, sur le site créé par la FMB : www.superbricoleur.com, la mascotte « superbricoleur » fait prendre conscience aux enfants d’une façon ludique, qu’il faut faire attention dans les magasins de bricolage. Un concours sera mis en place sur le site Internet du 14 au 30 juin 2010. Les enfants qui seront tirés au sort pourront gagner une très belle boite à outils en bois.

Prenez votre sécurité en main’

Cette campagne de sécurité doit aider les parents et les enfants à adopter les bons gestes dans les magasins, mais aussi pour le bricolage, le jardinage… Lors de cette nouvelle semaine de la sécurité, un dépliant ‘prenez votre sécurité en main’ sera remis aux clients dans tous les magasins partenaires. Ce dépliant donne quelques conseils de sécurité lorsqu’on jardine ou que l’on bricole… et concerne tout le monde même les bricoleurs les plus expérimentés !

Une signalétique est présente tout au long de cette campagne dans les magasins et donnent aux clients des conseils de vigilance.

Informations et jeux sur le site : www.superbricoleur.com


La semaine de la sécurité du 14 au 20 juin 2010


LA FMB ET LA CAMPAGNE DE SECURITE
Un peu d’histoire 

En 1999, la FMB crée un programme de prévention pour lutter contre les risques d’accidents. Cette campagne a commencé avec une formation spécifique destinée aux équipes internes. Ensuite deux guides ont été créés : le guide de prévention des risques professionnels, réalisé avec la CNAM, et le guide de sécurité clientèle destiné aux directeurs des magasins. Ce guide est réactualisé chaque année et a le soutien de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes).

Depuis 2003, une campagne annuelle a été mise en place, la FMB et ses partenaires (la FESUM et la Commission de Sécurité des Consommateurs) se mobilisent pour faire passer les bons messages aux parents et aux enfants. La FMB a choisi de perpétuer ce rendez-vous annuel, car c’est dans la durée que les consommateurs feront évoluer leurs comportements.
Dans les magasins

Durant la semaine de la sécurité, chaque magasin met en place une signalétique permanente pour mettre en garde les parents. Pour les enfants, un magasin de bricolage peut vite se transformer en aire de jeux. Nos bambins sont très rapides, il suffit d’un moment d’inattention des parents pour qu’ils se saisissent d’une pelle, d’un paquet de vis ou qu’ils courent dans les rayons.C’est pourquoi la FMB a souhaité sensibiliser les enfants, en créant un site Internet ludique superbricoleur.com.
Superbricoleur accompagne les enfants à travers des jeux sur le site Internet mais également avec un jeu de 7 familles (distribué pendant la semaine de la sécurité) qui donne des conseils aux enfants tout en s’amusant !
Chez soi

Oui, il faut être vigilant dans les magasins de bricolage mais il faut continuer à l’être chez soi quand on bricole ou lorsque l’on jardine. Voici quelques conseils de prévention :

  • Portez des gants adaptés à vos mains et à votre activité

  • Portez des lunettes de protection selon votre activité

  • Utilisez le bon outil

  • Adoptez les bons gestes

  • Eloignez les enfants

  • Travaillez dans un espace propre et dégagé

Il ne faut pas hésiter à demander conseil aux vendeurs qui pourront vous orienter vers les équipements de protection individuelle adaptés aux activités de bricolage ou de jardinage.

La semaine de la sécurité du 14 au 20 juin 2010


LES CHIFFRES


Pour l’année 2009, la diminution du nombre d’accidents se poursuit. La FMB enregistre 546 accidents (à périmètre constant) sur plus de 172 millions de passage en caisse, avec un taux de gravité1 de 2,2 %. La cause des accidents la plus fréquente est la chute d’objet, suivie des chutes de plain-pied, et le secteur n’a aucun décès à déplorer. Si les magasins de bricolage se félicitent de cette amélioration, ils restent très vigilants et soucieux de poursuivre leur action pour que le nombre d’accidents continue de baisser.
En effet, c’est toute l’année que les magasins de bricolage se mobilisent pour garantir la sécurité de leur clientèle, mais une fois par an avec la FMB, la semaine de la sécurité, permet d’insister sur ce message : « la sécurité, c’est l’affaire de tous ».


Répartition des principaux types de risques :

  • Chutes d’objet : 38 %

  • Chutes de plain-pied : 23 %

  • Risques mécaniques : 6 %

  • Automatismes : 9 %

  • Circulation et matériel de manutention : 10 %

  • Tapis de caisse : 0 %

  • Autres : 14 %


En 2009, les accidents graves ont baissé de 5,2 % par rapport à 2008.

1,52 % des enfants sont concernés par les accidents.




Natures des dommages :

  • Hématomes et traumatismes : 76 %

  • Entorses : 1 %

  • Fractures : 2 %

  • Coupures : 12 %

  • Brûlures : 2 %

  • Décès : 0 %

  • Autres : 7 %





La semaine de la sécurité du 14 au 20 juin 2010

La FMB et ses partenaires




La FESUM (Fédération Européenne des Services d’Urgences de la Main) et la FMB sont partenaires pour la semaine de la sécurité depuis 2008. Pour cette 3ème année consécutive, ils continuent de mettre en place des outils (brochure, campagne d’affichage…) pour informer le grand public des risques que l’on peut rencontrer dans les magasins de bricolage et de jardinage mais également chez soi.

La FESUM est présidée par le Docteur Pierre Bellemère.
La main, un outil si précieux

D’après la FESUM, on recense plus de 1 400 000 accidents de la main en France dont les 2/3 sont des accidents de la vie courante.




La FESUM estime que beaucoup d’accidents pourraient être évités. Il faut apprendre à avoir les bons réflexes : comme, en ce qui concerne le bricolage, retirer ses bagues pour éviter l’arrachement de doigt, utiliser le bon outil, prendre son temps, s’équiper de gants quand on coupe des roses ou quand on se sert d’un marteau ou encore porter un masque lorsque l’on manipule des solvants…
Lors de la semaine de la sécurité, du 14 au 20 juin 2010, un dépliant ‘la main un outil si précieux’ avec des conseils préventifs sera remis aux visiteurs.


La Commission de Sécurité du Consommateur (CSC) a également accepté d’être associée à cette campagne, parrainage important pour la FMB au regard des missions de cette autorité administrative indépendante. En effet, la CSC a pour mission d’émettre des avis aux pouvoirs publics, aux professionnels et aux consommateurs, sur tous types de produits et de services présentant des risques. Elle informe le public par des campagnes de sensibilisation sur les différents dossiers qu’elle traite, et recense les accidents et les risques de la vie courante.


Contact Presse

CONTACT PRESSE

Agence Com’un Ange

11, rue Véron

75018 Paris

Tél. : +33(0)1 42 23 18 92

Fax : +33(0)1 71 19 43 10

contact@comunange.com

Angélique Warain – angelique@comunange.com
Rose Bourgeois – rose@comunange.com




Fédération des Magasins de Bricolage
5 rue de maubeuge

75009 PARIS

Tél. : +33(0)1 42 82 15 00

Fax : +33(0)1 42 82 17 80

1 Fractures ou décès


similaire:

Le marché du bricolage et de l’aménagement de la maison p4 iconLe marché et le mécanisme d’ajustement par les prix
«Le marché sera régulé par la main invisible du marché»  c’est la loi naturelle du marché

Le marché du bricolage et de l’aménagement de la maison p4 iconMarche public de maîtrise d’Œuvre
«offre pour la mission de maîtrise d’œuvre relative à la réhabilitation et l'aménagement d'un logement communal» et portera la mention...

Le marché du bricolage et de l’aménagement de la maison p4 iconProjet d’Aménagement et de Développement Durable
«clef de voûte» du P. L. U. les parties du P. L. U. qui ont valeur juridique (orientations d’aménagement, documents graphiques et...

Le marché du bricolage et de l’aménagement de la maison p4 iconLa société québécoise et la société non démocratique de l'Afrique du Sud vers 1980
«maison». Chaque membre de l'équipe «maison» doit présenter brièvement ce qu'il a appris aux autres membres de l'équipe

Le marché du bricolage et de l’aménagement de la maison p4 iconLa déconstruction créatrice du travail
«bricolage institutionnel» (Reynaud, 2007), est-il possible de distinguer les modes des lignes de forces ?

Le marché du bricolage et de l’aménagement de la maison p4 iconArticle 2 : procedure de passation du marche le marché sera passé...

Le marché du bricolage et de l’aménagement de la maison p4 iconDes economistes celebres et leurs theories
«maison») et nomos («administrer») qui signifie l'art de bien administrer une maison, de gérer les biens d'un particulier ou de l'État....

Le marché du bricolage et de l’aménagement de la maison p4 icon1. Le contexte législatif et réglementaire : les principes fondamentaux...
«Les orientations d’aménagement peuvent, par quartier ou par secteur, prévoir les actions et opérations d’aménagement mentionnées...

Le marché du bricolage et de l’aménagement de la maison p4 iconCctp marche a procedure adaptee (Inférieur à 90 000 €) Objet du marché

Le marché du bricolage et de l’aménagement de la maison p4 iconLes relations commerciales internationales obeissent-elles aux lois du marche ?
«lois du marché» : principe marchand s’impose aux acteurs du commerce (importance de la concurrence, acteurs «price taker», primauté...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com