Interview de Mr Delbauffe, ancien Contrôleur général des armées et président du Souvenir français, par les élèves de 3








télécharger 83.66 Kb.
titreInterview de Mr Delbauffe, ancien Contrôleur général des armées et président du Souvenir français, par les élèves de 3
date de publication04.07.2017
taille83.66 Kb.
typeInterview
l.21-bal.com > documents > Interview
Education Civique et Morale - La Défense Nationale

Collège Stéphane Mallarmé – Paris
Nous avons réalisé de courts articles sur la Défense Nationale pour en présenter les différents aspects à nos camarades du collège. Deux classes ont pu, pour recueillir des informations, interviewer Monsieur Gérard Delbauffe, ancien contrôleur général des armées et président du Souvenir Français. En voici quelques-uns. Nous vous souhaitons une bonne lecture !

Mme Page et les élèves de 3e1, 3e3, 3e4 et 3e6
Thèmes (cliquer sur chaque article pour y accéder) :

-Petit lexique de la Défense nationale et de ses principes

- La Défense : les engagements humanitaires de la France

-La Défense : les engagements militaires en Europe

-La Défense : les engagements militaires dans le monde

-Acteurs et organisation de la Défense nationale

-La Réserve

-Le parcours de citoyenneté

- La Journée de Défense et Citoyenneté

-Interview de Mr Delbauffe, ancien Contrôleur général des armées et président du Souvenir français, par les élèves de 3e1 et de 3e6.

-Les élèves et le devoir de mémoire

-Le terrorisme et les récents attentats parisiens
Ressources :

Echanges avec Monsieur Gérard Delbauffe

Informations générales sur la Défense, son rôle, ses engagements en Europe et dans le monde

-http://www.defense.gouv.fr/portail-defense/ministere/le-role-du-ministere-de-la-defense

-http://www.interieur.gouv.fr/

Informations plus ciblées sur le rôle des élèves (ainsi que celui des citoyens) dans la Défense :

- http://www.defense.gouv.fr/portail-defense/vous-et-la-defense

- http://www.defense.gouv.fr/jdc/parcours-citoyennete

- http://www.defense.gouv.fr/jeunes/opex
La Défense, des engagements militaires à travers le monde:

quelques exemples d’opération

Le rôle de la Défense nationale est de défendre les valeurs et les intérêts de la France. Pour arriver à ses fins, le gouvernement entreprend de nombreuses opérations à travers le monde. Ces dernières ont un but sécuritaire, économique (pour une ressource comme le pétrole) ou encore dissuasif. Spécialement pour vous, nos 3 journalistes se sont renseignés afin de vous offrir 3 exemples d'opérations tirés de l'actualité.
Opération Barkhane: une mise en œuvre contre le terrorisme

Cette opération vise à combattre le terrorisme en Afrique et plus particulièrement au Mali et les pays frontaliers. Pour cela, 3500 militaires, 17 hélicoptères, 200 véhicules blindés, 200 véhicules logistiques, 6 à 10 avions de transports, 8 avions de chasse et 5drones sont mobilisés dans la zone. Tous ces moyens mis œuvre montrent l'investissement de la France pour l'élimination du terrorisme dans le monde.
Opération Licorne: une lutte pour la paix

Il s’agit d’une opération qui a pour objectif de rétablir la paix en Côte d'Ivoire. Elle est distincte mais complémentaire de l’ONUCI. De nombreux groupes tactiques ont été mobilisés lors de cette mission. Cette opération a commencé en 2002, s'est finie en ce début d'année 2015. Elle a été remplacée par les forces françaises en Côte d'Ivoire qui continuent d'agir dans ce pays.
Opération Atalante: un combat contre la piraterie moderne

L'opération Atalante est une mission militaire et diplomatique mise en place par l'Union européenne dans l'intention de lutter contre la piraterie dans le golfe d'Aden et l'océan indien. En effet les pirates sont une menace pour le commerce mondial et donc pour l'économie. Cette opération est essentielle au maintien du bon déroulement échanges transnationaux.

On peut donc dire que, grâce à ces exemples, la Défense nationale de la France agit pour le maintien de la paix, de l'économie et de l'ordre à travers le monde.
Arthur, Jules et Auguste

3e3

Le devoir de mémoire
Dernièrement, après les attentats du 13 novembre, le devoir de mémoire a été évoqué pour la minute de silence, pratiquée notamment au collège. Qu’est-ce que le devoir de mémoire ? Comment est-il respecté dans le milieu scolaire aujourd’hui ?

D’après sa définition, le devoir de mémoire est la responsabilité morale des Etats de rappeler à leur peuple les souffrances et les injustices subies par certaines populations. Notion relativement nouvelle car apparue après les guerres du XXème siècle, le devoir de mémoire est important pour plusieurs raisons : il sert à maintenir le souvenir particulièrement dans le cas des génocides ayant pour but d’éliminer une partie d’une population. Comme l’étude de l’histoire en général, la commémoration permet aussi de prévoir les évènements futurs et d’éviter que des drames comme ceux du XXème siècle se reproduisent. Enfin, le devoir de mémoire permet de mettre en valeur certaines qualités d’une société (la justice, l’égalité). Particulièrement auprès des jeunes, il est important d’éduquer la population et de l’informer pour éviter que les mêmes erreurs (à la base desquelles on peut retrouver le racisme, la haine etc) ne se reproduisent.

Dans le milieu scolaire, l’enseignement de l’histoire permet de transmettre la mémoire (en lien avec le devoir d’histoire). De plus, des journées commémoratives et des actions éducatives ainsi que des concours tels que le « Trophée civisme et défense » et le « Concours national de la Résistance et de la Déportation » continuent de sensibiliser les jeunes, car le devoir de mémoire est aussi un devoir d’intelligence et d’indépendance d’esprit.

Nous avons vu que le devoir de mémoire était donc un ingrédient important pour une société saine, égalitaire et solidaire. Il est important de donner du sens à ces morts.
Clarisse et Louise

3°4
Les engagements militaires de la France dans le monde

L'engagement de la France dans les affaires du monde est tout à la fois un témoin de sa puissance et un moyen d'entretenir celle-ci. Qu'ils soient militaires ou humanitaires, ces engagements ont pour objectif de préserver les intérêts du pays et de ses habitants tout en venant en aide aux populations qui en ont besoin. 

1. La présence militaire française dans le monde

Forte de 300 000 hommes, l'armée française se tient constamment prête à intervenir partout dans le monde. Pour cela, elle maintient en permanence des effectifs dans des bases situées dans des territoires d'outre-mer et dans des pays étrangers qui en ont fait la demande (Djibouti, Sénégal, Gabon). Au total, ce sont ainsi environ 15 000 soldats français qui sont en permanence affectés hors de la métropole afin de protéger les territoires de l'outre-mer français, mais aussi d'être en mesure d'intervenir rapidement sur un théâtre d'opération lointain sans attendre les renforts venus de métropole. À ces forces permanentes, s'ajoutent de nombreux militaires français qui sont engagés à l'étranger dans le cadre d'une mission temporaire, le plus souvent sous l'égide de l'OTAN (Afghanistan) ou de l'ONU (Liban, Kosovo). 

2. Les interventions militaires françaises dans le monde

L'armée française est l'une des rares au monde à pouvoir intervenir ainsi loin de ses frontières de manière rapide et quasi-autonome. C'est ce qui lui a permis d'intervenir en position de leader dans les récentes guerres en Libye (2011) ou au Mali (2013). À chaque fois cependant, elle veille à obtenir un assentiment de l'ONU afin de ne pas être accusée d'intervenir illégalement dans les affaires d'un autre État. Si l'armée française est en mesure d'intervenir partout dans le monde, elle concentre cependant l'essentiel de son attention et de ses actions au bassin méditerranéen et à l'Afrique, deux régions géographiquement proches et potentiellement dangereuses pour la France. Les coupes budgétaires opérées ces dernières années dans les budgets de la Défense pour faire face aux difficultés économiques de l'État ont cependant abouti à réduire de manière conséquente les effectifs de l'armée française, faisant craindre pour certains un déclassement de celle-ci à l'heure où les pays émergents accentuent vigoureusement leurs investissements militaires.

Nicolas

3e3

Petit lexique de la Défense 
Dissuasion militaire : dissuader c’est persuader de ne pas faire, donc de ne pas déclencher l’arme nucléaire. L’objectif, c’est de faire peur à l’adversaire pour maintenir la paix.

Esprit de défense : esprit civique et citoyen qui met une population en capacité d’agir dans l’intérêt général face aux risques et aux menaces. Il développe le lien entre l’armée et la nation. Il vise à préserver les valeurs de la démocratie, au service de la paix.

Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale : texte officiel qui fait état des risques et des menaces et définit les objectifs de la politique de Défense et Sécurité nationale de la France.

Parcours de citoyenneté : composé de 4 étapes : enseignement de la Défense en 3e et en 1re, recensement (inscription à la mairie de sa commune de tout Français âgé de 16 ans), Journée Défense et citoyenneté, appel sous les drapeaux.

Plan Vigipirate : plan gouvernemental permanent de vigilance, de prévention et de protection contre la menace terroriste au niveau nationale. Il peut être élevé au niveau « Alerte Attentat ».

Réserve militaire : elle comprend la réserve opérationnelle (citoyens volontaires qui s’impliquent temporairement dans une unité militaire) et la réserve citoyenne (citoyens volontaires qui contribuent dans la société au renforcement du lien armée-nation et promeuvent l’esprit de défense).

Terrorisme : ensemble d'actes de violence (attentats, prises d'otages, etc.) commis par une organisation pour créer un climat d'insécurité, pour exercer un chantage sur un gouvernement, pour satisfaire une haine à l'égard d'une communauté, d'un pays, d'un système.
Lola-Marie et Virginie

3e6


Le parcours de citoyenneté


Les jeunes Français participent, dès la classe de 3ème , à un parcours de citoyenneté, qui s’achève généralement à leurs 18 ans. Il se compose de trois phases essentielles : l’enseignement de défense, le recensement et la Journée Défense et Citoyenneté (JDC).

L’ENSEIGNEMENT DE DEFENSE

Dispensé dans les classes de 3ème, de 1ère et de terminale, cet enseignement constitue la première phase du parcours de citoyenneté. Il se déroule pendant les heures d’enseignement moral et civique. Son but est de sensibiliser les élèves au devoir de la Défense et aux valeurs qui fondent la République. Cet enseignement les pousse aussi à réfléchir sur les menaces qui pèsent sur le monde aujourd’hui et sur les conditions de sécurité. Il propose un aperçu de l’organisation de la Défense et de ses principes.

LE RECENSEMENT

Le recensement constitue la deuxième phase du parcours de citoyenneté. Il est à effectuer dans les trois mois suivant le 16ème anniversaire de la personne concernée. Grâce à une attestation remise lors de ce recensement, on a accès à plusieurs concours ou examens organisés par l’Autorité Publique, comme le permis de conduire. Il déclenche aussi la convocation à la Journée Défense et Citoyenneté et l’inscription sur les listes électorales. Dans certaines communes, le recensement peut désormais se faire en ligne, voir le site officiel de la Défense : mon.service-public.fr (recensement en ligne possible à Paris).

LA JOURNEE DEFENSE ET CITOYENNETE

La JDC constitue la troisième étape du parcours de citoyenneté, elle se déroule entre les 16 ans (le recensement) et les 18 ans de la personne concernée. Une convocation est envoyée avec un bon de transport de 8€, ou un ticket de transport, qui peut y être joint. Le programme de la JDC comprend : un petit-déjeuner d’accueil ; des informations sur la responsabilité du citoyen et sur les enjeux de la Défense ; des tests sur la langue française (difficultés d’orthographe, de lecture) ; un déjeuner ; souvent des initiations aux gestes de premiers secours ; parfois la visite d’une installation militaire. Le but de la JDC est de découvrir les métiers et les spécialités de la Défense.


Sarah, 3e3
Source : http://www.defense.gouv.fr/educadef/defense-et-citoyennete/parcours-de-citoyennete

La Journée Défense et Citoyenneté
La journée Défense et citoyenneté est une journée consacrée à informer les jeunes Français sur leurs droits et devoirs en tant que citoyens pour les aider à mieux comprendre le fonctionnement des institutions de leur pays et ainsi de découvrir la Défense. Depuis 1997, la France a une armée professionnelle et a suspendu le service national en 2001. Il est donc essentiel de maintenir le lien entre les armées et la Nation. C’est ce rôle que tient la Journée Défense et Citoyenneté. Elle s’inscrit dans le parcours de citoyenneté dont elle est la troisième la dernière étape.

De la JAPD à la JDC

La Journée Défense et citoyenneté remplace dès janvier 2011 la Journée d’Appel et de la Préparation à la Défense. Cette transformation ne se limite pas à un changement de nom mais s’accompagne de plusieurs modifications dans le déroulement de la journée elle-même. Prenant en compte l’évolution des pratiques des jeunes, cette nouvelle journée propose aux garçons et aux filles une plus grande interactivité, plus d’échanges et des supports mieux adaptés à leurs attentes en matière d’informations. Elle permet aussi de répondre aux nombreuses questions que peuvent se poser les jeunes citoyens sur cette étape obligatoire.

Quels sont les objectifs de la JDC ?

-Citoyenneté : l’un des messages véhiculés par la JDC es l’importance des droits et des devoirs de tout citoyen. Un citoyen est avant tout un acteur responsable de sa vie, mais c’est aussi un être capable d’intervenir au profit d’autrui, en situation de détresse physique, raison pour laquelle une initiation au secourisme est dispensée lors de la Journée.

-Information sur la Défense : la JDC permet aussi d’informer les jeunes Français sur les exigences de la Défense. La découverte du site d’accueil et des activités quotidiennes qui s’y déroulent comme les échanges entre les jeunes et les militaires, contribuent à développer le lien entre les armées et la jeunesse.

-Aide à l’insertion : la JDC permet d’orienter les jeunes en difficultés vers les structures d’aide concernée créée par l’Education nationale.

-Aide au recrutement : la JDC offre une information sur les opportunités professionnelles de la Défense. C’est pourquoi le recueil des demandes d’informations est transmis systématiquement aux organismes et armées concernées, que ce soit pour le service actif ou pour la réserve.

Quel est le programme de cette journée ?

-Un petit déjeuner d’accueil,

-Des modules d’information sur les responsabilités du citoyen et les enjeux de la Défense,

-Des tests de connaissance de la langue française établis par l’Education nationale,

-Un repas le midi,

-Une initiation aux gestes de premiers secours dans une majorité de sites,

-Eventuellement, une visite des installations militaires ;

-En fin de journée, un certificat de participation est remis. Il est obligatoire pour l’inscription aux examens et concours soumis au contrôle de l’Etat.

Nour et Catherine 3°1





Interview de Monsieur Gérard Delbauffe*


« Etre citoyen aujourd’hui, c’est être conscient du monde dans lequel on vit, du rôle qu’on doit y jouer et de l’engagement qu’on se doit d’avoir ».

Quelles sont les missions de la Défense ?
Le ministère de la Défense assure de multiples missions sur le territoire national comme à l’international. En protégeant notre territoire, les armées assurent la sécurité de nos concitoyens. Elles sont aussi au service de la paix dans le monde en participant à des opérations extérieures. Elles contribuent également à la promotion de nos valeurs démocratiques. Le président de la République est le chef des Armées et c’est sous son autorité qu’elles agissent en vertu de la Constitution de 1958.

La politique de Défense nationale est déterminée par le gouvernement et c’est le Parlement qui en vote le budget.
Pourquoi la France intervient-elle dans les autres pays ?
La France intervient dans les autres pays (pas seuls mais dans un contexte européen et international). Elle le fait soit dans le cadre de l’ONU soit dans le cadre de l’OTAN ou encore dans le cadre d’accords bilatéraux. Elle intervient aussi pour défendre les valeurs démocratiques et rétablir la paix.

Les missions humanitaires sont destinées à aider (et défendre) les sociétés attaquées par, par exemple au Sahel, des bandes rebelles. L’armée a notamment un rôle sanitaire avec les hôpitaux militaires et l’aide médicale à destination des populations locales.
Quel est le rôle des citoyens (et celui des élève) dans la Défense nationale ?
Un citoyen ou futur citoyen doit être engagé pour maintenir ses valeurs. La paix n’est jamais acquise, donc cela nécessite une vigilance constante et un engagement de chacun.





Les réponses aux autres questions ont permis de bâtir quelques-uns des articles qui ont été réalisés. Vous les trouverez à l’intérieur des articles 

*Monsieur Delbauffe (ancien de Saint Cyr) a été contrôleur général des armées et est président du Souvenir Français (entre autres, sa vie est bien remplie !). Il est Commandeur de la Légion d’Honneur, Commandeur de l’Ordre national du Mérite et Chevalier des Palmes académiques. C
ommandeur de la iNour, Catherine, Capucine, 3°1 et 3°6

Le 17 novembre avec les 3e6



Le 17 novembre avec les 3e1





Les engagements humanitaires de la France

Dans un monde instable et dangereux, la France conduit des interventions à caractère diplomatique, militaire et humanitaire.
La France est un acteur important en matière d’action humanitaire. Les guerres de notre siècle comportent généralement une forte dimension humanitaire : les militaires sont ainsi devenus des acteurs à part entière de l’action humanitaire.

Il n’est pas rare que la France soit présente dans les mêmes régions en tant que puissance militaire et qu’acteurs de l’aide humanitaire.
Lors des catastrophes naturelles, des soldats français ainsi que des pompiers et des secouristes sont régulièrement envoyés dans les pays touchés afin de secourir les victimes.

Cela a été le cas en Haïti en janvier 2010, suite à un tremblement de terre. En 2015, le personnel médical du Service de santé des armées (SSA), du régiment médical (RMED) et du deuxième régiment des dragons s’occupent dans le centre de traitement des soignants (CTS) de la lutte contre le virus Ebola à Conakry (Guinée). Le personnel est aussi impliqué dans la recherche médicale du virus Ebola et le suivi des patients guéris pour dépister des séquelles potentielles. Le CTS, depuis le mois janvier 2015, répond à l’objectif que se donne la France de lutter activment contre la maladie, en étant intégré à la Task Force Ebola (TFE).
Honorine et Adèle

3e6

La lutte contre le terrorisme après les attentats du 13 novembre 2015

Suite aux récents évènements qui se sont déroulés en France, à Paris, et qui ont provoqué la mort de 130 personnes et blessé 335 innocents, de nombreuses mesures ont été mises en place ou renforcées. Nous relèverons en particulier le renforcement du plan Vigipirate et l’état d’urgence (utilisé pour la première fois lors de la guerre d’Algérie).
Vigipirate : qu’est-ce que c’est ?
Le plan Vigipirate a été adopté pour la première fois en 1991 pendant la guerre du Golfe. L’objectif est de protéger la population en réagissant aux menaces terroristes.

Il a 12 domaines d’action : alerte intervention, rassemblements, installation et bâtiments, installation dangereuse et matière dangereuse, cybersécurité, transports terrestres, secteur aérien, secteur maritime, santé, chaine alimentaire, réseaux, étranger.
Depuis les attaques qui ont touché le siège de Charlie Hebdo le 07 janvier 2015 et l’Hypercaher le 9 janvier 2015, deux niveaux d’alerte ont été mis en place : « Vigilance et Alerte attentat ».
En alerte attentat aujourd’hui, le pays (et surtout Paris) a vu des mesures prises comme l’annulation des manifestations et des sorties scolaires, la fermeture de certains transports en commun, la surveillance amplifiée dans les lieux publics ou encore la mise en place d’un système de fouilles et de contrôles des individus. On voit beaucoup plus de militaires et de policiers présents dans la capitale.
Le pacte de sécurité 

Le chef de l’Etat a fait une série d’annonce sur son « Pacte de sécurité », présenté au Congrès le 16 novembre 2015. Il souhaite la prolongation de l’état d’urgence pour 3 mois sur le plan intérieur. La loi du 3 avril 1955, relative à l’état d’urgence prévoit en effet deux mesures exceptionnelles : l’assignation à résidence et les perquisitions administratives. Il souhaite également une réforme constitutionnelle pour adapter la réponse de l’Etat en situation de crise face à ces nouvelles menaces. Le pacte propose également la déchéance de nationalité pour les binationaux et la création de 8500 postes dans la sécurité et la justice. Certaines propositions font d’ailleurs débat quant à la protection des libertés individuelles.
Sur le plan extérieur, il souhaite et a mis en route une coalition unique pour intervenir en Syrie contre Daech, dans laquelle l’Union européenne, notamment, doit jouer un grand rôle.

http://media.20minutes.fr/2015/le_plan_vigipirate_releve_au_37000_jpgg.jpg
Un important moment de solidarité :

On remarque un important mouvement de solidarité suite aux attentats en France et dans le monde. Le gouvernement français a instauré trois jours de deuils nationaux où les drapeaux français étaient en berne. Une minute de silence a été respectée, notamment dans notre collège avec nos camarades. Une phrase a été diffusée par des millions de personnes sur les réseaux sociaux : #PrayForParis. Le monde chante la Marseillaise.
Nous souhaitons rendre hommages aux victimes et aux autres pays touchés par le terrorisme à travers le monde.
Judith et Kenia 3e6 Luka, Benoit et Zakaria 3e1

Les engagements militaires de la France en lien avec l’Europe

La PSDC (Politique de Sécurité et de Défense Commune)

La PSDC est une politique de l'Union européenne décrite dans le traité sur l'Union européenne, visant à renforcer son rôle en matière de gestion internationale des crises militaires et civiles. Le traité de Lisbonne, entré en vigueur le 1er décembre 2009, renforce ses moyens et sa cohérence. La PSDC (anciennement PESD pour « Politique européenne de sécurité et de défense ») est l'instrument opérationnel de la Politique étrangère et de sécurité commune (PESC) de l'UE.

Depuis sa création, l’UE a conduit une trentaine de missions et opérations PSDC. Afin de renforcer l’action militaire sur le terrain, l’UE est engagée à agir plus efficacement sur la sécurité des frontières des zones en crises et à renforcer la capacité des Etats en les aidant à développer des outils de réaction face à ces crises. La PSDC est un outil opérationnel, global et intégré de gestion de crise, et une préfiguration de la défense européenne.

Enzo et Swan, 3e6


La France agit dans une politique d’autonomie stratégique. Elle est la deuxième armée d’Europe après celle du Royaume-Uni et à plus grande échelle est la sixième armée mondiale largement dominée par les Etats-Unis (1er), la Russie (2e) e la Chine (3e).

La France n’a pas lancé d’opérations militaires en Europe sous son drapeau. Mais elle a participé à plusieurs opérations sous la pavillon d’organisations internationales.
Opérations en Europe sous le pavillon de l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord)

L’OTAN ou « l’alliance atlantique » est une organisation regroupant de nombreux pays d’Europe et d’Amérique du Nord qui vise à protéger le continent européen et nord-américain de menaces extérieures.

Elle a été fondée après la Seconde guerre mondiale pour s’opposer à toute tentative d’expansion du territoire de l’Union soviétique. L’une de ses opérations les plus importantes est celle des bombardements en Bosnie-Herzégovine sous le nom de code : « Operation Deliberate Force ». En 1995, pendant 21 jours, 400 avions et 5000 soldats venus de 15 nations différentes se sont réunis sous le même drapeau pour affaiblir l’armée serbe.

Opération sous le pavillon de l’Union européenne

Depuis 1992, date de la signature du traité de Maastricht créant l’Union européenne, la France s’engage pleinement militairement en Europe.

L’opération EUFOR Althéa est l’opération en Bosnie Herzégovine qui a suivi celle de l’OTAN en décembre 2004 pour faire du pays un pays stable et multiethnique.

Tristan, 3e3

Acteurs et organisation de la Défense nationale
La Constitution de la Ve République régit l'organisation des pouvoirs en matière de défense entre le Président de la République, le Premier Ministre et le Ministre de la défense et des anciens combattants.
Le Président de la République :
Le Président de la République est le chef des armées (article 15 de la Constitution).

Il est le garant de l'indépendance nationale, de l'intégrité du territoire et du respect des traités.

Il décide l'emploi des forces et détient à cet effet la responsabilité et le pouvoir d'engager le cas échéant les forces nucléaires.

Il préside le conseil de politique nucléaire et le conseil de défense et de sécurité nationale.
Le Premier Ministre:
Il est le garant de l'action gouvernementale dans tout le champ de la défense et de la sécurité nationale.
Il dirige l'application de l'ensemble des décisions prises en conseil de défense et de sécurité nationale.

Il dispose de l’administration et de la force armée et assume devant le Parlement, avec les ministres concernés, la responsabilité des différentes politiques qui concourent à la sécurité nationale.

Il s’appuie sur le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), qui coordonne la préparation et s’assure de la mise en œuvre des mesures concourant à la stratégie de sécurité nationale.
Le rôle renforcé du Parlement :
Le Parlement est associé à la définition de la stratégie de sécurité nationale.

Les interventions extérieures des forces armées font l'objet d'une procédure d'information et, pour une durée supérieure à quatre mois, d’une autorisation par le Parlement (article 35 de la constitution).

Le Ministre de la Défense et des anciens combattants
Le ministre de la défense et des anciens combattants prépare et met en œuvre la politique de défense dont il assume, avec le Premier Ministre, la responsabilité devant le Parlement. Il fixe l'organisation des armées, il établit la programmation des effectifs, des équipements et des infrastructures ; il en contrôle la mise en œuvre, il exerce son autorité sur les personnels militaires de la gendarmerie engagés dans des missions militaires à l'intérieur comme à l'extérieur du territoire national, il conduit les négociations internationales intéressant la défense…
La Défense nationale est composée de 4 groupes de force militaire : l’armée de terre, l’armée de l’air, la marine et la gendarmerie. Elle protège les habitants, le territoire et les activités économiques du pays. La Défense est globale (mission d’intervention militaire, humanitaire, de maintien de l’ordre…) et permanente.
L’Armée de terre est dirigée par le Chef d’état-major de l’Armée de terre et par le ministre de la Défense. On y trouve plusieurs groupes qui s’occupent de différents aspects comme l’infanterie, l’armée blindée, l’artillerie…
L’Armée de l’air emploie 44600 militaires et 6500 civils. Elle réalise 233000 heures de vol par an et a un budget annuel de 4 milliards et demi d’euros. Les différentes missions effectuées sont les anticipations, la prévention, la dissuasion, l’intervention et la protection.
La Marine a en sa possession plus d’une centaine de bâtiments. C’est la seule marine européenne à avoir des porte-avions à propulsion nucléaire. Elle emploie plus de 39100 personnes.
La Gendarmerie nationale est une force armée chargée des missions de police et placée sous la tutelle du ministère de l'Intérieur et du ministère de la Défense. Contrairement aux policiers, ses membres sont des militaires. La Gendarmerie assure des missions diverses qui font sa spécificité : missions de police judiciaire (constatation des infractions, recherche et interpellation des auteurs d'infractions à la loi pénale, enquêtes judiciaires), des missions de police administrative (sécurité publique, maintien de l'ordre), des missions militaires.

Zélie, 3e3

La Réserve
Il existe plusieurs aspects dans la réserve. Quels sont-ils ?
La réserve militaire est composée de citoyens volontaires issus du monde civil ou militaire.

Elle accomplit des missions opérationnelles variées et exerce des responsabilités au même titre et dans les mêmes conditions que le personnel de l’armée. Les réservistes militaires contribuent à la défense et à la sécurité de nos intérêts vitaux.

Les réservistes matérialisent par leur engagement la participation effective des citoyens à la défense du pays.
La réserve opérationnelle est composée de volontaires civils ou militaires d’au moins 17 ans, pour un contrat de durée de 1 à 5 ans, qui reçoivent une formation et un entrainement spécifiques afin d’apporter un renfort temporaire de quelques dizaines de jours par an aux forces de l’armée.

Au 31 décembre 2014, la réserve opérationnelle comptait 54860 personnes.
La réserve citoyenne est composée de citoyens qui sont des collaborateurs bénévoles du service public, des ambassadeurs, de la Défense et de la gendarmerie, qui ont choisi de servir en faisant bénéficier les forces armées de leur expertise et de leur connaissance du tissu socio-économique, mais sans faire du métier des armes leur profession.

Au 31 décembre 2014, la réserve citoyenne comptait 3814 volontaires.

La réserve est constituée de plusieurs corps volontaires, qui sont formés et apportent leurs connaissances à l’armée.
Charline, 3e3

Les missions de la Défense Nationale

La Défense française a pour grands objectifs de protéger la population, le territoire et les valeurs de la République. Elle participe aussi aux actions humanitaires et de sécurité internationale. Elle dépend des institutions élues telles que le Président de la République, le Gouvernement.

Quelles missions pour la Défense Nationale ?


  1. Les missions de défense :


On peut distinguer 5 grandes missions de défense attribuées à la Défense Nationale :

  • Connaitre et anticiper :

Comprendre les nouveaux conflits, leur évolution internationale et orienter les moyens de la défense et de la sécurité nationale ; c'est la première ligne de défense pour appréhender la complexité des situations et anticiper les crises dans un environnement instable.

  • Prévenir

Une des meilleures façons de garantir notre sécurité est d’agir au plus tôt sur les causes des conflits. La prévention consiste à agir en amont des crises pour éviter leur apparition ou leur aggravation.

  • Dissuader

Dissuader, c’est l’acte qui garantit à la France sa sécurité contre tout adversaire étatique qui voudrait s’en prendre à ses intérêts vitaux, par quelque moyen que ce soit. La dissuasion nucléaire reste la garantie ultime de la sécurité et de l’indépendance de la France vis-à-vis de toute agression.

  • Protéger



  • Intervenir

L'intervention demeure un mode d'action essentiel des forces armées, particulièrement à l'extérieur du territoire national. La capacité d'intervention garantit nos intérêts stratégiques et nos responsabilités internationales.


  1. Les missions de service public :


En plus de ses missions de Défense, le ministère s’implique dans des missions de service public. Dans ce cadre il soutient le ministère de l’Intérieur ainsi que d’autres ministères.


  • Les armées remplissent cinq missions spécifiques dans ce domaine :


° La participation aux systèmes d’information et d’alertes en cas de situation exceptionnelle

° Le dispositif Vigipirate : pour assurer la sécurité nationale face aux actions terroristes

° La surveillance du ciel par l’armée de l’Air

° La participation à  la lutte contre les trafics illicites

° La surveillance des approches maritimes.


  • Les armées ont également en charge des missions de secours publics dans les domaines suivants :


° Le secours en mer pour ses aspects opérationnels

° La santé publique

° Les services d’incendie et de secours des agglomérations de Paris et Marseille.
Conclusion :

La Défense française (en tant que Défense Nationale) doit protéger les populations, le territoire et les valeurs de la République. Son rôle est de protéger la République Française (démocratie). Elle a deux principales missions : une mission de défense et une mission de service public. L’armée est une des composantes importante dans l’idée de protection du pays. Elle peut intervenir partout dans le monde, sur terre, mer et dans les airs grâce à ses trois armées (armée de l’Air, armée de Terre, Marine Nationale).

Pauline, 3e3

similaire:

Interview de Mr Delbauffe, ancien Contrôleur général des armées et président du Souvenir français, par les élèves de 3 iconPRÉface du géNÉral debeny
«L’intention de la Direction supérieure de l’armée est de refouler les Français dans la direction du sud-est, en les éloignant de...

Interview de Mr Delbauffe, ancien Contrôleur général des armées et président du Souvenir français, par les élèves de 3 iconKrugman, prix Nobel d'économie, fustige le virage libéral de Hollande
«Scandal in France» publiée par le «New York Times», et traduite en français par la rtbf, se révèle être une charge contre la politique...

Interview de Mr Delbauffe, ancien Contrôleur général des armées et président du Souvenir français, par les élèves de 3 iconManuel Valls, Premier ministre p 16 interview de Thierry Houette,...
«Navires à passagers : écologie, sécurité, design : quels leviers pour la compétitivité des chantiers français ?» p 20

Interview de Mr Delbauffe, ancien Contrôleur général des armées et président du Souvenir français, par les élèves de 3 iconInterview alors que les chances d’accéder au bac déclinent pour les...
«plus de maîtres que de classes» lancé en primaire à la rentrée va-t-il dans le bon sens ?

Interview de Mr Delbauffe, ancien Contrôleur général des armées et président du Souvenir français, par les élèves de 3 iconSociété d’Ancien Régime Documents pour les élèves Consigne

Interview de Mr Delbauffe, ancien Contrôleur général des armées et président du Souvenir français, par les élèves de 3 iconEntretien. Trente ans après la loi de 1983 sur le statut général...
«amortisseur social» face à la crise. C’est un atout considérable. Ces choix et réflexions politiques opérés en faveur du service...

Interview de Mr Delbauffe, ancien Contrôleur général des armées et président du Souvenir français, par les élèves de 3 iconPhonétique historique du Latin à l’Ancien français

Interview de Mr Delbauffe, ancien Contrôleur général des armées et président du Souvenir français, par les élèves de 3 iconIndice, signal, symbole et signe linguistique et non-linguistique
Au sens plus général, tout objet, forme ou phénomène qui représente autre chose que lui-même. Ce sens général demande des subdivisions...

Interview de Mr Delbauffe, ancien Contrôleur général des armées et président du Souvenir français, par les élèves de 3 iconI. La guerre de défense nationale : septembre 1870 mars 1871
«aujourd'hui, comme en 1792, le nom de République veut dire union intime de l'Armée et du Peuple pour la défense de la Patrie». Le...

Interview de Mr Delbauffe, ancien Contrôleur général des armées et président du Souvenir français, par les élèves de 3 iconRapport du président pour l’année 2003-2004
«Enquête sur les besoins de services de santé en français de la communauté francophone minoritaire de Fredericton» a reçu une recommandation...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com