2. Le voyage et mon séjour








télécharger 0.76 Mb.
titre2. Le voyage et mon séjour
page7/18
date de publication07.02.2018
taille0.76 Mb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   18


Puis juste après, Daniel me téléphone pour me reprocher que je n’étais pas journaliste et que donc je n’avais aucunement la légitimité de mener des enquêtes au centre Songhaï. Il m’affirmait que mon « enquête » allait le mettre en danger (relativement au gouvernement béninois).

Je ne comprenais pas ses inquiétudes car, à moins que Daniel ne m’ai pas mis dans la confidence, Daniel ne m’avait jamais mis au courant qu’il aurait un opposant déclaré au président Boni Yayi (ce qu’il ne m’a pas confirmé, d’ailleurs).

De plus, lorsque nous nous sommes rendu à Songhaï, je lui avais pourtant dit que j’allais mener une enquête sur place pour savoir en particulier si SONGHAI était vraiment totalement autonome financièrement _ relativement à l’aide occidentale _ et totalement rentable (car une ONG vraiment rentable, pouvant se passer de l’aide occidentale, serait une première, en Afrique).
Dans un mail dont la responsable de la Fondation et Florence sont en copie, envoyés le même jour, il se fait plus insistant et « parano » :


De : Daniel
Envoyé : jeudi 3 avril 2014 16:11
À : Benjamin; Daniel; Dominique Lambert
Cc : association GHA
Objet : Re: Compte-rendu de ma visite à Songhaï
Je suis désolé Mr Benjamin.
L’association GHA, dans son message, avait interdit de la mettre en copie dans vos messages. Mais vous insistez toujours. S'il vous plait, je ne nourris pas la haine et je n'aime pas les provocations. Que cherchez-vous au juste ? Malgré tout ce que je vous ai dit et ces conseils qu'on s'est donné a votre arrivée au Bénin, vous voulez toujours enfoncer le couteau dans la plaie.  De plus j'ai remarqué dans le message, comme si nous sommes allés à Songhaï pour faire une enquête sur ce centre. Non et Non. Nous sommes allés
juste pour visiter le centre, comme tout le monde le fait. Pour ces raisons, je vous demande de ne plus mentionner mon nom et celui de mon Association dans les messages du genre enquêtes. Permettez-moi de faire ma petite vie car la vie on la vit. Et pour finir, je vous pris de laisser tranquille le guide qui nous a expliqué les choses et nous a donné quelques explications sur le centre songhaï. Pardon ! Permettez à ce jeune de continuer à gagner son pain quotidien car de pareil message peut lui coûter la perte de son emploi. 

Daniel


Note : En me mettant en copie Madame Lambert, la responsable de la Fondation STERIA et Florence, il se montre nettement hostile (visiblement inamical). Lui qui affirme que « son secret est la positivité », n’était en rien positif dans son mail.
Ce mail était pour moi une énorme surprise, d’autant qu’avant mon départ du Bénin, après une nième explication chaude, Daniel s’était pourtant engagé à ne plus me faire des « histoire » et on s’était quitté bons amis. Or là de nouveau, il ne tenait pas sa promesse.
Je lui ai alors répondu immédiatement par ce mail, relativement à son mail en copie à la Fondation :


Envoyé : jeudi 3 avril 2014 17:04
À : Daniel; Dominique Lambert
Cc : association GHA
Objet : RE: Compte-rendu de ma visite à Songhaï
Importance : Haute
Daniel, 
A quoi tu joues ?
Avant de réagir, réfléchis un peu. Par exemple, tu ne sais pas même que j’ai découvert récemment un message de Florence sur mon compte Facebook me demandant « si j’allais bien ? ».
C’est pour cela que je vous ai écrit le mail, ci-dessous, que vous ai envoyé tous les deux :
J’y insère à cet endroit le contenu du mail, du jeudi 3 avril 2014 16:50, que je viens d’envoyer, à l’instant, à Daniel et Florence.
[…]

Je connais Madame Lambert, depuis longtemps, et c’est une personne très honnête (et pourtant, je vous l’ai déjà dit).

[…]

Je crains que nous ayons des façons de voir, totalement incompatibles.

Je veux de « l’honnêteté ». Est-ce que vous comprenez cela ?
PS. Il y a une chose qui consterne c’est qu’on mette sans cesse en doute mon honnêteté ou qu’on ne fasse des procès d’intentions pour tout ce que je fais ou que j’envoie (je subi cela, de tout le temps et même depuis mon enfance).
PS2. J’ai déjà retiré tous les documents ABJED _ plus d’une dizaine de documents sur ABJED de mon site Web _, à votre demande, par ce que tu m’as convaincu, en finale, qu’il existe une grande quantité de gens malhonnêtes au Bénin, pouvant réutiliser négativement nos documents à leur profit égoïste (et si j’ai fait de la résistance _ résistance qui a mis en colère Florence _, c’est quand je ne comprends pas une chose ou un commandement qui me paraît injuste ou anormale [pour moi, ces documents étaient utiles pour aider les autres]. Et dans ces cas là, je fais toujours de la résistance. Je déteste aussi toute forme d’autoritarisme ou de refus de discussion démocratique [ou tout refus d’explication ou le fait de prendre les gens pour des idiots]).


Réponses de Daniel :


[…] Tu te crées des problèmes et cela n'engage que toi.
J'étais dis de faire une pose dans tes habitudes, mais tu ne veux écouter personne; tu veux toujours faire ce qui est dans ta tête.
Si tu continues, je serai obligé de me retirer aussi car je n'aime pas blesser mon âme.
[…]

Si tu ne tire aucune leçon de ta visite au BÉNIN, surtout les conseils qu'on s'est donnée, il serait très difficile pour toi pour la suite ...
1- Cesses de voir le mal partout.
2- Arrêtes toi et te poser des questions ? Pourquoi tout le temps des problèmes avec mes collaborateurs ?
3- Laisses Florence tranquille. Je ne sais pas pourquoi tu t'attaques à elle. Laisse-la avec ses comportements. C'est sa vie et elle l'a vit comme elle peut. Rien ne te concerne. Prends distance comme elle te l'a demandé.
NB: je ne te comprends pas. Tu veux une chose et son contraire. Je suis désolé pour toi. Si tu peux prendre quelques semaines pour aller à l’école de la vie, tu sauras de quoi je parle. Je suis très sincère avec toi.
NB: Je ne suis pas entrain d’écrire ceci pour avoir quelques choses de la part de Florence. Non. Loin de là. Je ne fonctionne que sur la raison.



Daniel


Mes réponses :


De : Benjamin
Envoyé : samedi 12 avril 2014 06:59
À : Daniel
Objet :
Daniel,
Je crois qu’il ne faut plus insister.
Dans ton mail du jeudi 03/04/2014 à 16h11, ci-joint, tu me casses complètement auprès de Mme Lambert (alors que c’est une personne importante et que tu sais que son amitié est très importante pour moi) et devant tout le monde (°) … Alors que pourtant, j’ai consacré plus de 2200 euros de matériel informatique et divers, de ma poche, parce que j’étais tout simplement très enthousiaste pour ton projet (sans compter tout ce que je t’ai consacré comme d’argent et de temps ! C’est est inimaginable ! Car cela fait 4 ans que je passe mon temps à t’aider pour ton projet, sans jamais aucune contrepartie en retour de ta part).
Alors comment on ne peut être si peu reconnaissant et être avec aussi peu de scrupules.
(°) en fin de compte, c’est même très pervers, même si ton mail n’en donne pas l’apparence, car si tu voulais t’expliquer avec moi ou de t’en ouvrir avec moi, il suffisait de t’expliquer discrètement avec moi, dans le secret des alcôves (par tél, mail etc.).
Et je vais te donner encore un autre exemple de quelque chose qui ne va pas :
Avant le 15 décembre, tu m’as fais une énorme pression pour que j’arrive à te faire parvenir à temps, avant le 15 décembre, le vidéoprojecteur et l’ordinateur portable. Je rédige un mail un honnête à Charles, qui la vertu miraculeuse de le convaincre de t’apporter tout ce matériel, d’autant qu’il y avait une très grande urgence, selon toi (avec la date limite, annoncée par toi, du 15 décembre !). Tu me remercie d’abord.  Mais le vendredi 03/01/2014 11h10, tu m’envoie un mail déconcertant, complètement paranoïaque, alors que le mail que j’ai envoyé à Charles n’a rien à se reprocher (il est très honnête) :
« il paraît que tout ce que vous avez vécu comme expériences (négatives) ne vous est pas servi de leçon.

Pour ces détailles que vous avez déjà fourni a d’énorme conséquences fâcheuses sur notre projet et sur ma vie personnelle. Je préfère garder ces secrets pour le moment.

Demander service a quelqu'un n'est pas synonyme de lui donner détails. Je pense même que vous doutez sur ma personne mais détrompez vous si c'est le cas.

NB: A partir de cet instant que je vous écris, commencez par réduire votre  degré de confiance à Mr Charles ».
Or quand on a rencontré Charles, à Togoudo, chez sa sœur, je n’ai pas eu l’impression qu’il avait l’air de se méfier ou d’avoir un grief contre moi.

J’ai de plus en plus l’impression que cet épisode-là est encore une autre manipulation.

Je pense qu’il y a un très gros problème chez toi (est-ce que c’est un problème d’esprit paranoïaque ? est-ce que c’est un problème d’esprit manipulateur ? … je ne sais pas).
Cordialement,
Benjamin
[…]

Note : Je suis très amer, en écrivant ce mail.


Réponse très menaçante de Daniel :


De : Daniel

Envoyé : dimanche 13 avril 2014 08:37

À : benjamin.lisan@free.fr Objet : Réf.: RE:

Un homme averti un en vaut deux. Si tu avais respecté ce qu'on s'est dis avant ton départ, que tu dois m'envoyer le rapport, avant qu'on ne mette en copie qui que ce soit. De deux : je déteste trop le fait que tu as commencé par critiquer dans ton rapport le centre Songhaï, en mettant mon nom dans ton rapport critique.  Or ce centre est un centre de référence en Afrique. Troisième point est dans le même message : tu vas jusqu'à y parler des chefs d'Etat en Afrique (pire dans le sens négatif). Ben, mesures-tu la conséquence fâcheuse que cela peut avoir sur moi ? Ça peut m'écourter la vie et [causer] l'annulation de mon association. […]

Écoutes ceci : fais attention pour ne pas perdre mon amitié, car tu vas regretter à jamais. De plus tu dois comprendre que je ne suis pas dépendant de la France ou de vos aides. Je suis désolé pour tes propos dans ce sens. Si je l'étais, j'aurais déjà vendu mon association à un autre depuis et en serait le directeur. Mais rien de tout cela. Je ne suis pas en train de te manipuler, pour être ami avec Flo. Non, le jour où elle-même va vouloir m'embêter...... pour cette discussion, je ne te laisserai aucune grâce pour te dire ma part de vérité. J'ai vu combien de fois tu as rendu madame Lambert comme un Dieu pour te sauver dans tes projets. Fais attention. Prends pause et reviens à zéro dans ta psychologique. Oublies tout tes projets et penses à ta stabilité. Recherches cette paix du cœur, que tu as perdu depuis un bon moment et si tu peux aussi faire cette prière (Dieu, père mon créateur : je  viens  vers toi, ôte de ma vie l'amertume et communiques-moi la joie. Transforme ma vie et je serai libre. Amen). Dieu brises en moi tout ce qui m'amène à perdre vite les relations avec tout le monde. Amen. Viens mon dieu et prends possession de ma vie entière. Daniel.


Notes : C’est moi, qui ais aussi souligné en rouge, en gras et italique, les parties qui deviennent menaçantes ou les manipulations éventuelles [qui en donne l’impression] dans son mail. Or ces menaces n’étaient pas légitimes (le dernier échange de mails s’étant déroulé dans le secret des alcôves entre lui et moi).

De plus, quand Daniel se présente comme le défenseur de la réputation de Songhaï, ce qui est de la manipulation, puisqu’il a passé son temps à semer le doute dans mon esprit sur la bonne gestion de Songhaï et sur Songhaï.

C’est cette nouvelle manipulation, de sa part, qui me met alors littéralement en colère. Sinon, quand il affirme « je ne suis pas dépendant de la France ou de vos aides », c’est totalement faux. C’est encore de la manipulation.
Je lui réponds par ce mail :


De : Benjamin
Envoyé : dimanche 13 avril 2014 15:09
À : Daniel
Cc : Blandine [de Songhaï]; Léonce [de Songhaï]; Jean [de Songhaï]; Martial [de CREDI-ONG] ; Damien [de CREDI-ONG] ; Joseph [de CREDI-ONG] 

Objet : A propos des accusations concernant Songhaï et moi-même
Importance : Haute

Daniel,

Je fais un correctif, ici, concernant mon mail, de ce matin, où te je laissais entendre que je n’avais plus envie de répondre à tes accusations sur Songhaï et moi-même (°).

Donc, je vais quand même répondre à tes accusations. Et pour cela, je mets en copie tous les acteurs (Songhaï (+), Credi-ONG (*) etc…) concerné par ces accusations.

D’abord, Songhaï m’a envoyé ce courrier, ci-joint, le 4 avril, donnant leurs réactions à mon rapport de visite [du centre Songhaï de Porto-Novo].

J’ai trouvé dans ce courrier, plutôt un bon état d’esprit et une démarche de transparence. Et donc j’aurais tendance à plutôt le croire (++).

Et j’ai tout de suite corrigé mon rapport de visite, en conséquence, en fonctions des informations fournies par Songhaï et j’ai mis cette nouvelle version corrigée, en ligne, le 7 avril (voir le mail ci-joint du 7 avril).

Si tu peux lire et télécharger cette nouvelle version, tu verras qu’elle présente très positivement Songhaï et que j’y témoigne toute mon admiration.

Tu sais très bien que si j’ai fait cette « petite enquête » sur place … c’est justement à cause de rumeurs « négatives » sur Songhaï, entendues au Bénin.

Par exemple, il y a une personne que tu connais intimement et très bien, très proche de toi, qui m’a justement affirmé que :


  1. Les formations dispensées par Songhaï étaient très chère [sous-entendu inabordables pour les personnes pauvres]. Et cette personne a ajoutée qu’il ne pouvait se payer ses formations.

  2. Que les produits vendus par Songhaï sont chers [sous-entendu plus chers que les produits équivalents vendus ailleurs au Bénin] …

  3. Que si je restais à Songhaï, ce centre me le ferait payer [sous-entendant que Songhaï ne serait qu’une société mercantile].

  4. Que les apprenants ne seraient pas « opérationnels », à la fin de leur longue formation chez Songhaï, et que beaucoup seraient incapables de créer une entreprise ( !).


Sinon, tu te souviens que de notre retour après la visite de la réserve de Sitatunga, sur la route de Zinvié, on a rencontré une personne affirmant que Songhaï n’était pas rentable. Et que seul était rentable, à la rigueur, son élevage de porc (cette affirmation m’avait étonné. Car si Songhaï était si peu rentable, comment les centres Songhaï auraient pu se diffuser dans autant de pays _ voir d’ailleurs la liste des centres Songhaï, en Afrique, dans mon rapport. Et il y en a beaucoup).

Je peux comprendre que des personnes se fassent manipuler, en toute bonne foi, mais que des personnes, d’un certain niveau d’éducation, propagent ces rumeurs, sans aucun esprit critique ou objectivité, c’est attristant.

J’ai d’ailleurs suggéré à Songhaï _ pour faire taire ces rumeurs négativement _ qu’il refond son site Internet actuel, en y présentant justement leurs réussites, voire aussi leurs comptes ou bilans d’exploitation, d’une façon transparente (cela pour faire désamorcer toute critique).

Et pour cela, je leur ai suggéré, aussi de s'adresser à M. Mahafous …, ton ami informaticien, qui a réalisé [et mené seul] les 2 projets et sites Internet, ci-après, qui me semblent très professionnels :

http://www.armag.bj

http://unimexworld.com/index.php

Et de toute façon, il existe beaucoup de sites, présentant très bien [professionnellement] les réalisations de leurs ONG, comme le site http://www.seashepherd.fr/ de l’association Sea Shepherd France, dont ils peuvent éventuellement s’inspirer.

Donc, désormais, dès que je serais concerné par une contre-vérité, me concernant, que cela soit sur Songhaï ou sur tout autre sujet, je réagirais en faisant une mise en point et/ou un droit de réponse face à ces accusations.

Merci de m’avoir lu.

Cordialement,

Benjamin

(+) Mme Blandine …, Mme Léonce … et M. Jean … faisant parti de l’ONG SONGHAI.

(*)  Martial …, Damien …, M. Joseph … faisant parti de l’ONG CREDI-ONG.

(++)  Si je devais suivre tes bons conseils, pour être un bon journaliste, il me faudrait passer, au minimum, un mois, si possible en immersion totale, dans centre Songhaï de Porto-Novo, pour m’en faire une idée vraiment exacte.

Mais malheureusement, je n’en ai pas le temps, car j’ai passé 21 jours à ton domicile à Abomey-Calavi (lors de mes congés légaux) et je suis désormais en période d’essai pour un nouvel emploi en région parisienne.

(°) Des extraits de ton mail : « Est inclus ici le mail de Daniel du dimanche 13 avril 2014 08:37 ».


S’en suit un échange acerbe, où transperce enfin le caractère menaçant de Daniel _ avec menaces sur ma vie _ dans ses réponses successives :


SMS de Daniel du 13/04/2014 à 16h03 :

« Ne penses pas que tu vas couler mon association. Tu viens de te plonger totalement, car mon Dieu que j'adore du fond de mon cœur te prendra en charge. Je vais répondre, à tous en copie. Si tu ne rebrousses pas chemin Ben, tu vas le regretter à jamais. Je te le jure car j'ai un Dieu qui prend ma défense ».


Note : J’ai mis en rouge, les phrases de menaces, en violet, les phrases mégalomanes. Et je constate que Daniel commence à « péter les plombs ».


De : Benjamin

Envoyé : dimanche 13 avril 2014 22:28

À : Daniel

Objet: C'est toi-même qui m'a donné la clé de résolution du problème
Et je rajouterais encore, que c'est toi-même qui m'a donné la clé de résolution du problème, en décrivant le profil de ceux contre lesquels tu me mettais en garde :
• Voulant commercialiser la base de données et mes documents,

• Voulant obtenir du pouvoir [et être en position de force] face aux autres ONG, grâce à la base de données.

• Etc.
En fait qui correspond le mieux au profil que tu décris ? => C’est justement toi.
Cordialement,
Benjamin


Note : En effet, pendant mon séjour au Bénin, Daniel m’avait fortement reproché de distribuer aux OGN locale, gratuitement, ma base documentaire pour le développement durable des pays en voie de développement, prétextant que ces ONG allaient la commercialiser et en tirer du pouvoir, et considérant que cette base comme sa propriété et celle d’ABJED (que j’avais pourtant constitué et compilé tout seul depuis 2008). Il m’avait fait un énorme psychodrame à ce sujet. Or à la fin du séjour, lors de l’élaboration du cahier des charges du futur site Internet d’ABJED, Daniel voulait maintenant commercialiser le futur service de consultation, de cette base de données, mise en ligne sur son futur site Internet [prévu dans le cahier des charges du futur site Internet d’ABJED], via un moteur de recherche mySql.

Et de plus, il n’avait pas arrêté de déclarer que cette base lui donnerait du pouvoir face aux autres ONG béninoises (j’avais d’ailleurs été choqué par ce genre de déclaration).


De : Daniel

Envoyé : lundi 14 avril 2014 08:57

À : Benjamin

Objet : Réf.: C'est toi-même qui m'a donné la clé de résolution du problème
Benjamin, je n'ai peur de rien, mais j'ai un Dieu qui combattra pour moi. Ce n'est moi qui vit, mais le Christ qui vit en moi. Beaucoup se lèveront contre moi, mais au nom du Christ, je les taillerai en pièce. Je te le jure. Continue. Si mon Dieu que j'adore veut agir, c'est comme cela qu'il endurcie le cœur de mes ennemis. Je suis mille fois content. Si je ne prends pas le déçu, je vais cesser d'adorer mon Jésus ressuscité. C'est de ta chute. Tu veux maintenant payer tout ce que tu as fait pour les autres. Oui c'est l'heure, je vais te réduire à zéro. Tu peux signer tous les contrats diaboliques de ce monde, je vais prendre le déçu. Je te le jure. Daniel


Note : Le terme le « déçu » me désigne. Les phrases en rouge vif sont de vraies menaces contre ma vie.

Les phrases en violet témoignent de sa mégalomanie. Il est clair que c’est une personne dangereuse qui ne veut pas changer.

Le masque de bon Chrétien qu’affichait Daniel, depuis des années, tombe enfin. Or on peut constater, via ses menaces de mort, que Daniel n’est pas du tout chrétien. Il n’en a que l’apparence. Il est à la limite d’une folie très dangereuse, qui n’a aucun garde-fou (et qui peut s’exprimer à tout instant). Il n’a jamais eu peur de rien.


De : Daniel

Envoyé : lundi 14 avril 2014 11:36

À : Benjamin

Objet : Réf.: RE: Tant que tu mentiras, je te combattrais
Tu me fais rire. Mais cet homme diabolique t’a hébergé chez lui et t’a préparé a mangé pendant 3 semaine sans intoxiquer ton repas. De plus cet homme diabolique t'a pris sur sa moto sans accident durant ton séjour. Cet homme a demandé tout sur toi et sur ta vie privée et sur ta famille et tu lui as fait confiance en lui relatant tout. Cet homme, avec l'aide de son Dieu, a assurée ta sécurité durant ton séjour. Cet homme te donnait de l'eau a boire sans penser a intoxiquer ce liquide précieux. Cet homme te préparait le lit tous les soirs sans te rendre malade. Cet homme diabolique te faisait la lessive, sans intoxiquer tes vêtements. Cet homme diabolique n'a pas pensé à inviter les brigands durant ton séjour. Merci.

Tu peux dire et écrire tout ce qui se passe dans ta tête sur ma personne et mon association.

Mais je viens pour toi, tout doucement. Tu es très loin de ce que tu penses dans ta tête. Attends, je viens pour toi. Cette bataille d'intoxication que tu viens d'entamer ne te conduira pas loin. Je te le jure. Je le dis avec certitude. Je jure, que tu ne peux pas.

Car si j'étais un homme diabolique, tu ne seras pas accueilli par tous dans le quartier. Je t’ais fourni tous les papiers de mon association et tout sur ma vie (carte d'identité, etc....).Ok. Attendons pour voir la suite.


Note : Sa démonstration n’est pas convaincante, justement à cause des menaces voilées contenues dans son mail.

En plus, que cela soit les repas, la lessives, c’était Christiane qui l’assurait (et qui était rémunérée avec l’argent que je fournissais régulièrement à Daniel. Et j’ai toujours payé l’essence de Daniel. Je pense que mon séjour, au contraire, lui a rapporté de l’argent, en plus du matériel informatique et d’autres cadeaux que je lui ai apportés).


De : Benjamin

Envoyé : mardi 15 avril 2014 06:46

À : Daniel

Objet : RE: Réf.: RE: Tant que tu mentiras, je te combattrais
Il y a des personnes qui joue sans cesse sur les apparences, qui sont de grands "maîtres des apparences", qui n'ont aucun respect des autres et qui foutent totalement d'autrui. C'est un jeu permanent pour eux. Ils jouent sur les apparences, comme ils respirent. Ils en tirent toute puissance, domination et emprise permanente sur les autres. Plus le jeu se renforce dans une fuite en avant permanente _ puis finalement dans le jusqu'au-boutisme et/ou l'extrémiste _, plus ils deviennent dangereux.


Note : je contribue à mettre bas les masques, en prenant d’énormes risques.


De : Benjamin

Envoyé : mardi 15 avril 2014 07:04

À : Daniel

Objet : RE: Réf.: C'est toi-même qui m'a donné la clé de résolution du problème
Une autre clé de résolution du problème :
Il est sûr que l'image que l'image que j'ai de toi est négative (sinon plus). Mais je me base sur les faits, pas sur tes belles paroles.

Les faits, les faits, rien que les faits.

Un fait, par exemple, j'avais très étonné que tu consommes très rapidement le forfait Internet qu'on t'avait offert (en automne dernier).

Et de nouveau, j'ai encore financé sur place ton forfait Internet, qui a été consommé encore très vite (!).

De plus, j'ai constaté sur place, que tu passes énormément de temps sur Internet, jours et nuits (!). Même au milieu de la nuit, tu es sur Internet.
Toi-même tu m'as avoué que tu le faisais depuis 4 ans, pour "hameçonner" des ONG ou/et des mécènes, pour qu'ils t'apportent de l'argent (mais en même temps ... c'est toi-même qui me dissuadait de le faire, en me suggérant de retirer mes documents en téléchargement libres, de mon site, au prétexte, que je pourrais tomber sur des escrocs. Or c'est justement à cause [en raison] de ces documents, que tu m'as contacté).
Donc si tu vous voulais sincèrement gagner plus d'argent, par des efforts louables et sincères, au lieu de consacrer tous le temps que tu passes sur Internet, tu devrais surtout le consacrer à tes cours et à multiplier les "vagues" de cours. Je pense que cela serait plus utile que de passer ton temps sur Internet.
C'est le tableau global des faits réels qui compte à mes yeux.

Ce sont des petits faits, comme ceux-ci, qui accumulés forment le "tableau global".
Quand à Charles, j'ai constaté à plusieurs reprises, que c'est une personne solide et équilibrée.

Ce n'est pas le genre de personne qui va ensuite te dire de se méfier de moi (il en rien à foutre), tout en acceptant [en plus !] mes cadeaux pour toi.
Tu veux que je multiple d'autres faits ?


Note : J’avais constaté que Daniel se conduisait comme un « brouteur » (c'est-à-dire un escroc Internet), contactant sans cesse des ONG ou des simples particuliers, pour tenter de recevoir des dons, d’elles ou d’eux. Sans fin. Comme une véritable industrie.

Et donc j’essayais de mettre Daniel face à ses contradictions, même si j’ai l’air méchant à son égard.

Ce qui est sûr, c’est qu’il n’avait pas cherché à me démolir auprès de Madame Lambert, je n’aurais jamais eu aucune raison de le faire.


De : Daniel

Envoyé : mardi 15 avril 2014 07:40

À : Benjamin

Objet : Réf.: RE: Réf.: C'est toi-même qui m'a donné la clé de résolution du problème
Oui je veux



De : Benjamin

Envoyé : mardi 15 avril 2014 08:05

À : Daniel

Objet : RE: Réf.: RE: Réf.: C'est toi-même qui m'a donné la clé de résolution du problème
Tu ne sais jamais t'arrêter à temps. Sur place, tu n'as jamais rien refusé. Par exemple, pour le Smartphone Wiko, on sentait ton insistance.

Plusieurs fois, je t'ai dit que je ne te le donnerais pas, que tu risquais de le casser, mais tu as insisté.

Au Bénin, tout ce qui était à moi, était à toi ... Mais pas le contraire ...
Le couteau suisse (le plus gros modèle confisqué à l'aéroport]. Tu l'as récupéré vite, mais si je ne t'avais pas téléphoné, tu ne m'en aurais jamais parlé.
Ce qui m'a frappé est que tu acceptes, tu acceptes [sans restriction].

Je l'ai fait parce que tu me parlais sans cesse du projet commun [à lancer ensemble] et donc je voulais vraiment soutenir ce projet commun [où tu m'associais] par mes dons.

Et lorsque dans un mail, tu as exprimé une sorte "rejet" [à mon égard] devant Mme Lambert et Florence [agissement qui exprimait un gros un manque de respect], j'ai compris qu'il n'y avait jamais de projet commun.
En plus, il y a chez toi, toujours le désir d'avoir de l'emprise sur les autres :
Or justement, je déteste cela, d’autant. Je suis un esprit libre et indépendant. Et je ne me suis jamais soumis au jugement de quelqu’un, et surtout sans aucun esprit critique.
Et donc je rejette totalement des phrases comme :

"Un homme averti un en vaut deux. Si tu avais respecté ce qu'on s'est dis avant ton départ que tu dois m'envoyer le rapport avant qu'on ne mette en copie qui que ce soit."
Tu n'as la vérité infuse, tu n'es ni la Vérité, ni le Chemin des égarés [tu n'es pas missionné par Dieu que je sache ... Si tu as des charismes, indiquant que tu es l'élu de Dieu ... alors indiques les moi. Je veux comprendre pourquoi tu veux être la Vérité].
Benjamin



Notes : Je suis, ici, assez critique envers sa conviction d’être une sorte de prophète de Dieu.

En fait, je suis assez remonté contre Daniel, parce qu’il m’a toujours tenu un discours chrétien, durant 3 ans ou plus (discours qui en finale était faux).
Concernant l’anecdote du « Smartphone Wiko », que je lui rappelais dans ce mail (car tout le temps, en particulier durant mon séjour, il faisait semblant de ne pas être intéressé par mes dons, mais en finale, il les souhaitait, me poussait à les faire et les acceptait toujours).

Quand je lui a rappelé cette anecdote, il m’a appelé immédiatement au téléphone, très en colère, me disant qu’il me rendrait et renverrait immédiatement tous mes cadeaux. Je n’ai même pas fait attention à cette menace, sachant, encore une fois, que c’était une de la manipulation.


De : Daniel
Envoyé : mardi 15 avril 2014 08:03
À : Benjamin
Objet : Réf.: RE: Réf.: C'est toi-même qui m'a donné la clé de résolution du problème
Ok. Tu peux écrire tout ce qui t'arrive à la tête. Tu n'auras pas gain de cause. Je te vois actuellement sur une grande pente. Tu vas totalement chuter. Naturellement, tu vas chuter devant tout le monde. Je te le jure.


Note : Encore de nouvelles menaces sur ma vie, qui contribuent à le décrédibiliser185.


De : Benjamin
Envoyé : jeudi 17 avril 2014 10:48
À : Daniel
Cc : Blandine [de Songhaï]; Léonce [de Songhaï]; Jean [de Songhaï]; Martial [de CREDI-ONG] ; association GHA; Association VEROLIVIA
Objet : Mise au point par rapport aux accusations concernant mon texte sur Songhaï

Daniel,

Voici une mise au point par rapport à mon mail ci-dessous, dimanche 13 avril 2014 15h09 :

Comme je l’ai dit ce matin, pour moi, le harcèlement moral a été caractérisé (concernant mon texte sur Songhaï) au niveau des faits ci-dessous :

  1. D’abord, tu m’as déjà envoyé un mail, du 3 avril, me reprochant l’envoi de mon rapport sur ma visite à Songhaï, à Mme XXX et à Mme Lambert :




De : Daniel
Envoyé : jeudi 3 avril 2014 16:11
À : LISAN Benjamin FREE; 'Daniel; 'Dominique Lambert'
Cc : 'association gazelle harambee'
Objet : Re: Compte-rendu de ma visite à Songhaï

Je suis désolé Mr Benjamin,
[…] 


De plus j'ai remarqué dans le message, comme si nous sommes allés à Songhaï pour faire une enquête sur ce centre. Non et Non. Nous sommes allés juste pour visiter le centre comme tout le monde le fait. Pour ces raisons, je vous demande de ne plus mentionner mon nom et celui de mon Association dans les messages du genre enquêtes. Permettez-moi de faire ma petite vie car la vie on la vit. Et pour finir, je vous pris de laisser tranquille le guide qui nous a expliqué les choses et nous a donné quelques explications sur le centre songhaï. Pardon ! permettez a ce jeune de continuer a gagner son pain quotidien car de pareille message peut lui coûter la perte de son emploi. 
Daniel
Le Jeudi 3 avril 2014 15h39, LISAN Benjamin FREE <benjamin.lisan@free.fr> a écrit :

Bonjour,

J’ai rédigé ce compte-rendu, ci-joint, de la visite de Daniel et moi-même au centre Songhaï de Porto-Novo, au Bénin, fin mars 2014.

En espérant que ce compte-rendu vous intéressera.

Cordialement,

Benjamin




  1. Or on s’est déjà expliqué là-dessus.




  1. En plus, tu as mis en copie des personnes, qui normalement n’auraient pas du être concernées par cet échange sur Songhaï (Par exemple, tu as mis en copie la Présidente de la Fondation STERIA, Mme Lambert _ à laquelle j’avais fait appel, en 2010, pour un projet d’informatisation à Madagascar _ qui n’aurait pas du être concernée par cet échange de mail).




  • De plus, visiblement je constate que tu ne sais pas t’arrêter [dans tes reproches sur Songhaï], car  tu recommences en me réitérant de nouveau, dans ton mail ci-dessous, du 13 avril à 8h37, tes reproches concernant l’envoi de mon rapport de visite sur Songhaï :




De : Daniel

Envoyé : dimanche 13 avril 2014 08:37

À : benjamin.lisan@free.fr Objet : Réf.: RE:

Un homme averti un en vaut deux. Si tu avais respecté ce qu'on s'est dis avant ton départ, que tu dois m'envoyer le rapport, avant qu'on ne mette en copie qui que ce soit. De deux : je déteste trop le fait que tu as commencé par critiquer dans ton rapport le centre Songhaï, en mettant mon nom dans ton rapport critique.  Or ce centre est un centre de référence en Afrique. Troisième point est dans le même message : tu vas jusqu'à y parler des chefs d'Etat en Afrique (pire dans le sens négatif). Ben, mesures-tu la conséquence fâcheuse que cela peut avoir sur moi? Ça peut m'écourter la vie et [causer] l'annulation de mon association. […]

Écoutes ceci : fais attention pour ne pas perdre mon amitié, car tu vas regretter a jamais. De plus tu dois comprendre que je ne suis pas dépendant de la France ou de vos aides. Je suis désolé pour tes propos dans ce sens. Si je l'étais, j'aurais déjà vendu mon association à un autre depuis et en serait le directeur. Mais rien de tout cela. Je ne suis pas en train de te manipuler, pour être ami avec Flo. Non, le jour où elle-même va vouloir m'embêter. ... pour cette discussion, je ne te laisserai aucune grâce pour te dire ma part de vérité. J'ai vu combien de fois tu as rendu madame Lambert comme un Dieu pour te sauver dans tes projets. Fais attention. Prends pause et reviens à zéro dans ta psychologique. Oublies tout tes projets et penses à ta stabilité. Recherches cette paix du cœur, que tu as perdu depuis un bon moment et si tu peux aussi faire cette  prière (Dieu, père mon créateur : je  viens  vers toi, ôte de ma vie l'amertume et communiques-moi la joie. Transforme ma vie et je serai libre. Amen). Dieu brises en moi tout ce qui m'amène à perdre vite  les relations avec tout le monde. Amen. Viens mon dieu et prends possession de ma vie entière. Daniel.

Note : C’est moi, qui ais aussi souligné en rouge, les parties menaçantes [ou qui en donne l’impression] dans ton mail. [Or déjà à la date d’aujourd’hui, le 17/04, j’ai déjà reçu 3 mails menaçants et un SMS menaçant. Comment réagir face à des menaces ? Donne-moi, la solution ?].
Donc je vais te répondre à tes deux mails :


  1. D’abord, je ne t’ai jamais fait la promesse suivante : « avant ton départ, je dois l'envoyer le rapport, avant qu'on le mette en copie à qui que ce soit. » (Je pense et je crois que tu mélanges plusieurs souvenirs. Si tu veux, on pourrait mettre en commun nos souvenirs, dans un échange privé, pour ne pas embêter ici les interlocuteurs ci-joints).

  2. Il est vrai que ce second mail constitue, à mes yeux, un harcèlement moral (car, à mes yeux, on ne revient pas éternellement sur un problème [ou sur certains sous-entendus] etc. …).

  3. Or face à ce harcèlement moral qui dure depuis 15 jours [et il ne semble jamais s’arrêter], alors que je suis pourtant en période d’essai professionnel _ et que tu le sais bien _ et donc face à tes mails qui me perturbent et m’empêchent de me concentrer dans mon activité professionnelle, qu’est-ce que je dois faire ? a) Ne plus lire ou ignorer tes mails ? (°). b) Porter plainte à la police ? Mais j’ai vu que rien ne fait peur (Puisque tu me dis tout le temps que « Dieu est avec toi »). c) Contacter l’émission « Sans aucun doute » ? d) Ou bien, te faire un électrochoc ? C’est cette dernière solution de désespoir, que j’ai choisi (car je n’ai pas la science infuse, face au harcèlement moral, surtout d’un ancien ami).


Mais surtout, ce je regrette, c’est d’avoir mis en copie les responsables de Songhaï… au sujet de ce problème.
Enfin, je rajoute que :


  1. Il m'est impossible de concevoir que son Songhaï serait inhumain et qu'il licencierait le guide dont tu parles, juste parce que ce dernier m'aurait exposé certaines données « secrètes », que j'aurais consignées dans mon rapport de visite à Songhaï. Sinon, je pense que Songhaï ne m’en aurait pas autorisé ensuite sa diffusion sur Internet. Les recettes « secrètes » de Songhaï doivent probablement se limiter aux recettes de préparation de certains produits alimentaires (confitures …) et/ou de certaines provendes ( ?).

  2. Enfin, cela m’étonnerait fort que le président actuel du Bénin (Dr. Thomas …) va s’intéressé à toi et qu’il va écourter ta vie, juste parce que j’ai cité son nom, à propose d’une plaque commémorative, cité(e) dans mon rapport.


Merci de m’avoir lu.
Benjamin
(°)  C’est ce que j’aurais du faire. Mais il est vrai aussi, comme pendant au moins 2 ans, je croyais qu’on était de vrais amis et donc j’avais du mal à couper avec toi et à te renvoyer.


Ensuite à cause de ses menaces de mort réitérées quatre fois, j’ai passé un certain temps à prévenir tous ceux qui risquent d’en être la victime de sa dangerosité.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   18

similaire:

2. Le voyage et mon séjour iconJournal de mon troisième voyage d'exploration dans l'empire chinois

2. Le voyage et mon séjour iconDébut juillet, j'entamai la deuxième partie de mon séjour. A cette...

2. Le voyage et mon séjour iconFrère Jérôme Ferdinand Jérôme Nicolas de Hédouville Relation de mon séjour en exil

2. Le voyage et mon séjour iconFrère Jérôme Ferdinand Jérôme Nicolas de Hédouville Relation de mon séjour en exil

2. Le voyage et mon séjour iconMa chouette, ma puce, mon p'tit poussin, mon ange, ma cocotte, gros...

2. Le voyage et mon séjour iconDe tous les plaisirs, le voyage est le plus triste. Qui est curieux...

2. Le voyage et mon séjour iconA un moment de ma vie, j’ai beaucoup voyagé. Je n’ai pas le droit...

2. Le voyage et mon séjour iconL'expression «gens du voyage» est une catégorie juridique du
...

2. Le voyage et mon séjour iconC’est en 2009, lorsque je songeais, pour la première fois sérieusement,...
«Grâce leur soit rendue», que j’avais en friche depuis déjà trois ans. Je me suis donc rendue au Chili en décembre 2010 pour un voyage...

2. Le voyage et mon séjour iconLa Bibliothèque électronique du Québec
«J’ai vu les mœurs de mon temps, et j’ai publié ces lettres.» Ne puis-je pas vous dire, à l’imitation de ce grand écrivain : J’étudie...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com