2. Le voyage et mon séjour








télécharger 0.76 Mb.
titre2. Le voyage et mon séjour
page4/18
date de publication07.02.2018
taille0.76 Mb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   18
La maison du paysan104 », initié sur fond propre en 1993 par le Docteur vétérinaire Michel Babadjidé : une synergie _ ou « élevage intégré » _ entre animaux, entre pintades, poules, cochons, lapins, pigeons, canards, dindons, chèvres, aulacodes et chiens, en leur fournissant une nourriture abondante et pourtant en obtenant une rentabilité maximum de cet élevage intégré.

Avec le système Babadjidé, on peut produire, à partir de 10 poules locales, 300 poules vivantes en six mois.

Une poule peut prendre en charge 65 pintadeaux. Une poule peut avoir jusqu’à 78 poussins. Avec 35 lapins, on peut gagner jusqu’à 60.000 F CFA/mois (91,20 €/mois). Les poules sont mises dans des enclos et sont vaccinées à 3 mois. Les cochons sont déparasités. Les fientes de poules servent à faire du compost. Le compost et les crottes de lapins servent aux cultures maraichères.

Selon le Docteur Michel Babadjidé, un paysan béninois n’a que 3 heures de travail par jour, pendant 7 mois. Avec ce système, il rentabilise mieux ses heures.

Son modèle aurait inspiré deux structures étatiques : la CeRPA-Mono-Couffo et la Société Nationale de Promotion Agricole (SONAPRA).
Voici ce qu’il est indiqué sur son site Internet :


La maison du Paysan occupe une surface de 700 m² sur laquelle sont élevés ensembles, en synergie, lapins, poulets, pintades, dindons, cabris, porcs, aulacodes et pigeons. Elle produit :

  • 2300 à 2500 lapins par an, à partir de 56 lapines mères.

  • 65 à 70 porcelets par an, à partir de 3 truies locales.

  • 200 à 210 aulacodes par an, à partir de 20 femelles d’aulacodes.

  • 2200 à 2300 poulets, pintades et dindons à partir de 20 poules locales et de 50 pintades et de 6 dindes.

pigeons, par leur vol, jouent le rôle de ventilateurs naturels de la lapinière, de l’aulacoderie, et de la maison du paysan toute entière. Ceci permet aux lapines de se reproduire 12 mois sur 12 alors que sur le plan national, les lapines ont des difficultés à se reproduire entre décembre et mars à cause de la chaleur ambiante qui caractérise la grande saison sèche [donc pas besoin de ventilateurs alimentés en électricité].

Source : http://maisondupaysan.org/pages-2.vsucces
Daniel me dit que c’est une bonne initiative mais est critique surtout sur le prix des formations, indiquant que le prix journalier de la formation est de 30.000 F CFA / jour (45,60 €/jour), sans l’hébergement et les repas. Lui-même n’a pas pu se la payer.
L’ORTB affirme que la campagne cotonnière serait exceptionnelle. Et tous les moyens de transports et autres seraient réquisitionnés : trains, camions, militaires. On verra beaucoup d’émissions sur cette campagne, durant la semaine, sur l’ORTB.
Sur BB24, il est indiqué que l'extrait des feuilles de morelle noire (Solanum scabrum, appelée “ogomoh” au Bénin) cultivée est utilisé comme cure contre la teigne, pour le traitement de la diarrhée, des infections oculaires et de la jaunisse. On mâche les fruits de la morelle noire (légèrement toxiques) pour soigner les ulcères ou les maux d'estomac105.
Je constate le grand nombre de documentaires sur l’agriculture, sur les chaînes de télévisions béninoises, BB24, ORTB, plus que sur les chaînes de télévisions malgaches.
Toujours sur BB24, dans un documentaire sur le défit de fournir l’eau potable à tous les Béninois, il est indiqué que l’état espère attendre l’Objectif du Millénaire (OMD) de 20 litres d’eau / jour / personne. Mais qu’il manque encore l’heure actuelle 12.500 points d’eau (moins de la moitié des villages, au Bénin, dispose de points de captage d’eau). Les forages nécessitent des moyens lourds et coûteux106. La progression démographique élevée du Bénin freine l’atteinte des OMD. En plus, les points de captage d’eau existants doivent être protégés contre les pollutions.
La sœur de Christiane107, très curieuse, beaucoup moins timide que Christiane, passe sa tête à l’intérieur de la pièce. Ce qui déclenche une très grande fureur chez Daniel. Ce dernier reçoit dans sa cour, mais jamais chez lui. Je suis l’exception.
Dimanche 16 mars 2014
Sur l’ORTB, un documentaire présente les masques Gèlèdé, des masques à messages, utilisés dans le cadre d’une cérémonie pratiquée par la communauté Yoruba-Nago établie dans la région Yoruba-Nago au Bénin, au Nigeria et au Togo.

Un autre documentaire présente la société Zangbéto, qui existe toujours, d'origine Adja, fondée au milieu du XVIIIe siècle, lors de la constitution de la cité royale où elle jouait le rôle de “ police ”. Le Zangbéto ou « Gardiens de la nuit » est un esprit vaudou, chargé de veiller sur le sommeil des habitants et d’éloigner, mauvais esprits et voleurs. Esprit caché sous un costume de paille, semblable à une botte de foin, tournant sur lui-même, il sort généralement la nuit, accompagné de ses initiés, jouant de la musique en tapant sur des cloches et tambours en chantant108.

Les masques Egungun _ le culte qui lie les morts aux vivants _ sont toujours très colorés.109
Le Adjogan est un rythme des cours royales des régions de Porto-Novo et d'Abomey. Il s'exécute lors de réjouissances au palais royal, par les femmes du roi, qui agitent, en dansant, une baguette d'environ un mètre, à axe en fer, recouverte de disques en cuivre. Certaines agitent de jolies cloches, à section rectangulaire, en fer. On le retrouve essentiellement dans la cours du palais royal de Porto Novo110.




Danse Adjogan



Masque Zangbeto



Masques Egungun


Toujours sur l’ORTB, un petit rappel sur l’histoire du Bénin : Entre 1960 et 1973, il y a eu 6 coups d’état et entre 1975 et 1990, un régime marxiste (celui de Mathieu Kérékou). Ce rappel indique qu’il n’y a pas de guerre entre la « mouvance » du Président Boni Yayi et l’opposition.
Sur Canal 3, on reparle de la lettre de l’opposant emprisonné Désiré Vodonou.

Sur Canal 3 ou l’ORTB, les paroles de la chanson d’un groupe de jeunes chanteurs chrétiennes béninoises, « la voix des vierges111 », parlent de leur promesse de rester vierges, tant qu’elles ne seront pas mariées.
Sur BB24, un reportage présente le résultat du Concours du Centre béninois de recherche scientifique et technologique (Cbrst), lors de la Journée de la renaissance scientifique de l’Afrique (Jrsa), édition 2013, qui s’est déroulée du lundi 24 au samedi 29 juin 2013 à Cotonou. Les lauréats du Concours de l'Innovation technologique en 2013 étaient :

  1. Premier prix, le foyer Atingan112, doté d’une récompense de un million de F CFA (1520,00 €).

  2. 2ème prix, une déssoucheuse motorisée (300.000 F Cfa, 456,00 €).

  3. 3ème prix, médicament alimentaire à base d’escargot, un "sirop d'escargot" (250.000 F Cfa, 380,00 €).


D’autres innovations, qui n’ont pas reçues de prix, étaient intéressantes :

  • Une unité de liquéfaction de biogaz, comportant deux ballons pour purifier le gaz (le biogaz a du mal à être liquéfié à cause de la vapeur d’eau et d’autres impuretés qu’il contient).

  • Fiacre Dansiga, avec son dispositif baptisé « Diamond light », une centrale de lampes de secours intelligente, aide les populations à faire face efficacement au délestage électrique enregistré dans les ménages.

  • L’équipe dirigée par le professeur Adjovi, du département de génie civil à l’Epac, de l’université d’Abomey-Calavi, a transformé les déchets plastiques [ou de polystyrène] fondus (servant de liant), mélangés à de la sciure, en matériaux pour la fabrication de meubles (portes de placards ...)113.

  • (Un produit cosmétique appelé KOFOYAK).

  • Un système de purification de l’eau appelé « Drink water pro ».


Sur BB24, passe le documentaire "Le rêve inachevé du Roi Behanzin" _ dernier roi du royaume du Dahomey _, retraçant la vie de l'un des plus farouches résistants à la colonisation française du royaume du Dahomey et de l’Afrique. Malgré son armée peu puissante _ constituée de 4000 hommes et de ses "amazones", des femmes-guerriers, équipés d’un armement léger _ par rapport à celle des français, il infligea un rude coup à leur armée, en tuant le commandant Faurax, le 19 novembre 1892114. Mais la prise de capitale, Abomey, le 17, signifia la défaite de Behanzin. Se rendant 5 mois plus tard, il est exilé, par les français, avec ses épouses et une cours réduite, d'abord en Martinique, puis en Algérie, à Blida. Sa fin de vie en Algérie _ ce roi se laissant mourir _ sera assez triste115 116.

Daniel, qui n’est pas intéressé par l’art, n’est pas non plus intéressé par l’histoire de son pays.
Un autre documentaire présente les dangers sur la mangrove béninoise :


  1. Utilisation du bois des palétuviers, pour le feu et divers services,

  2. Les feux de brousses.

  3. L’extraction du sel par ébullition de la saumure provenant de la saline, chauffée par le feu de bois117.


Les résultats de cette destruction sont :


  1. L’érosion rend la navigation des pirogues difficile dans la lagune.

  2. La ne servant plus de protection contre les tempêtes et les crues, les villages sont dévastés.

  3. La mangrove ne servant plus de pouponnière aux poissons, la surpêche _ à cause de la palangre, du Acadja118, des filets coniques, des barrages à nasse _ contribuent à réduire la ressource halieutique.


Les solutions seraient :


  • La replantation des mangroves, par les villageois.

  • La gestion raisonnée des ressources de la lagune, par les villageois : bois et ressource halieutique.

  • L’extraction du sel par la technique solaire (comme le fait la Sobisel société béninoise du sel).


Une ONG parle de faire l’élevage de crabes des cocotiers.
Encore beaucoup de coupures de courant dans la journée. Et parfois, d’ailleurs, elles entraînent aussi la coupure des émetteurs de TV (et ce ne sont pas le résultat d’une quelconque censure).
Sans le ventilateur, la chaleur de four de l’air est accablante et épuisante.

Lundi 17 mars 2014
Heureusement, un bel orage cette nuit a rafraichi le fond de l’air. Et le ciel bleu est revenu le matin.

Vers 5 h du matin, je suis réveillé par quelqu’un (Théophile ? Koffi ?), balayant la cours. Et aussi par les fourmis et mouches, envahissant parfois la pièce (les mouches sont liées au coin cuisine situé derrière notre pièce à vivre).
Dans la nuit, je laisse vagabonder mon imagination. J’imagine :


  • Un diaporama retraçant les catastrophes écologiques passées, présentes et à venir, causées par l’homme.

  • Un robot épilateur laser, pour les femmes (qui repère automatiquement les bulbes de poils).


Daniel, quant à lui, a eu d’autres idées, celui de créer un vrai site Internet présentant l’association ABJED et ses 3 buts, dans le cadre du développement durable :


  • Sécurité alimentaire (axe social).

  • Améliorer le niveau de vie (axe économique).

  • Protection de l’environnement (axe environnemental).


Y sont présentés :


  • Les jardins scolaires.

  • L’accompagnement des jeunes à l’auto-entreprise.

  • Les cours avec vidéoprojecteurs.


Le site serait réalisé par son ami, Mahafous, ingénieur informaticien spécialiste du « design » de sites Web.

Par le site « https://www.namecheap.com/ », on peut obtenir un nom de domaine comme www.ABJED.org pour 20 € par an.
Pour le financer, Daniel dit qu’il faut rechercher des partenaires, tels que les ONG. Il envisage le partenariat de Véronique et de son ONG VEROLIVIA. Faut-il envisager, avec elle, juste une relation d’amitié ou un partenariat ?

A ses yeux, je deviens un probable partenaire financier de ce projet ( !).
Daniel réitère ses critiques à mon encontre : « Tu creuses trop les choses à fond … » [sous-entendu, cela n’intéresse pas les sponsors et tout ce que tu précises risque même de les inquiéter]. « En exposant certaines choses [même honnêtement], tu vas nous casser » [face aux autres ONG, d’éventuels sponsors …]. « Rien n’est parfait sur terre […] ». « La seule chose qu’ils doivent savoir, c’est qu’ABJED est une vraie association, [diffusant des formations] à bas coût […] ». « Il faut privilégier l’aspect commercial, vendeur de notre communication » [c’est tout].
« Et donc, tu dois retirer tous les documents suivants, que tu as placés sur ton site Internet :


  • Projet école Djégou – Nago – Bénin (on enlève).

  • Expérience professionnelle de Daniel X… (on enlève).

  • Projets de Daniel X… (on enlève).

  • Expression des besoins d’ABJED (on enlève).

  • Communiqué de Presse de l’ONG ABJED (on enlève).

  • Annonce du Démarrage d’ABJED (çà, tu peux laisser).


A la place, tu vas créer un lien vers le site d’ABJED ».
Quand je pense que c’est pourtant lui-même qui m’avait dit de mettre sur mon site le document Expression des besoins d’ABJED et les communiqués de presse.
J’ai l’impression que Daniel se fait constamment des nœuds à son cerveau.

On peut admettre que pas mal de Béninois soient malhonnêtes, et qu’on a le devoir d’être très prudent.

Mais il y a une limite entre la prudence raisonnable et une méfiance excessive de type paranoïaque.

Même si on le désire, il est impossible de tout contrôler dans sa vie.
Son idée de créer un site Web pour la visibilité d’ABJED, sur le net, est malgré tout une bonne idée. Et peut-être à cause de cela, je commence à lui suggérer le cahier des charges de son site (voir le plan du site, page suivante).
Nous avions cherché à plusieurs occasions à rencontrer Charles, l’entrepreneur franco-béninois, arrivé sur place. Celui qui avait, à deux reprises, transporté le vidéoprojecteur puis l’ordinateur portable, dont avait besoin Daniel.

Enfin nous savons que, aujourd’hui, nous pourrons le voir lors d’une rencontre courte, chez sa sœur, possédant une grande maison luxueuse, à deux étages, entourée d’un beau jardin tropical.

Charles est très critique envers les tarifs pratiqués par Air France, relativement à ceux de Brussel Airline.

Charles nous reçoit, nous offre des collations. La rencontre sera effectivement plutôt courte, Charles nous disant qu’il doit repartir à Parakou et dans le Nord, en 4x4, pour ses affaires, ce matin.
Sous la pression de Daniel, je passe, toute l’après-midi au cybercafé, à supprimer les documents que Daniel veut voir, à tout prix, retiré de mon site Web. Puis je perds énormément de temps à restaurer, sur mon site, un document que je viens de supprimer par erreur (la connexion Internet étant de tellement mauvaise qualité, je m’y reprendrais 12 fois avant de réussir). A cause d’une coupure de courant, le groupe électrogène du cybercafé fonctionnera toute l’après-midi.

Le gérant du cybercafé me déclare qu’il va peut-être passer à une connexion 3G, tellement sa connexion ADSL est mauvaise. Je découvre que ma boîte aux lettres emails est mystérieusement inaccessible à partir du Bénin.

J’ai fait preuve de bonne volonté envers Daniel, mais je me demande si j’ai bien fait de se plier à tous ses « diktats » ( ?). En démocratie, on se doit de discuter ensemble. Mais avec Daniel jamais de compromis ou d’accommodement raisonnables, pas de concession ou de patience.

Daniel a un tel talent de persuasion, une telle volonté de fer, qu’il pourrait faire prendre des poules pour des canards et réciproquement.
Le soir, dans un "Forum du Jour" sur BB24, les intervenants parlent de biopiraterie. Un officier des eaux et forêts du Bénin, le Colonel Bienvenue BOSSOU, indique que la Convention sur la diversité biologique et le protocole de Nagoya accorde aux communautés autochtones et locales une reconnaissance des connaissances, innovations et pratiques, qu'elles ont développé [un droit d’antériorité] et « un droit reconnu d’accorder [ou non] l’accès à certaines ressources génétiques » à un futur bénéficiaire choisi par ces communautés.

Il insiste sur le « consentement préalable en connaissance de cause » (CPCC) de ces communautés et de « conditions convenues d'un commun accord » (CCCA) _ entre ces communautés, fournisseurs de ces ressources génétiques, et le futur bénéficiaire.

Le protocole de Nagoya, négocié en 2010 au Japon, a pour but l’application effective de la "Convention sur la diversité biologique" (CBD), notamment via la mise en œuvre d’une législation sur l’Accès et Partage des Avantages (APA).

Mais les États ayant réellement intégré une législation APA dans leur cadre juridique national sont cependant très peu nombreux. Or il faut 50 états « APA » pour que le protocole soit ratifié. 13 pays africains sur 29 l’ont ratifié.

Selon cet officier, le Bénin, qui a initié son inventaire forestier national, aurait déjà répertorié (en 2014) : 2870 plantes, ~ 18.000 champignons, 4370 animaux, 7500 tradi-thérapeutes etc.

  • Selon lui, Les forêts primaires représentent 36 pour cent de la superficie forestière mondiale, mais abriteraient plus de 80% de la diversité biologique terrestre119.

  • Les forêts dégageraient 8 à 10 fois plus d’humidité que les surfaces équivalentes d’océan.

  • 40% de l’oxygène mondial serait produit par les forêts ombrophiles.

  • Dans les zones fortement déboisées, le risque de paludisme serait de 300 fois plus élevé que dans les zones de forêts intactes (en Afrique).

  • Plus de 25% des médicaments seraient issus des plantes forestières tropicales.

Qu’il faut donc protéger la forêt classée de Pahou, de 765 ha, située dans le cours supérieur de l’Ouémé.

Les participants parlent ensuite de la journée internationale des forêts du 21 mars120 et de celle de l’eau, du 22 mars.

Accueil

connecteur droit 21Qui sommes-nous ?

connecteur droit 22Action/projet

connecteur droit 23Evènements

Forum

connecteur droit 24Contacts

Nos partenaires

connecteur droit 31Intranet


Projets réalisés

Séance d’information

Jardin scolaire

Accompagnement et autonomisation des femmes

Sensibilisation

Galeries photos





  • Formulaire de contact

  • Contact de l’ONG

Base de données documentaire, option recherche de fichier ou de vidéos.



communications

Projets d’information

Formation

Séminaires



Présentation ABJECT

Nos objectifs

Raison sociale

Adhésion

Nos missions

Nos expériences



Formulaire d’inscription à l’évènement
connecteur droit avec flèche 15 connecteur droit avec flèche 16 connecteur droit avec flèche 17 connecteur droit avec flèche 18 connecteur droit avec flèche 19 connecteur droit avec flèche 20 connecteur droit 26 connecteur droit avec flèche 27 connecteur droit avec flèche 28 connecteur droit avec flèche 29 connecteur droit avec flèche 30

connecteur droit 14


  • Photos /vidéos des évènements

  • Commentaires


1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   18

similaire:

2. Le voyage et mon séjour iconJournal de mon troisième voyage d'exploration dans l'empire chinois

2. Le voyage et mon séjour iconDébut juillet, j'entamai la deuxième partie de mon séjour. A cette...

2. Le voyage et mon séjour iconFrère Jérôme Ferdinand Jérôme Nicolas de Hédouville Relation de mon séjour en exil

2. Le voyage et mon séjour iconFrère Jérôme Ferdinand Jérôme Nicolas de Hédouville Relation de mon séjour en exil

2. Le voyage et mon séjour iconMa chouette, ma puce, mon p'tit poussin, mon ange, ma cocotte, gros...

2. Le voyage et mon séjour iconDe tous les plaisirs, le voyage est le plus triste. Qui est curieux...

2. Le voyage et mon séjour iconA un moment de ma vie, j’ai beaucoup voyagé. Je n’ai pas le droit...

2. Le voyage et mon séjour iconL'expression «gens du voyage» est une catégorie juridique du
...

2. Le voyage et mon séjour iconC’est en 2009, lorsque je songeais, pour la première fois sérieusement,...
«Grâce leur soit rendue», que j’avais en friche depuis déjà trois ans. Je me suis donc rendue au Chili en décembre 2010 pour un voyage...

2. Le voyage et mon séjour iconLa Bibliothèque électronique du Québec
«J’ai vu les mœurs de mon temps, et j’ai publié ces lettres.» Ne puis-je pas vous dire, à l’imitation de ce grand écrivain : J’étudie...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com