Union geographique internationale commission «genre et geographie»








télécharger 108.92 Kb.
titreUnion geographique internationale commission «genre et geographie»
page1/2
date de publication06.02.2018
taille108.92 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2
UNION GEOGRAPHIQUE INTERNATIONALE COMMISSION « GENRE ET GEOGRAPHIE »
NEWSLETTER N 46 MAI 2011

Lettre de la Présidente

Les 4 et 5 mars 2011, j´ai assisté à la première réunion du Comité directeur de l´année internationale de la compréhension globale (International Year of Global Understanding, IYGU) à Weimar, en Allemagne. L´IYGU est une initiative de l´Union Géographique Internationale (UGI), dirigée par le professeur Benno Werlen. Elle a pour but de mobiliser toutes ensemble les sciences dures, les sciences sociales et humaines pour accroître les connaissances sur les implications de la vie quotidienne. J´étais invitée pour présenter les questions de genres liées au projet. Les idées défendues ont été bien accueillies, et je me réjouis de pouvoir continuer mon travail avec ce Comité, et d´arriver comme prévu à ce que l´Assemblée Générale des Nations Unies déclare 2014 « année internationale de la compréhension globale ».

Je me réjouis également des 25 et 26 juillet 2011, pour participer au séminaire « Les foyers en transition : dynamiques émergeantes dans les régions en développement de l´Asie du Sud et du Sud-Est », qui se déroulera à l´Asia Research Institute de l´Université Nationale de Singapour. Les participants réfléchiront sur la façon dont cette région du monde connaît ces dernières décennies un profond changement socio-économique qui se répercute sur la structure des ménages et sur la vie quotidienne de leurs membres. Pour plus d´information,

http://www.ari.nus.edu.sg/events_categorydetails.asp?categoryid=6&eventid=1092

Plus tard dans l´année, les 8 et 10 novembre 2011, je rejoindrai d´autres collègues à la Pontificia Universidade Católica de Rio de Janeiro, au Brésil, pour une rencontre autour du thème « relier les différences au travers des frontières » (Connecting differences through spatial borders). Ce sera la première conférence de la Commission en Amérique latine concernant le genre et la géographie. Nous espérons qu´à partir de 2011, d´autres rencontres se dérouleront dans la région tous les deux ans. Cette réunion au Brésil précède la conférence régionale de l´UGI du 14 au 18 novembre 2011 à Santiago, au Chili. Pour plus d´informations, http://www.gete.net.br/ocs/index.php/ugi/SGGUGI ou contacter Joseli Maria Silva à cette adresse : joseli.genero@gmail.com

Je voudrais enfin vous rappeler à toutes et tous que l´année prochaine, du 23 au 25 août 2012, la Commission organise une rencontre à l´Université de Hambourg, en Allemagne, autour du sujet « du concret : identités, corps et échelles » (Down to earth : identities, bodies and spatial scales). Les organisateurs sur place sont Anke Struever a.struver@nsm.kun.nl et Sybille Bauriedl billebau@gmx.net, de l´Université de Hambourg. Cette réunion promet d´être très intéressante, elle précède le Congrès International Géographique du 26 au 30 août à Cologne, en Allemagne. Les détails seront transmis en temps voulu.

J´espère que votre année se passe bien et j´attends avec impatience de vous voir aussi nombreux que possible à ces prochains événements !

Robyn Longhurst Université de Waikato, Nouvelle-Zélande

NOUVELLES DU MONDE ENTIER
Nous sommes heureux d´annoncer que Ruth Fincher (Université de Melbourne) a été élue au bureau du Conseil International en Science Sociale d´après proposition de l´UGI. Ruth est l´actuelle vice-présidente de l´UGI et l´ancienne présidente de la Commission « genre et géographie ».
Janet Momsen (Université de Californie, Université de Davis/Oxford) a assuré en février 2011 une mission de consultance au Kerala (Inde) sur le genre et la biodiversité pour l´Université de Hanovre (Allemagne).

La série de séminaires “Développement rural et agricole et dynamiques des rapports de genre : Afrique et Amérique noires” s´est poursuivie le 9 Mai à l´Université de Toulouse_Le Mirail. Elle était organisée par Stéphanie Mulot et Hélène Guetat-Bernard. Les participants se sont concentrés sur les questions environnementales et les critiques de l´éco-féminisme. Cette session suivait celle de février organisée autour des questions de mobilités, de migrations et de femmes rurales.

Shekh Moinuddin (Université de Delhi, Inde) a reçu une subvention du Conseil Indien pour la Recherche en Science Sociale pour réaliser son projet « La cartographie politique des espaces médiatiques en Inde : étude spatio-temporelle ».

La Conférence des géographies européennes des sexualités se tiendra du 8 au 10 septembre 2011 à la Hogeschool-Universiteit. Pour plus d´informations, http://ssqrg.net/?page_id=219#010

Kuntala Lahiri Dutt (Université nationale d´Australie) a remporté avec ses collègues indiens une subvention de l´Australia-India Institute pour leur projet interdisciplinaire « L´émancipation de qui ? Une étude des institutions de microfinance et de l´intégration financière des femmes rurales indiennes. » Ils enquêteront sur l´utilisation de la microfinance par les femmes tribales et musulmanes dans l´Ouest du Bengale et l´Arunashal Pradesh dans le cadre du programme « Self Help Group-NBank Linkage ». Ils étudieront aussi dans quelle mesure ce programme contribue à l´autonomisation économique et sociale des femmes dans les Etats les moins développés de l´Inde.

Katherine Brickell (Royal Holloway, Université de Londres) a reçu une subvention de l´Economic and Social Research Council, du département pour le développement international pour une recherche sur « Connaissances vernaculaires et institutionnelles de la loi sur la violence domestique : citoyenneté active dans le Cambodge urbain et rural ».

Anindita Datta (Université de Delhi, Inde) a été nommée au comité éditorial de Gender, Place and Culture en janvier 2011. Elle a aussi tenu le discours d´ouverture « Contextualiser le féminisme asiatique : la vision indienne » à la 4e Conférence asiatique sur le Genre, organisée par le NIAS (Netherlands Institute for Advanced Study in the Humanities and Social Sciences) et l´Université de Copenhague le 13 novembre 2010. Lors du séminaire international « Masculin/Féminin, nouvelles questions en géographie » organisée par l´Université de Bordeaux (France) le 18 septembre 2010, elle a présenté une contribution sur « Réinterprétation du pouvoir et du rôle dans le féminisme indigène : une exploration ».

Deux subventions sur plusieurs années ont été attribuées à Ragnhild Lund (Université Norvégienne de Science et de Technologie) pour ses recherches sur le genre en Asie. Le projet de trois ans, soutenu par le Research Council of Norway, s´intéresse aux « Modes de vie itinérants et citoyenneté genrée : contre-géographie des peuples indigènes en Inde, au Laos et en Chine ». Ce travail sera mené conjointement avec Kyoko Kusakabe (Gender and Development Studies, School of Environment, Resources and Development, Institut Asiatique de Technologie), Smita Mishra Panda (Fondation pour le Développement Humain) et Yunxian Wang (Académie des Sciences Sociales de Shanghai). Ils se pencheront sur les changements auxquels les communautés indigènes sont confrontées à travers l´amélioration rapide des infrastructures et la commercialisation ou l´industrialisation de leurs lieux de vie, qui sont rapidement exposés à des ajustements structurels, aux politiques néo-libérales et aux réformes.
Le second projet (2011-2014) qui s´intitule « Revisiter le genre en développement : inégalités complexes dans l´Asie en mutation » est soutenu par le Research Council of Norway. L´équipe de coordination est composée de Ragnhild Lund, Bernadette Resurreccion et Philippe Doneys (tous deux menant des études sur le genre et le développement au sein de l´Institut Asiatique des Technologies). Le projet inclus des chercheurs de Thaïlande, de Malaisie, d´Inde, de Chine, du Danemark, du Royaume-Uni et de Norvège. Ils revisiteront le concept de genre dans le cadre d´une Asie en mutation rapide, qui offre de nouvelles conditions économiques, politiques et sociales dans des contextes variés. Leur but est de proposer de nouvelles pistes sur la transformation des inégalités de genre en favorisant une approche plus holistique, comprise et produite par les peuples des régions asiatiques.
Toutes nos félicitations à Maria Dolors Garcia Ramon (Université Autonome de Barcelone) qui a été décorée du prix Geocritica 2011 pour l´importance de sa contribution à la géographie rurale, à l´histoire de la géographie et pour son rôle dans le développement de la géographie féministe et des études sur le genre. La citation détaillée fait référence à ses très étendues activités et relations, en Europe, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, en Amérique latine, ainsi qu´à ses publications en plusieurs langues http://www.ub.edu/geocrit/pig11.htm). Maria Dolors était la secrétaire fondatrice du premier groupe sur l´étude des genres de l´UGI et a accueilli une large variété d´événements internationaux autour de l´étude des genres, dont le dernier en date : un symposium sur « Les géographies féministes dans le monde » à l´origine d´un numéro spécial de Belgeo en 2007.
Lan-Hung (Nora) Chiang quitte l´Université Nationale de Taiwan et a recu le titre de professeur émérite. Elle continue ses recherches sur les migrations taiwanaises, pour lesquelles elle mène actuellement des entretiens avec des femmes qui ont émigré à Vancouver.
Actos do Seminario Geografias de Inclusão: desafiaos e oportunidades / Geographies of Inclusion: Challenges and Opportunities réunit des contributions (en Portugais ou en Anglais) présentées à la conférence de Lisbonne sur « sexualité, migrant, population et enfants » en 2010. L´ouvrage est disponible à cette adresse : http://www.geographiesofinclusion.pt.to/
Le groupe de géographie économique de l´Université de Zurich est très intéressé par les perspectives féministes pour l´étude des préoccupations économiques contemporaines. Il a récemment organisé une série de trois conférences et d´ateliers autour d´économistes féministes et de géographes spécialisés en géographie économique. Ulrike Knobloch (Université de Fribourg, Suisse) est intervenue sur le thème «L´économie au 21e siècle. Théoriser le travail rémunéré et les services sociaux », Kim England (Université de Washington, Etats-Unis) sur « Body work, care theory and the home » et Diane Perrons (London School of Economics) sur « Mondialisation, genre et justice sociale : après la crise ».
Nandini Singh (Université Rajiv Ganghi) a reçu une bourse de recherche de deux ans de la Commission des Bourses Universitaires pour son projet : « Perspectives d´amélioration du rôle des femmes Apatani dans l´agroforesterie et l´horticulture à travers le micro-crédit ». La recherche sera menée en Arunchal Pradesh, où les femmes effectuent toutes les activités agricoles.

Lynda Johnston a été interviewé par le Waikato Times pour son article « A hard road in a queer old city » sur la sexualité, l´homophobie et la marginalisation à Hamilton, en Nouvelle-Zéland (publié le 14 août 2010).
Le Groupe Geographic Perspectives on Women Specialty (GPOW), dans le cadre de l´Association des Géographes Américains (AAG) a parrainé ou co-parrainé 36 interventions ou sessions lors de la réunion annuelle de l´AAG à Seattle, du 12 au 16 avril 2009. Les intervenants sont venus d´un grand nombre de pays, en plus des Etats-Unis, parmi lesquels l´Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, le Portugal, le Royaume-Uni et la Suède. Diverses questions d´actualité et de méthodologie ont été traitées, par exemple le lien entre genre et changement climatique, celui entre le genre et le politique dans les zones de conflits, la reproduction sociale, la traite des femmes, la santé, l´infirmité. Plusieurs sessions ont rendu hommage au travail de feu Julie Graham. La rencontre littéraire annuelle s´est déroulée dans une galerie d´art du quartier ; de nombreuses personnes sont venues célébrer des ouvrages publiés par des auteurs féministes ces dernières années. En plus des sessions organisées par le GPOW, les questions de genre ont été intégrées dans de nombreuses autres discussions. La conférence annuelle Gender, Place and Culture Jan Monk Distinguished Lecture, a été menée par Banu Gőkariksel (Université de Caroline du Nord, Chapel Hill) sur le sujet « Politique du sécularisme, piété et foulard », à partir de son travail de recherche en Turquie. Le travail sera publié dans le premier numéro de la revue en 2012.
Des géographes des Universités de Berne et de Zurich ont monté un projet commun de recherche intitulé : « Comprendre les inégalités d´accès aux lieux de travail rémunéré : L´intersection du genre et de l´ethnicité ». La principale chercheuse à Berne est Yvonne Riano. Elisabeth Bühler a été invitée à se charger de l´analyse quantitative en Suisse. Le projet est soutenu par la Fondation Nationale Suisse pour la Science pour une durée de trois ans.

(http://www.geography.unibe.ch/content/forschungsgruppen/kulturgeographie/gruppenportrait/pd_dr_yvonne_riao/projects/index_eng.html)
Guide pour combattre la discrimination en ville. Urbanisme pour tous, urbanisme pour la diversité de Margarida  Queiros (coordinatrice), Nuno  M. Costa, Pedro Palma, Gonçalo  Caetano, et Paulo  J.  Vieira a été développé par une équipe de chercheurs de l´Institut de Géographie et d´Aménagement du Territoire, de l´Université de Lisbonne, pour la Commission pour la citoyenneté et l´égalité des genres. Les consultants pour ce guide sont Maria Dolors Garcia-Ramon (Université  Autonome  de  Barcelone) et  Isabel  Salamaň Serra (Université de Girone).


Félicitations à Karen Schwiter (Université de Bâle) qui a remporté l´honorifique summa cum laude pour son travail doctoral sur les projets de vie des jeunes adultes suisses au regard du genre. L´ouvrage dans lequel son travail est analysé vient d´être publié (voir plus bas). Karen fait dorénavant partie d´une équipe de recherche qui a recu une subvention de la Fondation Nationale Suisse pour la Science pour le projet « inégalités de genre dans l´éducation et les modèles de carrières », qui utilise plusieurs méthodes. Ce groupe de recherche est dirigé par Andrea Maihofer et Manfred Max Bergman, de l´Université de Bâle, en Suisse. Pour plus de détails sur le projet :

http://www.nfp60.ch/E/projects/education_careers/gender_inequalities_education_career/Pages/default.aspx
Tovi Fenster (Université de Tel Aviv) a été nommé à la tête de l´Institut TAU pour la diplomatie et la coopération régionale, un projet commun de l´université et du Peres Center for Peace. Tovi souhaiterait concentrer les acticités de l´institut sur le rôle des femmes dans la diplomatie et les activités régionales.
Le site de l´UGI
Le nouveau site de l´UGI fait le rapport des perspectives géographiques sur des questions actuelles, et il vous informe également des nombreuses activités de l´UGI et de ses Commissions. Ce nouveau site est accessible à cette adresse : http://igu-online.org

Le site de la Commission « Genre et géographie », géré et actualisé par Joos Droogleever Fortuijn, est accessible directement à http://igugender.socsci.uva.nl/
Nouveaux livres
Anand, Subish. 2011. Ecodevelopment: Global Perspectives. New Delhi: Research India Press.
Ardayfio-Schandorf, Elizabeth and Janet Momsen. (eds.). 2009. Gender, the State and Different Environmental Places: Perspectives from Developing countries in Africa and Asia. Accra: Ghana Universities Press.
Bowlby, Sophia, Linda Mckie, Susan Gregory and Isobel McPherson, 2010. Interndpendency and Care over the Life Course. London: Routledge.

Brickell, Katherine and Ayona Datta (eds). 2011. Translocal Geographies: Spaces, Places, Connections. Aldershot: Ashgate.

Brown, Kath and Catherine J. Nash. 2010. Queer Methods and Methodologies. Aldershot: Ashgate.
Brown, Kathm Sally R. Muntm and Andrew K.T. Yip. 2010. Queer Spiritual Spaces. Aldershot: Ashgate.
Buang, Amriah and Janet Momsen. 2011. Women’s Empowerment in the NEM Countries.: Malaysian Ministry of Women. Kuala Lumpur.
Chant, Sylvia. 2010. The International Handbook of Gender and Poverty: Conceptsm Research and Policy. Edward Elgar.
Donaldson, Jill and Janet Momsen. 2011. “Farmstay tourism in California.:The influence of type of farming.” In Rebecca Torres and Janet Momsen (eds). New Geographies of Consumption, Production and Restructuring. London and New York: Routledge.

Dutta, Mondira. 2010. Capturing Women’s Work. New Delhi: Pentagon Press.
Fenster, Tovi and Haim Jacobi. 2010. Remembering, Forgetting and City Builders. Farnham: Ashgate.
Fitzgerald, Sharron. 2011. Regulating the International Movement of Women: From Protection to Control. London and New York: Routledge.
Jacobs, Jessica. 2010. Sex, Tourism and the Postcolonial Encounter: Landscapes of Longing in Egypt. Aldershot: Ashgate.
Mills, Amy. 2010. Streets of Memory: Landscape, Tolerance, and National Identitty in Istanbul. Athens GA: University of Georgia Press.

Morin, Karen. 2010. Civic Discipline: Geography in America 1860-1890. Aldershot: Ashgate.
Rowley, Michelle V. 2010. Feminist Advocacy and Gender Equity in the AnglophoneCaribbean: Envisioning a Politics of Coalition.. London and New York: Routledge
Schmidt di Friedberg, Marcella (ed.). 2010. Cos’è il Mondo? È un Globo di Cartone.Insegnare geografia fra Otto e Novecento. Milano: Edizione Unicopli.


Schwiter, Karin (2011) Lebensentwürfe. Junge Erwachsene im Spannungsfeld zwischen Individualisierung und Geschlechternormen. Frankfurt am Main: Campus.

Silva, Joseli Maria; Marcio Ornat, Alides Baptista Chimin Junior (Orgs.).2011. Espaço, Gênero e Feminilidades Ibero-Americanas. 1ª ed. Ponta Grossa: Editora TodaPalavra,
Torres, Rebecca and Janet D. Momsen. 2011. New Geographies of Consumption, Production, and Restructuring . Routledge: London and New York.
Wastl-Walter, Doris. 2010. Gender Geographien: Geschlect and Raum als soziale Konstruktionen. Stuttgart: Franz Steiner Verlag.
  1   2

similaire:

Union geographique internationale commission «genre et geographie» iconLoi de 1995 sur les relations de travail
«région géographique 2 de la Commission» La région géographique numéro 2 de la Commission des relations de travail de l’Ontario,...

Union geographique internationale commission «genre et geographie» iconChapitre II le Principe de Légalité en extension
«régional» vise le développement des modalités de collaboration internationale liant au moins trois états indépendant appartenant...

Union geographique internationale commission «genre et geographie» iconUnion internationale pour la protection des obtentions véGÉtales

Union geographique internationale commission «genre et geographie» iconRapport de la commission d’enquête internationale indépendante sur la République arabe syrienne

Union geographique internationale commission «genre et geographie» icon“L'ours blanc fait partie de la liste rouge des espèces menacées...

Union geographique internationale commission «genre et geographie» iconL’idéologie du genre : l’ultime subversion
«genre» ne traduit ni exactement ni clairement le mot anglais «gender». Je vais y revenir très vite. Mais qu’il soit bien clair d’emblée...

Union geographique internationale commission «genre et geographie» iconThe Consortium of European Union National Cultural Institutes (eunic...

Union geographique internationale commission «genre et geographie» iconUnion Africaine-Cabinet Internationale-Presidence 1er Juge Pantheon...

Union geographique internationale commission «genre et geographie» iconLes idées développées dans ce document appartiennent à l'auteur et...

Union geographique internationale commission «genre et geographie» iconJean-Paul II avait détruit à la racine l’idéologie du genre
«théorie» du genre, comme si l’on en était encore à répondre aux «gender studies» d’il y a 40, voire 50 ans








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com