Ouverture de la conférence








télécharger 95.77 Kb.
titreOuverture de la conférence
page3/3
date de publication07.10.2017
taille95.77 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > documents > Documentos
1   2   3

Conférence de Patrick Lemattre: "l'insertion des jeunes est-elle possible?"



Patrick Lemattre est professeur à HEC Paris et au CPA, enseignant et chercheur. Il intervient auprès des entreprises et s'occupe du problème de l'intégration et de la fidélisation des jeunes dans l'entreprise. Il travaille aussi sur la "désinformation" et sur tout ce qui constitue des actes d'influence.

Patrick Lemattre a réalisé une étude sur les jeunes et a en a tiré deux modèles:

-le modèle cosmopolite qui représente les étudiants d'HEC

-le modèle brownien qui représente les jeunes des banlieues

Entre ces deux modèles extrêmes, il y a la majorité des jeunes.

Bien que ces deux catégories soient radicalement différentes, tous ces jeunes ont la même vision du monde, la même conception de l'existence.
Patrick Lemattre a organisé son discours autour de trois axes majeurs:

-les jeunes sont le reflet des évolutions qui prévalent depuis 20 ans

-quels sont les fondamentaux communs des jeunes?

-le regard que portent les jeunes sur le marché du travail et l'entreprise
Les jeunes sont le reflet des évolutions qui prévalent depuis 20 ans

Les jeunes vivent plusieurs événements fondateurs en même temps, d'où une culture de l'éphémère. L'apprentissage fondateur est différent aujourd'hui: avant, cela se faisait à l'école et dans la famille; maintenant cela se fait aussi par la technologie.

Le patrimoine culturel a aussi évolué: l'immigration a changé de nature, les individus viennent de pays de plus en plus éloignés. Se pose alors la question de leur intégration.

En 8 ans, la jeunesse a connu trois vagues:

-la génération du bricolage, il y a 8 ans .Plusieurs éléments constituaient des actes de bricolage:

L'entrée sur le marché du travail où il y avait peu de perspectives d'avoir un CDI donc pas de sécurité de l'emploi. De cela découlait une relation forte avec les parents, ce qui suppose aucune indépendance. Ainsi, ce n'est qu'à 30 ans qu'ils créent une cellule familiale indépendante et prennent leurs obligations familiales.

-la "do-it-yourself-generation.com" c'est-à-dire l'entreprise de soi, il y a 4 ans. Les jeunes travaillent pour eux, les entreprises sont une fonction support pour leur propre carrière.

-la génération pixel et décibel, c'est-à-dire l'invention de soi. C'est la génération d'aujourd'hui, qui est une génération de création.
Quels sont les fondamentaux communs des jeunes ?

Ils savent de plus en plus justifier leur absence de projet personnel et savent développer leur faculté d'adaptation. Les jeunes ne croient plus aux grandes structures comme les partis politiques. Leur appartenance est aujourd'hui fondée sur la solidarité de proximité: la "bande d'amis" a une place importante. Leur philosophie est celle de la vérité de l'instant. Ils veulent aussi bien réussir leur vie que réussir dans la vie.
Le regard que portent les jeunes sur le marché du travail et l'entreprise

La nouvelle génération a une forte envie d'entreprendre car les jeunes sont réalistes: le monde est difficile, donc il faut se prendre en mains. Le problème est qu'ils n'ont pas l'esprit d'entreprise.

La mondialisation leur pose trois défis, à savoir comment:

-faire du stable avec du mobile

-construire du collectif avec de l'individuel

-faire partager un futur avec de l'instantanéité

Avec cela, se cache une certaine angoisse sur l'absurdité de la vie (à quoi je sers?), sur la mort (suis-je capable de bien gérer ma vie?), sur la solitude (où est ma place?). La demande affective des jeunes est très forte.
Ce qui manque aujourd'hui c'est la passion et l'envie d'en avoir, qui est nécessaire aux jeunes.

Débat : de l'insertion des jeunes à l'avenir des seniors, quelles solutions?



Invités: Patrick Lemattre, Dominique de la Tournelle (Président Directeur Général du groupe Saint Hilaire), Général de Richoufftz, Charlotte Duda, Présidente nationale de l'ANDCP (Association des Directeurs et Chefs du Personnel), Philippe Vivien, directeur ressources humaines du groupe Areva.

Ce débat est animé par Alain Ribet, directeur de la publication Objectif Aquitaine.
Patrick Lemattre considère que la question se pose pour les trois générations: les baby boomers, la génération d'aujourd'hui, et la génération intermédiaire des 30-45 ans. Pour cette dernière, à leur arrivée sur le marché du travail dans les années 1980, le modèle qu'ils avaient appris n'était plus viable. La génération intermédiaire doit donc assurer la transmission des connaissances.
Philippe Vivien pense qu'il est important de retrouver du savoir être et faire un travail de proximité pour susciter l'intérêt des employés. Ces derniers ont aussi besoin de plus de libertés. La création de bassins d'emplois avec plusieurs usines permettrait de créer plus de solidarité entre tous les employés, de tous les âges.
Le Général de Richoufftz a réalisé un projet d'embauche pour les jeunes des banlieues à destination d’entreprises ayant du mal à recruter de la main d'œuvre peu ou pas qualifiée, Sodexho, la Ratp, par exemple…

Sur les 105 individus, 66 ont obtenu leur permis, sésame pour avoir une chance de trouver un emploi. L’expérience a été stoppée par sa hiérarchie avant la fin du programme…

Etre en entreprise est la condition permettant l'ascension sociale.

Il n'y a pas de solution unique, il faut des solutions adaptées à chaque population, qui doivent être souples.
Selon Charlotte Duda, il y a des difficultés de communication avec les générations plus jeunes. Il faut considérer le salarié comme un ambassadeur pour qu'il y ait respect: c'est une question d'éthique managériale. Le travail effectué doit être reconnu pour donner un sens à l'action. Ce sens résulte d'un travail collectif, et doit être animé par le dirigeant.
Dominique de la Tournelle a travaillé une dizaine d'années dans le monde du textile et du prêt-à-porter. Il est aujourd'hui l'actionnaire principal de Saint Hilaire, une entreprise de 150 salariés qui commercialise des vêtements pour seniors.

Pour lui, c'est le patron qui doit donner le sens des actions, et avec transparence. Il faut créer un espace de convivialité sur un projet pour motiver et impliquer les salariés.

Dès son arrivée, les salariés étaient invités à s’exprimer sur un projet d’entreprise ambitieux (augmenter le chiffre d’affaires de façon très significative) lors de réunions ayant lieu le soir et le samedi…

Tous les salariés ont suivi…


Synthèse de l’Université par Emmanuel Toniutti



Emmanuel Tonuitti est chef d'entreprise depuis 5 ans d'une société de conseil internationale agissant pour que les dirigeants prennent conscience de leur responsabilité. Il possède une filière au Canada, en Afrique et une plateforme commerciale en Chine.

La synthèse a été établie autour de trois points:

-ce qui l'a fait réagir au cours des différentes interventions

-les fondements de ce qu'on a entendu

-les problématiques et perspectives philosophiques par rapport à ce qu'il a entendu

Ce qui l'a fait réagir au cours des différentes interventions :

La première intervention nous a appris que la responsabilité suppose des droits et des devoirs. L'éthique se base sur la connaissance de soi.

La conférence d'Hubert Reeves nous rappelle qu'il y a un accroissement rapide des menaces sur la planète (environnementales, économiques, sociales). Nous devons nous rendre compte que l'espèce humaine est menacée. Enfin, trois éléments constituent les spécificités de l'espèce humaine, qui sont aussi ses leviers d'action pour survivre.

Le débat entre Hubert Reeves et Alain Juppé révèle que la classe politique prend de plus en plus conscience des dangers et que le problème de l'homme c'est l'homme: il est la cause de son état, la victime et le sauveur.

La quatrième intervention était celle d'Alexandre et Sonia Poussin. Leur voyage en Afrique nous apprend un rapport au temps radicalement différent, le dépouillement de soi pour aller vers l'autre, et comment on peut retrouver notre lien intime avec la nature pour pouvoir être responsable.

Jacques Baratier distingue quatre périodes dans sa vie qui soulèvent chacune une problématique différente: Qu'est ce qui fait que je vais passer à l'acte? C’est nous qui faisons exister les choses. Son projet AGRISUD montre le courage de faire un don, et nous rappelle qu’il y a nécessité de créer une nouvelle économie du mieux-être pour sauver l'entreprise.

La sixième intervention nous a rappelé la spécificité française.

La conférence de Patrick Lemattre démontre la nécessaire solidarité d'émotion pour créer un lien intergénérationnel.

Les fondements de ce que l'on a entendu

Qu'est ce que l'économie?

L'entreprise est là pour servir les contributeurs de sa pérennité, c'est-à-dire ses parties prenantes: collaborateurs, fournisseurs, clients, actionnaires. Il s'agit d'une solidarité inconsciente, de fait. (Référence à Adam Smith).

Qu'est ce que le développement durable?

Cette notion a été pour la première fois énoncée en 1808 par l'église protestante. Dans les années 1980, les codes de bonne conduite des affaires sont apparus dans les entreprises.

Qu'est ce que la responsabilité?

Etre responsable c'est être garant de ses décisions devant soi même et autrui d'un point de vue pénal, moral, et éthique.

Quels sont les fondements du libéralisme?

Ils ont été posés en 1776 par Adam Smith. Celui-ci définit le capital comme étant fait pour servir le progrès humain et donc pour rendre les gens heureux. Cela s'est perdu depuis.

Qu'est ce que l'éthique?

La morale constitue la règle; l'éthique est la mise en pratique par la prise de conscience de la responsabilité que je porte à mettre en œuvre la règle.

Qu'est ce que l'entreprise?

Ce sont des personnes, c'est la relation entre les hommes qui fait l'entreprise. Aujourd'hui, on assiste à une dictature de l'ultralibéralisme.





1   2   3

similaire:

Ouverture de la conférence iconOuverture du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00 sans interruption,...

Ouverture de la conférence iconOuverture de la séance

Ouverture de la conférence iconOuverture de la séance

Ouverture de la conférence iconAutorisation d’ouverture

Ouverture de la conférence iconDiscours d’ouverture

Ouverture de la conférence icon1 Horaires d’ouverture et modalités d’accueil

Ouverture de la conférence iconDemande d’ouverture de compte p. E. L date

Ouverture de la conférence iconDate de la séance d'ouverture des offres

Ouverture de la conférence iconProposition pour un déroulement de culte de bénédiction de mariage Ouverture

Ouverture de la conférence iconDiscours de Loïc Dusseau Séance d’ouverture du 17 mai 2007








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com