Les relations internationales depuis 1945 Premier Volume: De 1945 à 1973 Questions Internationales Fiche de Lecture








télécharger 287.69 Kb.
titreLes relations internationales depuis 1945 Premier Volume: De 1945 à 1973 Questions Internationales Fiche de Lecture
page1/8
date de publication15.07.2017
taille287.69 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8

LES RELATIONS INTERNATIONALES DEPUIS 1945


Premier Volume: De 1945 à 1973

Questions Internationales Fiche de Lecture




L’avant-propos définit le champ et l’intérêt du sujet, Maurice Vaïsse en profite pour donner sa définition des relations internationales, à laquelle on peut utilement se reporter: “Les Relations Internationales constituent en elles-même un sujet immense, elles ne se limitent pas à la sphère étatique et concernent toutes sortes d’activités humaines: les flux migratoires, dont le tourisme, les relations culturelles, les activités économiques. Les courants transnationaux, y compris religieux, y jouent leur rôle. Depuis 1945, en outre, les relations internationales ont connu un développement exceptionnel du fait de la mondialisation des échanges et de la communication. On voyage beaucoup plus facilement et beaucoup plus rapidement. On sait en un instant ce qui se passe à l’autre extrémité du globe. En un mot, nous vivons dans l’ère du “village planétaire”.

Même si Maurice Vaïsse s’interroge - sans apporter de réponse - sur la date exacte de la fin de la guerre froide ( mort de Staline, fin de la coexistence pacifique, crise de Cuba ou chute du mur de Berlin?) , le plan de l’étude reprend les jalons classiques de cette période:

I) Naissance et confrontation d’un monde bipolaire de 1945 à 1955;

période marquée par la “paix manquée”, la naissance de la guerre froide, et par la première phase de décolonisation

II) La coexistence pacifique de 1955 à 1973;

avec la deuxième phase de décolonisation et l’évolution interne des blocs

III) La détente de 1962 à 1973,

avec la crise des blocs, en partie cause et également conséquence de l’émergence du tiers monde, qui se signale aussi par la multiplication des conflits au Proche Orient.

a)I ) NAISSANCE ET CONFRONTATION D’UN MONDE BIPOLAIRE ( 1945-1955 )



Période qui marque la fin de la prépondérance Européenne et le début de l’ère des superpuissances, et le passage d’un directoire des trois grands ( US UK URSS) à la désunion, l’alliance cédant à la méfiance et éventuellement à la confrontation.



  1. La paix manquée, 1945-1947


La naissance d’une nouvelle hiérarchie mondiale ne signifie pas le retour à la paix, car la méfiance succède vite à la grande alliance US URSS, après quelques décisions communes.
A) Une nouvelle organisation internationale

La volonté de créer un organisme profitant de l’expérience de la SDN est évoquée par Churchill et Roosevelt avec la Charte de l’Atlantique dès le 19/01/1941. La conférence de Moscou voit le consensus s’élargir notamment à la Chine et à l’URSS au sujet d’une organisation mondiale fondée sur le principe d’une égale souveraineté des Etats pacifiques. URSS et occidentaux parviennent dans cette période de confiance à s’accorder sur les modalités à la Conférence de Téhéran 08/11-02/12/1943 , et laissent les experts discuter des détails à Dumbarton Oaks.

Du 04 au 11/02/1943 à Yalta, un accors est encore trouvé; l’URSS obtient d’être représentée à l’ONU par trois sièges, avec ceux de l’Ukraine et de la Biélorussie
a) Création de l’ONU.

26/06/1945 Signature de la Charte de San Francisco, l’ONU est créée, elle compte 50 membres. L’objectif était alors de creer une organisation efficace, représentative et dotée de larges compétences. Le Droit de veto est vu comme le moyen de remédier à la paralysie de la SDN liée à la règle d’unanimité. L’AG incarne la démocratie à l’échelle universelle, tempérée par l’existence des 5 membres permanents dont on croit qu’ils sauront arriver à des compromis.
b) Sa paralysie

Or des brèches apparaissent dans l’alliance, l’UK et les US soutenant une plainte de l’Iran contre l’URSS qui occupe l’Azerbaïdjan Iranien malgré ses engagements.

Une véritable tension Est Ouest naît avec les désaccords sur le plan US dit ‘Baruch’ de création d’une Commission de l’énergie Atomique, rejeté par l’URSS le 14/01/1946, sur laquelle pèsent de lourds soupçons d’espionnage.
c) La Conférence de Yalta

Elle décide des modalités de l’occupation de l’Allemagne - accord de l’URSS à une zone d’occupation Française - , de la composition du gouvernement Polonais, et aboutit sur la “Déclaration sur l’Europe Libérée” par laquelle les occupants s’engagent à mettre en oeuvre des élections démocratiques dans les pays libérés.

Si l’atmosphère est encore bonne à Yalta, les signes d’une déchirure se multiplient rapidement: Le 27/02/1945 les soviétiques téléguident un coup d’Etat en Roumanie, les US les laissent libérer Berlin malgré la tension d’y arriver avant les Soviétiques, mais Staline insiste pour que le maréchal allemand Keitel signe sa capitulation séparément avec lui le 09/05/1945
d) 17/07-02/08/1945 Conférence de Potsdam

Les hommes ont changé, Roosevelt plus conciliant que Truman meurt le 12/04/1946, “et avec lui l’idée de grande alliance”; Churchill est battu par Attlee, en 08/1945 les US utilisent la bombe atomique au Japon, Truman n’as plus besoin de l’aide de l’URSS sur ce terrain. C’est donc avant que cette situation ne soit rendue définitive par un traité de Paix US-Japon que Staline en profite pour redessiner la carte de l’Europe.

La conférence décide des frontières de la nouvelle Pologne entre Ligne Curzon voulue par l’URSS et la ligne Oder-Neisse, rejetée par les occidentaux mais que Staline fait accepter à titre provisoire
e) Les traités de paix

La conférence de Paris fixe entre 07 et 10/1946 les traités de paix avec les anciens satellites de l’Allemagne: Italie Roumanie Bulgarie Hongrie Finlande

Le sort des colonies Italiennes n’est pas réglé, Trieste est placé sous tutelle de l’ONU vu la dure opposition entre Yougoslaves soutenus par Moscou et Italiens soutenus par les occidentaux.

La Roumanie perd la Bukovine et la Bessarabie; la Hongrie la Transylvanie la Ruthénie et le sud de la Slovaquie; la Finlande perd notamment la Carélie et concède des bases aux Soviétiques.

L’Allemagne est l’objet d’un débat permanent. L’idée de la mise de Berlin sous tutelle quadripartite est acquise, mais elle ne peut fonctionner que si les parties s’entendent, or, mis à part l’objectif de dénazification, elles sont en désaccord sur tout le reste. Staline abandonne l’idée du démembrement de l’Allemagne et contraint les occidentaux à l’imiter.

le 17/12/1945 une bizone UK US est créée, dans un objectif de réintégration de l’Allemagne par l’économique, les Français refusent de la joindre, voulant régler la question de la Sarre; des accords sur les réparations en nature sont signés.

Les occidentaux ressuscitent les institutions libérales, et les soviétiques imposent une société socialiste; la tutelle quadripartite devient impuissante.

Du 20/11/1945 au 01/10/1946 le procès de Nuremberg est le dernier acte solidaire de tous les occupants de l’Allemagne, nation qui est devenu un enjeu des RI.
f) Premières frictions

La volonté de Staline de se construire un glacis continentale apparaît évidente. La question polonaise est le premier gros accrochage entre URSS UK et US. Après le discours de Fulton par Churchill sur le Rideau de Fer, qui présente la tyrannie soviétique comme une menace sur le monde, George Kennan énonce les principes du containment , c’est l’Esprit de Riga - diplomates US intransigeants formés dans les pays Baltes et russisants - qui remplace l’esprit de Yalta. Le 09/01/1947, autre signe, le secrétaire d’Etat Byrnes est remplacé par Marshall, ancien commandant des forces US en Chine, et beaucoup plus intransigeant face aux Soviétiques. Au lieu de continuer à faire des concessions aux Soviétiques, les occidentaux décident de freiner ce qu’ils considèrent comme un expansionnisme soviétique.

B) Le retour de la Paix au Proche et en Extrême Orient

a) Le Proche Orient

La création de la Ligue Arabe au Caire en 03/1945 signale la conjonction de la fin du conflit avec le réveil du Panarabisme dans un contexte de décolonisation attisant les tensions entre puissances coloniales sur le départ, et se conjuguant peu à peu avec la tension Est-Ouest.

En 1946 le retrait des troupes françaises et anglaises de Syrie fait suite au rétablissement de l’ordre par les Anglais suite à de violentes émeutes, la France soupçonne l’UK de profiter de son affaiblissement pour tenter de l’exclure du Moyen Orient.

Or, vu qu’en 1946 également l’Egypte tente sans succès de renégocier ses accords sur la politique étrangère et l’armée la liant à l’UK et que le traité de 01/1948 entre UK et Irak est rapidement dénoncé par le gouvernement irakien, la Transjordanie qui accepte la présence des soldats UK sur son territoire pour 25 ans, devient le seul allié sûr des Britanniques.

En 1946 les troupes URSS excitent les mouvements Kurdes et Azéris en Iran sont finalement retirées de l’Iran dans un climat très tendu.

La Turquie souhaite renégocier les accords de Montreux (1936) sur la navigation et les détroits, les US s’opposent

La guerre civile éclate en Grèce dans la Macédoine, exacerbée par la guerre froide et la présence des armées rouges au Nord du pays.

L’UK ne peut plus contenir la situation, c’est la fin de sa prépondérance en Méditerranée et au Proche-Orient et un des aspects de la relève de l’influence européenne.
b) L’Extrême Orient

La défaite du Japon bouleverse toute la situation en Asie du Sud Est. Le Japon est occupé par les US, la guerre civile reprend en Chine.

Au Japon Mac Arthur organise les réformes radicales sur la démocratisation, la décartellisation et la démilitarisation, l’Empire perd Taiwan la Mandchourie la Corée le Sud de Sakhaline les Kouriles, les Mariannes et autres îles.

En 08/1945 la Chine s’était alliée à l’URSS contre le Japon, l’URSS obtient la base de Port Arthur et des facilités en Mandchourie, où elle s’installe, facilitant la reprise de la guerre civile.

Devant les incertitudes de la politique US, la guerre civile en Chine s’aggrave et le Kuo Min Tang s’affaiblit.
c) La désunion des alliés

Maurice Vaïsse s’interroge sur la responsabilité du début de la guerre froide, entre les théories dénonçant l’expansionnisme soviétique et l’hégémonisme US. Il récuse l’idée que le partage du monde de Yalta que certains dénoncent en est la cause; ce ne sont pas les accords de Yalta qui sont en cause mais plutôt leur non-respect, notamment celui de la Déclaration sur l’Europe libérée.
2) La guerre froide: 1947-1955
L’Europe est divisée en deux blocs d’une part par le Plan Marshall à l’Ouest et avec les débuts de la coopération Européenne, et d’autre part par la soviétisation de l’Est.

Seuls quelques Etats au centre et au Nord restent neutres. La soviétisation à l’Est est brutale.

Limites de l’expansion soviétique en Yougoslavie, en Finlande et en Grèce.
A) La Naissance des deux Blocs

a)La relève américaine

La coupure date de 1947 avec la multiplication des problèmes nationaux, régionaux et internationaux prenant leur source en Europe et en Asie. La Chine passe dans le camp communiste avec la victoire de Mao, la situation dégénère en Corée et en Indochine, elle menace de le faire en Turquie. 40 000 GIs sont envoyés en Grèce, les soldats Britanniques sont aussi présents en Egypte, en Iran, Irak, Chypre, Transjordanie et Palestine.

L’UK signale officiellement aux US le 24/02/1947 qu’ils se préparent à retirer leurs troupes de Grèce, la situation est critique face à la rébellion menée par le Général Markos. En effet l’UK ruinée par la guerre doit rendre ses ambitions compatibles avec ses possibilités financières, ce qui passe aussi par la décolonisation et par le passage à une special relationship avec les US, qui doivent rompre leur tradition isolationniste.

Ce qui est fait le 12/03/1947 lorsque Truman fait voter les crédits pour une intervention US en Grèce “le moment est venu de ranger les US dans le camp et à la tête du monde libre”. Le problème étant aussi de nature économique,- suspension le dispositif prêt-bail, crise économique en Europe, agitations sociales - les US interviennent pour remettre à plat le système monétaire international.

La conférence de Bretton Woods a en effet instauré le retour au Gold Exchange Standard, seul l’US $ est convertible, les parités sont fixes, le FMI est créé comme une caisse de secours mutuelle qui prête des Droits de Tirage sur 3 à 5 ans, alors que la BIRD finance les prêts à moyen-long terme. Le dollar gap signale la pénurie de monnaie forte en Europe, alors que seuls les US peuvent lui fournir les infrastructures et machines nécessaires à la reprise.
b) Le Plan Marshall

05/06/1947 dans son discours de Harvard, George Marshall dévoile son plan, une aide sur 4 ans, à répartir par les Européens eux mêmes - les US souhaitent inspirer une plus grande intégration européenne pour faire face aux soviétiques, et en profiter pour conserver un débouché pour leur économie qui risque la surchauffe. L’URSS rejette l’offre US de bénéficier du plan.

Or l’Europe occidentale est soumise à une crise insurrectionnelle; le 04/05/1947 les ministres communistes sont exclus du gouvernement français, le 31/05/1947 les ministres communistes Italiens subissent le même sort.

Pendant les grèves de l’automne 1947, le syndicat FO est créé d’une scission de la CGT.

L’ European Recovery Program est lancé, en 04/1948 , sur les idées de Marshall, 90% de dons en nature aux gouvernements qui revendent aux entreprises nationales. Le système est efficace et cohérent.

Le 16/04/1948 est créée l’OECE, pour répartir les aides du plan entre les Etats européens et libéraliser enfin les échanges européens. C’est le début de la solidarité économique européenne.

Le premier GATT est lancé le 01/01/1948 par 80 Etats, dans la même perspective de libéralisation des échanges.
B) L’Europe divisée en deux blocs antagonistes

La politique de l’URSS, “citadelle assiégée”, est basée sur l’obsession de la sécurité, étant donnée la puissance nucléaire US et sa conviction d’une hostilité fondamentale du monde capitaliste.

Ils considèrent comme provisoire le statut particulier de Berlin du 05/06/1945, avec 4 zones d’occupation. le 22/11/1945 sont délimités les couloirs aériens entre Berlin et les zones occidentales; le Komintern est créé pour resserrer les liens autour de l’URSS. La Yougoslavie Titiste est mise au ban des démocraties populaires qui suppriment leurs liens diplomatiques avec elle, mais l’impossibilité de la mettre au pas constitue un échec pour les soviétiques et le premier schisme du camp socialiste.

Mais en Tchécoslovaquie, divisée sur l’initiative du plan Marshall, le coup de Prague du 25/02/1948 est une réussite.

Il impressionne considérablement les occidentaux qui décident de relancer les processus d’union. Le 04/03/1947 une alliance militaire était signée entre la France et l’UK, contre le danger d’une revanche allemande, mais l’Union Occidentale entre la France l’UK et le Benelux, fondée par le Pacte de Bruxelles du 17/03/1948, qui prévoit un Etat Major interallié, est la première alliance dirigée contre n’importe quel agresseur.

C’est le blocus de Berlin en 06/1948 qui va faire se pencher les US sur le problème de la sécurité Européenne.
C) Le problème Allemand au coeur de la guerre froide

US UK veulent un pouvoir fédéral fort en Allemagne, un accord avec les Soviétiques qui insistent sur les réparations et veulent un pouvoir centralisé. Alors que les divergences entre les Français et les Anglo Saxons sont encore vives, un accord avec l’URSS est impossible sur la dénazaification, les frontière orientales de l’Allemagne, les réparations, de même pour l’Autriche - les soviétiques veulent en contrôler l’économie. Molotov demande l’organisation immédiate d’un nouveau gouvernement allemand, “le problème allemand est devenu la pomme de discorde des anciens alliés, et la question du statut de Berlin en est le point le plus irritant”.
a) Le problème du statut de Berlin et le blocus
  1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Les relations internationales depuis 1945 Premier Volume: De 1945 à 1973 Questions Internationales Fiche de Lecture iconRelations internationales
«relations» signifie les rapports, les contacts, les rapports plus ou moins durables (collectivités, pays ). Quand les relations...

Les relations internationales depuis 1945 Premier Volume: De 1945 à 1973 Questions Internationales Fiche de Lecture iconFiche Monnaie, Inflation et Relations monétaires internationales

Les relations internationales depuis 1945 Premier Volume: De 1945 à 1973 Questions Internationales Fiche de Lecture iconChapitre 5 Les relations internationales et le droit

Les relations internationales depuis 1945 Premier Volume: De 1945 à 1973 Questions Internationales Fiche de Lecture iconInstitutions et relations internationales 2

Les relations internationales depuis 1945 Premier Volume: De 1945 à 1973 Questions Internationales Fiche de Lecture iconLa iv° République : fiche chronologique (1945-58)

Les relations internationales depuis 1945 Premier Volume: De 1945 à 1973 Questions Internationales Fiche de Lecture iconInstitut du developpement durable et des relations internationales

Les relations internationales depuis 1945 Premier Volume: De 1945 à 1973 Questions Internationales Fiche de Lecture iconChapitre 6 : L’évolution politique de la France depuis 1945(4 heures)

Les relations internationales depuis 1945 Premier Volume: De 1945 à 1973 Questions Internationales Fiche de Lecture iconLa France dans les relations internationales de 1870 à 1914 : de l’isolement à la Triple-Entente
«Recueillement», durant laquelle Thiers travaille à rétablir une situation gérable

Les relations internationales depuis 1945 Premier Volume: De 1945 à 1973 Questions Internationales Fiche de Lecture iconComposition sur un sujet d'ordre général relatif aux grands problèmes...

Les relations internationales depuis 1945 Premier Volume: De 1945 à 1973 Questions Internationales Fiche de Lecture icon1ere partie : les transformations économiques et sociales France en France depuis 1945
«jeunes», une catégorie nouvelle qui a toujours vécu dans la société de consommation : jean’s et yé-yés…








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com