Synthèse de la Doctrine exposée 96








télécharger 2.59 Mb.
titreSynthèse de la Doctrine exposée 96
page7/222
date de publication12.08.2018
taille2.59 Mb.
typeThèse
l.21-bal.com > comptabilité > Thèse
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   222

II. Sa place en théologie


4. Nul n'a mieux fait comprendre que Saint Thomas l'unité organique qui règne dans la science théologique. Il divise sa Somme en trois parties : dans la première, il traite de Dieu premier principe qu'il étudie en lui-même, dans l'unité de sa nature et la trinité de ses personnes ; et dans les œuvres qu'il a créées, qu'il conserve et qu'il gouverne par sa providence. Dans la seconde, il s'occupe de Dieu fin dernière, vers lequel doivent tendre les hommes en orientant leurs actions vers lui, sous la direction de la loi et l'impulsion de la grâce, en pratiquant les vertus théologales et morales et les devoirs particuliers à chaque état. La troisième nous montre le Verbe Incarné se faisant notre voie pour aller à Dieu et instituant les sacrements pour nous communiquer la grâce, afin de nous conduire à la vie éternelle. Dans ce plan, la théologie ascétique et mystique se rattache à la seconde partie de la Somme, tout en s'appuyant sur les deux autres.

5. Depuis lors, tout en respectant l'unité organique de la Théologie, on l'a divisée en trois parties : la Dogmatique, la Morale et 1'Ascétique.

a) Le Dogme nous enseigne ce qu'il faut croire sur Dieu, la vie divine, la communication qu'il en a voulu faire aux créatures raisonnables et surtout à l'homme, la perte de cette vie par le péché originel, sa restauration par le Verbe incarné, son action dans l'âme régénérée, sa diffusion par les sacrements, sa consommation dans la gloire.

b) La Morale nous montre comment nous devons répondre à cet amour de Dieu en cultivant la vie divine dont il a bien voulu nous donner une participation, comment nous devons éviter le péché et pratiquer les vertus et les devoirs d'état qui sont de précepte.

c) Mais quand on veut perfectionner cette vie, aller au delà de ce qui est un strict commandement et progresser dans la pratique des vertus d'une façon méthodique, c'est l'Ascétique qui intervient en nous traçant des règles de perfection.

III. Ses rapports avec le Dogme et la Morale


6. L'Ascétique est donc une partie de la morale chrétienne, mais la partie la plus noble, celle qui tend à faire de nous des chrétiens parfaits. Tout en étant devenue une branche spéciale de la Théologie, elle conserve avec le Dogme et la Morale des rapports intimes.

Elle a son fondement dans le Dogme. Quand elle veut exposer la nature de la vie chrétienne, c'est au Dogme qu'elle demande des lumières. Cette vie est en effet une participation à la vie même de Dieu : il faut donc remonter jusqu'à la Sainte Trinité pour y trouver le principe et l'origine de cette vie, suivre ses péripéties, voir comment, conférée à nos premiers parents, elle fut perdue par leur faute et restaurée par le Christ rédempteur ; quel est son organisme et son fonctionnement dans notre âme, par quels canaux mystérieux elle y est apportée et augmentée, comment elle se transforme en vision béatifique dans le ciel. Or toutes ces questions sont traitées dans la Théologie dogmatique ; et qu'on ne dise pas qu'on peut les présupposer ; si on ne les rappelle dans une courte et vivante synthèse, l'Ascétique apparaitra sans base, et on demandera aux âmes des sacrifices très durs sans pouvoir les justifier par un exposé de ce que Dieu a fait pour nous. Il est donc bien vrai que le dogme est, selon la belle expression du Cardinal Manning, la source de la dévotion.

7. 2° Elle s'appuie aussi sur la Morale et la complète. Celle-ci explique les préceptes que nous devons pratiquer pour acquérir et conserver la vie divine. Or l'Ascétique, qui nous fournit les moyens de la perfectionner, suppose évidemment la connaissance et la pratique des commandements ; ce serait une dangereuse illusion de négliger les préceptes sous prétexte de cultiver les conseils et de prétendre pratiquer les plus hautes vertus avant de savoir résister aux tentations et éviter le péché.

8. 3° Cependant l'Ascétique est bien une branche distincte de la Théologie dogmatique et morale. Elle a en effet son objet propre : elle choisit dans l'enseignement de Notre Seigneur, de l'Eglise et des Saints tout ce qui se rapporte à la perfection de la vie chrétienne, sa nature, son obligation, ses moyens, et coordonne tous ces éléments de manière à en former une véritable science. 1) Elle se distingue du Dogme, qui ne nous propose directement que des vérités à croire parce que, tout en s'appuyant sur ces vérités, elle les oriente vers la pratique, les utilisant pour nous faire comprendre, goûter et réaliser la perfection chrétienne. 2) Elle se distingue de la Morale, parce que, tout en rappelant les commandements de Dieu et de l'Eglise, base de toute vie spirituelle, elle nous propose les conseils évangéliques, et, pour chaque vertu, un degré plus élevé que celui qui est strictement obligatoire. C'est donc bien la science de la perfection chrétienne.

9. De là son double caractère de sciençe à la fois spéculative et pratique. Assurément elle contient une doctrine spéculative, puisqu'elle remonte jusqu'au Dogme pour expliquer la nature de la vie chrétienne ; mais elle est surtout pratique, parce qu'elle recherche les moyens à prendre pour cultiver cette vie. C'est même, entre les mains d'un sage directeur, un art véritable, qui consiste à appliquer avec tact et dévouement les principes généraux à chaque âme en particulier, l'art le plus excellent et le plus difficile de tous, ars artium regimen animarum. Les principes et règles que nous donnerons tendront à former de bons directeurs.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   222

similaire:

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconRÉsumé et conclusion du sujet
«la doctrine du créationnisme» et elle a son ennemie dans «la doctrine de l'évolution»

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconDoctrine de la Salpêtrière et doctrine de Nancy

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconNote de la Congrégation pour la doctrine de la foi sur l’engagement...
«Face au relativisme moral en politique, l’heure du témoignage», Liberté politique n°23, printemps 2003 et «La conscience de l’électeur...

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconDoctrine administrative et jurisprudence

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconSynthese et liste des propositions synthèse
«grand public», et l’offre globale, moins d’un cinquième des références disponibles en France. Plus grave, si rien n’est fait, cet...

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconGenèse et affirmation
«Mein Kampf» Doctrine raciale et raciste + supériorité de la race aryenne + antisémitisme + pangermanisme, espace vitale

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconLa fin de l'ancien régime, introduction
«non plus divisible que le point en géométrie.» Parallèlement les mêmes auteurs ont posées une autre doctrine

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconI. Le libéralisme subversif Genèse du champ artistique
«doctrine de la liberté», idée abstraite suffisamment forte pour agréger des réflexions et susciter un courant intellectuel

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconOn note donc trois sources formelles principales du droit international
«moyens auxiliaires» : la jurisprudence et la doctrine vont intervenir en cas de lacune pour confirmer/infirmer tel ou tel sens

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconMÉmo dossier : Dominique Casault c. Vacances Sunwing
«La responsabilité civile» traite au chapitre IX de la responsabilité de l’agent de voyages. En vertu de la doctrine et de la jurisprudence,...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com