Synthèse de la Doctrine exposée 96








télécharger 2.59 Mb.
titreSynthèse de la Doctrine exposée 96
page14/222
date de publication12.08.2018
taille2.59 Mb.
typeThèse
l.21-bal.com > comptabilité > Thèse
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   222

ART. I. DE LA VIE NATURELLE DE L'HOMME


52. Il s'agit de décrire l'homme tel qu'il eût été dans l'état de simple nature, tel que le dépeignent les Philosophes. Comme notre vie surnaturelle vient se greffer sur notre vie naturelle et la conserve tout en la perfectionnant, il importe de rappeler brièvement ce que nous enseigne sur celle-ci la droite raison.

I° L'homme est un composé mystérieux de corps et d’âme, de matière et d'esprit qui s'unissent intimement en lui pour ne former qu'une nature et qu'une personne. C'est donc, pour ainsi dire, le point de jonction, le trait d'union entre les esprits et les corps, un abrégé des merveilles de la création, un petit monde qui résume tous les mondes et qui manifeste la sagesse divine qui a su unir deux êtres aussi disparates.

53. C'est un monde plein de vie selon la remarque de S. Grégoire le Grand, on y distingue trois vies, la vie végétative, la vie animale et la vie intellectuelle : "Homo habet vivere cum plantis, sentire, cum animantibus, intelligere cum angelis." 4 Comme la plante, l'homme se nourrit, croît et se reproduit; comme l’animal il connaît les objets sensibles, se porte vers eux par l'appétit sensitif avec ses émotions et ses passions, et se meut d'un mouvement spontané ; comme l'ange, mais à un degré moindre et d'une manière différente, il connaît d'une façon intellectuelle l'être suprasensible, le vrai, et sa volonté se porte librement vers le bien rationnel.

54. 2° Ces trois vies ne se superposent pas, mais se compénètrent, se coordonnent et se subordonnent pour concourir au même but, qu'est la perfection de l'être tout entier. C'est une loi à la fois rationnelle et biologique que, dans tout être composé, la vie ne peut se maintenir et se développer qu'à la condition de coordonner, et donc, de subordonner ses divers éléments à l'élément principal, de les asservir pour s'en servir. Pour l'homme, par conséquent, les facultés inférieures, végétatives et sensitives, doivent être soumises à la raison et à la volonté. Cette condition est absolue : dans la mesure où elle fait défaut, la vie s'affaiblit ou disparaît ; quand cesse en effet la subordination, la dissociation des éléments commence, c'est l'affaiblissement du système, et enfin la mort.

55. 3° La vie est donc une lutte : car nos facultés inférieures se portent avec ardeur vers le plaisir, tandis que nos facultés supérieures se portent vers le bien honnête. Or, entre les deux il y a souvent conflit : ce qui nous plaît, ce qui nous est ou du moins nous semble utile, n'est pas toujours bon moralement ; il faut donc que la raison, pour faire régner l'ordre, combatte les tendances contraires et qu'elle triomphe : c'est la lutte de l'esprit contre la chair, de la volonté contre la passion. Cette lutte est parfois pénible : de même qu'au printemps la sève monte dans les arbres, il y a parfois dans la partie sensitive de notre âme des poussées violentes vers le plaisir sensible.

56. Toutefois elles ne sont pas irrésistibles ; la volonté, aidée de l'intelligence, exerce sur ces mouvements passionnels un quadruple pouvoir : 1) pouvoir de prévoyance, qui consiste à prévoir et à prévenir, par une sage et constante vigilance, beaucoup d'imaginations, d'impressions, d'émotions dangereuses ; 2) pouvoir d'inhibition et de modération, par lequel nous enrayons ou du moins modérons les mouvements violents qui s'élèvent dans notre âme ; ainsi je puis empêcher mes yeux de s'arrêter sur un objet dangereux, mon imagination de garder des images malsaines ; si un mouvement de colère s'élève en moi, je puis le modérer ; 3) pouvoir de stimulation, qui excite ou intensifie par la volonté des mouvements passionnels ; 4) pouvoir de direction qui nous permet de diriger ces mouvements vers le bien, et par là même de les détourner du mal.

57. Outre ces luttes intestines, il peut en existe d'autres entre l’âme et son Créateur. Sans doute nous voyons par la droite raison que nous devons nous soumettre pleinement à Celui qui est notre souverain Maître. Mais cette obéissance nous coûte il y a en nous une certaine soif d'indépendance et d'autonomie qui nous incline à nous soustraire à l'autorité divine ; c'est de l'orgueil, dont on ne peut triompher que par l'humble aveu de son indignité et de son impuissance, en reconnaissant les droits imprescriptibles du Créateur sur sa créature.

Ainsi donc, dans l'état de nature, nous aurions eu à lutter contre la triple concupiscence.

58. 4° Quand l'homme, au lieu de céder à ses mauvais penchants, fait son devoir, il peut à juste titre attendre une récompense : ce sera, pour son âme immortelle une connaissance plus étendue, plus approfondie de la vérité et de Dieu, mais toujours conforme à sa nature, c'est-à-dire analytique ou discursive, et un amour plus pur et plus durable. Si au contraire il viole librement la loi en matière grave, et ne se repent pas avant de mourir, il manque sa fin et mérite un châtiment, qui sera la privation de Dieu accompagnée de tourments proportionnés à la gravité de ses fautes.

Tel eût été l'homme dans ce qu'on appelle l'état de pure nature, qui du reste n'a jamais existé, l'homme ayant été élevé à l'état surnaturel, soit au moment de sa création, nous dit S. Thomas, soit immédiatement après, dit S. Bonaventure.

Dans son infinie bonté, Dieu ne s'est pas contenté de conférer à l'homme les dons naturels ; il a voulu l'élever à un état supérieur en lui conférant des dons préternaturels et surnaturels.
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   222

similaire:

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconRÉsumé et conclusion du sujet
«la doctrine du créationnisme» et elle a son ennemie dans «la doctrine de l'évolution»

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconDoctrine de la Salpêtrière et doctrine de Nancy

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconNote de la Congrégation pour la doctrine de la foi sur l’engagement...
«Face au relativisme moral en politique, l’heure du témoignage», Liberté politique n°23, printemps 2003 et «La conscience de l’électeur...

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconDoctrine administrative et jurisprudence

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconSynthese et liste des propositions synthèse
«grand public», et l’offre globale, moins d’un cinquième des références disponibles en France. Plus grave, si rien n’est fait, cet...

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconGenèse et affirmation
«Mein Kampf» Doctrine raciale et raciste + supériorité de la race aryenne + antisémitisme + pangermanisme, espace vitale

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconLa fin de l'ancien régime, introduction
«non plus divisible que le point en géométrie.» Parallèlement les mêmes auteurs ont posées une autre doctrine

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconI. Le libéralisme subversif Genèse du champ artistique
«doctrine de la liberté», idée abstraite suffisamment forte pour agréger des réflexions et susciter un courant intellectuel

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconOn note donc trois sources formelles principales du droit international
«moyens auxiliaires» : la jurisprudence et la doctrine vont intervenir en cas de lacune pour confirmer/infirmer tel ou tel sens

Synthèse de la Doctrine exposée 96 iconMÉmo dossier : Dominique Casault c. Vacances Sunwing
«La responsabilité civile» traite au chapitre IX de la responsabilité de l’agent de voyages. En vertu de la doctrine et de la jurisprudence,...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com